La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves Rapport présenté à lAPCHQ Août 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves Rapport présenté à lAPCHQ Août 2012."— Transcription de la présentation:

1 Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves Rapport présenté à lAPCHQ Août 2012

2 22 La table des matières ¢ Le contexte, les objectifs et la méthodologie 3 ¢ Lancienne résidence 7 ¢ La recherche de la nouvelle résidence14 ¢ La satisfaction envers la nouvelle résidence 25 ¢ Les caractéristiques de la nouvelle résidence et du quartier27 ¢ Les sources dénergie34 ¢ Le prix dachat et le financement37 ¢ Le profil des répondants42 ¢ Annexe : Le questionnaire

3 Le contexte, les objectifs et la méthodologie

4 44 Le contexte Les objectifs LAssociation Provinciale des Constructeurs dHabitations du Québec (APCHQ) aimerait mieux connaître les caractéristiques des acheteurs de résidences neuves au Québec. Lenquête a été réalisée en collaboration avec la Société canadienne dhypothèques et de logement et Gaz Métropolitain. LAPCHQ souhaite mieux connaître les acheteurs de résidences neuves, ce quils ont acheté et la façon dont ils ont fait cet achat. Dune façon plus précise, on vise à approfondir les sujets suivants : Lancienne résidence (nombre, lieu, durée de possession, valeur de vente, raisons de déménagement, etc.); Le processus de recherche de la nouvelle résidence (lieu, visite de résidences usagées et raisons du non-achat, nombre de résidences visitées, montant estimé de rénovations, importance des critères dachat, intentions, etc.); Les caractéristiques de la nouvelle résidence et de son quartier (type de résidence, critères de sélection du lieu géographique, distance par rapport à lancienne résidence et au lieu de travail, etc.); Les caractéristiques intérieures de la nouvelle résidence (superficie, nombre de pièces, satisfaction, etc.); Les sources dénergie utilisées et disponibles; Le prix dachat et le financement (montant et source de la mise de fonds, inclusion dans le prix dachat, recours au programme RAP, institution financière, montant et conditions du prêt hypothécaire, etc.); Et finalement, le profil des acheteurs (âge, sexe, pays de naissance, nombre de personnes à domicile et âges des enfants, niveau déducation, revenu familial, etc.).

5 5 Le contexte, les objectifs et la méthodologie (suite) La méthodologie Un sondage téléphonique bilingue auprès dun échantillon de acheteurs de nouvelles résidences, sélectionnés aléatoirement parmi la banque de données des bénéficiaires des programmes de garantie de lAPCHQ (la Garantie des maisons neuves, la Garantie Abritat et la Garantie des immeubles résidentiels). Soulignons que, lannée dernière, les bénéficiaires de la Garantie des immeubles résidentiels nont pas fait partie de la population étudiée. Cette dernière garantie couvre les immeubles de cinq étages ou plus. Ce changement dans la définition de la population étudiée doit être gardé à lesprit lorsque lon compare les résultats de cette année avec ceux de lannée dernière. Des quotas ont été mis afin de sassurer que la proportion de répondants de la RMR de Montréal, de la RMR de Québec et des autres régions correspondent à celle de la population étudiée. De même, des quotas ont également été fixés sur la proportion de propriétaires de condominium au sein de chacune de ces trois régions. Les acheteurs de résidences existantes, les auto constructeurs et les acheteurs dune résidence assurée par une garantie autre que celles offertes par lAPCHQ ne font pas partie de la population étudiée. Il est à noter quhistoriquement, les garanties de lAPCHQ ont une part de marché de lordre de 80 % des programmes obligatoires de garantie de nouvelles résidences. La méthodologie Le questionnaire Le questionnaire est similaire à celui ayant été utilisé lors des vagues précédentes de cette étude. Il a été révisé par Ad hoc recherche, par lAPCHQ et par les partenaires de létude. Le taux de réponse Le taux de réponse au sondage est de 38,6 %. Ce taux inclut la proportion de répondants parmi lensemble des numéros estimés valides et éligibles. Aucun nouveau numéro na été généré lors de cette étude. La collecte de données La collecte de données a eu lieu du 4 au 16 juin Lentrevue avait une durée moyenne de 19,3 minutes. Le taux de réponse selon les normes dAd hoc recherche était de 39 %.

6 66 Le contexte, les objectifs et la méthodologie (suite) La méthodologie La lecture des résultats Les différences significatives à un niveau de confiance de 95 % sont indiquées dans le rapport par des flèches de ce type : Le nombre de répondants à une question est indiqué de la façon suivante : (n = 1 000). Aucune pondération na été appliquée puisque les répondants ont été sélectionnés de façon aléatoire au sein de la population totale et que la répartition des répondants selon la région et le type dhabitation reflétaient celles de la population étudiée. Sur une base régionale, les résultats sont présentés selon la Région de Montréal, la Région de Québec et, globalement, pour le reste du territoire. La marge derreur La marge derreur maximale associée à un échantillon de et provenant dune population de plus de ménages est de 3,10 % à un niveau de confiance de 95 %.

7 Lancienne résidence

8 Accédants 48% Parmi les 48 % daccédants soit, ceux nayant jamais été propriétaires auparavant : ¢ 62 % résidaient dans la Région de Montréal avant lacquisition de la résidence actuelle (c. 13 % dans la Région de Québec et 26 % ailleurs dans la province); ¢ 61 % deviennent propriétaires dun condominium (c. 14 % dun plain-pied, 23 % dune résidence à étages et 1 % dune résidence à paliers); ¢ 43 % choisissent des habitations de moins de $ (c. 46 % entre $ et $ et 11 % à plus de $); ¢ 81 % ont moins de 35 ans (c. 17 % entre 35 et 54 ans et 2 % à plus de 55 ans); ¢ 68 % nont pas denfants, quils soient en couple (36 %) ou seuls (32 %), par comparaison avec 32 % qui ont des enfants (avec 26 % étant en couple et 6 % seuls); ¢ 52% ont un revenu familial de moins de $ (c. 38 % entre $ et $ et 10 % de plus de $). Expérimentés 52% Parmi les 52 % daccédants soit, ceux étant déjà propriétaires précédemment : 8 Le mode doccupation de lancienne résidence Un peu moins de la moitié des répondants nont jamais été propriétaires auparavant (48 %, auxquels nous référerons comme étant les « accédants »). La différence entre leur profil et celui des acheteurs expérimentés, qui représentent un peu plus de la moitié de léchantillon (52 %), sont rapportées ci- dessous. ¢ 51 % résidaient dans la Région de Montréal avant lacquisition de la résidence actuelle (c. 12 % dans la Région de Québec et 37 % ailleurs dans la province); ¢ 39 % deviennent propriétaires de condominium, (c. 31 % dune résidence à étages, 27 % dun plain- pied et 3 % dune résidence à paliers); ¢ 44 % choisissent des habitations dune valeur de $ à $ (c. 22 % à moins de $ et 34 % à plus de $); ¢ 49 % ont entre 35 et 54 ans (c. 30 % de moins de 35 ans et 22 % de plus de 55 ans); ¢ 57 % ont des enfants (avec 44 % étant en couple et 13 % étant seuls) alors que 43 % nont pas denfant (avec 27 % étant en couple et 16 % seuls); ¢ 34 % ont un revenu familial de moins de $ (c. 32 % entre $ et $ et 34 % à plus de $).

9 99 Les paiements mensuels à lancienne résidence Base :ensemble des répondants excluant les sans réponses (ex-locataires : n = 553 et ex-propriétaires : n = 379) Q3Quel était le montant mensuel de votre loyer ou de votre hypothèque? ¢ On observe les différences suivantes: ¢ Lhypothèque moyenne était plus élevée à Montréal (766 $ c. Québec : 722 $ et autres : 635 $), mais le prix moyen pour les loyers était comparable entre les régions (Québec : 613 $ c. Montréal : 548 $ et ailleurs dans la province : 514 $). ¢ Au niveau de la location, les plus jeunes déboursaient la plus petite somme, alors que plus le locataire était âgé, plus le montant de son loyer était élevé (moins de 35 ans : 490 $ c. 35 à 54 ans : 693 $ et 55 ans et plus : 746 $). Inversement, chez les ex- propriétaires, ce sont les plus jeunes qui versaient la plus grande somme en hypothèque (moins de 35 ans : 888 $ c. 35 à 54 ans : 749 $ et 55 ans et plus : 302 $). Dailleurs, les deux tiers des 55 ans et plus navaient aucune dette hypothécaire (60 % c. 35 et moins : 4 % et 35 à 54 ans : 17 %). Moyenne $ Moyenne $ Moins de $ : 94 %Moins de $ : 76 % Base : ex-locataireBase : ex-propriétaire

10 10 Le nombre de résidences possédées auparavant Q4De combien de résidence(s) avez-vous été propriétaire AVANT celle-ci? Base : Acheteur expérimenté (n=523) Moyenne ¢ Le profil relatif au nombre de résidences possédées auparavant est assez distinct : les plus jeunes ayant un salaire moindre et aucun enfant en sont à leur premier achat, alors que les personnes plus âgées ou ayant plusieurs enfants sont plus nombreuses à avoir été propriétaires plusieurs fois. ¢ En effet, 71 % des moins de 35 ans, 60 % des répondants sans enfant et 60 % de ceux ayant un revenu familial de moins de $ par année en sont à leur premier achat. De même, plus de la moitié des acheteurs de condominium (58 %) et 65 % de ceux qui achètent leur nouvelle résidence pour moins de $ en sont à leur premier achat. ¢ Les répondants ayant déjà été propriétaires ont un profil complètement opposé (plus âgés, avec enfants, revenu supérieur, etc.). ¢ À Montréal, les condominiums représentent 67 % des achats de constructions neuves. La moitié des acheteurs montréalais de résidences neuves en sont à leur premier achat (52 %). Les résultats sont ici très polarisés : un acheteur de résidence neuve sur deux en est à sa première expérience alors quun sur deux a déjà été propriétaire et parfois à plusieurs reprises.

11 11 Le temps vécu dans lancienne résidence Q5Combien de temps avez-vous habité dans votre ancienne résidence ou votre ancien logement? Base :ensemble des répondants Moyenne 20128,0 Moyenne 20127,5 Moyenne ,5 En moyenne, les acheteurs ont habité leur ancienne résidence huit ans. ¢ Plus les répondants sont âgés, plus la durée dhabitation dans lancienne résidence est élevée (55 ans et plus 16,6 ans c. 35 à 54 ans : 7,8 ans et moins de 35 ans : 6,2 ans). Moyenne 20118,1 Moyenne 20115,7 Moyenne 20119,5

12 12 Les raisons qui motivent le déménagement Q6Quelles raisons motivaient votre choix de déménager? Base :ensemble des répondants (n = 1 000) Globalement, le désir davoir une maison à soi en devenant propriétaire constitue la raison de déménagement la plus fréquente. Mais les premiers acheteurs et les acheteurs expérimentés déménagent pour des raisons différentes. ¢ le désir de devenir propriétaire (58 %), de devenir plus indépendant (9 %) ou dacquérir une maison (7 %); ¢ lacquisition davantage despace (10 %). Les premiers acheteurs sont principalement motivés par … ¢ le manque (22 %) ou le surplus despace (8 %); ¢ la reconstitution familiale (12 %); ¢ une multitude de raisons diverses (autres : 53 %). Alors que les acheteurs expérimentés sont motivés par …

13 13 La valeur de vente de lancienne résidence Q7À quel prix a été vendue votre ancienne résidence? (Si elle na pas été vendue, indiquez sa valeur approximative) Base :Acheteur expérimenté (n=353) Moyenne $ Moyenne $ En moyenne, les anciennes résidences ont été vendues pour $, ce qui représente une hausse significative par rapport à lan dernier. Alors quen 2011, près de la moitié des anciennes résidences (49 %) étaient vendues à moins de $, en 2012, seules 37 % sont vendues dans ces prix. La valeur moyenne des anciennes demeures des résidents de la RMR de Montréal est significativement plus élevée que la moyenne : Les valeurs moyennes varient aussi selon le type de résidence. On constate que la valeur moyenne de vente dun condominium est plus élevée, mais ceci est vraisemblablement dû au fait que ce type de résidence se trouve davantage dans la RMR de Montréal : 2012 : 37 %2011 : 49 % RMR de Montréal $ RMR de Québec $ Plain-pied $ À étage $ À paliers $ Condominium $ Reste de la province $

14 La recherche de la nouvelle résidence

15 15 Les types de résidences visitées Q8Avant dacheter votre résidence actuelle, avez-vous considéré sérieusement lachat dune résidence existante, usagée? Base :ensemble des répondants (n=998) | Q9 – le total des mentions peut dépasser le 100 % puisque plus dune mention est permise Q9Pourquoi ne pas avoir choisi cette résidence existante? n=533 Presque la moitié des acheteurs nont visité que des résidences neuves avant de faire leur choix. ¢ Les acheteurs expérimentés (53 %) ainsi que les acheteurs de 55 ans et plus (63 %) ont davantage eu tendance à ne visiter que des résidences neuves avant de faire leur achat, alors que les premiers acheteurs (61 %) et les moins de 35 ans (57 %) ont plutôt eu tendance à visiter les deux types de résidences. ¢ Les répondants qui ont visité des résidences existantes ne les achètent pas, principalement pour leur prix trop élevé (30 %) ou la nécessité de faire des rénovations importantes (24 %). ¢ Ces rénovations sont estimées en moyenne à $.

16 16 Les méthodes de recherche de la nouvelle résidence Q10De quelles manières avez-vous effectué vos recherches pour lachat dune nouvelle résidence? Base :Répondants ayant visité au moins une résidence usagée avant de faire lacquisition dune résidence neuve (n=526) | Q10 – le total des mentions peut dépasser le 100 % puisque plus dune mention est permise ¢ La recherche virtuelle via les sites spécialisés en vente immobilière (48 %), les sites Internet de constructeurs (31 %) et la simple recherche sur Google (15 %) est massivement utilisée pour rechercher une résidence neuve. ¢ En parallèle, les acheteurs découvrent différentes offres simplement en se promenant dans le quartier (39 %) ou en discutant avec parents et amis (15 %). Les acheteurs sondés emploient plusieurs méthodes pour effectuer leurs recherches pour lachat dune nouvelle résidence.

17 17 Le nombre de résidences neuves visitées Q11Excluant les visites de résidences existantes, combien de projets domiciliaires (de résidences neuves) avez-vous visités avant de choisir votre résidence actuelle? Base :ensemble des répondants (n=996) Moyenne3,5 Il y a quelques différences à noter entre les différents sous-groupes : Les acheteurs expérimentés semblent mieux préparés à ce type dachat, ont plus de connaissances sur le marché ou encore savent mieux ce quils cherchent, alors que pour les plus jeunes et les nouveaux acheteurs, il apparait plutôt y avoir un certain processus de découverte et dexploration avant den arriver à une décision. En effet, ces derniers ont tendance à faire plus de visites avant de prendre une décision. Le fait quils visitent des anciennes résidences usagées et des résidences neuves tandis que les acheteurs expérimentés ont plutôt tendance à ne visiter que des résidences neuves vient appuyer cette idée. Acheteur expérimenté3,2 Premier acheteur3,9 En moyenne, les acheteurs visitent entre trois et quatre résidences neuves avant de faire leur choix. Les répondants montréalais visitent en moyenne plus de projets domiciliaires avant de sélectionner le leur et sont moins nombreux à ne visiter aucun projet (17 % c. 30 à 35 % pour les autres régions). Les acheteurs de condominiums visitent un plus grand nombre de projets, mais notons que ces derniers ont également tendance à être plus jeune ou situés à Montréal. Ils sont également moins nombreux à ne visiter aucun projet (19 % c. 26 à 35 % pour les autres types de résidence). RMR de Montréal 4,1 RMR de Québec 2,3 Reste de la province 3,0 Condominium3,9 À paliers3,8 À étage3,2 Plain-pied3,1

18 18 Limportance des critères dachat Q12Sur une échelle de 0 à 10, 0 signifiant PAS DU TOUT IMPORTANT et 10 TRÈS IMPORTANT, quelle importance avez-vous accordée aux critères suivants dans le choix de votre résidence neuve? Base :ensemble des répondants / * lorsquapplicable Le prix et la superficie habitable sont les principaux critères dachat. ¢ Le prix est le critère le plus déterminant dans le choix de la nouvelle résidence (8,9 points sur 10). ¢ Les premiers acheteurs y accordent davantage dimportance (9,2) que les acheteurs expérimentés (8,7); ¢ Les personnes ayant payé moins de $ y accordent plus dimportance (9,2 c. 8,6 pour ceux ayant acheté à $ et plus); ¢ Les moins de 35 ans y attribuent une place plus importante (9,10 c. 8,6 à 8,8 des plus âgés); ¢ Les personnes ayant un revenu familial de moins de $ sont également plus sensibles à ce critère (9,11 c. 8,55 des ménages à $ ou plus de revenu). ¢ Dans lensemble, la superficie habitable constitue le second critère en importance (8,6 points sur 10), et ce, de façon comparable pour chacun des sous- groupes.

19 19 Limportance des critères dachat (suite) Q12Sur une échelle de 0 à 10, 0 signifiant PAS DU TOUT IMPORTANT et 10 TRÈS IMPORTANT, quelle importance avez-vous accordée aux critères suivants dans le choix de votre résidence neuve? Base :ensemble des répondants / * lorsquapplicable On note quelques différences entre les priorités des acheteurs de condominiums et celles dautres types dacheteurs. En effet, ces derniers accordent largement moins dimportance aux critères de dimensions des différentes pièces mais priorisent à sa place la superficie totale de la résidence. Plus spécifiquement, les acheteurs de condominium attribuent généralement moins dimportance à … ¢ à la dimension des chambres (7,8 c. 8,1 et 8,2), à la dimension de la cuisine (7,7 c. 8,4 et 8,5) et à la dimension de la salle de bain (6,9 c. 7,5 et 7,3); ¢ la qualité ou à loriginalité du projet (7,8 c. 8,3 pour les autres types de résidences); ¢ au style ou à larchitecture extérieure (7,5 c. 8,6 et 8,2); … mais en échange, ils prêtent plus attention à … ¢ linsonorisation (8,9 c. 7,4 et 7,8); ¢ un entretien moindre (7,1 c. 6,9 et 6,3); ¢ les rabais de taxes (4,8 c. 3,8 et 4, 0) et de taxes de mutation offerts par la municipalité (3,9 c. 3,2 et 2,9).

20 20 Limportance des critères dachat (suite) Q12Sur une échelle de 0 à 10, 0 signifiant PAS DU TOUT IMPORTANT et 10 TRÈS IMPORTANT, quelle importance avez-vous accordée aux critères suivants dans le choix de votre résidence neuve? Base :ensemble des répondants / * lorsquapplicable

21 21 Limportance des critères liés à la localisation Q13Sur une échelle de 0 à 10, 0 signifiant PAS DU TOUT IMPORTANT et 10 TRÈS IMPORTANT, quelle importance avez- vous accordée aux critères suivants dans le choix de votre lieu géographique de résidence? Base :ensemble des répondants / * vivant en couple La sécurité et la beauté du quartier sont les critères principaux liés à la localisation. ¢ La sécurité du quartier se retrouve en moyenne en première position (8,1 points sur 10). ¢ À Montréal (8,2) et dans le reste de la province (excluant Québec, 8,1), les répondants y attribuent le score le plus élevé, alors quà Québec la proximité aux grands axes routiers prime (7,9). ¢ De plus, les répondants qui ont acheté pour $ ou $ et plus y attribuent un score plus élevé (8,2 et 8,4) par rapport à ceux qui achètent une propriété pour moins de $ (7,6). ¢ Pour ce qui est de la qualité et de la beauté du quartier, les résidents de Montréal (8,0) y accordent plus dimportance que les autres, particulièrement les résidents de Québec (7,4). ¢ De même que pour le critère précédent, les répondants ayant une propriété neuve de $ et plus donnent une plus grande place à la beauté du quartier dans leur décision (8,3 c. 7,4 pour ceux qui achètent à moins de $).

22 22 Limportance des critères liés à la localisation (suite) Q13Sur une échelle de 0 à 10, 0 signifiant PAS DU TOUT IMPORTANT et 10 TRÈS IMPORTANT, quelle importance avez- vous accordée aux critères suivants dans le choix de votre lieu géographique de résidence? Base :ensemble des répondants / * vivant en couple

23 23 Les intentions à légard de la résidence actuelle Q14Combien dannées comptez-vous conserver votre nouvelle résidence? Base :ensemble des répondants Moyenne9,6Moyenne8,1Moyenne10,9 Les sous-groupes suivants anticipent une durée de conservation plus courte. Il est fort probable quune portion importante des membres de ces groupes se retrouvent dans plus dun sous-groupe. ¢ Les premiers acheteurs anticipent une durée dhabitation significativement moins longue que ce quenvisagent les acheteurs expérimentés (8,1 ans c. 10,9 ans). ¢ Dans la même veine, les acheteurs de condominium comptent demeurer dans leur résidence largement moins longtemps que les acheteurs des autres types de résidences (7,4 ans c. 11 à 12 ans). ¢ Par ailleurs, les résidents montréalais achètent à plus court terme que les résidents du reste de la province (8,6 ans c. 11,4 ans). Les résidents de Québec se situant plus près de la moyenne (8,9). En général, les acheteurs prévoient demeurer presque 10 ans dans leur résidence actuelle.

24 24 Les intentions à légard de la résidence actuelle (suite) Q14aEt par la suite, quel sera votre prochain choix? Base :ensemble des répondants ¢ Plus de la moitié des répondants souhaitent éventuellement acquérir une maison unifamiliale (56 %), surtout les premiers acheteurs, dont les trois quart se situent dans cette optique (72 %). ¢ Une proportion semblable des plus jeunes rapporte cette même intention (76 % des 35 ans et moins, c. 41 % des 35 à 54 ans et 5 % des 55 ans et plus). Ces derniers correspondent sans doute aux premiers acheteurs. ¢ Environ le quart des 35 ans et plus déclarent avoir lintention dacheter un condominium par la suite (23 % des 35 à 54 ans et 26 % des 55 ans et plus c. 10 % des moins de 35 ans). ¢ Pratiquement personne ne compte revenir au locatif (2 %). Globalement, les plus jeunes (35 ans et moins) sont présentement dans des condominiums et aspirent à acquérir une maison indépendante ou unifamiliale dici dix ans. Les plus âgés, eux, sont déjà dans cette situation et aspirent dici une dizaine dannées, revenir à une propriété plus petite.

25 La satisfaction envers la nouvelle résidence

26 26 La satisfaction envers la nouvelle résidence Q33Indiquez votre niveau actuel de satisfaction envers votre nouvelle résidence % de « Satisfait » Type de propriété Total 96 % 95 % 98 % Base :ensemble des répondants Q34Recommanderiez-vous votre constructeur à dautres personnes? % de « Recommanderait » Type de propriété Total 84 % 80 % 88 % La quasi-totalité est satisfaite de son achat, quel que soit le type de propriété. La grande majorité des gens sont satisfaits de leur constructeur, quel que soit le type de propriété. Tel que lan dernier, les constructeurs de maisons satisfont davantage leurs clients que les constructeurs de condominiums. Satisfaction à légard de sa résidence Intention de recommandation du constructeur

27 Les caractéristiques de la nouvelle résidence et du quartier

28 28 La distance entre la nouvelle et lancienne résidence Q18Quelle est la distance qui sépare votre nouvelle résidence de lancienne? Base :ensemble des répondants Moins de 25 km : 82 % Moyenne ,8 km Moyenne ,5 km En moyenne, les répondants demeurent à 20 km de leur ancienne résidence. ¢ La grande majorité ne séloignent pas de plus de 25 km de leur ancienne résidence (82 %). ¢ Globalement, la distance par rapport à lancienne résidence a diminuée significativement depuis 2011 (25,5 km).

29 29 Le temps de déplacement jusquau lieu de travail ¢ Dans le ménage de plus de neufs acheteurs sur dix (93 %), au moins une personne doit se déplacer pour se rendre au travail. ¢ Le temps de déplacement moyen est de 26,4 minutes. Ce temps moyen est plus élevé dans la RMR de Montréal (29,9 minutes) que dans celle de Québec (19,7 minutes) ou ailleurs au Québec (22,9 minutes). ¢ Près de neuf acheteurs sur dix (87 %) ont choisi une habitation située à moins de 45 minutes de leur lieu de travail. ¢ Parmi les ménages où au moins une personne doit se déplacer pour se rendre au travail, près dun sur quatre (24 %) utilise le transport en commun ou un moyen alternatif à lautomobile. Cette proportion est plus élevée dans la RMR de Montréal (31 %) que dans celle de Québec (14 %) ou ailleurs au Québec (14 %). ¢ Une proportion de 41 % des acheteurs de la RMR de Montréal ayant acheté hors de lÎle de Montréal et y travaillant sont des utilisateurs du transport en commun ou dun mode alternatif à lautomobile.

30 30 Le temps de déplacement jusquau lieu de travail Base :ensemble des répondants

31 31 Le type dhabitation de la nouvelle résidence Base :ensemble des répondants Le type de résidences achetées et les proportions de leur terrain diffèrent selon les régions habitées. ¢ Bien entendu, les montréalais ont plutôt tendance à résider dans des immeubles à logements multiples (56 %) alors que les résidents du reste de la province sont plutôt dans des maisons détachées (62 %). La RMR de Québec se situe quelque part au milieu (43 % dans un immeuble à logements multiples et 31 % en maisons détachées).

32 32 Le type dhabitation de la nouvelle résidence : le cas des condominiums Base :ensemble des répondants ¢ Globalement, un acheteur sur deux devient propriétaire de condominium (49 %). ¢ Notons que la tendance est largement moins répandue à lextérieur des deux principaux centres urbains (17 %). ¢ Les frais de condo sont significativement plus élevés dans le reste de la province (184 $) quà Québec (88 $); Montréal se situe presquau seuil de la moyenne provinciale (127 $). Le condominium : un type de résidence très répandu dans les grands centres urbains.

33 33 La superficie et le nombre de pièces Base :ensemble des répondants ¢ En effet, les condominiums offrent une superficie moyenne qui représente environ la moitié (1 254 pieds carrés) de celles des résidences plain-pied (2 213 pi2) et des propriétés à étages (2 466 pi2). ¢ Les résidences plain-pied se situent entre ces deux types, étant plus similaires aux condominiums sur certains points (ex. nombre de salles deau) et plus semblables aux résidences à étages sur dautres (ex. nombre de salles de bain). ¢ Au-delà dune plus grande superficie, les résidences à étages offrent le plus grand nombre de salles deau (1,0 c. 0,4 pour les autres types) et le plus grand nombre de chambres (3,2 c. 2,1 pour les condominiums). Les caractéristiques des propriétés achetées diffèrent grandement selon le type de résidence.

34 Les sources dénergie

35 35 Les sources dapprovisionnement énergétique, préférences et avantages Base :ensemble des répondants Sur une échelle de 0 à 10 où 10 signifie que vous êtes tout à fait daccord et 0 que vous nêtes pas du tout daccord, quel est votre niveau daccord avec lénoncé suivant:

36 36 La satisfaction et recommandation des sources dapprovisionnement énergétique *Note : les résultats doivent être interprétés avec précaution en raison de la petite taille de léchantillon (n<30) Base :ensemble des répondants excluant les sans réponses ¢ Globalement, la grande majorité des acheteurs sont satisfaits de leur source dénergie, quelle quelle soit (73 %). ¢ Cela dit, ceux qui ont le gaz naturel rapportent un niveau de satisfaction plus élevé (87 %) que ceux qui ont lélectricité seulement (71 %). ¢ De plus, les premiers acheteurs sont significativement plus satisfaits que les acheteurs expérimentés (76 % c. 69 % à donner des notes de 8 à 10). ¢ De plus, la grande majorité rapporte des intentions positives quant à la recommandation de leur source dénergie (85 %). ¢ Ceux qui ont le gaz naturel sont significativement plus à avoir la certitude quils recommanderaient leur source dénergie (76 % c. 45 % de ceux qui ont lélectricité seulement). ¢ Encore une fois, les premiers acheteurs (88 %) sont plus à mêmes de recommander leur source dénergie que les acheteurs expérimentés (82 %).

37 Le prix dachat et le financement

38 38 Le prix dachat Q35Quel a été le prix dachat, incluant les taxes, de votre nouvelle résidence? Base :ensemble des répondants ¢ Le prix moyen dune résidence neuve dépasse $. Cette moyenne est comparable à celle de lan dernier qui dépassait légèrement $. ¢ Bien que la moyenne du prix dachat demeure stable par rapport à 2011, le nombre de résidences achetées à moins de $ a significativement baissé (de 41 % en 2011 à 33 % en 2012) alors que le nombre de résidences entre $ et $ a significativement augmenté (de 36 % en 2011 à 45 % en 2012). ¢ Comme on pouvait le prévoir, les acheteurs expérimentés acquierent une propriété à un prix plus élevé que les premiers acheteurs (en moyenne $ c $). ¢ La valeur moyenne des résidences à étages est plus importante que celle des autres types dhabitations considérés, notamment que les condominiums ( $ c $). Moyenne $ Moyenne $ ¢ La valeur moyenne est plus élevée dans la RMR de Montréal que dans les deux autres régions. ¢ La différence est significative en comparaison avec la valeur des résidences ailleurs au Québec et tendancielle par rapport à la RMR de Québec. RMR de Montréal $ RMR de Québec $ Reste de la province $ Les tendances en terme de valeur dachat sont comparables à celles de 2011.

39 39 Le stationnement inclus avec les condos Q35aEst-ce que ce prix inclut un stationnement intérieur? Q35bEst-ce que ce prix inclut un stationnement extérieur? Base :Condominium (n=487) La majorité des résidences incluent un stationnement extérieur. ¢ Pour ce qui est des condominiums, la valeur dachat (moyenne de $) inclue un stationnement extérieur dans plus de la moitié des cas (55 %). ¢ Ceci est plus souvent le cas pour les premiers acheteurs (61 %) que pour les acheteurs expérimentés (47 %). Ces derniers ont plutôt tendance à séquiper de stationnements extérieurs et intérieurs (15 % c. 7 % des premiers acheteurs) ou encore de stationnements intérieurs seulement (23 % c. 14 % des premiers acheteurs). ¢ De plus, les résidences de la RMR de Montréal incluent un stationnement extérieur significativement moins souvent (46 %) que dans les deux autres régions (79 % à Québec et 87 % ailleurs dans la province). ¢ Les stationnements intérieurs sont largement plus communs dans la RMR de Montréal (22 % c. 7 % à Québec et 2 % ailleurs dans la province). ¢ Ceci dit, une plus grande proportion dacheteurs Montréalais nont aucun stationnement (22 % c. 3 à 6 % pour les deux autres régions).

40 40 La mise de fonds Base :ensemble des répondants Le montant de la mise de fonds diffère significativement selon lexpérience de lacheteur. ¢ Les premiers acheteurs se financent surtout par le biais de leurs économies personnelles (60 %) ou encore par le biais du RAP (25 %) et donnent une contribution moyenne de $. ¢ Ces proportions sont comparables à celles de lan dernier. ¢ Les acheteurs expérimentés se financent plutôt par la vente de leur résidence précédente (59 %) ou via leurs économies personnelles (29 %), et donnent une contribution moyenne de près de $. ¢ Cette année, les acheteurs investissent en moyenne $ en mise de fonds ou environ 20 %. En 2011, ils investissaient en moyenne $ ou 27 %. Il y a donc une baisse significative dans lampleur de la mise de fonds depuis lan dernier, mais cette baisse est significative chez les acheteurs expérimentés uniquement (36 % en 2011 à 27 % en 2012).

41 Les caractéristiques du prêt hypothécaire Base :répondants ayant un prêt hypothécaire. ¢ En moyenne, les acheteurs de résidences neuves obtiennent pour leur prêt hypothécaire un terme de 5,3 ans. ¢ La grande majorité dentre eux rapporte un terme de 4 à 5 ans (82 %). ¢ Il ny a pas de différences entre les premiers acheteurs et les acheteurs expérimentés (5,4 et 5,3 respectivement). ¢ Concernant lamortissement du prêt, les acheteurs sengagent en moyenne sur une durée de 26,2 ans. ¢ Dans tous les cas, la majorité des acheteurs décident un plan damortissement de 25 à 29 ans (44 %). ¢ Notons que les premiers acheteurs choisissent une durée légèrement plus longue pour le remboursement de leur prêt (27,7 ans) que les acheteurs expérimentés (24,7 ans). Ceci peut être le résultat dune mise de fond moins importante (rappel: 29,000 $ et 78,700 $ respectivement). Les modalités de financement dun prêt hypothécaire sont assez typiques.

42 Le profil des répondants

43 43 Le profil des répondants Base :Ensemble des répondants Sexen = Un homme35 % Une femme65 % Êtes-vous né(e) au Canadan = 993 Oui87 % Non13 % Âge n = 990 Moins de 25 ans8 % Entre 25 et 34 ans46 % Entre 35 et 44 ans20 % Entre 45 et 49 ans8 % Entre 50 et 54 ans6 % Entre 55 et 64 ans9 % 65 ans et plus3 % Situation maritalen = 999 Célibataire, jamais marié(e)30 % Marié(e) ou conjoint(e) de fait60 % Divorcé(e), séparé(e)8 % Veuf(ve)1 % Situation familialen = 979 Personne seule 24 % Couple sans enfant31 % Famille à 2 enfants ou moins34 % Famille à plus de 2 enfants11 % Nombre de personnes dans la résidencen = % 242 % 317 % 412 % 5 et plus6 % Moyenne2.4 Nombre d'enfant(s) entre…n = à 5 ans0, à 12 ans0, à 17 ans0, ans et plus0,5 Nombre d'enfants dans le foyer0,9 Niveau de scolaritén = 979 Primaire / Secondaire22 % Cégep30 % Universitaire48 % Revenu total du foyern = 859 Moins de $43 % $ à $35 % $ et plus22 %

44 Annexe


Télécharger ppt "Enquête sur les caractéristiques des acheteurs de maisons neuves Rapport présenté à lAPCHQ Août 2012."

Présentations similaires


Annonces Google