La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Décentralisation de laccès au traitement antirétroviral au Cameroun : impact sur les connaissances, attitudes, pratiques et conditions de travail des médecins.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Décentralisation de laccès au traitement antirétroviral au Cameroun : impact sur les connaissances, attitudes, pratiques et conditions de travail des médecins."— Transcription de la présentation:

1 Décentralisation de laccès au traitement antirétroviral au Cameroun : impact sur les connaissances, attitudes, pratiques et conditions de travail des médecins impliqués dans la prise en charge du VIH - EVAL ANRS S. Rasson 1,2, S. Boyer 1,2, RC. Bonono 3, F. Marcellin 1,2, P. Ongolo-Zogo 4, MP Carrieri 1,2, S. Koulla-Shiro 5, JP Moatti 1,2 and the EVAL Study Group 1 INSERM-IDR-U2 UMR U912 (SE4S), Marseille, France 2 ORS-PACA, Observatoire Régional de la Santé Provence Alpes Côte dAzur, Marseille, France 3 Institut de Recherches Socio Anthropologiques (IRSA) – Université Catholique dAfrique Centrale, Yaoundé, Cameroun 4 Hôpital Central, Yaoundé, Cameroun 5 Faculté de Médecine et de Science Biomédicale, Université de Yaoundé 1

2 Enjeux et objectif La décentralisation de laccès aux ARV requiert la disponibilité en professionnels de santé formés, expérimentés et motivés à tous les niveaux de la pyramide sanitaire Lefficacité des soins reposent en grande partie sur les ressources humaines Objectif : Evaluer, aux différents niveaux de décentralisation, les connaissances, pratiques, attitudes envers les PVVS et conditions de travail des médecins impliqués dans le suivi des PVVS

3 Un défi de santé publique, une réponse scientifique Important Programme daccès aux ARV au Cameroun Une politique de décentralisation progressive Un fort subventionnement des ARV et des examens biologiques Un modèle de soins simplifié De 2000 patients traités par ARV en 2002 à fin 2008 Programme de recherche opérationnelle ANRS Évaluer un processus en cours et proposer des connaissances objectives

4 EVAL ANRS Pr. Moatti (Inserm Marseille), Pr. Abega, Pr Claude Abé (UCAC Yaoundé) Objectifs : (i) Impact de laccès aux ARV sur les conditions de vie des PVVS; (ii) Connaissances, attitudes et pratiques des professionnels de santé Méthodes Un volet quantitatif : Enquête transversale multicentrique -Échantillon de 3151 adultes VIH+ interrogés dans 27 services VIH -Échantillon de 97 médecins et 220 autres personnels soignants inclus dans les mêmes services VIH -Recueil de données sur les caractéristiques des 27 services VIH Un volet qualitatif : entretiens semi-structurés auprès de patients et soignants

5 Données collectées Médecins : questionnaires auto-administrés –Caractéristiques socio-démographiques –Formation et expérience dans les soins aux PVVS –Pratiques et connaissances dans la prise en charge du VIH et le traitement par ARV Questions à choix multiples 4 dimensions : Prophylaxie du VIH, initiation du traitement, suivi des PVVS sous ARV, prise en charge de la femme enceinte –Opinions sur le programme daccès aux ARV –Attitudes envers les PVVS –Appréciation des conditions de travail

6 Analyses Evaluation des ressources humaines dans les 4 domaines suivants : –Connaissances dans la prise en charge du VIH et traitement par ARV –Pratiques concernant les recommandations nationales –Attitudes envers les PVVS –Appréciation des conditions de travail et de la politique de décentralisation Comparaison des données quantitatives en fonction des 3 niveaux de décentralisation (à partir de tests non paramétriques) Eclairage complémentaire par les données qualitatives

7 Résultats 92 % de répondants (n=97) 41 % Central, 23 % Provincial, 36 % District Majorité dhommes (75 %) jeunes (âge médian = 37 ans) Médecins généralistes (81 %) fonctionnaires (63 %) Formés à la prise en charge par ARV (77%) Expérience récente (médiane = 3 ans) Aucune différence significative entre les 3 niveaux de décentralisation Caractéristiques socio-démographiques, formation et expérience des médecins (n=97)

8 Pas de différences significatives aux différents niveaux de décentralisation en termes de : Connaissances des médecins (n=97) % de bonnes connaissances Mise sous traitement Critères déligibilité82 Protocoles recommandés en première ligne89,5 Contre indications de lAZT84 Bilan pré-thérapeutique90,5 Suivi sous ARV Effets secondaires de la névirapine Conduite à tenir devant une tuberculose Prophylaxie du VIH Indications du cotrimoxazole chez les adultes72 Indications du cotrimoxazole chez les enfants45 Posologie du cotrimoxazole en prophylaxie75,5 Femmes enceintes Conduite à tenir devant une grossesse sous ARV76,5 ARV recommandés au 3 ème trimestre72,5

9 Quelques différences significatives en termes de pratiques et dattitudes envers les PVVS (n=97) Central (N=40) Provincial (N=22) District (N=35) P- valeur Pratiques Critères les plus fréquemment utilisés pour décider de la mise sous ARV : - Classification OMS et Taux de LT3%0%18%0,01 Participation au comité thérapeutique : - à chaque réunion ou régulièrement75%90%71%0.49 Task shifting dans les consultations35% 52%0.01 Attitudes envers les PVVS (% de médecins plutôt ou tout à fait daccord) Un nombre plus élevé de PVVS doit bénéficier du traitement ARV 87%89%91%0,91 Les PVVS sont responsables de leur maladie5,5%6%9%0,86 Les PVVS sont dangereuses pour les autres13,5%29,5%39,5%0,046 Les PVVS coûtent chers à la société35%41%73%0,003 Un professionnel de santé qui soigne des PVVS risque davoir mauvaise réputation 5%5,5%8,5%0,83

10 Une mauvaise appréciation généralisée des conditions de travail Collaboration satisfaisante avec léquipe VIH80% Pas du tout satisfait ou plutôt pas satisfait du salaire perçu 75% Manque dautonomie pour lexercice de ses responsabilités 51,5% Manque de moyens techniques pour la mise en œuvre du programme42%* Manque de supervision et dencadrement dans le suivi du programme ARV57,5%** Charge de travail excessive31%*** * 62,5% au niveau central et 72,5% au niveau provincial vs 42,9% au niveau District, p=0,06 ** 72,5% aux niveaux central et provincial vs 31,4% au niveau district, p=0,001 ***47,4% au niveau central vs 22,7% au niveau provincial et 20,6% au niveau District, p=0,03 Conditions de travail et facteurs de motivation (n=97%)

11 Conclusion Relative homogénéité de la prise en charge des PVVS sur le territoire camerounais Bonnes connaissances de base de la PEC des PVVS Fort engagement des médecins en faveur de lélargissement de laccès aux ARV Mais des conditions de travail difficiles et une insatisfaction généralisée qui peuvent affecter le moral et la motivation du personnel Limites de létude : –Evaluation limitée des connaissances –Potentiel biais de désirabilité dans les déclarations La décentralisation de laccès aux ARV pourra être facilitée par lamélioration des connaissances et par la mise en œuvre dinterventions destinées à améliorer les conditions de travail et la motivation des professionnels de santé

12 Remerciements Aux Patients Groupe détudes EVAL S. Koulla-Shiro (Central Hospital, Yaoundé, Cameroon), P. Ongolo-Zogo (Ministry of Public Health - Division of Health Operations Research, Yaoundé, Cameroon), J. Blanche, A-D Bouhnik, S. Boyer, M-P Carrieri, A. Dia, F. Ekoko, S. Loubière, F. Marcellin, J-P Moatti, Y. Obadia, C. Protopopescu, B. Spire (INSERM, IRD, University of the Mediterranean UMR 912, Marseilles, France), S-C Abega, C. Abé, P. C. Bilé, C. Bios, C-R Bonono, Y. Mehe, M. T. Mengue, H. Mimcheu, F. Mounsade, P.Y. Ndzomo, L. M. Ngaba, J. Ngo Mbog, S. Ngo Yebga, H. Nkwidjan, O.C. Ossanga (IRSA, catholic University of Central Africa, Yaoundé, Cameroon), R. Nantchouang (GERCIS, catholic University of Central Africa, Yaoundé, Cameroon) Sponsoring Collecte des données Analyse Statistique et interprétation Cameroon Ministry of Public Health

13 Recommendations Relâchement des contraintes budgétaires au recrutement de personnel et augmentation des dépenses publiques de santé Politique de gestion des ressources humaines associant des incitations financières et non financières –Redistribution géographique et mesures incitatives pour réduire le « biais urbain » –Promotion de la formation continue et reconnaissance du savoir –Révision des statuts et plan de carrière Procédures de « task shifting » et redéfinitions des rôles de lensemble des acteurs impliqués dans la prise en charge des PVVS Adaptation de la formation aux besoins des patients et à leurs évolutions futures (aspects psychosociaux, gestion des effets secondaires à moyen – long terme, …)

14 Un défi de santé publique, une réponse scientifique Le Programme Camerounais daccès aux ARV Une politique de décentralisation progressive au niveau provincial : création de 23 CTA au niveau district : création denv. 60 UPEC Des baisses successives des prix des ARV Un modèle de soins simplifié De 2000 patients traités par AVR en 2002 à mi Un objectif : Évaluer un processus en cours et proposer des connaissances objectives Programme de recherche opérationnelle ANRS

15 Contexte La décentralisation de laccès aux ARV requiert la disponibilité en professionnels de santé formés, expérimentés et motivés à tous les niveaux de la pyramide sanitaire Lefficacité des soins repose en grande partie sur les ressources humaines Sous-investissement chronique dans les ressources humaines au cours des 20 dernières années en Afrique Sub-saharienne Affaiblissement de la force de travail pour la santé

16 Enquête auprès des professionnels de santé en charge de la prise en charge des PVVS dans les services VIH –Volet quantitatif : échantillon de 97 médecins Échantillon exhaustif des médecins travaillant dans les 27 CTA/UPEC de lenquête EVAL Questionnaire anonyme auto-administré Taux de réponse : 92% –Volet qualitatif : échantillon de 25 médecins et autres personnels de santé Lenquête EVAL – ANRS (Sept 2006 – Avril 2007)

17 Enquête auprès des professionnels de santé en charge de la prise en charge des PVVS dans les services VIH –Volet quantitatif : échantillon de 97 médecins Échantillon exhaustif des médecins travaillant dans les 27 CTA/UPEC de lenquête EVAL Questionnaire anonyme auto-administré Taux de réponse : 92% –Volet qualitatif : échantillon de 25 médecins et autres personnels de santé Lenquête EVAL – ANRS (Sept 2006 – Avril 2007)

18 Système de santé et ressources humaines au Cameroun Offre de soins diversifiée et importante mais inégalement répartie sur le territoire Déficit en Ressources Humaines pour la santé –Baisse drastique des salaires de la fonction publique –Arrêt du recrutement du personnel paramédical pendant plus de 20 ans 2 médecins pour habitants 16 infirmières pour habitants –Fort biais en faveur des zones urbaines dans la distribution du personnel qualifié Objectif : Evaluer, aux différents niveaux de décentralisation, les connaissances, pratiques, attitudes envers les PVVS et conditions de travail des médecins impliqués dans le suivi des PVVS

19 Résultats % or médiane [IIQ] Genre masculin 76.3% Age - années37 [30; 45] Vie en couple (marié ou union libre)67,7% Formation initiale - Médecine générale81,1% - Médecine de spécialité 18,9% Formation à la prise en charge par ARV76,9% Expérience dans le VIH (<3 ans) 50% Caractéristiques socio-démographiques, formation et expérience des médecins (n=97)

20 Pas de différences significatives aux différents niveaux de décentralisation en termes de (n=97) : CONNAISSANCES% de bonnes réponses Mise sous ARV - Critères déligibilité au traitement 81,9% - Protocoles ARV recommandés en 1ère ligne (3/4)89,4% - Bilan pré-thérapeutique90,4 - Contre-indication de lAZT84% Suivi des PVVS sous ARV - Principaux effets secondaires de la Névirapine59,1 - Conduite à tenir face à un patient sous Triomune déclarant une TB68,1% Prophylaxie du VIH - Indications du cotrimoxazole chez les adultes72,3 - Indications du cotrimoxazole chez les enfants45% - Posologie du cotrimoxazole75,5% Prise en charge de la femme enceinte - Conduite à tenir face à un début de grossesse chez une patiente sous EFV/AZT/3TC76,6% - Protocoles ARV recommandés en 1ères lignes chez une patiente au 3 ème trimestre de grossesse72,3% Connaissances des médecins


Télécharger ppt "Décentralisation de laccès au traitement antirétroviral au Cameroun : impact sur les connaissances, attitudes, pratiques et conditions de travail des médecins."

Présentations similaires


Annonces Google