La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEVOIR N°2 : ANALYSE DE DOCUMENT Sujet : Les citoyens romains, des conquérants et des civilisateurs ? Consigne : Après avoir présenté ce document, vous.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEVOIR N°2 : ANALYSE DE DOCUMENT Sujet : Les citoyens romains, des conquérants et des civilisateurs ? Consigne : Après avoir présenté ce document, vous."— Transcription de la présentation:

1 DEVOIR N°2 : ANALYSE DE DOCUMENT Sujet : Les citoyens romains, des conquérants et des civilisateurs ? Consigne : Après avoir présenté ce document, vous montrerez grâce à son analyse que le général Agricola est un citoyen romain qui a étendu la puissance de Rome puis comment il amène avec lui la culture romaine. Vous terminerez en montrant que ce document contient des limites

2 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) PRESENTATION Nature : Destinataires : Date : Contexte : Auteur : Fiabilité : Sujet :

3 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) Conclusion à atteindre : le général Agricola est un citoyen romain Connaissances disponibles 1° cursus honorum réservé aux citoyens 2° trois noms signe de la citoyenneté romaine 3° naissance dAgricola dans une colonie romaine 4° citoyenneté transmise par le droit du sang 5° citoyenneté pouvant être reçue

4 Le général Agricola est un citoyen romain Les trois noms sont un signe de la citoyenneté romaine « Cneius Julius Agricola » P RELEVEMENT I DENTIFICATION E CLAIRAGE D EDUCTION Tacite désigne le général Agricola sous son nom complet « Cneius Julius Agricola ». La présence des trois noms, caractéristique des citoyens romains, permet daffirmer quAgricola est bien un citoyen romain…

5 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) Conclusion à atteindre : le général Agricola a étendu la puissance de Rome Connaissances disponibles 1° les magistrats romains supérieurs ont des fonctions militaires 2° conquête de la Bretagne toujours en cours 3° extension continue de lempire romain 4° devoir militaire du citoyen romain 5° évergétisme dAgricola qui a levé une légion

6 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) Conclusion à atteindre : le général Agricola a été le porteur de la culture romaine Connaissances disponibles 1° la romanisation est le processus de transfert de la culture romaine dans lempire 2° elle doit amener la paix dans les provinces 3° elle peut déboucher sur des syncrétismes religieux 4° elle se traduit par limitation de la ville romaine organisée autour du forum 5° elle ne concerne pas tout le monde

7 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) Conclusion à atteindre : le général Agricola a été le porteur de la culture romaine Connaissances disponibles 1° sentiment de supériorité de Romains ayant déjà soumis de nombreux peuples 2° le modèle romain est supposé universel 3° la réussite pour les élites ne passe que par le ralliement à la culture romaine

8 Le général Agricola (40-93) est lartisan de la conquête de la majeure partie de la Bretagne dont il est le gouverneur de 77 à 84. « XXI 1. Après les combats de lété vint lhiver, qui fut entièrement consacré à la mise en œuvre dinitiatives très salutaires pour des gens dispersés et incultes et dautant plus portés à faire la guerre. Le proconsul Agricola voulait les habituer à vivre paisiblement et à occuper agréablement le temps libre. Il les y invitait individuellement. Il aidait des collectivités à édifier des temples, à aménager des places publiques, à construire de vraies maisons. Il félicitait les plus entreprenants et sen prenait aux récalcitrants. Ainsi le désir de se faire mieux voir que les autres tint lieu de contrainte. 2. De plus, Cneius Julius Agricola faisait initier les enfants des notables aux arts libéraux(**) et préférait aux acquis culturels des Gaulois (quil connaissait bien depuis sa naissance) les dispositions naturelles des Bretons ; eux qui naguère méprisaient notre langue ne désiraient-ils pas maintenant, à tout prix, la parler couramment ? 3. Par la suite, cela fit bien de shabiller comme nous et beaucoup adoptèrent la toge. Peu à peu, les Bretons se laissèrent aller à lattrait des plaisirs à découvrir sous les portiques, dans les thermes et le raffinement des festins. Linexpérience leur faisait appeler civilisation ce qui amputait leur liberté » Tacite, Vie dAgricola (98) LIMITES Qui est Tacite par rapport à Agricola ? Quel regard a-t-il sur les Bretons ? Ce texte est-il intégral ? De quelle partie de la Bretagne parle-t-on ?


Télécharger ppt "DEVOIR N°2 : ANALYSE DE DOCUMENT Sujet : Les citoyens romains, des conquérants et des civilisateurs ? Consigne : Après avoir présenté ce document, vous."

Présentations similaires


Annonces Google