La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Révolution Française 1789-1792 : L'affirmation de la souveraineté populaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Révolution Française 1789-1792 : L'affirmation de la souveraineté populaire."— Transcription de la présentation:

1 La Révolution Française : L'affirmation de la souveraineté populaire

2 La Révolution Française

3 I : L'affirmation de la souveraineté populaire Comment s'effondre la monarchie absolue ?

4 I : L'affirmation de la souveraineté populaire A : La révolution des députés : des États généraux à l'Assemblée nationale

5 Les États généraux sont une institution traditionnelle de la monarchie : ils se réunissent en trois chambres, une par ordre. Les États généraux sont une institution traditionnelle de la monarchie : ils se réunissent en trois chambres, une par ordre. Les États généraux ont jusque là toujours été soumis à la volonté royale : il émettent des avis et n'ont pas de pouvoirs. Les États généraux ont jusque là toujours été soumis à la volonté royale : il émettent des avis et n'ont pas de pouvoirs. Mais avec l'affirmation de la monarchie absolue, ils n'ont pas été convoqués depuis le début du XVIIe. s. Chaque ordre désigne ses représentants par des élections censitaires à l'occasion desquelles sont rédigés des cahiers de doléances. ZOOM sur la convocation des États généraux ZOOM sur la convocation des États généraux Rappel suffrage censitaire : seules les personnes payant l'impôt peuvent voter (4 à 5 millions d'électeurs)

6 Louis XVI convoque les Louis XVI convoque les États généraux dans le but de faire une réforme de la fiscalité du royaume qui est en pleine crise financière et sociale du fait de la cherté du pain. ZOOM sur la convocation des États généraux ZOOM sur la convocation des États généraux Louis XVI (A.F.Callet)

7 Les cahiers de doléances de 1789 sont l'occasion pour Les cahiers de doléances de 1789 sont l'occasion pour chaque ordre d'exposer au roi ses demandes : Les doléances du clergé sont Les doléances du clergé sont essentiellement religieuses (défense de la religion contre les idées des philosophes des Lumières) Celles de la noblesse sont plus politiques (affirmation des libertés individuelles, réforme des Celles de la noblesse sont plus politiques (affirmation des libertés individuelles, réforme desinstitutions) Celles du tiers état reflètent les difficultés Celles du tiers état reflètent les difficultés quotidiennes. Mais comme elles sont rédigées par ses élites, essentiellement des hommes de lois, elles revendiquent aussi des avancées politiques. ZOOM sur la rédaction des cahiers de doléances ZOOM sur la rédaction des cahiers de doléances

8 COLLER LA FICHE n° 1 Fiche 1: exercice 1

9 Les cahiers de doléances de 1789 sont essentiellement Les cahiers de doléances de 1789 sont essentiellement des plaintes concrètes concernant la vie quotidienne. - L'inégalité devant l'impôt. Lettre de cachet : lettre du roi permettant d'arrêter qui bon lui semble sans jugement. - la réunion régulière des États généraux. CORRECTION : 1) Quelles sont les principales revendications des Cahiers de doléances ? - Quels domaines de la vie touchent-elles principalement ? - la dénonciation de la justice arbitraire symbolisée par les lettres de cachet. - le consentement des 3 ordres à l'impôt afin de venir en aide aux finances du royaumes. Mais ceux-ci s'accordent aussi sur :

10 2) Le pouvoir du roi est-il remis en cause dans 2) Le pouvoir du roi est-il remis en cause dans les cahiers de doléances ? Les cahiers de doléances ne remettent pas en cause la monarchie absolue.

11 Le 5 mai 1789 s'ouvrent les États Généraux en 1789 à Versailles Le 5 mai 1789 s'ouvrent les États Généraux en 1789 à Versailles Le députés ne sont pas Le députés ne sont pas au départ révolutionnaires. Mais la convocation des États Généraux ne calme pas l'agitation du peuple.

12 L'abbé Sieyès L'abbé Sieyès Peint par David (1817) Mais la rédaction des cahiers, comme les élections font naître pour la première fois des revendications politiques du Tiers État. Celle de Sieyès a un grand retentissement : Il réclame que la représentation de la population soit proportionnelle à son poids dans la composition soit proportionnelle à son poids dans la composition de la population : de la population : Le Tiers état devrait alors peser 97% aux États Généraux : Généraux : Il revendique donc la souveraineté nationale !

13 Pendant un mois, les députés du Tiers état bloquent les Pendant un mois, les députés du Tiers état bloquent les débats : ils refusent de commencer la réunion tant que le principe d'un vote par tête (et non par ordre) ne sera pas appliqué. Vote par ORDRE : -chaque ordre se réunit et vote séparément -3 voix, une par ordre. => le vote du Clergé et de la Noblesse sont majoritaires, le Tiers état ne comptant que pour une voix Vote par TÊTE: Vote par TÊTE: -Les ordres se réunissent et votent ensemble - les députés du Tiers État (51% des députés) deviennent alors majoritaires !

14 Le 17 juin les députés se proclament Assemblée Nationale. Le 17 juin les députés se proclament Assemblée Nationale. C'est l'affirmation de la souveraineté populaire. Ils confisquent une partie des pouvoirs du roi : aucun impôt ne peut rentrer dans les caisses de aucun impôt ne peut rentrer dans les caisses de l'État tant qu'ils ne signeront pas l'autorisation. l'État tant qu'ils ne signeront pas l'autorisation. Ils profitent ainsi du contexte : Ils profitent ainsi du contexte : - le roi, qui vient de perdre son héritier, n'a toujours pas réagi aux évènements. - le peuple, poussé par la faim, attend beaucoup de ces États Généraux...

15 Louis XVI convoque les États généraux* au printemps 1789 afin de faire voter une réforme des impôts. Les députés du Tiers état (bourgeoisie) réclament et obtiennent un vote par tête qui leur assure la majorité des voix. Définition ; États généraux : assemblée des trois ordres convoquée par le roi pour donner des avis ou enregistrer des décisions royales.

16 Le 20 juin le roi réagit : il ferme Le 20 juin le roi réagit : il ferme les portes de la salle où se réunit les députés et annoncent qu'il va s'adresser à eux : Les députés du Tiers état Les députés du Tiers état se retrouvent alors dans une autre salle : la salle du jeu autre salle : la salle du jeu de paume. Salle du jeu de Paume, Versailles

17 SOURCE : Le serment du jeu de Paume, Le serment du jeu de Paume, David (1791) Voir l'analyse de ce tableau sur le diaporama réalisé par un collègue de l'académie de Guadeloupe Voir l'analyse de ce tableau sur le diaporama réalisé par un collègue de l'académie de Guadeloupe Le 20 juin 1789 les députés réunis dans la salle du jeu Le 20 juin 1789 les députés réunis dans la salle du jeu de Paume : - prêtent serment de ne pas se séparer avant la rédaction d'une constitution - déclarent l'Assemblée Nationale indissoluble sauf par décision du peuple. décision du peuple.

18 SOURCE de l'analyse : Zoom sur : le serment du Jeu de Paume de David (1791)

19 Le point de fuite est centré sur Bailly, président de Le point de fuite est centré sur Bailly, président de l'Assemblée nationale : Bailly, tourne le dos aux députés mais est face à nous : Bailly, tourne le dos aux députés mais est face à nous : Il s'adresse à chacun de nous, citoyens. Il s'adresse à chacun de nous, citoyens. Par un jeu de regard entre les spectateurs de la scène et les députés, Par un jeu de regard entre les spectateurs de la scène et les députés, David indique que les députés sont en fait les représentants du peuple.

20 David donne une définition de la nation David donne une définition de la nation David donne une définition de la nation Mirabeau et le père Gérard représentent la Mirabeau et le père Gérard représentent la diversité des tempéraments. La nation unit les forts et les faibles. Le moine, le curé et le protestant représentent la paix religieuse. Le moine, le curé et le protestant représentent la paix religieuse. La nation unit les différentes confessions. La nation unit les différentes confessions.

21 David donne une définition de la nation David donne une définition de la nation David donne une définition de la nation Martin Dauch refuse de prêter serment. Un député le protège. Martin Dauch refuse de prêter serment. Un député le protège. Il est libre de son choix. La nation repose sur ladhésion, et non sur la contrainte. Maupetit de la Mayenne, malade est soutenu par deux jeunes hommes. La nation unit la jeunesse et la vieillesse. Maupetit de la Mayenne, malade est soutenu par deux jeunes hommes. La nation unit la jeunesse et la vieillesse. Le riche notable et petit curé fraternisent. Le riche notable et petit curé fraternisent. La nation unit les riches et les pauvres. La nation unit les riches et les pauvres.

22 David donne une définition de la nation David donne une définition de la nation Bilan : définition de la nation La nation est la réalisation de lunité par delà les différences. Cest ladhésion dêtres égaux à un projet commun.

23 Le peuple Les représentants du peuple Prieur de la Marne David évoque les rapports entre le peuple et les députés David évoque les rapports entre le peuple et les députés

24 Les députés ne sont que les représentants du peuple, qui est souverain. En 1790, très populaires, ils apparaissent cependant comme les pères du peuple et de la nation. Bilan : les rapports entre le peuple et les d é put é s

25 David représente le serment du jeu de paume : les députés promettent de ne pas se séparer avant la rédaction d'une constitution. Ce tableau représente deux idées révolutionnaires : - le principe de la souveraineté nationale : le peuple est souverain et les députés sont ses représentants. - une définition de la nation : l'adhésion d'individus égaux devant la loi à un projet commun de société. 3) En quoi y a-t-il dans cette image 3) En quoi y a-t-il dans cette image une remise en cause de la société absolutiste ? une remise en cause de la société absolutiste ?

26 Le roi convoque une séance royale du 23 juin 1789 Mirabeau lance alors sa célèbre apostrophe : Le roi convoque une séance royale du 23 juin 1789 Mirabeau lance alors sa célèbre apostrophe : «Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du peuple, et quon ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes »

27 Le 24 juin 1789 le roi déclare nulles les décisions Le 24 juin 1789 le roi déclare nulles les décisions prises à l'initiative du Tiers état et annonce des réformes libérales* incarnées par un ministre réformateur : Necker. Mais les députés du clergé et quelques nobles décident de se joindre au Tiers état, soutenus par l'opinion publique et les gardes royaux. Louis XVI reconnaît alors l'Assemblée constituante, la révolution semble finie. Réforme libérale : réforme qui va dans le sens de plus de libertés (économiques, politiques et individuelles) ex. des réformes annoncées par Louis XVI : abolition de la taille, de la corvée, liberté de presse, consentement des impôts votés etc.

28 Mais début juillet, le roi renvoie ses ministres Mais début juillet, le roi renvoie ses ministres réformateurs dont Necker et fait venir ses régiments aux portes de Paris. Le peuple parisien manifeste pour le retour de Necker. Le peuple parisien manifeste pour le retour de Necker. Le 12 juillet, les troupes royales chargent contre le peuple. Les Parisiens cherchent alors des armes afin de défendre les députés. Le 14 juillet, la forteresse de la Bastille est assiégée car cette ancienne prison est aussi un dépôt d'arme. Jacques Duplessis Necker, Ministre libéral renvoyé parLouis XVI, il devient le symbole populaire de la réforme refusé par le roi.

29

30 14 juillet 1789 : Louis XVI écrit dans son journal intime : « 14 juillet... Rien » 14 juillet 1789 : Louis XVI écrit dans son journal intime : « 14 juillet... Rien » Le 14 juillet, Louis XIV alors en deuil suite à la mort de son fils, ne perçoit pas la gravité des évènements.

31 En juin 1789, les députés du Tiers états se proclament Assemblée nationale constituante* « considérant qu'ils représentent 96% de la nation ». Lors du serment du jeu de paume, ils s'engagent à rédiger une constitution au nom de la souveraineté nationale**. (cf. tableau de David) Le roi cède, mais rassemble ses troupes autour de Paris. Définitions : - Assemblée nationale constituante : assemblée représentant le peuple, réunie dans le but de rédiger une constitution. Souveraineté nationale : principe selon lequel la nation est la source du pouvoir politique.

32 I : L'affirmation de la souveraineté populaire A : La révolution des députés : des États généraux à l'Assemblée nationale B. Les révolutions populaires

33 Fiche 1: exercice 2 1) Pourquoi la Bastille a-t-elle été prise ? 1) Pourquoi la Bastille a-t-elle été prise ? 2) Pourquoi est-elle symbolique de la fin de larbitraire royal ? 2) Pourquoi est-elle symbolique de la fin de larbitraire royal ? Le peuple parisien attaque la Bastille pour se procurer Le peuple parisien attaque la Bastille pour se procurer des armes afin de défendre les députes contre une éventuelle attaque des troupes royales. La Bastille est une prison qui est le symbole de l'arbitraire royal et de l'emprisonnement par lettres de cachet. La Bastille est une prison qui est le symbole de l'arbitraire royal et de l'emprisonnement par lettres de cachet. Lettre de cachet : lettres du roi permettant d'arrêter qui bon lui semble sans jugement.

34 3) En quoi est-ce un événement fondateur de la République ? 3) En quoi est-ce un événement fondateur de la République ? Le peuple parisien en armes soutient l'Assemblée Le peuple parisien en armes soutient l'Assemblée Nationale, défie l'autorité du roi, et incarne ainsi un nouveau Nationale, défie l'autorité du roi, et incarne ainsi un nouveau pouvoir révolutionnaire. Une milice* bourgeoise est créée lors de cet événement Une milice* bourgeoise est créée lors de cet événement à Paris afin de faire face aux troubles dans la capitale : la garde nationale : celle-ci est dirigée par La Fayette. Louis XVI annonce alors le rappel de Necker, la reconnaissance de la garde nationale. Arborant la cocarde tricolore symbole de la révolution, le Arborant la cocarde tricolore symbole de la révolution, le peuple l'acclame.

35 Louis XVI annonce alors le rappel de Necker, la Louis XVI annonce alors le rappel de Necker, la reconnaissance de la garde nationale Arborant la cocarde tricolore symbole de la révolution, le peuple l'acclame. Arborant la cocarde tricolore symbole de la révolution, le peuple l'acclame. Les partisans de la monarchie absolue, dont le comte d'Artois, frère du roi, commencent alors à émigrer vers les autres monarchies européennes dans l'idée de restaurer l'ordre ancien. Cocarde tricolore : symbole de la révolution porté par la garde nationale

36 Les villes et les campagnes ont faim et peur. - A Paris, à l'annonce de l'arrivée des armées royales, le peuple s'arme pour défendre l'Assemblée Nationale et prend d'assaut la forteresse de la Bastille (14 juillet 1789), symbole de l'arbitraire royal. - Dans toutes les villes le peuple s'arme, élit des municipalité et s'organise en milice armée (= la Garde nationale)

37 Mais dans les campagnes, les évènements parisiens Mais dans les campagnes, les évènements parisiens Inquiètent et de nombreuses rumeurs se propagent : les aristocrates* armeraient des bandes de brigands qui ravageraient les campagnes. les aristocrates* armeraient des bandes de brigands qui ravageraient les campagnes. Les paysans s'arment alors, attaquent les châteaux de Les paysans s'arment alors, attaquent les châteaux de leurs seigneurs et détruisent les terriers ( registres où sont enregistrés les terres et les services qu'ils doivent à leurs seigneurs.) C'est la « Grande Peur ».

38 La Grande Peur gravure (18s musee Carnavalet) La Grande Peur gravure (18s musee Carnavalet)

39 A Paris, les députés sont affolés par l'anarchie qui se développe dans le pays. D'autant plus que les nobles et les bourgeois du Tiers état sont à Paris, loin de leurs terres. Dans la nuit du 4 au 5 août, les députés détruisent l'Ancien Régime afin de répondre aux attentes du peuple et Dans la nuit du 4 au 5 août, les députés détruisent l'Ancien Régime afin de répondre aux attentes du peuple et derestaurer le calme dans les campagnes : - les députés nobles proposent et font voter la fin des droits et privilèges seigneuriaux. Ceux-ci sont déclarés rachetables. - les députés du clergé, la suppression de la dîme. Ainsi s'achève la société d'ordre que l'on appelle dès lors :« l'Ancien Régime ».

40 La nuit du 4 août 1789 ; Gravure colorée de Helman d'après Charles Monnet

41 Fiche 1: exercice 3 1) Dans quel contexte les décisions prises lors de la 1) Dans quel contexte les décisions prises lors de la nuit du 4 août furent-elles prises ? 2) A quoi met fin lassemblée lors de sa réunion 2) A quoi met fin lassemblée lors de sa réunion du 4 août 1789 ? 3) Quel principe, fondateur de la Révolution, institue cette décision ? La rumeur d'un « complot aristocratique » s'étant La rumeur d'un « complot aristocratique » s'étant propagée, les paysans armés détruisent les châteaux de leurs seigneurs. Les députés sont dépassés et souhaitent arrêter la « Grande Peur » Les députés votent l'abolition de l'ensemble des privilèges et des droits seigneuriaux : c'est la fin de la société d'ordre qui devient dès lors « l'Ancien Régime ». Les députés votent l'abolition de l'ensemble des privilèges et des droits seigneuriaux : c'est la fin de la société d'ordre qui devient dès lors « l'Ancien Régime ». C'est le début du principe de l'égalité de tous devant l'impôt.

42 - Dans les campagnes, la rumeur affirme que les aristocrates arment des brigands pour piller les villages. C'est la « Grande Peur » : les paysans pillent les châteaux des seigneurs.

43 I : L'affirmation de la souveraineté populaire A : La révolution des députés : des États généraux à l'Assemblée nationale B. Les révolutions populaires C. août 1789 : l'effondrement de la monarchie absolue monarchie absolue

44 Fiche 1: exercice 3 3) Quel principe, fondateur de la Révolution, institue cette décision ? C'est le principe d'égalité de tous devant l'impôt.

45 Pour mettre fin aux désordres de la Grande Peur, les députés abolissent les privilèges, les droits seigneuriaux, la dîme et instituent l'égalité devant l'impôt lors de la nuit du 4 août. Quelques jours plus tard, le 26 aôut, l'Assemblée Nationale adopte un texte essentiel : la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen

46 26 août 1789 : 26 août 1789 : La Déclaration des Droits de l'Homme ZOOM sur la représentation de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen :

47 26 août 1789 : 26 août 1789 : La Déclaration des Droits de l'Homme posées sur un piédestal posées sur un piédestal Les tables de la loi Les tables de la loi entourées d'une guirlande de chêne L'œil central se confondant avec le soleil représente les Lumières de la Raison dissipe les nuages de l'erreur dissipe les nuages de l'erreur I. De nouvelles « tables de la loi » :

48 Les verges liées représentent Les verges liées représentent l'unité des provinces La pique, symbole du peuple La pique, symbole du peuple en arme - La liberté : - L'égalité : - la souverainté nationale : La femme ailée, symbole de la liberté, tient le sceptre du pouvoir Le triangle, symbole de l'égalité Le triangle, symbole de l'égalité Le bonnet phrygien rouge est Le bonnet phrygien rouge est le symbole de l'esclave affranchi La France brise ses chaînes. La France brise ses chaînes. II. De nouveaux principes affirmés :

49 Fiche 1: exercice 4 1) Pourquoi dit-on que la déclaration des droits de lhomme est 1) Pourquoi dit-on que la déclaration des droits de lhomme est « universelle » ? 2) Quels sont les droits « naturels et imprescriptibles de lhomme » 2) Quels sont les droits « naturels et imprescriptibles de lhomme » (Art 2) ? Quelle valeur républicaine présente dans l'actuelle devise de la France est ici absente ? (Art 2) ? Quelle valeur républicaine présente dans l'actuelle devise de la France est ici absente ? I … ) Quel droit est affirmé dans l'article 17 ? 5) Quel droit est affirmé dans l'article 17 ? A votre avis, est-ce compatible avec le principe de légalité ? A votre avis, est-ce compatible avec le principe de légalité ? A votre avis, quel groupe social est à l'origine de cet article ? 3) Quel grand principe est affirmé dans cet article ? (Art 1) : 4) Les hommes sont égaux entre eux. 4) Les hommes sont égaux entre eux. Citez trois exemples de cette égalité (Art 6 et art 13) :

50 II ……………………………………… II ……………………………………… ) Quel grand principe est affirmé dans cet article (Art 4) ? 6) Quel grand principe est affirmé dans cet article (Art 4) ? 7) Citez des exemples de liberté (Art 10 et 11). 7) Citez des exemples de liberté (Art 10 et 11). Quel groupe social a pu s'opposer, selon vous, à l'article 10 ? Pourquoi ? Pourquoi ? III ………………………………… III ………………………………… ) Qui fait la loi ? (Art 6) 9) Que peuvent faire les citoyens (Art 15) ?

51 10) Que doit-on respecter pour condamner quelqu'un ? (Art 7, 9) 10) Que doit-on respecter pour condamner quelqu'un ? (Art 7, 9) CONCLUSION : CONCLUSION : 11) Donnez des grands titres aux parties

52 12) Classez les articles cités dans les questions 3 à 10 dans le tableau. 12) Classez les articles cités dans les questions 3 à 10 dans le tableau. Égalité des droits Souveraineté de la nation Respect des libertés Justice

53 Le 26 août 1789, ils adoptent la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen qui définit les principes de la future Constitution : - l'égalité des droits - la liberté individuelle - la souveraineté de la nation - la séparation des pouvoirs (cf. Montesquieu) Les Français ne sont plus des sujets mais des citoyens, dont la vie publique est organisée par la loi. Citoyens : personne qui a des droits politique, en particulier le droit de vote Sujet : personne soumise à l'autorité du roi.

54 1er Octobre 1789 : Banquet des gardes du corps du roi alors que la nourriture manque à Paris : 1er Octobre 1789 : Banquet des gardes du corps du roi alors que la nourriture manque à Paris : Le roi fait venir à Paris ses régiments de Flandres qui insultent la nation en marchand sur la cocarde.

55 Le 5 octobre 1789 : L'énervement général suite au banquet des gardes du corps (musée Carnavalet). Le 5 octobre 1789 : L'énervement général suite au banquet des gardes du corps (musée Carnavalet). Des milliers de femmes armées marchent sur Versailles pour ramener Louis XVI à Paris où il devient totalement soumis à la pression populaire.

56 Le 6 octobre 1789 : Arrivée du Roi à Paris Gravure colorée de Guyot Le 6 octobre 1789 : Arrivée du Roi à Paris Gravure colorée de Guyot

57 Le roi, qui refuse de signer les décrets du mois d'août, est obligé par les femmes du peuple parisien de quitter Versailles pour venir s'installer au palais des Tuileries, à Paris. Louis XVI se considère comme prisonnier aux Tuileries

58 I : L'affirmation de la souveraineté populaire D. L'oeuvre de la monarchie constitutionnelle : ( ) 1790 arbre de la liberté 1790 arbre de la liberté

59 Fête de la Fédération (C. Thévenin) La Garde nationale La Fayette La Fayette (commande la Garde nationale) Louis XVI Louis XVI Les députés Les députés Le peuple

60 Le 14 juillet 1790, le roi prête serment à la nation et à la Constitution : c'est la fête de la fédération. Fête de la Fédération (C. Thévenin) 1) Que symbolise la Fête de la Fédération par rapport aux 1) Que symbolise la Fête de la Fédération par rapport aux évènements de 1789 ? 2) Quelle date a été choisie, pourquoi ? 2) Quelle date a été choisie, pourquoi ? 1) Cette fête symbolise l'unité de tous les Français et l'adhésion du roi à la Révolution 2) C'est le premier anniversaire de la prise de la Bastille Fiche 2: exercice 1

61 Fiche 2: exercice 2 « Les mesures du 4 août avaient laissé un vide en matière de statut des ecclésiastiques. Avec la Constitution Civile du Clergé, lAssemblée nationale tente une réorganisation du Clergé. Cette Constitution comporte quatre dispositions principales : une redéfinition des circonscriptions religieuses ; le clergé est salarié par l'État, et doit se soumettre aux règles de l'État ; les prêtres sont élus par les citoyens et non-plus par la Papauté ; les prêtres doivent porter serment à la Révolution en public. La Constitution Civile du Clergé engendra une division de l'Église de France en deux groupes, Prêtres Jureurs, rejetés par la Papauté, et Prêtres Réfractaires, rejetés par l'État. La Constitution Civile du Clergé provoque donc une crise religieuse en France. » Daprès J-P. JESSENNE ; Révolution et Empire, ; Hachette ; Paris ; ) Comment les députés réorganisent-ils le clergé français ? 2) Quelles sont les conséquences de cette réorganisation ?

62 Zoom sur les représentations de la Constitution civile du clergé (juillet 1790) Zoom sur les représentations de la Constitution civile du clergé (juillet 1790) Nationalisation* des biens du clergé

63 Fiche 2: exercice 3 docs 1 & 3 p.66 docs 1 & 3 p.66 1) En quoi l'Assemblée nationale constituante rationalise-t-elle ( = réorganise-t-elle avec raison ) la France ?

64 Zoom sur la Constitution de 1791 Zoom sur la Constitution de ) Quelle est la nature du régime que met en place lAssemblée Nationale 1) Quelle est la nature du régime que met en place lAssemblée Nationale Constituante en 1791 ? 2) A quelle condition a-t-on le droit de voter ? Il s'agit d'une monarchie constitutionnelle, c'est-à-dire organisée par une constitution. ? Il s'agit donc d'un suffrage Il s'agit donc d'un suffrage censitaire : seul les citoyens payant l'impôt peuvent voter.

65 La monarchie n'est plus absolue, mais constitutionnelle, c'est-à-dire organisée par une constitution : - le roi détient le pouvoir exécutif et peut bloquer une loi (droit de véto) - l'Assemblée détient le pouvoir législatif et contrôle le pouvoir exécutif - les juges sont élus

66 Fiche 2: exercice 3 3) Pourquoi Robespierre critique la nouvelle constitution? 4) Comment s'appelle ce type de suffrage ? 5) Tous les principes de 1789 sont-ils respectés ? 6) Quel groupe social bénéficie surtout de cette Constitution ? Pourquoi? Texte 1 : Maximilien de Robespierre critique la nouvelle constitution : « Interdire à tous ceux qui ne paient pas dimpôt égal à trois journées douvrier le droit même de choisir les électeurs destinés à nommer les membres de lAssemblée nationale, est-ce autre chose que rendre la majeure partie des Français absolument étrangers à la formation de la loi ? » Robespierre, avril 1791 Maximilien Robespierre (anonyme, musée Carnavalet) 5) Non (cf. « Tous les hommes naissent libres et égaux ») 6) A la bourgeoisie et aux anciens nobles.

67 Texte 2 : Brissot « Les ennemis des Noirs insinuent que lobjet de la Société des amis des Noirs est de détruire tout dun coup lesclave, ce qui ruinerait les colonies. Mais ce nest point là lintention des Amis des noirs. Ils ne demandent que labolition de la traite des Noirs parce quil en résulterait que les planteurs en pouvant plus se procurer des Noirs en Afrique, traiteront mieux les leurs. La société des Amis des Noirs ne sollicite point en ce moment labolition de lesclavage. Les Noirs ne sont pas encore mûrs pour la liberté. Il faut les y préparer. » Daprès JP Brissot, journal, le Patriote français, n°24, 24 août 1789 Brissot 7) Que demande Brissot ? 8) La traite et lesclavage sont-ils conformes aux principes de la Déclaration des droits de lhomme? Justifier J-P Brissot J-P Brissot 8) Non (cf. « Tous les hommes naissent libres et égaux »)

68 Texte 3 : Olympes de Gouges ( ) Après avoir quitté à 20 ans le domicile conjugal, elle se jette dans la Révolution et réagit très violemment à lexclusion des femmes du droit de vote en publiant en septembre 1791 la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Refusé par la Convention, ce texte reste à létat de projet. Accusée de desseins contre-révolutionnaires, Olympes de Gouges est guillotinée le 3 novembre Article 1 :La femme naît libre et demeure égale à lhomme en droits […] Article 6 : La loi doit être lexpression de la volonté générale: toutes les Citoyennes et Citoyens doivent concourir personnellement, ou par leurs représentants à sa formation ; elle doit être la même pour tous. […] article 10 : La femme a le droit de monter sur léchafaud : elle doit avoir également celui de monter à la tribune. 9) Que demande Olympe de Gouges ? 10) Est-elle entendue ? Olympe de Gouges Olympe de Gouges (A. Kucharski) (A. Kucharski)

69 I : L'affirmation de la souveraineté populaire A : La révolution des députés : des États généraux à l'Assemblée nationale B. Les révolutions populaires C. août 1789 : l'effondrement de la monarchie absolue D. L'oeuvre de la monarchie Constitutionnelle : ( ) E. été 1792 : Le renversement de la royauté

70 Le 21 juin 1791, Louis XVI qui tentait avec sa famille de fuir la France, est arrêté à Varennes. Il avait préalablement laissé une lettre aux Français dans laquelle, il expliquait aux Français les raisons de sa fuite : « La seule récompense du sacrifice du roi est la destruction de la royauté. Cédant à la foule, il est venu sétablir à Paris. Qua-t-il eu en échange si ce nest un semblant de royauté ? LAssemblée tient tous les pouvoirs. On veut obliger le roi à accepter une autre religion que celle de ses pères. Français revenez vers votre roi, il sera toujours votre ami, dès que la vraie religion sera respectée et la liberté établie. » Daprès Lettre de Louis XVI aux Français, 20 juin ) Pourquoi Louis XVI s'est-il enfui ? Que refuse Louis XVI ? 2) Que propose-t-il aux Français ? 3) Sa fuite est-elle une réussite ? 4) Quelles en sont les conséquences ?

71 Arrestation de la famille royale à Varennes Arrestation de la famille royale à Varennes

72 Le roi et sa famille tentent de s'enfuir le 20 juin Louis XVI laisse une lettre à l'Assemblée expliquant qu'il refuse le nouveau régime. La famille royale est arrêtée le lendemain de sa fuite à Varennes. Pour l'Assemblée, il faut soit changer la Constitution, soit changer le roi.

73 Le retour de Varennes

74 L'Assemblée tente de faire croire que le roi a été enlevé, mais le peuple n'est pas dupe. Le nouveau régime est alors dans une situation très difficile : - l 'émigration des royalistes, aristocrates comme officiers de l'armée fait craindre une contre révolution. - la crise économique se poursuit et s'aggrave. - l'Assemblée nationale ne parvient pas à canaliser le mécontentement : l'armée tire sur la foule qui demande la destitution du roi.

75 Août 1792 : Les citoyens s'enrôlent pour défendre la patrie en danger (Gouache des frères Le Sueur) - En 1792, la France, sur proposition du roi, déclare la guerre à l'Autriche qui coalise toutes les monarchies contre la France. - Mais le roi, utilise son véto à la mobilisation de l'armée : il espère une défaite de la France qui lui redonnerait tous ses pouvoirs. - De nombreux citoyens s'engagent alors pour « défendre la patrie en danger ».

76 En 1791, le roi qui refuse la diminution de ses pouvoirs, tente de s'enfuir mais est arrêté. Alors que l'Assemblée vient d'achever la Constitution, le roi perd la confiance du peuple.

77 Les gardes nationaux de tous le pays marchent alors sur Paris dans le but de défendre la capitale. Ceux venant de Marseille arrivent en entonnant un chant patriotique : la Marseillaise.

78 La guerre est déclarée à l'empereur d'Autriche qui soutient Louis XVI. Le roi s'oppose (véto) à des mesures de défense et est donc soupçonné de trahison. véto : pouvoir de s'opposer à une loi

79 10 août 1792 : La prise des Tuileries (J. Bertaux, 1793) 5) Que se passe-t-il le 10 août 1792 ?

80 10 août 1792 : La prise des Tuileries (J. Bertaux, 1793) Le 10 août 1792, le peuple prend d'assaut le palais des Tuileries et fait arrêter le roi. Une nouvelle assemblée constituante, la Convention, est élue au suffrage universel masculin. Le roi est arrêté. Le 11 août la déchéance* du roi est proclamée (*perte du trône) 5) Que se passe-t-il le 10 août 1792 ?

81 20 septembre 1792 la bataille de Valmy (J-B Mauzaise, 1836)

82 Le 20 septembre, l'armée française remporte une victoire décisive, Valmy. Le lendemain la Convention abolie la royauté et proclame la I ère République. République : régime dans lequel la souveraineté appartient au peuple par l'intermédiaire de représentants élus.

83 21 septembre 1792 : Décret d'abolition de la royauté En septembre 1792, la nouvelle assemblée proclame la République. République : régime dans lequel la souveraineté appartient au peuple par l'intermédiaire de représentants élus.

84 Diaporama créé par M. Moitel Sources images : - cliophoto - wikipédia (images libres de droits) - analyse du serment du jeu de paume :d'après ac-guadeloupe - des illustrations extraites du manuel BELIN 4ème - merci à Jeanne pour ses fiches d'exercices Ouvrir le diaporama suivant pour la suite du cours. Ouvrir le diaporama suivant pour la suite du cours.


Télécharger ppt "La Révolution Française 1789-1792 : L'affirmation de la souveraineté populaire."

Présentations similaires


Annonces Google