La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 e partie du programme, thème 1: un espace touristique ou de loisirs. EDC + Contextualisation = 3h.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 e partie du programme, thème 1: un espace touristique ou de loisirs. EDC + Contextualisation = 3h."— Transcription de la présentation:

1 2 e partie du programme, thème 1: un espace touristique ou de loisirs. EDC + Contextualisation = 3h

2 Découpage « classique » Etude dun espace local: le Natura Parc dOstwald et lentreprise Alsace-Aventure.

3 Pourquoi un espace local? Cf. le programme de 6 e !

4 Pourquoi une entreprise? Lacteur principal… … qui va devoir composer avec une politique bien particulière.

5 Aujourdhui, le marché se présente comme un important noyau activateur dans le développement des loisirs sportifs de nature. Si cette vision instrumentale du marché irradie lensemble des secteurs, il ne faudrait pas pour autant réduire cette lecture à une vision simplifiée de léconomie. Des éthiques, des valeurs, des cultures professionnelles et des intérêts divergents participent à complexifier la lecture du marché et cela dautant plus lorsque se combine laction des grands opérateurs avec les petites entreprises et les structures en loisir sportif de nature qui ne sinscrivent pas dans le même univers daction. À cela, il faut ajouter la force daction du public qui participe à la production de ce marché, se joue de lui à certains moments et nen épouse que certaines facettes. Sans doute faut-il aussi noter que la culture du plein air est de retour après le temps de la performance, de la compétition et du ludisme qui a marqué les deux décennies de la fin du vingtième siècle. On en revient à une approche globale des pratiques de nature où lépreuve retrouve des vertus, ainsi que la contemplation, lesthétisme, limmersion dans la nature et toutes les pratiques décodéveloppement sans, pour autant, remettre en cause les principes culturels des pratiques sportives de demain (Corneloup, 2004b). Après la vague du « fun », des pratiques ludiques, des loisirs actifs de nature et des raids en tout genre, voici revenir le temps des centres et des pratiques de plein air, ces vieilles notions qui semblaient destinées à lhistoire et à loubli. Jean Corneloup, La place du marché dans le fonctionnement des loisirs sportifs de nature, dans Teoros, revue de recherche en tourisme. Pourquoi un espace ludo-sportif?

6 Pour quel vocabulaire et quelles notions ? Des territoires Urbains/ruraux Des acteursPrivés/publics Des réseaux +/- efficaces Dynamiques Démocratie participative Développement Durable Espaces ruraux: Lutter contre la désertification Préserver ou créer des paysages Espaces urbains: Offrir des loisirs de proximités

7 Augustin J.-P., 1991, Les jeunes dans la ville, Bordeaux, PUB. Augustin J.-P., 2007, Géographie du sport, spatialités contemporaines et mondialisation, Paris, Armand Colin. Bourdeau P., 2003, « Territoires du hors-quotidien: une géographie culturelle du rapport à lailleurs dans les sociétés urbaines contemporaines; le cas du tourisme sportif de montagne et de nature », thèse de HDR, Université Joseph Fourier-Grenoble I. Bourdeau P., Mao P., 2004, « Espaces sportifs de nature en montagne. Innovation spatiale et recomposition des systèmes touristiques locaux », Les cahiers Espaces, n°81, p Corneloup J., Bourdeau P., 2001, « Culture professionnelle et métiers du tourisme sportif de montagne, Téoros, vol.20, n°3, Montréal, p Corneloup J., 2002, Les théories sociologiques de la pratique sportive, Paris, PUF. Bibliographie:

8 Végétation et aménagements du parc en bois pour recréer une ambiance daventure sauvage. Espace urbain à larrière-plan = la ville = Strasbourg Impression de hauteur comme sur une montagne. ? Montagnes près de Strasbourg? Flou entres les plans: montage? Trucage?

9

10 Introduction (facultative pour gagner du temps): Il ny a pas de reliefs importants dans les espaces périurbains strasbourgeois, la publicité est un montage dont le but est de créer une atmosphère montagnarde et forestière. Problématiques: Pourquoi le « Natura Parc » a-t-il été installé dans un espace périurbain et pas dans les Vosges? Pourquoi lentreprise « Alsace-Aventure » met-elle en valeur des reliefs et des paysages montagnards? Etude de cas sur les espaces ludo-sportifs de plein air en Alsace: lexemple des parcs « Alsace-aventure ».

11 Vosges, collines sous-vosgiennes et plaine dAlsace Banlieues et espaces périurbains Centre-ville Stratégie de lentreprise: se rapprocher des espaces centraux des métropoles

12 Vosges Collines sous- vosgiennes Plaine dAlsace Strasbourg et ses périphéries Rhin Allemagne + Altitude -

13 Formes doccupation de lespace Espaces ludo- sportifs + Altitude - Indoor Centre-ville et quartiers péri-centraux

14

15 Indoor + Altitude - Aménagements Flux et réseaux Sports spectacles Espaces ludo-sportifs Dynamiques:

16 La Communauté de Communes Entreprises privées Mode des sports individuels. Nombreux mobiliers urbains verticaux faciles daccès. « Nature » en spectacle.

17

18

19 Banlieues et espaces périurbains Centre-ville et quartiers péri-centraux Indoor Aroundoor Nouveaux habitants/clients/modes + Altitude - Aménagements Flux et réseaux Sports spectacle Bases de loisirs Flux centrifuge Autoroutes S Dynamiques:

20 Entreprises privées La Commune Place pour les aménagements Petites forêts Axes de communications = accès facile Fortes densités = clients Création dune nature idéalisée. Volonté de se dépayser, de vivre des aventures.

21 HIVER Altitude + ETE Altitude - Etalement spatial des activités vers laval. Etalement des activités dans le temps.

22

23 Daniel Clary, Le tourisme dans lespace français, Paris, Masson, 1993 Explication de la localisation des stations de sport dhiver en France dans les années 1960: « La commune dans le cas idéal si elle possède les terrains convoités, les cède à un prix dérisoire, en espérant les retombées; la commune ou le département réalise la route daccès et les infrastructures déquipement; le département réalise la route daccès et les infrastructures déquipement; le département et lEtat utilisent les procédures réglementaires (dérogations et passe-droits éventuels), et accordent les subventions. (…) Le promoteur dirige la réalisation matérielle, de charge de la vente des logements, de la vente ou location des commerces et services, il assure la gestion de lensemble des équipements (la commune touche entre 2,5 et 10% des recettes). » ETAT Entreprises privées DEPARTEMENT ? COMMUNE ? Négociations et profits Laissés de côtés! Quels sont les acteurs des négociations? Quel est le problème du marché?

24 2011: Des acteurs très différents (publics et privés) qui sassocient pour mettre en valeur un espace! 1960: CERTAINS ACTEURS DE LA GESTION DES STATIONS SONT MARGINALISES: EST-CE TOUJOURS LE CAS? Pôles Acteurs Flux Tentative de mise en réseau.

25 HIVER Altitude + Clientèle internationale aisée ETE Altitude – Clientèle locale moins aisée Etalement spatial des activités vers laval. Etalement des activités dans le temps. Acteurs publics (communes) et privés (entreprises) en réseau afin de diversifier leur offre touristique et de loisirs tout au long de lannée = développement économique de lespace.

26 Espaces ruraux et montagnards Banlieues et espaces périurbains Centre-ville et quartiers péri-centraux Indoor Aroundoor Outdoor Nouveaux habitants/clients/modes + Altitude - Aménagements Flux et réseau Sports spectacle Bases de loisirs Flux centripète Flux centrifuge Autoroutes Stations de ski Entreprises de loisirs Sens du développement des activités. Dynamiques: Champ lexical de lurbain ! s

27 Lacteur principal reste lETAT : évolution du rôle des acteurs… Quelle est la hiérarchie de ces acteurs?

28 Site gouvernemental : lETAT Préfet : le DEPARTEMENT Maire : la COMMUNE Touristes + Sportifs + Ecoles + Pêcheurs + Chasseurs Propriétaires et exploitants LES ACTEURS DE LA GESTION DES ESPACES OUTDOORS Les acteurs privés Les pouvoirs publics Les usagers

29 Multiples acteurs… Tentative de mise en réseau… Mais pour quelle gestion? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

30 Economie Environnement Société et gouvernance nature.gouv.fr Développement Durable Multiples acteurs… Tentative de mise en réseau… Par la démocratie participative… Mais dans quel but ? Pour quels intérêts?

31 Espaces ruraux et montagnards Banlieues et espaces périurbains Centre-ville et quartiers péri-centraux Indoor Aroundoor Outdoor Nouveaux habitants/clients/mode + Altitude - Aménagements Flux et réseau Sports spectacle Bases de loisirs Sports de nature Flux centripète Flux centrifuge Autoroutes Stations de ski Entreprises de loisirs Sens du développement des activités. Dynamiques: Champ lexical de lurbain ! s

32 Etat Département Commune Entreprises Propriétaires Usagers Volonté politique de valoriser et préserver lenvironnement par une politique de développement durable. Espaces naturels, pentes, neige Axe de communications Mise en valeur de paysages pour les communes et lEtat. Diversification de loffre pour les agriculteurs, commerçants et les entreprises privées.

33 Espaces ruraux et montagnards Banlieues et espaces périurbains Centre-ville et quartiers péri-centraux Indoor Aroundoor : interface entre les territoires totalement artificialisés et les espaces naturels Outdoor + Altitude - Aménagements Flux et réseaux Sports spectacle Bases de loisirs Sports de nature Flux centripète Flux centrifuge Autoroutes Stations de ski Entreprises de loisirs Nouveaux habitants/clients/mode S Sens du développement des activités. Les nouveaux territoires du tourisme et des loisirs = des zones périphériques aux villes et stations. Dynamiques: Espaces ludo-sportifs

34 LAlsace est presque intégralement couverte despaces périurbains ce qui risque daugmenter le marché potentiel des loisirs aroundoors!

35

36 Confirmation: Ce sont les espaces périurbains qui sont les plus attractifs. Ils sont mis en valeur par de nouvelles activités touristiques et de loisirs.

37 Descriptions de paysages… Le Grau-du-RoiIsola 2000 Urbanisation des littoraux: littoralisationUrbanisation des vallées montagnardes

38 Nathan 3 e. … à localiser sur une carte de synthèse.

39 nature.gouv.fr Les espaces périurbains sont de nouveaux territoires touristiques. Est-ce la seule dynamique à léchelle nationale? Lutter contre la désertification Dans quels espaces?

40 Quels espaces veut-on sauver de la désertification? Cf Partie 1, thème 3: le territoire nationale et sa population Larrière-pays du littoral le plus touristique de France

41 60s:aménagements touristiques et de loisirs en « îlots » 2000s: étalement spatio- temporel des activités. Les acteurs tentent de créer des réseaux. Bétonisation Conflits Mise en valeur des paysages Concertation DD Le texte du géographe Daniel Clary La fiche sur les espaces ludo-sportifs alsaciens Influence urbaine de plus en plus forte CONCLUSION:

42 Nouveau DNB:Analyse de documents. Repérage et tâche cartographique simple. Préparation à une réponse développée. Nouveau programme: Décrire et expliquer des paysages touristiques et/ou de loisirs Localiser et situer les espaces retenus. Expliquer le fonctionnement dun espace productif en recourant à différents niveaux déchelles Socle commun:Compétence 3: rechercher, extraire et organiser linformation utile. Compétence 5: avoir des connaissances et des repères relevant de lespace. Compétence 5: lire et pratiquer différents langages. EDC + contextualisation: Paysages, textes, carte topographique, brochures publicitaires… Réalisation dun croquis de synthèse utilisant un vocabulaire simple, acquis tout le long du collège. Manipulation des échelles et réalisation dun tableau de synthèse associé au croquis.


Télécharger ppt "2 e partie du programme, thème 1: un espace touristique ou de loisirs. EDC + Contextualisation = 3h."

Présentations similaires


Annonces Google