La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une application de lengagement en maison de retraite André Quaderi, Séverine Halimi, Robert-Vincent Joule Laboratoire de psychologie sociale, laboratoire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une application de lengagement en maison de retraite André Quaderi, Séverine Halimi, Robert-Vincent Joule Laboratoire de psychologie sociale, laboratoire."— Transcription de la présentation:

1 Une application de lengagement en maison de retraite André Quaderi, Séverine Halimi, Robert-Vincent Joule Laboratoire de psychologie sociale, laboratoire de psychopathologie clinique et de psychanalyse, Université de Provence

2 Lâgé, une personne déficitaire QUEL ROLE SOCIAL POUR LAGÉ ? - biologique - physique - psychique … de façon caricaturale ! e.g. : stéréotypes négatifs, rapport Picq (1994), etc

3 Vieillesse => désocialisation, avec perte des rôles sociaux (Pellissier, 2003) mort sociale, maladie… (Hervy, Hartweg, Ollivier & Point, 2001) QUE FAIRE ? en maison de retraite, proposition danimations * valorisation des gestes du quotidien, avec restitution dun rôle social (Vercauteren, Vercauteren & Barranger, 1995) QUEL ROLE SOCIAL POUR LAGÉ ?

4 PROBLEMATIQUE 56 % de non participation en maison de retraite (Paillat, 1982) multicausalité : enjeux identitaires, dépression, … Objectif de létude : comment amener les résidents à participer aux animations ? UNE THEORIE CLEF : LA THEORIE DE LENGAGEMENT - techniques dengagement (Kiesler, 1971) - efficace auprès de public divers (Joule & Beauvois, 1998) Hypothèse : efficacité auprès dun public âgé, également une application de la théorie de lengagement pour le maintien / rétablissement des rôles sociaux de lâgé en maison de retraite

5 PRESENTATION GLOBALE DE LA RECHERCHE LIEU : maison de retraite Saint-Jean, La fare les oliviers SUJETS : 40 résidents âgés 2 groupes appariés (MMSE global + sous-partie « rappel » du MMSE) VARIABLE INDEPENDANTE PRINCIPALE : lengagement VARIABLES DEPENDANTES : intentions de venir (VD1) venues effectives (VD2) intentions actées (VD2 / VD1) DEUX ANIMATIONS : lecture du journal _ atelier mémoire

6 PREMIERE EXPERIMENTATION déroulement expérimental : requête : participation à lanimation « journal » sujets : 40 résidents Déroulement temporel : – semaine 1 : PAS DENGAGEMENT – semaine 2 : ENGAGEMENT (condition expérimentale) – semaine 3 : PAS DENGAGEMENT

7 IntentionsVenues« Intentions actées » PAS DENGAGEMENT (semaine 1)68% (26/38) 45% (17/38) 65% (17/26) ENGAGEMENT (semaine 2)89% (34/38) 89% (34/38) 100% (34/34) (1) (2) (3) (1) : χ² = à p =.02 (2) : χ² = à p <.0001 (3): χ² = à p <.001 conclusion : un effet de lengagement sur les trois variables Tableau 1. Intentions de venir, venues effectives, et « intentions actées » des résidents, pour lactivité journal, en fonction de lengagement UN EFFET DE LENGAGEMENT

8 IntentionsVenues« Intentions actées » AVANT lengagement (semaine 1)66% (24/36) 42% (15/36) 62,5% (15/24) APRES lengagement (semaine 3)69% (25/36) 58% (21/36) 84% (21/25) (1) (1) : χ² = à p =.08 conclusion : leffet dengagement tend à perdurer sur les intentions actées Tableau 2. Intentions de venir, venues effectives, et « intentions actées » des résidents, pour lactivité journal, 1 semaine avant et une semaine après lengagement LEFFET DE LENGAGEMENT PERDURE

9 DEUXIEME EXPERIMENTATION déroulement expérimental : requête : participation à lanimation « mémoire » sujets : résidents répartis en deux groupes appariés Déroulement temporel : ­ semaine 1 : PAS DENGAGEMENT ­ semaine 2 : ­ ½ : ENGAGEMENT (condition expérimentale) ­ ½ : PAS DENGAGEMENT ­ semaine 3 : PAS DENGAGEMENT

10 Note : le groupe A a été engagé la semaine 2 (1) : chi² = 2,863 à p=.09 Tableau 3. Intentions des résidents, en fonction du groupe et de la semaine, pour lactivité mémoire Intentions groupe Agroupe B Semaine 1 73% (14/ 19) 63% (12/ 19) Semaine 2 83% (15/ 18) 58% (11/ 19) Engagement UN EFFET DE LENGAGEMENT (1)

11 Note : le groupe A a été engagé la semaine 2 (1) : chi2 = 3,634 à p=.05 (2) : chi2 = 4.88 à p=.02 Tableau 4 : Venues effectives des résidents, en fonction du groupe et de la semaine (engagement du groupe A : semaine 2), pour lactivité mémoire Venues groupe A (n=18) groupe B (n=19) Semaine 147% (9/ 19) 30% (6/ 20) Semaine 2 78% (14/ 18) 42% (8/ 19) Engagement (1) (2) UN EFFET DE LENGAGEMENT

12 Note : le groupe A a été engagé la semaine 2 (1) : chi2 = 3,724 à p=.05 => un effet de lengagement Tableau 5. « Intentions actées » des résidents, en fonction du groupe et de la semaine (engagement du groupe A : semaine 2), pour lactivité mémoire « intention actée » groupe A (n=18) groupe B (n=19) Semaine 164% (9/ 14) 43% (6/ 14) Semaine 2 93% (14/ 15) 73% (8/ 11) Engagement (1) UN EFFET DE LENGAGEMENT

13 Rappel : engagement la deuxième semaine => pas deffets à long terme de lengagement Tableau 6. Intentions de venir des résidents, en fonction du groupe et de la semaine, une semaine avant et une semaine après lengagement, pour lactivité mémoire Intentions groupe Agroupe B Semaine 172% (13/ 18) 74% (14/ 19) Semaine 3 59% (10/ 17) 59% (10/ 17) LEFFET DENGAGEMENT NE PERDURE PAS

14 Rappel : engagement la deuxième semaine => pas deffets à long terme de lengagement Tableau 7. Venues effectives des résidents, en fonction du groupe et de la semaine, une semaine avant et une semaine après lengagement, pour lactivité mémoire Venues groupe Agroupe B Semaine 150% (9/ 18) 32% (6/ 19) Semaine 3 47% (8/ 17) 47% (8/ 17) LEFFET DENGAGEMENT NE PERDURE PAS

15 Rappel : engagement la deuxième semaine => pas deffets à long terme de lengagement Tableau 8. « Intentions actées » des résidents, en fonction du groupe et de la semaine, une semaine avant et une semaine après lengagement, pour lactivité mémoire « intentions actées » groupe Agroupe B Semaine 169% (9/ 13) 43% (6/ 14) Semaine 3 60% (6/ 10) 80% (8/ 10) LEFFET DENGAGEMENT NE PERDURE PAS

16 LENGAGEMENT, UNE TECHNIQUE DE MOBILISATION PUISSANTE Effets de lengagement : (1) immédiats sur les intentions comportementales (expérimentation 1 ; expérimentation 2) sur les comportements effectifs (expérimentation 1; expérimentation 2) sur les intentions actées (expérimentation 1) (2) à plus long terme sur les intentions actées (expérimentation 1) Limites de la recherche Portée de la recherche

17 Une application de lengagement en maison de retraite André Quaderi, Séverine Halimi, Robert-Vincent Joule laboratoire de psychologie sociale, et laboratoire de psychopathologie clinique et de psychanalyse, Université de Provence


Télécharger ppt "Une application de lengagement en maison de retraite André Quaderi, Séverine Halimi, Robert-Vincent Joule Laboratoire de psychologie sociale, laboratoire."

Présentations similaires


Annonces Google