La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 1 Grandes lignes du programme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 1 Grandes lignes du programme."— Transcription de la présentation:

1 Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 1 Grandes lignes du programme

2 Objectifs de la session Les participants comprennent limportance de lappui aux institutions communautaires pour une gouvernance locale améliorée. Les participants ont une compréhension commune des principaux concepts et principes pour lappui aux institutions communautaires. Les participants ont une compréhension commune des principales questions et des principaux défis à la conception et au fonctionnement des mécanismes dappui aux institutions communautaires. Les participants ont une compréhension claire du type dappui nécessaire et des organisations qui sont le mieux placées pour apporter cet appui.

3 Sommaire de la session Introduction du programme et présentations personnelles Introduction à la gestion communautaire Identification des faiblesses et des menaces à la gestion communautaire De quel genre dappui les institutions communautaires ont-elles besoin? Qui doit apporter cet appui aux institutions communautaires? Environnement favorable pour appuyer les institutions communautaires Conclusion et clôture de la session

4 Rendre les OMD possibles Les efforts actuels pour atteindre les OMD signifient que les investissements pour la mise en place de systèmes dapprovisionnement en eau vont saccélérer Si ces investissements doivent être durables, il est nécessaire davoir des mécanismes et des capacités pour appuyer les systèmes nouvellement en place

5 Le défi de lapprovisionnement en eau en milieu rural

6 Dans la plupart des cas, les services sont fournis par les institutions communautaires La plupart des services sont animés par des volontaires, avec quelques professionnels salariés, qui font souvent des réparations mineures sur les pompes manuelles Dans les zones rurales, il nexiste souvent pas dalternative publique ou privée Pour certains, la gestion communautaire est un choix de la part des communautés pour garder un contrôle de leurs services deau et pour investir leurs biens et capacités dans lamélioration de laccès Source : World Bank Group, 2004) Qui fournit les services deau en milieu rural?

7 Conclusion: Lappui aux institutions communautaires est un préalable pour rendre possible latteinte des OMD

8 Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 2 Gestion communautaire

9 Quest-ce que la gestion communautaire? Contrôle communautaire collectif du système Fonctionnement et entretien communautaires collectifs du système Appropriation communautaire collective du système dapprovisionnement en eau Contribution communautaire collective aux coûts (coûts de fonctionnement et en capital)

10 Contrôle Fonctionnement et entretien Contrôle: La communauté est en charge de la prise de décisions stratégiques sur la manière de gérer le système, les règles et les procédures, les niveaux de service, les frais, etc.- le contrôle à travers le Comité de lEau Fonctionnement et entretien: Lapprovisionnement journalier en eau peut se faire par tout le monde - volontaires communautaires ou personnel salarié

11 Contrôle Fonctionnement et entretien Distinction essentielle entre contrôle et fonctionnement Contrôle- Fonctionnement et entretien Prise de décision- Travailler Autorité de leau- Fournisseur deau Gouvernance- Fonctionnement

12 Appropriation Sens de lappropriation – exprimé par la contribution aux coûts dinvestissement et 100% des coûts O&M – demande – appropriation mentale Quen est-il de lappropriation légale - la source, le système, qui en a le contrôle?

13 Contribution aux coûts Essentielle, mais pas décisive! Un donateur peut financer la mise en oeuvre et les subventions peuvent couvrir les frais de fonctionnement et dentretien, MAIS la communauté peut toujours garder le contrôle Quelle que soit la personne qui paie, tous les coûts doivent être identifiés et la responsabilité de les partager doit être assignée La bonne combinaison entre les paiements communautaires et les autres sources varie selon le contexte.

14 Alors, que signifie exactement la gestion communautaire? Les fonctions dans le service de lapprovisionnement en eau peuvent se répartir en : Autorité (contrôle) Approvisionnement (travail journalier) Lequel est essentiel à la gestion communautaire? Réponse: le contrôle de lautorité

15 Quand la gestion communautaire? Deux écoles de pensée La gestion communautaire est la seule option réaliste pour fournir un certain niveau de service – (approche utilitariste) La gestion communautaire est un moyen dautonomisation communautaire – approche fondée sur le droit Les deux approches contournent les gouvernements, en créant des structures parallèles Danger de créer des îlots de succès

16 Quand la gestion communautaire?

17 Comment se met souvent en oeuvre la gestion communautaire? À travers la livraison du projet, pas la prestation de service. Projets limités dans le temps (3 ans) et lespace (villages individuels, les plus faciles le plus souvent) Par des ONG (internationales): construction + formation Par de nombreuses agences utilisant chacune ses propres technologies et approches Puis transfert à la communauté: lagence ne revient plus.

18 Que faut-il changer? Voir au delà des trois ans du cycle du projet - Aller vers une prestation de service continue Voir au delà du seul village (facile) - à travers tout le district Voir au delà de la responsabilité communautaire - vers un environnement institutionnel plus large (politiques et lois nationales; les capacités au niveau de ladministration locale)

19 Amélioration de la gestion communautaire 1 1.Livrer des services – pas des projets 2.Aller des interventions dans une seule commaunauté vers une zone de service plus large (district, gouvernorat ou municipalité) 3.Réaliser la bonne gouvernance et la clarté plutôt que lautorité et la livraison

20 Amélioration de la gestion communautaire 2 4.Adopter une approche multi-acteurs 5.Améliorer la coordination et lharmonisation du secteur 6.Oeuvrer à accroître limpact des services de leau

21 Amélioration de la gestion communautaire 3 Lappui aux institutions communautaires est une condition sine qua non pour un modèle de gestion communautaire améliorée

22 Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 3 Fonctions et thèmes de lappui

23 Limites de la communauté Génération insuffisantes de recettes Justification insuffisamment transparente des fonds Manque dentretien préventif Manque de capacités (techniques, managériales, financières, etc.) Manque de cohésion communautaire Conflit social ou politique Pourquoi des institutions dappui communautaire?

24 Des contraintes externes à la communauté Mauvaise conception du système Mauvaise qualité de la mise en oeuvre exemple: manque de mobilisation communautaire Ingérence politique dans la planification et lallocation des ressources Manque de pièces de rechange Manque de politique dappui et de législation Défaillance dappui communautaire en essayant de faire des affaires lors des réparations majeures, conflits pour les extensions et améliorations Pourquoi des institutions dappui communautaires ?

25 Lappui à la communauté rurale à travers les prestataires de services implique dappuyer: Le cycle complet de prestation de service (construction, mobilisation communautaire, fonctionnement & entretien, amélioration, extension, remplacement) La fonction de lautorité pour la prestation de services La fonction de fourniture de services De quel genre dappui les institutions communautaires ont- elles besoin?

26 Appui au niveau de la communauté/ du système - promoteur ou conducteur de circuit Appui au delà du niveau du système - environnement favorable

27 Forme dappui direct Conducteur de circuit ou promoteur Une femme ou un homme sur une mobylette Equivalent au vulgarisateur agricole pour les agriculteurs Ami de confiance Médiateur Conseiller technique Appui au niveau du système

28 Domaines dappui: Appui technique lié à la technologie et au niveau de service Appui administratif et financier Appui juridique Appui à lorganisation et à la gestion Appui lié à lassainissement et à la santé Appui environnemental Appui au niveau du système

29 Rôles dappui: Assistance technique Formation Suivi Coordination et animation Appui au niveau du système

30 domaines thématiques Rôles et fonctions TechnologieAdministratif et financier Appui juridiqueOrganisation et gestion Assainissement et santé Environnement Assistance technique Appui dans la conception, la réparation, lextension et lamélioration du système Vérification des comptes par un auditeur, comptabilité, assiste dans le calcul des tarifs de leau Conseil à la communauté sur les questions légales et les normes Arbitrage et gestion de conflits Conseil sur la (re) construction du Comité de leau Aider à la mise en oeuvre de latrines Conseiler sur la protection dune source deau Aider à la reforestation des micro-bassins versants formationFormation en F&M pour la prise en charge Formation en comptabilité pour le trésorier Former la municipalité pour promouvoir la compréhension de la législation sur lappropriation des systèmes Former le comité de leau sur les techniques de gestion- comment planifier et animer les rencontres et les Assemblées Générales communautaires Formation à la promotion de lhygiène Formation en reforestaion des micro-bassins versants Suivi et collecte de données Performance technique par le Comité de lEau Gestion finncière et suivi Surveiller le statut juridique des comités dusagers de leau Surveiller le statut du Comité de leau Collecter des données sur les pratiques dhygiène Collecter des données sur lélimination des déchets solides des ménages Coordination et facilitation externes Conseil sur des sociétés privées fiables et honnêtes qui fournissent des pièces de rechange Demander un prêt Planifier et organiser les événements spéciaux de collecte de fonds communautaires Aider à lacquisition du statut légal en tant quorganisation communautaire Encourager le comité de leau en le visitant et en montrant un intérêt Donner des conseils spécifiques sur un problème spécifique de santé Faire des connections entre la communauté et la direction de la forêt pour une reforestation du bassin versant

31 Principes dappui Lappui complète les tâches des prestataires de services communautaires Lappui doit être souple Lappui est nécessaire avant et après la construction Lappui peut être régi par la demande (demandé par une institution communautaire) ou régi par lapprovisionnement (initié par linstitution dappui)

32 Appui aux institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 4 Fournisseurs dappui

33 Modèle conceptuel Lappui des fournisseurs doit correspondre au niveau de décentralisation Appui centralisé aux institutions communautaires - du gouvernement central Appui déconcentré aux institutions communautaires -de lunité ministérielle déconcentréd Appui délégué aux institutions communautaires - fonction dappui aux contrats du gouvernement aux ONG ou au secteur privé Modèle de transfert -lappui du gouvernement central pour autonomiser ladministration locale

34 Modèle conceptuel Agence/ministère du gouvernement central Agence/ministère du gouvernement central Institution communautaire Institution communautaire Insitituion communautaire Insitituion communautaire Institution communautaire Institution communautaire Institution communautaire Institution communautaire Ministère/agence du gouvernement central Ministère/agence du gouvernement central Ministère/agence du gouvernement central Ministère/agence du gouvernement central Administration Locale Administration Locale Agence/ministère de tutelle régional de ladministration régionale Agence/ministère de tutelle régional de ladministration régionale Administration centrale/locale Administration centrale/locale ONG / Secteur privé ONG / Secteur privé Modèle centralisé Modèle déconcentré Modèle de transfert Modèle délégué

35 Activity Ministère de tutelle Administration locale ONG/OBCSecteur privéAssociationRégulateur Lensemble du processus Assistance technique Conception du système Construction Fourniture de pièces de rechange Appui financier- audit Formation Renforcement des capacités techniques Renforcement des capacités de gestion Renforcement des capacités financières Entretien des capacités techniques Entretien des techniques de gestion Entretien des capacités financières Suivi Coordination et facilitation Développement de contrat Facilitation / négociation Exécution de contrat Résolution de conflit Fonctions

36 Modèle sud africain Fonctions Autorité des Services de lEau (WSA) Assure laccès aux services de leau Publie des arrêtés Prépare un plan de développement des services de leau Joue le rôle de fournisseur de services de leau ou signe des contrats avec les fournisseurs de services deau Toujours une municipalité (administration locale) Fournisseur de service de leau (WSP): Prestation de service dapprovisionnement en eau: O&M, recouvrement de fonds, gestion administrative et financière, etc. Peut être une municipalité (WSA), un contractuel privé ou une organisation à base communautaire (OC)

37 Approvisionnement Fournir des services de leau (fonction de WSP ) Fournir des services de leau (fonction de WSP ) Modèle sud africain Authorité Assurer laccès Réglementation (arrêtés) Planification (WSDP) Décider des mécanismes de distribution

38 Modèle sud africain Les fournisseurs de services deau peuvent être une Organisation Communautaire (OC) Lautorité des services deau remplit elle même la fonction dapprovisionnement Contrat WSA - WSP Lautorité des services deau signe des contrats avec les fournisseurs de services deau

39 Modèle sud africain Fonctions: Agent des services dappui (SSA) Apporte des services dappui au WSA et/ou au WSP: Mentorat du développement institutinnel et social Mentorat de fonctionnements (techniques) Entretien majeur Vidange des fosses des latrines améliorées VIP ventilées Achat deau brute Lautorité des services deau prend la responsabilité et signe un contrat avec un agent des services dappui (SSA)

40 Modèle sud africain Le fournisseur des services deau peut être une OC Prestation de services dappui par contrat Contrat WSA-SSA Contrat WSA - WSP

41 Modèle sud africain En Afrique du Sud, linstitution communautaire joue le rôle de fournisseur, mais pas la fonction dautorité (gouvernance)

42 Modèle colombien Contexte Les institutions communautaires gèrent 90% des services deau et dassainissement en zones rurales Ladministration locale apporte un appui limité aux institutions communautaires Il existe des cadres pour des politiques, les législations, la règlementation, etc.

43 Modèle colombien Aquacol Association de 33 OC qui gèrent leau dans 100 communautés (16000 personnes) La plupart fournissent sont des services en réseaux 80% des OC ont un statut légal: coopérative, association des usagers

44 Modèle colombien Les objectifs principaux Apprendre mutuellement et coopérer Influencer la politique publique Défendre les intérêts communs Réduire les coûts O&M à travers une économie déchelle (achat en bloc et services spécialisés) Développer et soumettre conjointement de grands projets

45 Modèle colombien Centres dapprentissage communautaire d Aquacol La culture, la compréhension les intérêts partagés et la confiance posent les bases pour la formation des pairs Ceux qui sont exellents dans les domaines de la gestion créent des centres de formation pour les autres Couvrent la gestion financière, le fonctionnement des équipement de pompage, la gestion des micro- reserves deau, lutilisation efficace, le contrôle de la qualité de leau, etc. Trois centres de formation communautaire sont devenus membres dAquacol.

46 Modèle des Etats-Unis Contexte Gouvernance décentralisée de leau systèmes deau communautaires, dont 85% profitent à des populations de moins de 3300 personnes Les communautés mettent en oeuvre et gèrent les services Le gouvernement a mis en place un système dappui pour que les institutions communautaires accèdent à linformation, à lassistance technique et au financement.

47 Modèle des Etats-Unis Depuis 1960, les ONG servent de médiateur entre le gouvernement et les populations Les ONG apportent une assistance technique (AT): Appui de lopérateur technique Renforcement des capacités des institutions communautaires Formation des conseils et associations dusagers Assurance de laccès à linformation Assurance de laccès au fonds de lEtat et de la Fédération Application des normes nationales Prise de parole dans les forums nationaux.

48 Modèle des Etats-Unis Deux organisations dassistance technique de premier plan 1.ONG de programme dassistance communautaire en, milieu rural (RCAP) met laccent sur le développement des capacités financières et managériales au niveau communautaire et lappui pour: Laccès au financement La mise en place des structures de gestion Se conformer aux règles et règlementations Canaliser les meilleures pratiques et les informations pour les communautés La planification des affaires Aider à résoudre des conflits Travailler avec le secteur privé impliqué dans la mise en oeuvre

49 Modèle des Etats-Unis 2.Association Nationale de lEau en Milieu rural (NRWA) apporte des services dappui technique spécifique aux opérateurs de leau La NRWA reçoit des ressources importantes des budgets fédéraux pour apporter des services dassistance technique aux petits systèmes deau défavorisés La NRWA est une organisation à adhésion – les services comprennent des réductions commerciales sur les articles achetés, des informations sur la législation, léducation et la formation La NRWA compte maintenant plus de petits opérateurs de systèmes deau municipaux comme membres

50 Modèle des Etats-Unis Les agences fédérales fournissent du matériel de formation aux communautés sur les meilleures pratiques et en conformité avec les règles et les règlementations Le Centre national des services environnementaux (NESC), financé également par les agences fédérales, offre : Un centre de formation aux communautés inférieures à habitants qui couvre les eaux usées, leau potable et les déchets solides Le Centre national de distribution de lEau potable (NDWC) pour aider les petites communautés à recueillir, développer et présenter les informations appropriées sur les questions deau potable

51 Modèle des Etats-Unis Les Centres dAssistance technique universitaire (TAC) apportent des innovations technologiques et du matériel de formation aux systèmes deau communautaires Des ONG ont été choisies pour fournir des services aux communautés ayant des besoins et des préoccupations spécifiques Un programme spécial appuie les systèmes deau de la Nation des Indiens dAmérique exploités par le Conseil national de lEnvironnement Tribal (NTEC)

52 Modèle des Etats-Unis Fournisseurs dassistance technique (FAT ) Gouvernement fédéral EPAHHSUSDA-RUS Organisation dassistance technique (RCAP,NRWA, EFCN, etc. Communauté Agences de développement de lEtat Autorité règulatrice dEtat Mise en oeuvre du secteur privé Exemple: Cabinet dingénierie FAT Information & formation de NESC et CTC Formation à linformation NESC Financement Fonds demprunt et de subvetions des infrastructures du gouvernement

53 Appui aux institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 5 Environnement favorable à lappui

54 Appui au delà du niveau du système Un environnement favorable est non seulement nécessaire pour ceux qui apportent un appui à linstitution communautaire, mais aussi pour linstitution communautaire elle-même Reconnaissance, règlementation Cadres politiques Cadres juridiques Financement Durabilité de la technologie Suivi Ressources en eau durables Coordination et apprentissage

55 Reconnaissance, règlementation Reconnaissance: reconnaissance légale formelle des fournisseurs de services communautaires et de leur droit à fournir des services Dialogue: le dialogue aux niveaux décentralisés entre le gouvernement et les groupes de la société civile; particulièrement les représentants des fournisseurs de services communautaires Collaboration: accords à long terme entre le gouvernement et les fournisseurs de services communautaires. Passation de contrat: contrats de prestation de services à long terme avec des incitations appropriées pour les fournisseurs communautaires Règlementation: qualité de service minimale, performance du fournisseur de service communautaire; appui à lauto- règlementation; guider et autonomiser les consommateurs; informations

56 Cadres politiques Politique qui définit les rôles, les responsabilités, les droits et les obligations des fournisseurs de services communautaires Politique qui définit les rôles dagence dappui vis-à-vis des forunisseurs de service communautaire Politique qui stipule les normes pour lapprovisionnement en eau - Exemples: F&M, recouvrement des coûts, choix de la technologie, qualité de leau, chaines dapprovisionnement et mécanismes dappui pour le service communautaire Politique pour normaliser les approches et les opérations en vue de la coordination et de lharmonisation et dun appui effectif - lorsque chaque projet utilise sa propre approche, la confusion règne

57 Cadres juridiques A qui appartient le système? A qui appartient la source deau? Quel est le statut juridique des arrêtés? Les comités de leau ne sont pas souvent reconnus comme entités légales Le statut légal donnent aux fournisseurs de services commaunautaires une reconnaissance et une crédibilité, et crée un grand sens dappropriation et de volonté à investir dans lentretien du système.

58 Financement des services dappui Qui paie pour les services dappui? Quels mécanismes de revenu utiliser? Augmenter les factures deau mensuelles, augmenter le prix au litre à la fontaine, le paiement en espèce ou en nature? Quels mécanismes de partage de coûts utiliser? Le gouvernement va-t-il règlementer le prix de lappui? Exemple: à travers les subventions croisées?

59 Financement des services dappui Des problèmes de durabilité du financement des services dappui La non prise en compte des coûts pour créer et soutenir un environnement favorable pour les services dappui Sur-dépendance des financements des donateurs (manque de) volonté ou aptitude à payer pour les services dappui Besoin dharmoniser le financement de lappui Faible priorité de la part des politiciens et des agences donatrices pour le financement de lappui pour pérenniser les services deau

60 Financement des services dappui Questions de durabilité financière des services dappui Le financement durable augmente la demande en eau – les systèmes qui traitent des besoins multiples (domestique et de production) pourront-ils satisfaire la demande supplémentaire? Les services dappui augmentent les coûts unitaires dans lapprovisionnement en eau en milieu rural dans le court terme – les coûts unitaires à long terme vont-ils décroître à travers des services plus durables et des économies déchelle accrues? Les avantages des plus riches et des moyens dexistence plus productifs seront-ils comptés comme faisant partie du remboursement des coûts supplémentaires?

61 Pérénniser la technologie Problèmes de pièces de rechange pour lapprovisionnement en eau (comme relevé au Ghana) Non attirance des entrepreneurs privés vers la vente de pièces de rechange au bout de la chaine de distribution; cest-à-dire dans les districts Problèmes de collecte des recettes dans la communauté Politiciens donnant le mauvais signal La plupart des pompes manuelles nont quune durée de vie de cinq ans (05) avant de commencer à montrer des problèmes Quelques projets donateurs donnent toujours des pièces de rechange gratuitement – augmentant ainsi la culture de la dépendance Absence de règlementation conduisant à lutilisation des pièces de rechange de mauvaise qualité parce que moins coûteuses.

62 Pérenniser la technologie Les mécaniciens de la région gardent les pièces de rechange à cycle dusure rapide en stock tandis que les fournisseurs dappui au service communautaire procurent les pièces à usure lente mais Les mécaniciens formés tendent à migrer hors de la région pour trouver de meilleures opportunités de travail

63 Pérenniser la technologie Technologie appropriée Simple Abordable Acceptée Fabriquée localement Des pièces de rechange disponibles et fabriquées localement Étude de cas: la pompe à corde a eu du succès au Nicaragua parce quelle est simple et moins coûteuse; elle est produite et entretenue localement, et est pérennisée sans ou avec peu dintervention du gouvernement ou du donateur.

64 Pérenniser la technologie Normalisation De nombreux gouvernements ont une politique de normalisation, mais… Les donateurs internationaux font toujours la promotion des produits venant de lindustrie domestique propre à leur pays Les agences importent toujours de la technologie qui séloigne des normes et des leçons dexpériences Le choix de la technologie doit refléter la demande de lusager et les besoins dentretien

65 Pérenniser la technologie Supervision: il y a nécessité de surveiller Industrie manufacturière Réparations Conception des systèmes deau Qualité de la construction des systèmes Procédures de soumission et dacquisition Conformité avec les lois, les politiques et les normes.

66 Cadre de suivi Objectifs du suivi Le suivi doit tenir compte de la prise de décision immédiate au niveau local et au niveau de lappui Les résultats doivent alimenter les systèmes dinformation sur la gestion au niveau régional et national pour lanalyse, la planification et linvestissement à long terme

67 Cadre de suivi Domaines de suivi La performance technique du système dapprovisionnement en eau Administration et finance (tarif, comptes, procès verbaux) O&M, statut légal des Comités de leau, problèmes de capacités, niveau de participation Conditions dassainissement, les risques et les pratiques dhygiène Conditions environnementales au niveau de la source deau et du ménage.

68 Cadre de suivi La collecte et le reporting doivent procurer des avantages La compréhension de lusager dans les actions de linstitution communautaire La communauté évite les pannes majeures et les réparations onéreuses Linstitution communautaire augmente les capacités et lassurance. Le promoteur et lagence dappui planifient lentretien Ladministration locale ou centrale planifie la construction, lextension et le remplacement du système Ladministration locale ou centrale planifie les investissements dans les améliorations et le développement des services.

69 Cadre de suivi Les problèmes dans le suivi La capacité et la compétence règlementaires manquent souvent pour suivre la performance par rapport aux normes et aux indicateurs Suivi dun seul projet de services dapprovisionnement en eau en milieu rural; mais il manque une base de données nationale pour contenir toutes les données Eau du pays Le suivi augmente la charge de travail dans les institutions communautaires Le suivi peut surestimer la justesse des procédures de comptage et de présentation des chiffres Corvée dans le remplissage des formulaires dans les organisations communautaires Risque de manipuler les données pour satisfaire des intérêts personnels ou du groupe.

70 Ressources en eau durables Les ressources en eau durable requièrent Une évaluation et une conservation de la quantité et de la qualité de la source deau locale Une évaluation et une amélioration de lenvironnement au niveau du ménage, y compris lélimination des eaux saumâtres, le drainage en surface, la gestion et lélimination des déchets solides Le contrôle du rejet dans les sources deau de surface, la protection de la prise deau et le changement de comportement à grande échelle à travers des pratiques dassainissement et de protection de lenvironnement La reboisement et la protection des micro-bassins Médiation lorsquil y a des conflits pour lappropriation des ressources en eau ou la pollution en amont.

71 Coordination, apprentissage, dialogue Coordination et harmonisation du secteur Impossible de donner un appui durable aux institutions communautaires quand : agences sactivent dans lapprovisionnement en eau en milieu rural dans un seul pays manque de coordination, dharmonisation dans les approches ou la planification conjointe manque de leadership venant du gouvernement

72 Coordination, apprentissage, dialogue Lapprentissage systématique est nécessaire pour: Améliorer conjointement les approches Combler les lacunes de communication entre agences Spécialement nécessaire aux niveaux opérationnels les plus bas

73 Coordination, Apprentissage, Dialogue Dialogue nécessaire: Entre le gouvernement et le secteur privé Entre le gouvernement et les institutions communautaires ( associations) Entre les ONG (locales et internationales) et le gouvernement.

74 Coordination, Apprentissage, Dialogue Le Plaidoyer est requis pour: inverser la préference du gouvernement et du donateur pour la construction dinfrastructures vers lappui et la durabilité neutraliser lingérence politique renforcer la société civile (institutions communautaires).


Télécharger ppt "Appuyer les institutions communautaires dans la gestion de leurs services deau Partie 1 Grandes lignes du programme."

Présentations similaires


Annonces Google