La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les virus émergents Arnaud Fontanet Unité dEpidémiologie des Maladies Emergentes Institut Pasteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les virus émergents Arnaud Fontanet Unité dEpidémiologie des Maladies Emergentes Institut Pasteur."— Transcription de la présentation:

1 Les virus émergents Arnaud Fontanet Unité dEpidémiologie des Maladies Emergentes Institut Pasteur

2 2 20ème siècle: les grandes avancées - hygiène Daprès Guyer, B. et al. Pediatrics 2000;106: Mortalité maladies infectieuses, 1-19 ans, , Etats-Unis

3 3 20ème siècle: les grandes avancées - antibiotiques Source: CDC phototèque

4 4 20ème siècle: les grandes avancées - vaccins Source: CDC phototèque

5 5 20ème siècle Est-ce la fin des maladies infectieuses ?

6 6 1976: Ebola, Zaïre Source: CDC phototèque

7 7 1981: SIDA H.R. Gelderblom, Robert-Koch-Institut, Berlin MMWR 1981:30: Luc Montagnier Françoise Barré-Sinoussi

8 8 Concept des maladies émergentes Infections récemment devenues épidémiques en population humaine (SIDA, SRAS). Infections dont lagent causal a été récemment identifié (hépatite C). Infections ayant récemment gagné de nouvelles zones géographiques (Fièvre du Nil Occidental aux Etats-Unis, Chikungunya). « Emerging infections: Microbial threats to health in the United States ». Institute of Medicine, 1992.

9 9 Place des maladies émergentes dans les causes de décès dans le monde, 2003 Weiss RA, Nature Medicine, 2004 SIDA, 1981 Hépatite C, 1989 Ebola, 1976 Hantavirus, 1992 Maladie de Creutzfeld-Jakob (variant), 1995 SRAS, 2003 Encéphalite du Nil Occidental, 1999

10 10 Mécanismes de lémergence Transmission à lhomme Transmission inter-humaine et dissémination Virus Hôte intermédiaire « amplificateur » Vecteur

11 11 Contact animal-homme Source: HS de Jong Source: WCS Weiss RA, Nature Medicine, 2004 Déforestation Densité des volailles

12 12 Adaptation du virus à lhomme Plusieurs étapes fondamentales: –Fixation sur un récepteur et entrée dans la cellule. –Multiplication du virus. –Relargage du virus vers dautres cellules. –Et pour la transmission inter-humaine: excrétion du virus sous une forme infectante vers lextérieur (Palese, Nature Med, 2004) Virus influenza

13 13 Adaptation du virus à lhomme: exemple de la grippe Belshe, NEJM, 2005

14 14 Adaptation du virus à lhomme: la grippe – facteurs génétiques? (Butler, Nature News, 2006)

15 15 Adaptation du virus au vecteur: lexemple du Chikungunya (Schuffenecker et al, PLos Med 2006)

16 16 Démarrage dune épidémie (Antia R, et al, Nature, 2003) Moment pour agir

17 17 Densité et mouvements de population Source: World Tourism Organization, 1997 Shen, EID, 2004 SRAS Population humaine Source: UN 2002 Mégapoles

18 18 Propagation du SIDA en Afrique (Amat-Roze JM, Soc.Sci.Med 1993) 20 – 39% 10 – 20% 5 – 10% 1 – 5% 0 – 1% trend data unavailable outside region

19 19 Transmission inter-humaine: population vectorielle Température à la surface du globeTransmission du paludisme en Afrique Tanser FC, Lancet 2003

20 20 Hépatite C: développement des soins médicaux Proportion infectée (%) Groupes dâge Village de Zwyat Razin, Egypte

21 21 Bio-terrorisme: Sverdlovsk, Ukraine,1979 Villages où ont été recensés des cas de charbon chez les animaux. Meselson, Science, décès humains sur 79 infections

22 Zhong NS, Lancet 2003 Province de Canton, Chine Novembre 2002 – Février 2003 syndromes respiratoires quelques centaines de patients hiver taux de mortalité élevé malgré les antibiotiques grippe aviaire?

23 23 Tournant de lépidémie: fin février mars 2003: Alerte globale lancée par lOMS Christian, CID, 2004

24 24 Enquête épidémiologique

25 25 Enquête épidémiologique (2) Hong Kong Tsang, NEJM, 2003 Toronto Time magazine Transmission intra-hospitalière Transmission communautaire

26 26 Contrôle de lépidémie: isolement et quarantaine 3/29/03

27 27 Identification de lagent causal: un coronavirus Holmes, NEJM, 2003Ksiazek, NEJM, 2003

28 28 « Beaucoup de bruit pour rien ? » Weiss RA, Nature Medicine, 2004 Causes de décès dans le monde, 2003

29 29 Transmission par voie respiratoire

30 30 (Liang, EID, 2004) Taux dattaque par groupe dâge, Pékin, 2003

31 31 (Christian, CID, 2004) A global village

32 32 SRAS: transmission intra-hospitalière Dr Urbani, OMS

33 33 Restriction des transports aériens 4/2/03 Photo: CNN.com Coût global du SRAS estimé à 25 milliards deuros Sommet du G8 en 2003

34 34 La civette palmiste masquée: hôte intermédiaire ou réservoir animal? (Guan, Science,2003) (Zhong, Lancet, 2003)

35 35 La civette palmiste masquée Wozencraft, 1993 Bell, Phil Trans R Soc Lond 2004

36 36 Marchés du sud de la Chine

37 37 Quest-il arrivé depuis? 5 cas « naturels » en décembre janvier 2004: –4 fois sur 5 liés aux civettes –bénins –sans transmission secondaire 3 cas de laboratoire: –graves, dont un avec 3 générations de cas secondaires

38 38 (Song HD et al, PNAS, 2005) Etude phylogénétique comparant les souches virales humaines et animales Même virus chez les civettes et chez lhomme

39 39 (Song HD et al, PNAS, 2005) Etude phylogénétique comparant les souches virales humaines et animales Ratio des mutations non-synonymes/synonymes dans la région de la protéine Spike des souches de civettes palmistes masquées: 2.68 virus en cours dadaptation la civette est un hôte intermédiaire

40 40 (Holmes K, Science, 2005) Adaptation du virus aux récepteurs humains (Qu XX, J Biol Chem, 2005) Deux changements dacides aminés permettent ladaptation du virus de civette au récepteur ACE2 de lhomme Virus en cours dadaptation: peu virulent peu contagieux le moment dagir

41 41 Elimination des civettes des marchés - janvier 2004

42 42 La chauve-souris semble être le réservoir animal du coronavirus du SRAS (Li et al., Science, 2005) (famille Rhinolophidae) Question: comment sest fait le passage à lhomme?

43 43 Leçons du SRAS (1) A démontré la vulnérabilité de nos sociétés à de nouveaux agents infectieux: –774 morts « seulement » –hôpitaux paralysés –impact socio-économique considérable avec isolements, quarantaines, restrictions des déplacements –semblable aux scénarios dattaque bio- terroriste

44 44 Leçons du SRAS (2) A démontré nos capacités de réaction: –réseau international de veille épidémiologique (GOARN) –laboratoires: nouveaux outils de détection –plans de préparation –communication Réseau international des Instituts Pasteur

45 45 Leçons du SRAS (3) Nous avons eu beaucoup de chance!!! –agent peu transmissible –contagieux seulement après le début des symptômes Fraser, PNAS, 2004

46 46 Le prochain defi: la grippe aviaire? Grippe espagnole:


Télécharger ppt "Les virus émergents Arnaud Fontanet Unité dEpidémiologie des Maladies Emergentes Institut Pasteur."

Présentations similaires


Annonces Google