La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Par Michel Perron, Ph.D. Chercheur associé, Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Chercheur invité, Centre hospitalier de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Par Michel Perron, Ph.D. Chercheur associé, Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Chercheur invité, Centre hospitalier de."— Transcription de la présentation:

1 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Par Michel Perron, Ph.D. Chercheur associé, Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Chercheur invité, Centre hospitalier de lUniversité de Montréal Chercheur régulier, GEIRSO, UQAM Colloque franco-québécois sur la persévérance scolaire 5 juin 2006 Jeunes, territoires et scolarisation : élèves de la ville ou de la campagne, quelles différences?

2 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Plan de la présentation La mesure des cheminements scolaires au Québec et la cartographie des indicateurs Le clivage rural/urbain en matière dabandon scolaire: deux régions, constats similaires Le clivage rural/urbain: un phénomène québécois et canadien Élèves de la ville ou de la campagne: des habitudes de vie semblables, des aspirations scolaires différenciées Quelques pistes pour guider les interventions régionales et locales

3 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Partie 1 : Accessibilité, diplomation, abandon : la mesure des cheminements scolaires depuis 40 ans au Québec

4 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière La mesure des cheminements scolaires au Québec : introduction des taux de diplomation et dabandon Informatisation des banques de données administratives À partir de fichiers scolaires (SIGDEC et CHESCO), prise de conscience de taux de diplomation décevants : de nouvelles mesures de la réussite Des enquêtes plus poussées sur les déterminants des cheminements scolaires (Violette, 1991; Trottier, 1990; Vallerand et Senecal, 1992) Les parcours scolaires se sont largement diversifiés

5 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière La mesure des cheminements scolaires au Québec (suite) : stratégies institutionnelles de rétention des clientèles Début de la prise de conscience de la baisse démographique (faible natalité au Québec) Les mesures daide et de soutien à la réussite se répandent dans le réseau des collèges et des universités : les États généraux sur lÉducation : lheure des bilans Les inégalités de scolarisation persistent au Québec: selon le genre, la région, le réseau public ou privé, le type de programme, lorigine socio-économique

6 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière La mesure des cheminements scolaires au Québec (suite) 1996 à nos jours Les sorties du système sans diplôme préoccupent les autorités. Le Plan stratégique du MEQ propose des objectifs quantitatifs de diplomation pour chaque ordre denseignement. Chaque établissement scolaire (du primaire à luniversité) doit définir des objectifs de réussite clairs et mesurables. La Stratégie dIntervention Agir Autrement est mise en place dans 196 écoles secondaires de milieux défavorisés. Mais les résultats demeurent timides. Le taux de diplomation plafonne alors que le taux de décrochage augmente au secondaire.

7 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Les travaux du Groupe ÉCOBES sur les inégalités régionales et locales des parcours scolaires au SLSJ et au Québec 1993Les inégalités géographiques et sociales de laccessibilité au collégial (Veillette, Perron et Hébert) 2000Jeunes de la ville ou de la campagne : quelles différences? (Perron, Gaudreault, Veillette et Richard) 2005Site interactif dindicateurs scolaires spatialisés (Perron, Veillette et Auclair) Projet en partenariat avec le Ministère de léducation, du Loisir et du Sport (MELS) et le Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) 2006Nouvelles analyses, à la suite de lenquête de 2002 auprès de élèves du secondaire au Saguenay – Lac-Saint- Jean

8 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Partie 2 : Le clivage rural/urbain en matière dabandon scolaire : deux régions, constats similaires

9 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Définition Taux de sortie sans diplôme du secondaire Sapplique aux élèves sortant du secondaire qui nont pas obtenu une année donnée, un premier diplôme détudes secondaires et qui nétaient pas réinscrits au Québec pour lannée suivante Il sagit de la proportion délèves qui sont sortis sans diplôme par rapport au total des sortants Cet indicateur est considéré comme le plus juste pour estimer un pourcentage fiable de décrocheurs pour une région donnée

10 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière

11

12

13

14

15

16 Taux de sortie sans diplôme Comparaisons entre les municipalités rurales et urbaines – Capitale-Nationale - garçons Taille 3 cohortes (n) Munici- palités (n) Inscrits (n) Taux (%) Les très petites municipalités rurales < ,3 Les petites municipalités rurales < ,6 Les municipalités urbaines> ,6

17 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de sorties précoces du collège dans lAcadémie de Bordeaux Année Cinquième Quatrième générale Troisième générale Départements Pyrénées-Atlantiques3,43,09,6 Gironde2,63,611,7 Landes4,75,010,2 Départements ruraux Lot-et-Garonne4,06,514,7 Dordogne4,36,316,8 Académie de Bordeaux (total)3,34,312,1 Source: Duval, J.-M Les sorties prévues au collège dans lAcadémie de Bordeaux. Éducation et formations;

18 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de sorties précoces du collège dans lAcadémie de Bordeaux Année Cinquième Quatrième générale Troisième générale Départements Pyrénées-Atlantiques3,43,09,6 Gironde2,63,611,7 Landes4,75,010,2 Départements ruraux Lot-et-Garonne4,06,514,7 Dordogne4,36,316,8 Académie de Bordeaux (total)3,34,312,1 Source: Duval, J.-M Les sorties prévues au collège dans lAcadémie de Bordeaux. Éducation et formations;

19 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de sorties précoces du collège dans lAcadémie de Bordeaux Année Cinquième Quatrième générale Troisième générale Départements Pyrénées-Atlantiques3,43,09,6 Gironde2,63,611,7 Landes4,75,010,2 Départements ruraux Lot-et-Garonne4,06,514,7 Dordogne4,36,316,8 Académie de Bordeaux (total)3,34,312,1 Source: Duval, J.-M Les sorties précoces au collège dans lAcadémie de Bordeaux. Éducation et formations;

20 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Partie 3 : Le clivage rural/urbain : un phénomène québécois et canadien

21 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière

22

23 Taux de diplomation après 7 ans et taux de sortie sans diplôme selon la taille des cohortes, 1997 à 2003 Sexe masculin (inscrits de 1992 à 1996) Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de diplomation après 7 ans Taux de sortie sans diplôme Taux de diplomation après 7 ans 51,757,759,160,459,862,963,867,268,759,9 Taux de sortie sans diplôme 43,440,239,536,636,332,531,426,625,233,2 Nombre d'élèves et plus Taille des cinq cohortes (%)

24 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de diplomation après 7 ans et taux de sortie sans diplôme selon la taille des cohortes, 1997 à 2003 Sexe féminin (inscrites de 1992 à 1996) Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0 80,0 90,0 100,0 Taux de diplomation après 7 ans Taux de sortie sans diplôme Taux de diplomation après 7 ans 72,276,077,277,976,979,279,080,280,172,9 Taux de sortie sans diplôme 22,223,622,518,819,017,017,515,5 21,2 Nombre d'élèves et plus Taille des cinq cohortes (%)

25 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Relation entre le taux de sortie sans diplôme du secondaire des GARÇONS et la proportion de la population nayant pas de certificat détudes secondaires pour les municipalités les plus populeuses de chacune des régions du Québec r de Pearson=0,70 (p<0,001)

26 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Relation entre le taux de sortie sans diplôme du secondaire des FILLES et la proportion de la population nayant pas de certificat détudes secondaires pour les municipalités les plus populeuses de chacune des régions du Québec r de Pearson=0,60 (p<0,001)

27 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Taux de décrochage du secondaire 1 selon les types de régions au Canada et au Québec Régions métropolitaines Pop et plus Petites localités à Régions ruralesTotal %% Province de Québec 11,319,619,412,6 Province de lOntario 8,612,514,8 9,1 Canada 9,215,117,210,2 1Personnes de 20 à 24 ans sans diplôme détudes secondaires et ne fréquentant pas lécole. Source : Enquête sur la population active, Statistique Canada, Moyenne des années scolaires à , sexes réunis

28 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Partie 4 : Élèves de la ville ou de la campagne : des habitudes de vie semblables, des aspirations scolaires différenciées

29 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Les enquêtes du Groupe ÉCOBES sur les habitudes de vie des jeunes de 12 à 18 ans POPULATION VISÉE : Les élèves des classes 1 à 5 de lenseignement secondaire incluant le cheminement particulier Fréquentant un établissement denseignement public ou privé du Saguenay–Lac-Saint-Jean ÉCHANTILLONNAGE : En 1997 : n = 1 665, marge derreur + 2,2 % En 2002 : n = 1 901, marge derreur + 2,1 %

30 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Scolarité des parents des élèves selon le milieu de résidence en 2002 au Saguenay–Lac-Saint-Jean Municipalités du SLSJ Rurales % Péri- urbaines % Urbaines % La mère na pas complété détudes secondaires 38,422,514,2 Le père na pas complété détudes secondaires 43,923,916,0 La mère a fréquenté luniversité10,316,226,6 Le père a fréquenté luniversité4,520,924,6

31 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Scolarité des parents des élèves selon le milieu de résidence en 2002 au Saguenay–Lac-Saint-Jean Municipalités du SLSJ Rurales % Péri- urbaines % Urbaines % La mère na pas complété détudes secondaires 38,422,514,2 Le père na pas complété détudes secondaires 43,923,916,0 La mère a fréquenté luniversité10,316,226,6 Le père a fréquenté luniversité4,520,924,6

32 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Caractéristiques discriminantes des élèves selon le milieu de résidence en 2002 au Saguenay–Lac- Saint-Jean Municipalités du SLSJ Rurales % Péri- urbaines % Urbaines % Enfant unique7,96,311,2 Familles de 4 enfants ou plus22,817,010,8 Élèves entendant se limiter aux études secondaires 45,528,923,1 Élèves entendant poursuivre des études universitaires 26,636,339,9

33 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Caractéristiques discriminantes des élèves selon le milieu de résidence en 2002 au Saguenay–Lac- Saint-Jean Municipalités du SLSJ Rurales % Péri- urbaines % Urbaines % Enfant unique7,96,311,2 Familles de 4 enfants ou plus22,817,010,8 Élèves entendant se limiter aux études secondaires 45,528,923,1 Élèves entendant poursuivre des études universitaires 26,636,339,9

34 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Les jeunes de milieu rural se distinguent en matière de scolarisation Comparativement aux jeunes qui résident dans les villes, ceux en milieu rural ont : des taux de diplomation beaucoup plus faibles des aspirations plus faibles quant aux études universitaires plus souvent un père qui na pas complété ses études secondaires plus souvent une mère qui na pas complété ses études secondaires un désir denracinement plus élevé dans leur région (Saguenay–Lac- Saint-Jean ou Charlevoix) Par contre, le vécu psychosocial, les habitudes de vie, les habitudes de consommation dalcool et de drogues et les relations sociales des jeunes ruraux diffèrent peu de ceux des jeunes urbains de 12 à 18 ans.

35 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Partie 5 : Quelques pistes pour guider les interventions régionales et locales

36 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Linfluence de la communauté dappartenance En matière de scolarisation Des différences entre les régions métropolitaines et les régions rurales dans les 10 provinces du Canada Des oppositions criantes à léchelle des dix-sept régions du Québec Des clivages sociogéographiques dans chacune des régions En matière de scolarisation, lavance systématique des filles dans presque toutes les municipalités (95 %) Une relation étroite entre le faible taux de diplomation au secondaire des jeunes et la faible scolarisation de la population adulte : à léchelle des municipalités du Québec (Perron et Blackburn, 2006) à léchelle des MRC du Québec (Perron et al., 2000) à léchelle des municipalités du SLSJ (Perron et al., 2000) et de Lanaudière (Lemire, 2003) La reproduction des inégalités de scolarisation

37 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Scolarisation, migration et développement des régions En matière de migration Les projections de soi dans lavenir (scolaires, professionnelles et résidentielles) sont déterminantes Les perceptions quont les jeunes de leur région sont révélatrices de leur désir de sétablir en région Les effets de sélection des processus migratoires et leurs conséquences sur le développement des régions Laberge, L., Perron, M., Gaudreault, M. et al. Cahiers québécois de démographie, 2004 :

38 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière La reproduction des inégalités de scolarisation au Québec à 100 ans dintervalle « Selon les statistiques officielles, 23 personnes sur 100 ne savaient ni lire ni écrire à Saint-Didace [village forestier de la montagne ], contre 10 à Saint-Justin [village agricole de la plaine], tandis que Maskinongé [la petite ville de la région] fournissait le plus grand contingent des personnes destinées aux professions libérales et au clergé. Dans la montagne, lexploitation agricole pauvre, faute de pouvoir, assurait longtemps la subsistance des enfants, forçait ceux-ci, dès quils avaient lâge à sengager dans les chantiers de bois et à se marier. » Léon Gérin, « Lhabitant de Saint-Justin », Mémoires de la Société royale du Canada, 2 e série, t. IV, mai 1898.

39 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Laction à léchelle municipale et locale Supporter les projets qui visent laccompagnement des jeunes: le slogan du CRÉPAS « Chaque jeune a besoin dencouragements chaque jour » Valoriser léducation et encourager la scolarisation Participer à des projets tels « École en santé », Écoles éloignées en réseau », « Agir autrement », « PAÉLÉ » Manifester concrètement lappui de la municipalité au milieu scolaire Favoriser le rapprochement école-milieu (CRÉPAS; Table de prévention de labandon scolaire de Charlevoix; projet du secteur Nord de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean; etc.).

40 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière La mission du CRÉPAS Avril 1996 : fondation du CRÉPAS La mission : « Prévenir labandon des études chez les jeunes du Saguenay – Lac-Saint-Jean au secondaire, au cégep et à luniversité, par des actions concertées tant au plan local que régional »

41 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Une mobilisation du secteur Nord de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean : les constats en 2000 Secteur Nord (7 municipalités rurales à vocation forestière) % Saguenay–Lac- Saint-Jean % Province de Québec % Garçons48,767,366,0 Filles68,780,479,6 Taux de diplomation après 7 ans au secondaire, période

42 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Une mobilisation du secteur Nord de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean : un projet pilote depuis 2001 Le CRÉPAS, catalyseur dun projet pilote de mobilisation en collaboration avec la Commission scolaire et la cellule du Nord Une démarche de recherche-action fondée sur trois axes dintervention: Développer le sentiment dappartenance et lengagement collectif Mieux accompagner les parents et favoriser le développement des compétences parentales dans lencadrement des jeunes Favoriser les communications entre lécole et les parents ainsi quentre les enseignants et les parents Une évaluation des résultats et un bilan des interventions (CRÉPAS, 2005)

43 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière CRÉ

44 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière

45 CRÉPAS Les spécificités du modèle dintervention Sappuyant sur des principes dintervention

46 Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Pour plus dinformation… Groupe dÉtude des COnditions de vie et des BESoins de la population (ÉCOBES) Cégep de Jonquière 3791, rue de la Fabrique Jonquière (Québec) G7X 3W1 CANADA (418) , poste 401 Site web :


Télécharger ppt "Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Par Michel Perron, Ph.D. Chercheur associé, Groupe ÉCOBES, Cégep de Jonquière Chercheur invité, Centre hospitalier de."

Présentations similaires


Annonces Google