La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1/14 FORUM POLITIQUE PRESENTATION DU CSLP II Bujumbura, 13 janvier2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1/14 FORUM POLITIQUE PRESENTATION DU CSLP II Bujumbura, 13 janvier2012."— Transcription de la présentation:

1 1/14 FORUM POLITIQUE PRESENTATION DU CSLP II Bujumbura, 13 janvier2012

2 CONTENU I.Bref rappel du processus de préparation du CSLP II II.Contenu et portée de chaque axe stratégique III.Croissance attendue IV.Cadre institutionnel et mécanismes de suivi- évaluation

3 1.1 CONTEXTE DE PREPARATION DU CSLP II Contexte Politique et Sécuritaire : Des améliorations prometteuses Opportunité dintégration du CSCP dans le CSLP Appartenance à un espace élargi Changement profond rattrapage des pays de lEAC Développement de niveau intermédiaire à lhorizon 2025 Risques : persistance de la crise financière internationale, baisse de lAPD, et lenteur des réformes Contexte Politique et Sécuritaire : Des améliorations prometteuses Opportunité dintégration du CSCP dans le CSLP Appartenance à un espace élargi Changement profond rattrapage des pays de lEAC Développement de niveau intermédiaire à lhorizon 2025 Risques : persistance de la crise financière internationale, baisse de lAPD, et lenteur des réformes

4 1.2 Six Principaux Défis. A. Enjeux démographiques i.Forte pression démographique sur les terres agricoles ii.Extrême jeunesse de la population iii.Persistance du niveau élevé de la fécondité iv.Niveau de mortalité encore très élevé v.Faible niveau durbanisation. I.Chute des rendements II.Inefficacité des services de recherche et de vulgarisation III.Méthodes culturales inadaptées IV.Nécessité daccroître la productivité C.Faible performance de la dépense publique I.Faible part des dépenses en capital II.Insuffisance du budget alloué aux secteurs productifs III.Imprévisibilité des financements extérieurs B. Inefficacité des systèmes de production agricole

5 . Investissements directs étrangers insuffisants Accès difficile aux financements A terme: Complément et Relève de lAPD E. Déficit énergétique Difficultés à satisfaire la demande Pertes techniques F. Nécessité de renforcer les capacités de pilotage du développement Qualité et stabilité des ressources humaines Faible incitation du personnel, rationalisation des structures Investissements conséquents dans le RC D. Faible développement du secteur privé

6 1.3 Conduite des consultations participatives Société civile Secteur privé Parlement Conseil Economique et Social Partenaires techniques et financiers C. Consultations avec les parties prenantes Renforcement des capacités Démographie Genre Environnement Jeunesse B. Consultations thématique Les consultations ontconcerné les déléguées des communautésà la base de toutes les provinces A. Consultations communautaires

7 D. Consultations au niveau des groupes sectoriels. Sécurité Justice et Etat de droit Bonne gouvernance Cadrage Macro Économique et Budgétaire Agriculture Infra structures Énergie et Mines Commerce et Industrie Éducation Santé Eau et assainissement Relèvement communautaire

8 2. Les Axes du CSLP II. Renforcement de lEtat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de légalité du genre Transformation de léconomie burundaise pour une croissance soutenue et créatrice demploi Amélioration de laccessibilité et de la qualité des services de base et Renforcement de la solidarité nationale Gestion de lespace et de lenvironnement en harmonie avec le développement durable Axe 1 Axe 2 Axe 3 Axe 4

9 Axe1: Renforcement de lEtat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de légalité du genre 1.1 Assainissement du système judicaire Une justice indépendante Une justice pour tous Une justice pénale humanisée Ambition Baisse annuelle de 10 % des arriérés Baisse annuelle de 5% des détenus 1. Justice et Etat de droit

10 . 1.2 Opérationnalisation de la justice transitionnelle 1.3 Promotion des droits humains 1.4 Renforcement de la sécurité 1.5 Réintégrations des victimes de guerre Commission Vérité Réconciliation Tribunal Spécial Campagnes de sensibilisation Renforcement du dispositif institutionnel Application stricte des conventions internationales Campanes de sensibilisation Protection des droits liés au genre Consolidation de la sécurité et de la dimension régionale Bonne gouvernance sécuritaire, Revalorisation des RH et des prestations Prévention des catastrophes et lutte contre le terrorisme Mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Réintégration Socio-économique des Personnes affectées par le Conflit (Rapatriés, déplacés, Ex combattants et autres vulnérables ) Place de la question foncière

11 Axe1: Renforcement de lEtat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de légalité du genre Mise en œuvre du plan daction de la stratégie : Prévention (gestion transparente), Capacités des structures, Recouvrement (coopération internationale) et participation des parties prenantes Consolidation du dialogue politique Organisation transparente des élections Participation des medias et de la société civile A. Consolidation de la démocratie B. Intensification de la lutte contre les malversations économiques 2. Amélioration de la Bonne Gouvernance

12 Préparation du budget Exécution des budgets Autres réformes Elaboration des stratégies sectorielles Elaboration des CDMTs Renforcement du cadre de prévision des ressources Passage aux budgets-programmes Elaboration des stratégies sectorielles Elaboration des CDMTs Renforcement du cadre de prévision des ressources Passage aux budgets-programmes Renforcement de lOBR Renforcement continuel du SIGEFI Gestion décentralisée dans les ministères Renforcement de lOBR Renforcement continuel du SIGEFI Gestion décentralisée dans les ministères Gestion de la trésorerie et de la dette Meilleure programmation des audits Formation accrue des cadres des marchés publics Gestion de la trésorerie et de la dette Meilleure programmation des audits Formation accrue des cadres des marchés publics C. Réformes de la Gestion des Finances Publiques

13 Amélioration des performances des institutions publiques A. Renforcement des capacités des structures de coordination Mise en œuvre de la stratégie nationale sur le RC permettant une exécution rationnelle des missions assignées à ladministration. B.Accélération de la mise en œuvre des réformes de ladministration publique. Rationalisation de la fonction publique Maintien dun climat de travail serein Renforcement du devoir de redevabilité C.Accroissement des capacités daccueil des bâtiments civils Réhabilitation et maintenance du parc immobilier existant; Construction de nouveaux immeubles de lEtat;

14 D. Décentralisation et développement communautaire Renforcement des capacités des CCDC et dautres structures de développement; Renforcement des capacités des acteurs locaux et agents communaux; Mise en place dun dispositif législatif et ses mécanismes dapplication; Transfers des compétences et des moyens E. Développement dune culture de prise des décisions basées sur les résultats grâce à la mise en œuvre de la SNDS G arantir la gouvernance du SSN par une meilleure coordination; Développer la production des données statistiques; Développer un système statistique décentralisé.

15 (i)renforcer le cadre institutionnel de mise en œuvre des politiques de promotion de légalité (ii) promouvoir les droits des femmes et assurer leur représentativité équitable (iii) promouvoir les mécanismes de prévention, de répression et de prise en charge intégrée des VBG (iv) créer les conditions favorables pour un meilleur accès et contrôle des ressources 3. Promotion de légalité du genre

16 Axe2: Transformation de léconomie burundaise pour une croissance soutenue et créatrice demploi. 2.1 Relèvement de la Productivité des Secteurs Porteurs de Croissance : Agriculture, élevage et pêche

17 PRINCIPALES ORIENTATIONS Approche Programme Planification décentralisée Révision des textes et schémas daménagement Développement de la recherche Le financement du monde rural Surveillance des marchés Programmation, suivi et évaluation A. Accroissement durable de la production et de la sécurité alimentaire B. Professionnalisation des producteurs et promotion de linnovation

18

19

20 2.2Promotion du Secteur Privé et de lemploi Promotion du secteur Privé Rapport Doing Business

21 Priorités préconisées pour la Promotion du secteur privé Promotion de lentreprenariat et facilitation de la création dentreprises Modernisation du cadre légal et du droit des affaires. Amélioration de la qualité des infrastructures Renforcement de la qualité et compétitivité des produits burundais Développement dun cadre légal et réglementaire pour le partenariat public privé Amélioration des modes de financement du secteur privé, notamment des PME et des micro-entreprises Renforcement du partenariat avec les partenaires au développement Promotion de lentreprenariat et facilitation de la création dentreprises Modernisation du cadre légal et du droit des affaires. Amélioration de la qualité des infrastructures Renforcement de la qualité et compétitivité des produits burundais Développement dun cadre légal et réglementaire pour le partenariat public privé Amélioration des modes de financement du secteur privé, notamment des PME et des micro-entreprises Renforcement du partenariat avec les partenaires au développement

22 2.2.2 Promotion de lemploi Elargissement de opportunités demploi Adéquation formation/emploi Amélioration de lefficacité du marche du travail Promotion du volontariat des jeunes Elargissement de opportunités demploi Adéquation formation/emploi Amélioration de lefficacité du marche du travail Promotion du volontariat des jeunes Valorisation du sport Développement des infrastructures Identification et encadrement des jeunes talents Restructuration des associations regroupant les différentes disciplines. Développement des infrastructures Identification et encadrement des jeunes talents Restructuration des associations regroupant les différentes disciplines.

23 . 2.3.Amélioration du Taux dAccès et de la Qualité des Infrastructures Économiques Renforcement de loffre dénergie Déficits persistantsObjectifs visés i.Accroissement de loffre ii.Redressement financier de la REGIDESO iii.Réhabilitation du réseau de distribution iv.Promotion des énergies renouvelables v.Suivi des approvisionnements en carburant

24 Organisation rationnelle des différents modes de transport Extension du réseau bitumé Entretien et protection du réseau existant Emergence du secteur privé Acquisition des équipements adéquats Adaptation du cadre réglementaire Suivi de la mise en œuvre de la Stratégie des Transports de la CEA qui inclut le lac Tanganyika. Modernisation des infrastructures et des équipements Acquisitions des avions pour Air Burundi Transports routiers Transports lacustres Transports aériens

25 2.3.3 Valorisation des technologies de linformation et de la communication I.Développer lexpertise nationale en TIC II.Créer un environnement attractif pour le développement des TIC III.Développer les infrastructures des TIC ainsi que les structures de gestion IV.Promouvoir la mise en œuvre des applications des TIC dans les différents secteurs de la vie économique et sociale du pays V.Améliorer la connectivité rurale et promouvoir laccès universel aux services des télécommunications VI.Promouvoir la recherche et le développement i.Amélioration du cadre juridique et institutionnel ii. Amélioration du service postal universel iii. Renforcement des activités bancaires de la RNP iv. Amélioration de la qualité des services rendus à la clientèle v.Amélioration des infrastructures économiques (transport, électrification rurale) Modernisation et extension du système postal

26 Intégration Régionale 1.Consolider les progrès déjà accomplis par un suivi rigoureux des étapes qui restent à franchir (Marché commun, loi communautaire, libéralisation des services, Union monétaire, accord tripartite CEA/COMESA/SADC) 2. Surveiller le respect des critères de convergence (Déficit, inflation, croissance PIB, endettement) 3. CEPGL : Suivi plan daction approuvé par le CM de juillet Etude comparative

27 . Axe 3 : Amélioration de lAccessibilité et de la Qualité des Services de Base 3.1 Accroissement des Capacités et de la Qualité du système Educatif ETAT DES LIEUX 2004/2005 ANNUAIRE STATISTIQUE 2009/2010 PRÉSCOLAIRE Taux Brut de Scolarisation 4,3%6,2% PRIMAIRE Taux Brut de Scolarisation 107%134,6% Redoublement29,1%35% Taux dAchèvement37,5%47,7% Indice de parité0,99 Ratio élève – SDC9282 Ratio élève – maître5352 Secondaire général et pédagogique Taux de transition entre le primaire et le premier cycle du secondaire : 59% en 2009 contre 54% en 2005 Les taux dachèvement du cycle : 14% en 2009 contre 9% en 2005 Indice de parité : 0.73 Enseignement des métiers et la formation professionnelle: Gestion inappropriée: Apprenants par formateur : 4,8 en moyenne 5063 apprenants contre un objectif du PSDEF de 9155 en 2010 Enseignement supérieur : Expansion mais faible adaptation au marché.

28 Gestion transversale du système éducatif Objectif principal: Développement dun système éducatif plus performant, plus équitable et mieux adapté au marché du travail Objectifs transversaux A.Consolider et compléter les progrès déjà réalisés B.Assurer des allocations de ressources plus efficaces et plus équitables C. Améliorer la régulation des parcours scolaires D.Renforcer la gestion du système

29 Principauxdomainesdintervention i. Réduire le taux de redoublement ii. Augmenter les heures denseignement iii. Réviser le programme scolaire et le curriculum iv. Réformer le système de formation initiale des enseignants et leur parcours professionnel v. Améliorer la gestion i. Assurer la qualité de la formation sur ladéquation de loffre de formation professionnelle et technique aux besoins du marché. ii. Faciliter linsertion professionnelle i. Formation des enseignants de lécole fondamentale ii. Préparation à lenseignement supérieur i.Poursuivre la réforme de lenseignement supérieur ii.Développer les sciences, la technologie et la recherche iii.Professionnaliser lenseignement post secondaire iv.Améliorer la gestion du système SIS, Programmation annuelle, APD, coordination entre les 3 ministères 1. Enseignement fondamental 2.Enseignement des métiers, formation professionnelle, enseignement technique 3. Enseignement secondaire général et pédagogique 4. enseignement supérieur et recherche scientifique 5.Préscolaire et alphabétisation 6. Pilotage et coordination

30 3.2 Renforcement des capacités et des performances du système sanitaire. Trois réformes majeures ont été initiées i.Décentralisation, ii.Gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, iii.Méthodes de financement Objectifs généraux i.Réduction de la morbidité liée aux maladies transmissibles et non transmissibles, ii.Réduction de la mortalité maternelle et néonatale iii.Réduction de la mortalité des enfants de moins de 5 ans objectifs spécifiques i.Renforcement des prestations de soins et des services de santé, ii.Renforcement du système sanitaire, iii.Renforcement de la gouvernance, iv.Amélioration des structures dinformation sanitaire, de planification et de suivi-évaluation.

31 MAITRISE DE LA QUESTION DÉMOGRAPHIQUE ET RÉDUCTION DE LA FÉCONDITÉ i.Élaborer une politique mobilisatrice pour la réduction du taux de croissance de la population ii.Mettre en place dune structure de coordination i.Augmenter lâge moyen de la mère à la naissance du premier lenfant ii.raugmenter le taux de prévalence de la contraception iii.réduire le taux de mortalité infanto- juvénile iv.Réduire le ratio de mortalité maternelle v.Mettre en place des mesures incitatives indirectes encourageant les couples à réduire la taille de leur famille vi.Intensifier la sensibilisation de la population, des leaders dopinion et des leaders religieux sur la planification familiale. Maîtrise de la question démographique Réduction de la Fécondité

32 3.3 Intensification de la lutte contre le VIH/SIDA et des grandes pandémies AnnéeZone urbaine Zone semi urbaine Zone rurale Intensification des programmes de prévention 2. Amélioration de la prise en charge médicale et psychosociale 3.Allègement de limpact du VIH/SIDA sur les communautés infectées et affectées 4.Gestion mieux coordonnée de la réponse nationale. 1.Intensification des programmes de prévention 2. Amélioration de la prise en charge médicale et psychosociale 3.Allègement de limpact du VIH/SIDA sur les communautés infectées et affectées 4.Gestion mieux coordonnée de la réponse nationale. OBJECTIFS Tendance de la séroprévalence

33 3.5 Promotion de laccès à leau potable. Enjeu pour 2015: Accès de 95 % en milieu urbain et 70% en milieu rural 3.4 Protection sociale Cible : 50 % pour le secteur informel 40% pour la Population rurale

34 Encouragement de lémergence des pôles dattraction et de développement Amélioration de lhabitat et organisation rationnelle des espaces urbains Sécurisation et titrisation foncières : Axe 4 : Gestion de lespace et de lenvironnement en harmonie avec le développement durable 1. Aménagement Rationnel du Territoire

35 Lutte contre la dégradation des sols Protection des forêts, des boisements et de la biodiversité Lutte contre la pollution et assainissement des milieux Prise en compte des changements climatiques 2. Promotion de lEnvironnement

36 3.Gestion Rationnelle des Ressources en Eau i.Création dun environnement favorable pour une bonne gouvernance du secteur de leau ii.Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) iii.Valorisation de leau pour le développement socio-économique, la protection de lenvironnement et la gestion des catastrophes liées à leau iv.Dimension transfrontalière de la gestion des ressources du Burundi v.Planification et financement du secteur de leau vi.Renforcement des capacités professionnelles dans le domaine de leau

37 Croissanceescomptée.

38 MUTATION PROGRESSIVE DE LECONOMIE : EVOLUTION DES PARTS CONTRIBUTIVE AU PIB

39 PERFORMANCES RECENTES DES PAYS MEMBRES DE LEAC: Evolution comparée des taux de croissance du PIB

40 MECANISMES DE SUIVI EVALUATION.. PRINCIPES DIRECTEURS A ppropriation nationale Gestion axée sur les résultats Mise en œuvre des programmes Revues des politiques sectorielles Rationalisation des choix budgétaires Respect de la déclaration de Paris Mécanismes de suivi évaluation 1.Indicateurs dimpact 2.Suivi de la pauvreté 3.Exécution des programmes 4.Agrégats macroéconomiques et budgétaires 5.Suivi participatif pour les communautés

41 CADRE INSTITUTIONNEL

42 Merci de votre attention.


Télécharger ppt "1/14 FORUM POLITIQUE PRESENTATION DU CSLP II Bujumbura, 13 janvier2012."

Présentations similaires


Annonces Google