La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Déclinaison des contraintes rencontrées en Seine-Saint-Denis et solutions apportées pour les projets AESN - Conférence sur la gestion à la source des eaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Déclinaison des contraintes rencontrées en Seine-Saint-Denis et solutions apportées pour les projets AESN - Conférence sur la gestion à la source des eaux."— Transcription de la présentation:

1 Déclinaison des contraintes rencontrées en Seine-Saint-Denis et solutions apportées pour les projets AESN - Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville - 28 mai 2013 Pauline THOREAU - Direction de lEau et de lAssainissement - Département de la Seine-Saint-Denis

2 Page 2 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU La Seine-Saint-Denis, un territoire deau Site géographique particulier avec une faible pente et seulement 2 exutoires, la Seine et la Marne Urbanisation croissante sur plus de 90% de son territoire Capacité limitée des canalisations et collecteurs

3 Page 3 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le département de la Seine Saint Denis : acteur de la lutte contre les inondations et la protection des rivières Le département: propriétaire et gestionnaire de 700km de réseau Réaliser des bassins de délestage gérés de manière dynamique en temps réel Gérer les eaux pluviales afin de maîtriser les débits et limiter les apports

4 Page 4 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU La Seine-Saint-Denis, historiquement vulnérable aux inondations

5 Page 5 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Un débit de fuite imposé en Seine-Saint-Denis 1 ère contrainte sur le territoire : La DEA impose un débit de fuite de 10 litres/seconde/hectare avant tout rejet. Pour toutes les nouvelles constructions ou opérations daménagements A tous les acteurs publics ou privés de laménagement Pour répondre à différents objectifs: Maîtriser les inondations par la maîtrise des débits Préserver les rivières et respecter le milieu naturel Recensement des ouvrages prescrits depuis 1992

6 Page 6 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Les premières réponses en Seine-Saint-Denis: les constats >Bassins de rétention réalisés >Peu ou pas entretenus >Parfois inconnus de leurs propriétaires >Plus grand risque de dysfonctionnements

7 Page 7 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Une intégration des dispositifs de stockage Promotion de techniques de gestion des eaux pluviales à lamont, visibles, intégrées à laménagement urbain, en diversifiant les fonctions et les usages. >La DEA impose une contrainte mais a aussi un rôle de conseil Transformer une contrainte de rejet en un élément de valorisation du projet urbain et de la ville >Leau qui donne du sens à lespace urbain et au paysage >Rendre lisible la présence de leau dun territoire et de la ville Exemple: Le parc Faure à Aulnay-sous-Bois

8 Page 8 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parc Faure à Aulnay-sous-Bois avant les travaux >Création en 1985 >Bassin versant 20ha >Volume 1600m³ >Pas dinfiltration car gypse >À lorigine, conçu comme un théâtre de verdure >Trop profond (3,60m) >Défaut dintégration avec la mise en place de clôture

9 Page 9 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parc Faure à Aulnay-sous-Bois avant les travaux

10 Page 10 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Transformer une contrainte de rejet en un élément de valorisation du projet urbain >Reprise du projet paysager du square en 2007 >Des zones inondables composées de paliers successifs >Roselière pour la dépollution des eaux

11 Page 11 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Transformer une contrainte de rejet en un élément de valorisation du projet urbain >Reprise du projet paysager du square en 2007 >Des zones inondables composées de paliers successifs >Roselière pour la dépollution des eaux

12 Page 12 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parc Faure à Aulnay-sous-Bois

13 Page 13 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parc Faure à Aulnay-sous-Bois

14 Page 14 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU La disponibilité foncière Les projets en Seine Saint Denis ont lieu en milieu urbain dense > forte pression foncière et concurrence pour l'utilisation du sol Solution : réaliser des espaces multifonctionnels où la fonction assainissement est aussi importante que la fonction urbaine >Idée de multifonctionnalité: un espace peut sinonder temporairement bien qu'il ait une fonction urbaine (place publique, pelouse d'agrément...) >Intégration fine des volumes de stockage aux projets : répartition sur le plan masse avec un travail collaboratif de l'équipe de conception (paysagiste, architecte et pas uniquement le bureau d'étude technique) Exemple: La place minérale des Trois Rivières à Stains

15 Page 15 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le Quartier des Trois Rivières à Stains

16 Page 16 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le Quartier des Trois Rivières à Stains

17 Page 17 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des usages urbains à respecter Contraintes techniques pour permettre la superposition des usages Admettre la fonction de rétention en plus des usages urbains, même pendant la pluie Prendre en compte le temps de vidange des espaces inondés et les temporalités dinondation >Cours de récréation ou plateaux sportifs inondables dans les collèges >Exemple du collège Théodore Monod à Gagny

18 Page 18 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parking de Monthyon Pavillons-sous-Bois Préserver laccessibilité par des cheminements piétons hors deau Exemple du parking inondable du bassin départemental de Monthyon à Pavillons-sous-Bois >Noues complétées par des zones inondables >Permet davoir accès à son véhicule et de quitter le parking même lorsquil est inondé

19 Page 19 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parc du Clos Saint-Vincent à Noisy-le-Grand

20 Page 20 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des usages urbains à respecter Penser dès le départ à la sécurité des usagers >En travaillant sur le nivellement pour éviter de réaliser des ouvrages trop profonds avec des pentes faibles et /ou des faibles hauteurs deau >En travaillant sur la visibilité de la montée des eaux Exemple du jardin des Acrobates à Saint-Denis >Pente faible mais forte hauteur deau

21 Page 21 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des usages urbains à respecter Exemple du parc Faure à Aulnay-sous-Bois >des surverses réparties sur lensemble du linéaire du bassin de dépollution >Montée de leau visible et ralentie par la roselière

22 Page 22 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des pratiques dentretien à intégrer Pérenniser les dispositifs de stockage à lamont Echange avec les communes et les communautés dagglomérations pour connaitre les contraintes techniques des services : >Pas de chaussées drainantes installées sur Plaine Commune Articulation entre les services et les collectivités: >Carnets dentretien pour la gestion des espaces publics de la RD28 entre la DVD et Plaine Commune avec des plans représentant les réseaux, les avaloirs, les voiries, les espaces verts à la charge de chacun des gestionnaires Adaptation des espaces: >Exemple du jardin inondable des artistes au Clos Saint-Vincent à Noisy-le-Grand.

23 Page 23 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Clos Saint-Vincent à Noisy-le-Grand >Problème de nivellement lors de la conception avec de leau stagnante >La ville a choisi de faire de cet espace une zone humide en plantant

24 Page 24 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Clos Saint-Vincent à Noisy-le-Grand

25 Page 25 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des pollutions à gérer : promotion des filtres plantés Nombreuses études et recherches pour déterminer le dispositif le plus adapté pour les eaux de ruissellement Document dorientation pour une meilleure maîtrise des pollutions dès lorigine du ruissellement de lAESN >Travail didentification des flux polluants et stratégies pour les gérer au mieux Promotion des filtres plantés et Etudes à la Direction de lEau et de lAssainissement : >sur les filtres plantés de la RD30 à Rosny-sous-Bois dont le but est de déterminer limpact des filtres plantés sur les flux de polluants de cette voie, en cours. >sur lincidence du salage des voiries sur les dispositifs végétalisés de stockage et de dépollution des eaux de voirie en En Seine Saint Denis, on déverse en moyenne 55 g de sel/m² alors quil suffirait seulement de 10 à 20 g pour être efficace

26 Page 26 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le parking du parc départemental de lIle-Saint-Denis

27 Page 27 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Linfiltration à privilégier LAESN souhaite favoriser linfiltration des pluies courantes Fortes contraintes rendant parfois difficile linfiltration: >Historiquement: anciennes zones marécageuses et zones industrielles polluées >Sous sols peu perméables >Dissolution de gypse >Retrait gonflement des argiles Carte du LREP dinfiltrabilité des eaux pluviales dans les sols du Département de la Seine-Saint-Denis

28 Page 28 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Linfiltration à privilégier Des solutions techniques permettant néanmoins l'infiltration sur des sols contraignants >Exemple : Le secteur des Tartres à Plaine Commune: le projet ne prévoit aucun rejet au réseau mais faible perméabilité donc plusieurs puits dinfiltration au point bas du site Prendre en compte la dynamique de pluie car il est souvent difficile de tout infiltrer (temps de vidange trop long) L'impossibilité dinfiltrer nempêche pas la réalisation de stockage à ciel ouvert >Exemple: le quartier des Trois Rivières à Stains

29 Page 29 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Le Quartier des Trois rivières à Stains

30 Page 30 Présentation du 28 Mai 2013 – AESN – Pauline THOREAU, DEA, SHUE, BLAU Des contraintes et des solutions Certaines contraintes peuvent devenir des ressources pour le projet >Contraintes financières pour le Clos Saint Vincent à Noisy-le-Grand La DEA nimpose pas seulement un débit de fuite à respecter mais a un rôle de conseil du fait de la connaissance que lon a du territoire (recensements et études) Chaque projet est unique et il est possible de trouver des solutions: >En adoptant une démarche partenariale avec les acteurs de laménagement >En suivant le projet le plus en amont possible MERCI


Télécharger ppt "Déclinaison des contraintes rencontrées en Seine-Saint-Denis et solutions apportées pour les projets AESN - Conférence sur la gestion à la source des eaux."

Présentations similaires


Annonces Google