La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""— Transcription de la présentation:

1

2

3 Première guerre mondiale beaucoup de soldats volontaires -enthousiasme au début -mais en 1917, le gouvernement vote la loi de la conscription, les canadiens sont forcés de senrôler. -le gouvernement demande aussi de $$$$ aux Canadiens - Bonds de la Victoire

4 Soldats canadiens recevant les dernières instructions avant le combat, octobre 1916

5 Manque de volontaires….ALORS conscription??? Lenthousiasme du début pour leffort de guerre diminue rapidement et les soldats volontaires deviennent de plus en plus rares. Le gouvernement change les restrictions de recrutement et permet aux hommes de moins de cinq pieds de former des unités spéciales et, à partir de 1916, le gouvernement accepte des membres de minorités visibles: 3500 Canadiens autochtones, 1000 Noirs et plusieurs centaines de Canadiens d'origine chinoise et japonaise. MAIS ce nétait pas assez pour remplacer les milliers de soldats tués et blessés en Europe dans les batailles de 1916 et du début de SOLUTION…la conscription de 1917…une loi qui force les Canadiens à senrôler.

6

7 Mlle Georgina Pope (1862–1938) Infirmière canadienne qui a servi avec distinction au cours de la guerre des Boers et de la Première Guerre mondiale. Elle a aussi été la première Canadienne à recevoir la Croix Rouge royale. Elle fait partie des quatorze personnalités de l'histoire militaire du Canada auxquelles le Monument aux Valeureux rend hommage, à Ottawa. Mlle Hope était la fille de William Henry Pope, l'un des pères de la Confédération qui devint plus tard juge de la cour du comté de Prince.

8 Le lieutenant Jean Brillant Le deuxième de trois Canadiens d'expression française à mériter la Croix de Victoria. Curieusement, les deux autres sont, comme lui, originaires du Bas-du-Fleuve.

9 Tramway de recrutement de volontaires

10 Propagande

11

12 « Allemand un jour, Allemand toujours! » ("Once a German ? Always a German!") Choquante affiche de propagande anti-allemande qui fait appel à des histoires d'atrocités commises par les Allemands, de l'occupation de la Belgique au meurtre d'un bébé avec une baïonnette, en passant par l'exécution de civils, le meurtre de l'infirmière Edith Cavell et la guerre sous-marine sans restriction qui visait des navires civils innocents. Cette affiche britannique encourageait les citoyens à ne pas embaucher d'Allemands et à ne pas acheter de produits allemands.

13

14 La guerre stimule léconomie canadienne $$$$$$$ Les propriétaires dusines de munitions fabriquent beaucoup de matériels militaires; obus, fusils, vêtements pour larmée canadienne et britannique. Les fermiers produisent de grandes quantités de blé, de légumes et de viandes pour nourrir les soldats canadiens et européens. Les femmes sortent de la maison et vont travailler dans les usines de production darmes…. En 1917, les femmes reçoivent le droit de vote. (pour voter pour la conscription)

15

16

17 La vie au Canada : Pour les Canadiens qui sont restés au Canada, il y avait les rations de nourriture… Le gouvernement fédéral a augmenté les taxes pour payer pour les dépenses de guerre. Les femmes travaillaient des les usines (ou comme infirmières en Europe)

18 De nombreux canadiens allemands et autrichiens deviennent des « ennemis du gouvernement ». La musique allemande ne joue plus à la radio, Berlin est renommée Kingston, plusieurs perdent leur emploi et leur appartement, nombreux sont mis en prison ou placés dans des camps de travail dans des fermes ou usines.… Il y eut 26 stations de réception et camps d'internement à travers le Canada de 1914 à 1920, où furent détenus 8579 « sujets d'un pays ennemi ».

19 Lexplosion de Halifax a causé des dommages majeurs -milliers de morts et de blessés -ville détruite, milliers de sans-abris -créer une panique, peur des allemands

20 Un terrible désastre…explosion dHalifax en 1917 Scène de dévastation à Halifax après l'explosion du Mont Blanc. L'Imo, qui heurta le Mont Blanc, est visible au loin. Il est resté relativement intact après l'explosion. Ce qui ne fut pas le cas d'une grande partie de la ville. On surnomma Halifax la « ville détruite ». Nombreux Canadiens pensaient que les Allemands attaquaient en sol canadien.

21 Soldats canadiens achetant de la gomme à mâcher de deux fillettes françaises La première guerre mondiale en Europe…

22 1-Bataille de Ypres: gaz moutarde 2-Bataille de la Somme: champs de boue, régiment de T.-N., lenfer sur terre 3-Bataille de Vimy: Grande victoire canadienne qui marque un retour en force des alliés.

23 Soldat canadien assis sur un obus qui na pas explosé, essaie de le désamorcer

24 Soldats canadiens examinant un crâne humain, Vimy 1917.

25

26

27 No mans land….

28 Ambulance recevant des blessés, 1916

29

30

31

32 Soldat recevant des soins au combat, 1918

33 « The First German Gaz Attack at Ypres » William Roberts

34 La bataille de Courcelette Peinture de Louis Weirter, 1918

35 « Returning to reconquered land » George Clausen

36 Brancardiers dans une tranchée Peinture de Richard Mathews, 1918

37 L'Artillerie canadienne en action Peinture de Kenneth Forbes, 1918 La toile illustre un obusier de six pouces (15 cm) appuyant des troupes britanniques lors de l'attaque de Thiepval, le 16 juillet 1916, pendant la bataille de la Somme. Forbes avait lui-même passé plus de deux ans sur la ligne de front, dans les tranchées; il y avait été blessé deux fois et gazé. Il révéla que des officiers de l'artillerie l'avaient conseillé pour que la scène dépeinte soit bien rendue. Collection d'art militaire Beaverbrook MCG

38

39 Offerte par le sculpteur la ville de Bruxelles, la statue symbolise lamitié entre les enfants britanniques et belges après les souffrances endurées pendant la Première Guerre mondiale.

40 hommes et femmes ont fait partie des forces canadiennes au cours de la Première Guerre mondiale; de ce nombre, sont tués, il y a eu blessés. Presque un sur dix Canadiens qui avaient pris part à la guerre ne revient pas au pays. - Anciens Combattants Canada, site Web sur la participation du Canada à la Première Guerre mondiale

41 À Moncton L'autoroute des Anciens combattants L'autoroute des Anciens combattants traverse une zone principalement boisée entre Dieppe et Shédiac. Il s'agit principalement d'une autoroute à 4 voies jusqu'à Shédiac.Shédiac Centre de santé des anciens combattants Le Centre de santé des anciens combattants a ouvert ses portes le 27 avril 2002 et sert de lieu de résidence permanente aux anciens combattants.

42 Cénotaphe vandalisé à Fredericton

43 Cénotaphe à Ottawa

44


Télécharger ppt ""

Présentations similaires


Annonces Google