La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Héritabilité et réponse à la sélection du comportement de confiance chez le renard bleu en Finlande et Norvège. Travail de génétique G9 : Le Pelletier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Héritabilité et réponse à la sélection du comportement de confiance chez le renard bleu en Finlande et Norvège. Travail de génétique G9 : Le Pelletier."— Transcription de la présentation:

1 Héritabilité et réponse à la sélection du comportement de confiance chez le renard bleu en Finlande et Norvège. Travail de génétique G9 : Le Pelletier Laetitia Noeuvéglise Juliette de Palmas Amélie

2 Objectif des deux études : Mettre en évidence la possibilité dune sélection génétique de renards bleus moins craintifs vis-à- vis de lhomme.

3 Etudes réalisées sur 4 ans ( ) Caractère sélectionné: confiance vis-à-vis de lhomme Deux groupes : un groupe sélectionné sur la confiance et un groupe contrôle (sélection traditionnelle) Matériel

4 Matériel Méthode dévaluation : Test dalimentation : échelle à deux scores (1= al peureux, 2= al confiant) 4 tests sur 2 ou 3 jours(11 172) Animaux : 3332 renardeaux testés Lieux : une ferme privée étudiée; 3 renardeaux par cage, sexes marqués Etude finnoise :

5 Méthode dévaluation : « tit-bit test »: position de lanimal dans la cage lorsque lexpérimentateur apparaît, de 0: al peureux à 5: al très confiant Série de tests réalisés pendant 5 jours (3791) Animaux : 400 à 700 renardeaux testés chaque année dans chaque groupe Lieux: 7 fermes commerciales, dans chaque groupe : ½ en cages individuelles, ½ groupés par 2 ou 3 frères et sœurs. Rq: sexes non marqués, le meilleur animal de chaque cage est gardé pour la reproduction. Etude norvégienne : Matériel

6 Commentaires des méthodes utilisées : Modèle animal, uni caractère : Y ijklm = µ + année i + sexe j + a k + pe l + ε ijjlm Moyenne des mesures de confiance pour lanimal Moyenne générale Effet fixe année i (i=1,2,3,4) Effet fixe sexe j: 1=mâle, 2=femelle Effet génétique additif aléatoire de lanimal k Effet aléatoire Portée Effet aléatoire résiduel Etude finnoise :

7 Commentaires des méthodes utilisées : Effets fixes : année, sexe, interactions année-lignée-sexe Effets aléatoires : additif, portée, résiduel Contribution génétique à la variance phénotypique : h²= Effet Portée sur la variance phénotypique : c²= σ²a σ² a +σ² pe +σ² ε ) (σ² a +σ² pe +σ² ε ) σ²pe

8 Commentaires des méthodes utilisées : Gain génétique : Valeur attendue ΔG= i(intensité de sélection) x déviation standard de lindex Avec i= différentiel de sélection effectif/ déviation standard phénotypique Le différentiel de sélection effectif=moyenne phénotypique des mâles et femelles sélectionnés pour être les parents de la génération suivante - la moyenne totale des individus.

9 Commentaires des méthodes utilisées : Modèle animal, uni caractère : Y ijklmnop = µ + ferme-année i + sexe j + parity k + taille de la portée de la mère l + nombre de renardeaux par cage m + a n + pe o + ε ijjlmnop Etude norvégienne : Effet fixes Effets aléatoires µ=Moyenne générale Y=Confiance définie par la position

10 Les méthodes de calculs de h² et c² sont identiques à létude finnoise Le gain génétique est multiplié par 0,5 car la confiance ne représente que 50% de la valeur de lindex de confiance ( et 25%=taille de la portée et 25%=taille du corps et qualité du pelage). Commentaires des méthodes utilisées :

11 Résultats obtenus et conclusion La moyenne des valeurs de confiance augmente chaque année dans la lignée sélectionnée alors que des changements faibles et irréguliers sont notés dans la lignée contrôle. Etude finnoise : Changement phénotypiques :

12 Effets fixes : Les interactions entre année et lignée ont un effet significatif sur la confiance. Les mâles sont moins craintifs que les femelles. Le changement phénotypique de la lignée sélectionnée est 0,20 points supérieur à la lignée contrôle. Le modèle explique 12% des variations totales. Résultats obtenus et conclusion

13 Héritabilité du comportement de confiance : Héritabilité du comportement de confiance : Résultats obtenus et conclusion Une héritabilité totale modérée est notée pour le comportement de confiance. Effet portée faible De plus, lorsque leffet portée est exclu, lhéritabilité est augmentée.

14 Résultats obtenus et conclusion Héritabilité du comportement de confiance dans les lignées: Effet de la sélection : Lignée sélectionnée < lignée contrôle. Effet portée : lignée sélectionnée > lignée contrôle

15 Différentiel de sélection pour le comportement de confiance : Différentiel de sélection pour le comportement de confiance : Dans la lignée sélectionnée : 4-6% des mâles et 26-44% des femelles sont choisis comme parents pour la génération suivante. Le différentiel de sélection effectif étant de 0,335. Dans la lignée contrôle : 5% des mâles et 34% des femelles sont choisis comme parents pour la génération suivante. Résultats obtenus et conclusion

16 Réponse à la sélection : Résultats obtenus et conclusion Une amélioration du comportement de confiance apparaît dès la seconde génération dans la lignée sélectionnée. Après trois générations, la réponse à la sélection est de 0,25 points. Pour la même période la valeur prédictive était de 0,15 points.

17 Changements phénotypiques : comme dans létude finnoise, le pourcentage danimaux confiants augmente dans la lignée sélectionnée. Effets fixes : Sont sources de variation. Les mâles sont moins craintifs que les femelles. Le changement phénotypique de la lignée sélectionnée est 0,83 points supérieur à la lignée contrôle. Le modèle explique 23% des variations totales. Résultats obtenus et conclusion Etude norvégienne :

18 Héritabilité de la confiance : Héritabilité de la confiance : Résultats obtenus et conclusion Une héritabilité totale faible à modérée est notée pour le comportement de confiance. Effet portée moyen Héritabilité moyenne dans le groupe confiant Pas dhéritabilité dans le groupe traditionnel.

19 Intensité de sélection pour le comportement de confiance : Dans la lignée sélectionnée : 1% des mâles et 5-12% des femelles sont choisis comme parents pour la génération suivante. Gain génétique pour le comportement de confiance : Après trois générations, le gain génétique est de 0,38 points. Pour la même période la valeur prédictive était de 0,37 points. Résultats obtenus et conclusion

20 Conclusion La sélection génétique peut-être utilisée pour obtenir des renards bleus moins craintifs vis-à-vis de lhomme. Mais dautres facteurs influencent ce caractère. La sélection génétique peut-être utilisée pour obtenir des renards bleus moins craintifs vis-à-vis de lhomme. Mais dautres facteurs influencent ce caractère. Une importance particulière doit être donnée à la sélection des mâles. Une importance particulière doit être donnée à la sélection des mâles.

21 Critiques Deux méthodes différents : Deux échelles ; Deux échelles ; Deux méthodes dévaluation du caractère ; Deux méthodes dévaluation du caractère ; Background génétique différent ; Background génétique différent ; Dans létude norvégienne, plusieurs facteurs interviennent dans lindex de confiance. Lexistence dun effet Portée moyen suggère un effet maternel et un effet de dominance sur la confiance. Pas détude des facteurs corrélés à ce caractère.

22 Usages des résultats en tant que futur vétérinaire Amélioration du bien-être des animaux en captivité; Amélioration du bien-être des animaux en captivité; Facilité leur manipulation; Facilité leur manipulation; En zoo ou réserve animalière : observation aisée. En zoo ou réserve animalière : observation aisée.

23 Bibliographie : Kenttämies H. et al. Selection fore more confident foxes in Finland and Norway : Heritability and selection response for confident behaviour in blue foxes (Alopex lagopus). Applied animal behaviour science.78(2002) p67-82


Télécharger ppt "Héritabilité et réponse à la sélection du comportement de confiance chez le renard bleu en Finlande et Norvège. Travail de génétique G9 : Le Pelletier."

Présentations similaires


Annonces Google