La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PAF 2007-2008-2009 Rectorat de Nantes – DAFPEN Identité et Mythologie « Identité et Mythologie » mythes grecs Introduction dans la scolarité dune activité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PAF 2007-2008-2009 Rectorat de Nantes – DAFPEN Identité et Mythologie « Identité et Mythologie » mythes grecs Introduction dans la scolarité dune activité"— Transcription de la présentation:

1

2 PAF Rectorat de Nantes – DAFPEN Identité et Mythologie « Identité et Mythologie » mythes grecs Introduction dans la scolarité dune activité émotionnelle de lecture des mythes grecs ouvrant à la créativité interprétative libre, sans évaluation des élèves, dans une continuité de la maternelle au lycée. identité, Formation à ladolescence sur les étapes de la construction de lidentité, sa structure, sa fonction. Information des familles par une brochure. Identité et Mythologie Les enseignants ayant été formé à partir des conférences sur «Identité et Mythologie » par le

3 Devenir soi de la CO naissance Apprendre à la jeunesse à penser COMMENT ç a PENSE Apprendre à la jeunesse à penser COMMENT ç a PENSE

4 LIDENTITÉ est un FEUILLETÉ LIDENTITÉ est un FEUILLETÉ La lecture dun mythe se fait à divers niveaux: intime psychologique, sexuel, familial, avec les proches, avec les concurrents, avec le pouvoir, avec ladministration des institutions religieuse, avec lidéal et avec les divertissement et jeux… Un jeu de rôle ou une identité ? Quest ce qui détermine la qualité de lintention ?

5 LES NON SÉPARATIONS symbolique MYTHOLOGIE GRECQUE ENFANTS DAUJOURDHUI

6 La vraie résilience se mesure à la qualité de la séparabilité

7 LES séparations CONFLICTUELLES troubles des attachements et du détachement Nous APPROCHERONS INDIRECTEMENT les conséquences des troubles des attachements et du détachement dans des familles mono parentale pathologique au travers des mythes des tragédies Grecques 1- PÉRE dévalué, mère indifférente, incestueuse, psychotique HERCULE et Amphitryon (le non désir denfant) ORESTE et Agamemnon (le non désir denfant) ŒDIPE et Laïos (le non désir denfant) NARCISSE et Céphise (le non désir denfant) CORÉ et Zeus 2- PÉRE surévalué, mère morte ou dévaluée DIONYSOS et Zeus ATHÉNA et Zeus

8 ORESTE et le matricide L EXIGENCE DU PROGRAMME INTÉRIEUR LHABITE L EXIGENCE DU PROGRAMME INTÉRIEUR LHABITE … HÉLAS, la SÉPARATION SYMBOLIQUE passe en ACTE « Apollon, sur lordre de ZEUS lui impose le meurtre de sa mère…» En réalité Apollon dieu de la raison et de la lumière impose à lesprit dORESTE la LOI de la différenciation moi/autre, lobligation de quitter lillusion de lUN, la confusion de la fusion moi/autre, de lattachement de la prématurité.

9 Le mythe dHÉRACLÈS ou lemprise du lien à la mère. Geler les liens dansdamour. Geler les liens dans une illusion damour. Le nourrisson soutien par amour sa mère lui évitant le passage définitif à la psychose… Il entre dans le délire de la mère. Il va à son insu passer sa vie à vouloir démontrer que le délire de sa mère est la vérité.

10 Le mythe dHÉRACLÈS ou lemprise du lien à la mère. Geler les liens dansdamour. Geler les liens dans une illusion damour. Il se défend ainsi de langoisse liée à la tentative dinfanticide dont il a été lobjet. Toute sa vie va se passer à essayer de se libérer de ces liens à sa mère, jusquà son suicide La méconnaissance et linconscient: il sait mais ne sait pas

11 Ce refus de vraiment savoir REDOUBLE la souffrance, dun faux moi CEST CE QUI EST À LORIGINE dun faux moi. Cest la poursuite des liens à la mère et la non différenciation moi/autre. Cette négation de la fonction de la structure psychique est à lorigine dune souffrance supplémentaire à celle du trauma dorigine. Cest ce qui aggrave le sentiment dêtre prisonnier dune énigme ingérable… Les mensonges de lespoir

12 La SOUMISSION à lAUTORITÉ Lenfant terrorisé de tout perdre, dépendant de lautre est un otage tout trouvé sur qui sexerce avec facilité la persécution, la terreur manipulatrice dune mère mortifiée/mortifère, terroriste… LENFANT OTAGE se soumet à lautorité et prend fait et cause pour sa mère… dans un syndrome de Stockholm précoce.

13 Le mythe de DÉMETER, une mère fragile captatrice illustre lemprise du lien à la mère CHEZ LA FILLE. Geler les liens dansdamour tentant déviter langoisse de lABANDON, du RIEN. Geler les liens dans une illusion damour tentant déviter langoisse de lABANDON, du RIEN. Le nourrisson entre dans le délire de la mère.

14 Lenfant otage de la mère On observe bien des refus de la part de la mère et de la part de lenfant de se séparer qui sont à lorigine de bien des violences qui se déplacent sur le plan social !!! CoréPerséphone Hadès Déméter humiliée par ZEUS et par les hommes Ainsi Coré devient Perséphone la femme dHadès le dieu du royaume des morts en raison de la poursuite de ses liens à sa mère. Déméter humiliée par ZEUS et par les hommes…Dans une réaction violente menace de FAMINE le monde si on ne lui rend pas sa fille… Cest la mère qui pilote la NON séparation mère/enfant.

15 Le Mythe dATHÉNA ZEUSMÉTIS sans mère ou le mensonge ZEUS avale ou ravale à rien MÉTIS qui lui donnera une fille…QUI NAITRA toute armée de la TÊTE de son père… sans mère ou le mensonge En actualisant on pourrait dire que cest lhistoire dune famille monoparentale sous le joug dun père autoritaire et violent qui impose à sa fille le délire dune naissance sans femme… celle dun homme qui impose lidée que la femme nest rien, quelle a disparu, quelle ne compte pas… si elle ne reprend pas à son compte les idées en faveur des hommes

16 DIONYSOS, sans mère ZEUS, NARCISSE abandonné qui a tenté de se faire exister de lui-même de la fusion à son IMAGE en reflet DIONYSOS, sans mère va tenter dimiter son père ZEUS, dimiter le mensonge du père.Il va tenter de se représenter, en se faisant naître de lui-même, de son CORPS, sans autre, tel NARCISSE abandonné qui a tenté de se faire exister de lui-même de la fusion à son IMAGE en reflet.

17 ELECTR E INCONSCIENTCONSCIENCE INCONSCIENT et CONSCIENCE Et le MATRICIDE impossible, la VIOLENCE par personne interposée, un leader… « Oh ! Infortunée que je suis. Personne nentend ma voix » Elle mendie une existence aux yeux des autres. Cest une mendiante agressive en mots qui jouit de ce rôle de martyre haineuse ce qui consacre le lien à une mère indifférente. Elle est incapable de faire une séparation symbolique davec sa mère car sa mère a interdit toute CO/ NAISSANCE, tout dialogue vrai autorisant la différenciation moi/autre.

18 RENONCER, se séparer, quitter La SÉPARATION INACHEVÉE mais REVENDIQUÉE JAMAIS CONTENT Toujours à se plaindre, à geindre, dans une demande dun 37°2, pas assez de FUSIONEL, trop de FUSIONEL. Une mère à jamais insatisfaisante la cause dune réclamation dun DÛ introuvable Le DEUIL impossible et la tentative de PERFECTION

19 CHRYSOTHÉMIS LE REFUS DU MATRICIDE SYMBOLIQUE… INCONSCIENTCONSCIENCE INCONSCIENT et CONSCIENCE RIEN QUE LE DESESPOIR DE LA RÉALITÉ « La gamelle et le silence désapprobateur » RIEN QUE LE DESESPOIR DE LA RÉALITÉ « La gamelle et le silence désapprobateur » CHRYSOTHÉMIS est DOUCE et RÉALISTE. Elle profite des avantages des allées du pouvoir. Elle considère les forces en présence, la corruption et choisit dans la PRUDENCE, la soumission apparente à lautorité, sans pourtant approuver sa mère. Limmobilité symbolique !!! « La prudence est honorable qui nous garde de tomber » « La prudence est honorable qui nous garde de tomber » « Il peut en coûter cher de défendre des droits légitimes » « Il peut en coûter cher de défendre des droits légitimes » Ni collaboratrice/délatrice, ni opposante, ni exilée volontaire

20 CHRYSOTHÉMIS et la masse LE REFUS DU MATRICIDE SYMBOLIQUE… INCONSCIENTCONSCIENCE INCONSCIENT et CONSCIENCE RIEN QUE LE DESESPOIR DE LA RÉALITÉ RIEN QUE LE DESESPOIR DE LA RÉALITÉ Pourtant la souffrance intime est là. Pourtant la souffrance intime est là. Il y a quelque chose qui ne va pas. Le monde est désenchanté, déprimant. Laventure psychique est à larrêt.

21 La masse silencieuse Les enfants qui ont vécu dans un camp psychique, celui des contraintes imposées par lobligation de maintenir la paix dans les rapports familiaux, la fiction de lamour au travers d une superficialité admissible, voire mondaine où rien ne se dit de vrai tout bascule dans le non-dit, dans le refoulé, « dans la création dune crypte : celle de linterdit de dire, de dénoncer, déchanger, de changer » afin déviter lexpression de contentieux violents, doppositions source de conflits sans fin cherchent leur liberté leur survie psychique dans lévitement. Je suis déjà maudit, au mot à mot, déjà perdu et pris au jeu du fleuret moucheté des mots dits

22 un bonheur à tout casser tandis que dautres évoluent dans la rupture, dans la transgression sexuelle, dans la transgression violente de la loi ce qui se manquera pas de se retourner contre eux-mêmes

23 se DÉTACHER à lâge adulte se DÉTACHER à lâge adulte BURNING MAN: Quitter père et mère, quitter le vieil homme ou la vieille femme ne peut passer pour certain directement par le LOGOS et la mentalisation mais nécessite un passage par un CATHARSIS ÉMOTIONNEL pouvant donner prise hélas à des manipulateurs incompétents…

24 se DÉTACHER à lâge adulte se DÉTACHER à lâge adulte Ce nest que bien plus tard quil sera possible daller dans la profondeur, dans le calme, questionnant les causes de ses mécanismes de défense dans la relation moi/autre, sortir du jeu de rôle, trouver la force de résister à la violence de lautre sans être dans le tac au tac rivaliste. Ce nest que bien plus tard quil sera possible dexprimer et dinterroger ses émotions négatives… Voire se contenter de recettes positivistes plus accessibles que la mentalisation de la séparation symbolique.

25 LIBÉRÉ LIBÉRÉ

26 La séparation symbolique inévitable « Se SOUVENIR pour pouvoir OUBLIER » Jean Pierre WINTER La mentalisation qui vise à renouer avec ses souvenirs, à comprendre les raisons de ses convictions pour les dénouer et sen libérer est une démarche lente mais qui touche la cause. Ceci participe de ladaptabilité, de la plasticité psychique, de la liberté intérieure, de la fierté de vivre. « CEST RETROUVER LA JUBILATION DE VIVRE » Sa capacité de se penser, de gérer les rapports aux autres…

27 Â Trouver, à créer de nouveaux repères, de nouveaux modes de relation de nouveaux modes de relation La maturation convoque

28 LES séparations CONFLICTUELLES La violence binaire, les séquences OEDIPIENNES Limmaturité se souligne dans la loi du tout ou rien. On ne saurait se limiter aux problématiques de lOedipe.

29

30 Souffrances denfance Souffrances denfance de la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE


Télécharger ppt "PAF 2007-2008-2009 Rectorat de Nantes – DAFPEN Identité et Mythologie « Identité et Mythologie » mythes grecs Introduction dans la scolarité dune activité"

Présentations similaires


Annonces Google