La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Penser la morale à partir de quelques mots daujourdhui Par Mark Hunyadi Institut supérieur de philosophie, Université catholique de Louvain www.markhunyadi.net.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Penser la morale à partir de quelques mots daujourdhui Par Mark Hunyadi Institut supérieur de philosophie, Université catholique de Louvain www.markhunyadi.net."— Transcription de la présentation:

1 Penser la morale à partir de quelques mots daujourdhui Par Mark Hunyadi Institut supérieur de philosophie, Université catholique de Louvain 3. La Communication

2 La communication Sens appauvri de « communication» – « société de communication » – « cest de la com » le contraire même de la communication! En philo: thème tardif (XXe siècle) Langage: rapport au monde/ à la pensée (Platon, saint Augustin, Leibniz) Exception: Aristote:

3 La communication Aristote, La Politique, I, 2 (trad. Tricot)

4 La communication Jusquau XXe siècle, lindividu reste « monologique » – Cf. le De Anima dAristote – Le cogito de Descartes: doute exprimé dans le langage. Pour lui: médium transparent Médium social au cœur de lintime = deux énigmes philosophiques!

5 La communication Les deux voies de la philo du langage – (1) Le caractère linguistique de la pensée – (2) Le caractère social du langage Ad (1): – « La limite de la langue se montre dans limpossibilité de décrire le fait qui correspond à une proposition (qui est sa traduction) sans, justement, répéter la proposition. (Nous avons affaire ici à la solution kantienne du problème de la philosophie) » Ludwig Wittgenstein, Remarques Mêlées Ad (2): pas de langage privé philo de la communication du XXe s. – Deux figures: John Dewey et Jürgen Habermas

6 La communication: John Dewey ( ) « Rien nest plus extraordinaire que la communication (…) ; et que le résultat de la communication soit la participation et le partage est un miracle à côté duquel la transsubstantiation elle-même fait pâle figure » (p. 160)

7 La communication: John Dewey Langage: – Les choses deviennent pourvues de signification – On entre en communication: tout devient public révision, critique, enseignement, transmission: « Une fois quils sont nommés, les événements mènent une vie indépendante et double. Outre leur existence originale, ils se prêtent à une expérimentation idéale : on peut en combiner indéfiniment les significations et les réagencer dans limagination, de manière que cette expérimentation intérieure – c'est-à-dire la pensée – débouche sur une interaction avec les événements à létat brut ». Matérialité idéalité: pas de dissociation

8 La communication: John Dewey Pas de signification idéale que nos mots copieraient. Les significations sont rendues possibles par le discours continuité du réel Pas langage-tuyau (pensée traditionnelle): – « Les événements psychiques, y compris ceux qui se réduisent aux réactions dune créature susceptible de ressentir confusément de la douleur et du bien-être, trouvent dans le langage lune de leurs conditions. » Ex: identifier une douleur chez le médecin Un souvenir; lintrospection

9 La communication: John Dewey Le langage se répercute sur tout: – Les choses: propriété de signification: différencier, remémorer, raisonner (eau et H 2 0): « Les significations sont des règles pour utiliser et interpréter les choses » – Nous-mêmes: « La communication est une condition de la conscience ». Lexpérience intérieure dépend du langage. La signification est une conséquence de linteraction – Ex. des pleurs de bébé: signe qui doit se détacher de son vécu psychique

10 La communication: John Dewey Ex: Montrer un objet: – Comprendre le montrer – Voir lobjet en fonction de celui qui le montre Essence de la communication: – « une chose est rendue commune pour au moins deux centres différents de comportement. Comprendre revient à anticiper de concert, à opérer une référence croisée qui, lorsquon lui applique son action, donne naissance à un partage dans une entreprise commune et globale. » – « létablissement de la coopération dans une activité qui a ses partenaires, et dans laquelle lactivité de chacun est modifiée et réglée par ce partenariat. Ne pas comprendre, cest être incapable de parvenir à un accord dans laction » Le but inhérent au langage, cest la communication

11 La communication: Jürgen Habermas (né en 1929)

12 La communication: J. Habermas École de Francfort: la critique de la raison instrumentale Critère de la critique? Une autre rationalité: la rationalité communicationnelle Entente vs intervention Le télos du langage, cest lentente

13 La communication: J. Habermas une théorie de la société: la reproduction de la société nest pas seulement matérielle: elle est aussi communicationnelle une théorie de la vérité: donner les raisons – Évident en science, mais: – La vérité se réfracte en validité – 3 domaines de validité: monde objectif des faits/ monde moral des normes/ monde subjectif du vécu Dépasser philo de la conscience. Interprète le lien communicationnel dans un sens rationaliste Cest le conflit qui manifeste le potentiel de rationalité inhérent au langage. Mais: Communication = lien social

14 Fin


Télécharger ppt "Penser la morale à partir de quelques mots daujourdhui Par Mark Hunyadi Institut supérieur de philosophie, Université catholique de Louvain www.markhunyadi.net."

Présentations similaires


Annonces Google