La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Système Lymphatique et Réponse Immunitaire. Cause des maladies – en bref La plupart des maladies sont causées par des microorganismes appelés des agents.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Système Lymphatique et Réponse Immunitaire. Cause des maladies – en bref La plupart des maladies sont causées par des microorganismes appelés des agents."— Transcription de la présentation:

1 Système Lymphatique et Réponse Immunitaire

2 Cause des maladies – en bref La plupart des maladies sont causées par des microorganismes appelés des agents pathogènes. Ils entrent dans le corps et peuvent être dangereux. Le corps se protège des maladies en utilisant son système immunitaire.

3 Le système lymphatique Mécanisme homéostatique (maintien par lorganisme dun milieu physiologique interne relativement stable.) Il comprend une variété de globules blancs et de protéines qui attaquent des corps étrangers (tels que les bactéries et les virus.) Il reconnaît et détruit les cellules endommagées et les excroissances anormales (p.ex. une tumeur) Comment pouvons-nous absorber des bactéries et des virus? Lair, la nourriture, etc. (on contient déjà fois plus de cellules étrangères dans le corps humain que de cellules humaines.)

4 Système lymphatique Est un réseau de vaisseaux et de glandes ou de ganglions associés qui sétend dans le corps entier. Il contient de la Lymphe: liquide interstitiel transporté partout dans le corps par le système lymphatique. Il est jaune pâle ou incolore, et sa composition est très semblable à celle du plasma sanguin. (Une partie du plasma séchappe des capillaires sanguins et devient du liquide interstitiel. Ce liquide est ensuite absorbé dans les vaisseaux du système lymphatique.) La lymphe absorbe les pathogènes, ce qui fait gonfler les ganglions pour ensuite détruire les microbes. Par le système circulatoire lymphatique, la lymphe finit par retourner dans le sang. (Veine cave)

5 Figure 8.24

6

7 Les globules blancs du système lymphatique Des globules blancs appelés des «lymphocytes» mûrissent dans les ganglions lymphatiques qui sont des glandes présentes dans tout le système lymphatique. Ces ganglions contiennent aussi des macrophages. Un macrophage est une globule blanc phagocytaire qui agit comme nécrophage. Cest-à-dire quil mange des cellules mortes et des substances étrangères et il tue les micro-organismes. Dans le cas dune infection, ton système immunitaire peut accroître le # de macrophage et de lymphocytes dans les ganglions lymphatiques. Quand tu es malade, tu peux parfois sentir lenflure de tes glandes lymphatiques derrière tes mâchoires ou sous tes bras.

8 Anatomie Moelle osseuse rouge : Matière à lintérieur des os qui crée tous les globules sanguins. Les lymphocytes immatures sont issus de la moelle osseuse rouge. Thymus : Glande endocrine où des lymphocytes maturent en lymphocytes T. Rate: Organe qui renferme des lymphocytes et des macrophages. Il sactive à la réaction immunitaire. Il soccupe aussi de la purification sanguine. (Il détruit les vieilles cellules sanguines.) Amygdale: Tissu lymphatique dont la stratégie de défense est dattirer linfection pour ensuite utiliser sa grande variété de cellules immunitaires. Ganglions lymphatiques: Nœuds lymphatiques qui connaissent deux fonctions reliées à la défense de lorganisme. a) Dû à la haute concentration de macrophage, il joue le rôle de filtre de la lymphe. b) Ils contribuent à lactivation du système immunitaire. Les lymphocytes qui demeurent dans les ganglions surveillent le courant lymphatique pour détecter des substances étrangères Vaisseaux lymphatiques : Réseau dans lequel circule la lymphe. Il soccupe dabsorber le liquide interstitiel et le retourner au sang. Conduit thoracique : Conduit qui reçoit la lymphe de la partie inférieure du corps, du côté gauche supérieur du corps et du côté gauche de la tête et lenvoi à la veine sous-clavière gauche. Veine sous-clavière droite: Entrée du conduit lymphatique du côté supérieur droit du corps et le côté droite de la tête.

9 Ganglions lymphatiques 9a38-a5433aaf0794/lymph.gif

10 Circulation des lymphocytes

11 Activité En groupe de 3 ou 4, créer votre propre diagramme du système lymphatique avec laide des bonbons distribués par lenseignant. Légende : Cordes vertes = vaisseaux lymphatiques Bonbons verts (rouge si pas assez de vert) = ganglions lymphatiques Bonbons orange = Amygdale Bonbons violets = Rate Bonbons jaunes = Thymus À la suite de lactivité, démontrez votre diagramme à lenseignant et faites un dessin du diagramme dans votre cahier de notes.

12 Checklist – Activité 1. La madame est dessinée 2. Les noms des organes (ou une légende) sont marqués. Thymus (au centre) Amygdale (en haut) Rate (gauche) Ganglions (dans leur région respective) Vaisseaux lymphatique et conduit lymphatiques Veines sous-clavières Moelle osseuse rouge

13 Le transport de la lymphe - Contrairement au système cardiovasculaire, le système lymphatique na pas de pompe. - Pression très faible. - Lymphe circule grâce à autres mécanismes. (1- contraction des muscles, 2 - laction des valvules lymphatique (qui empêchent le reflux) et la 3 - pression créer par la respiration dans la cavité thoracique, 4 – pulsation des artères). - La lymphe termine dans la veine cave. (par la veine sous- clavière)

14 TRAJET?

15 Le système de défense et réponse immunitaire

16 Lenvironnement interne du corps est maintenu stable au moyen dhoméostasie. Il fournit un endroit idéal à la survie et la reproduction de plusieurs organismes microscopiques. Plusieurs de ces organismes causent peu ou pas de dommage. Cependant, des « agents pathogènes » peuvent être très dangereux. (pathogène vient de deux mots grecs qui signifient «producteur de maladie» Le corps se défend constamment contre des agents pathogènes. Ces défenses peuvent être divisées en trois groupes: - La peau (une barrière pour les agents pathogènes) - Les défenses non spécifiques (limmunité cellulaire) - Les défenses spécifiques (limmunité humorale)

17 1ère ligne de défense – la peau La première ligne de défense du corps est fermée de toutes les barrières physiques et chimiques, par exemple les cils (des yeux ou des voies respiratoires), les larmes et lAcide gastrique. Toutefois, la plus grande barrière est la peau. Bien que celle-ci puisse arbitrer des milliers de bactéries, de champignons et dautres agents pathogènes, elle est un environnement hostile à de nombreux micro-organismes. La couche extérieure de la peau est sèche et contient de grandes quantités de kératine dure et assez indigeste. Lhuile de la peau contient des bactéricides, et la transportation forme une couche acide peu propice à la croissance bactérienne. Bref!!! La peau forme une barrière presque impénétrable contre les micro- organismes ou agents pathogènes. De plus!! Les cellules des voix nasales et des voies respiratoires sécrètent du mucus qui bloque lentrée des micro-organismes. Le mucus contient des enzymes qui peuvent détruire la plupart des micro-organismes.

18 2e ligne de défense – Limmunité cellulaire La deuxième ligne de défense du corps est formée des défenses non spécifiques (immunité cellulaire). pourquoi « non-spécifique? » - parce que les globules blancs non- spécifiques attaque nimporte quel agent pathogène. Celle-ci inclut cinq types de globules blancs (leucocytes) – Les Lymphocytes, les macrophages, les neutrophiles et les monocytes et les basophiles. Si les pathogènes traversent la 1ère ligne de défense

19 1. Les Macrophages: se trouvent dans le foie, la rate, lencéphale et les poumons. Ils circulent dans le sang et le liquide interstitiel. 2. Les neutrophiles et 3. les monocytes sont des globules blancs qui tuent les bactéries par phagocytose. (cest- à-dire en les ingérant et en les digèrent) Les défenses non spécifiques comprennent également les lymphocytes tueurs naturels, qui effectuent aussi de la phagocytose. Ces lymphocytes visent les cellules cancéreuses ou infectées par un virus. 2e ligne de défense – Limmunité cellulaire

20 4. Les basophiles (globule blanc) attirent les autres globules blancs en déversant l'histamine contenue dans leurs granules. L'histamine servent à empêcher la coagulation dans les vaisseaux sanguins, mais aussi à augmenter la perméabilité des capillaires sanguins, ouvrant ainsi la voie à la diapédèse. La diapédèse est le mécanisme par lequel un leucocyte s'insinue entre les cellules endothéliales d'un capillaire sanguin en réponse à des signaux chimiques inflammatoires 2e ligne de défense – Limmunité cellulaire

21 2 e ligne de défense – limmunité cellulaire 5. Il y quatre types de Lymphocytes T qui travaillent ensemble dans limmunité cellulaire. (après agent pathogène est détruit par phagocytose, ses antigènes se retrouvent à la surface du macrophage qui la détruit) 1. Lymphocyte T auxiliaire: reconnaît lantigène, il libère des signaux chimiques qui stimulent laction des macrophages, des lymphocytes B et dautres lymphocytes T. 2. Les lymphocytes T cytotoxiques: se relient à des cellules infectées et les détruisent en perçant un trou dans leur membrane cellulaire. Peuvent être activés indirectement grâce aux signaux chimiques dun lymphocyte T auxiliaire ou directement à cause de la présence de lagent pathogène envahissant et de lantigène associé. 3. Les lymphocytes T suppresseurs: ralentissent et arrêtent le processus dimmunité cellulaire pour éviter la destruction des tissus normaux. Certains lymphocytes T ne réagissent pas aux antigènes envahissants la première fois quils y sont exposés. 4. Ces lymphocytes T à mémoire: restent plutôt dans le sang et sont capables de réagir rapidement sils rencontrent à nouveau ces antigènes.

22

23 3e ligne de défense – Limmunité humorale La troisième ligne de défense est le système immunitaire. Celui-ci est formé des défenses spécifiques, qui comprennent les anticorps, et constitue limmunité humorale. « Spécifique »: Parce que les anticorps et les lymphocytes B à mémoire cherchent à détruire les agents pathogènes familiers.

24 Les anticorps sont des protéines qui reconnaissent les substances étrangères et les neutralisent ou les détruisent. Ils sont sécrétés par des plasmocytes. Les plasmocytes (Lymphocyte B): type de globule blanc qui est les cellules productrices danticorps. Ils soccupent de sécréter les anticorps dans limmunité humorale. Chaque personne possède un système immunitaire unique. Sa capacité à gérer une grande variété dinfections possibles vient de son exposition à des substances étrangères au cours du temps et des variations de sa constitution. Nous ne sommes pas exposés aux mêmes maladies. De ce fait, le corps doit réagir davantage à certaines maladies plus virulentes que dautres. 3e ligne de défense – Limmunité humorale

25 3e ligne de défense – limmunité humorale Le système immunitaire spécifique est tout dabord une fonction des lymphocytes de lappareil circulatoire. Les lymphocytes sont divisés en deux groupes selon leur site de maturation: Lymphocytes B: mûrissent dans la moelle osseuse. Lymphocytes T: mûrissent dans le thymus. Les lymphocytes de limmunité humorale réagissent aux antigènes. Les antigènes: sont des molécules présentes à la surface des cellules et des agents pathogènes. Grâce aux récepteurs dantigène présents sur les lymphocytes, T et B, ces derniers peuvent reconnaître les antigènes étrangers et commencer à réagir à une invasion. De ce fait, ils peuvent se relier à lantigène et le neutraliser.

26 Limmunité cellulaire et humorale Les étapes de la 2 e et 3 e ligne de défense.

27 Les étapes de la 2 e ligne de défense. 1. larrivée des globules blancs non-phagocytaire (basophiles) au site de linfection, ils libèrent de lhistamine qui dilate les vaisseaux sanguins pour les rendre perméable aux globules blancs. (globules blancs pénètre la membrane des vaisseaux) 2. Le flux sanguin élevé et laccumulation de liquide causent lenflure et le réchauffement de cette partie du corps (où il y a une réponse immunitaire). 3. Laugmentation de température peut suffire à détruire ou neutraliser certains agents pathogènes. (fièvre)

28 Les étapes de la 2 e - 3 e ligne de défense. 4. Les macrophages phagocytaires englobent et détruisent les bactéries. Laccumulation de bactéries et de macrophage morts forme du pus au site de linfection. 3 e ligne 5. La troisième ligne de défense entre en action après la destruction des agents pathogène. Les antigènes de ces agents dépassent alors de la membrane des macrophages.

29 Les étapes de la 3 e ligne de défense. 6. Les sites de réception à la réception à la surface des lymphocytes T auxiliaires se relient aux antigènes qui dépasse la surface des macrophages. Cette liaison déclenche alors la libération de messagers chimiques par les deux cellules. Ces messagers entraînent la multiplication des lymphocytes T, dont certains détruisent les cellules infectées des tissus, ce qui interrompt le cycle reproducteur des agents pathogènes. 7. Les anticorps sur les lymphocytes B se relient aux antigènes, ce qui contribue à la destrcution des agents pathogènes.

30 Les étapes de la 3 e ligne de défense. 8. Les lymphocytes se relient au complexe anticorps-antigène des lymphocytes B. Cette liaison des lymphocytes T et B active les lymphocytes B. Ils sagrandissent et se divisent, produisant des plasmocytes et des lymphocytes B à mémoire. 9. Les plasmocytes produisent et libèrent des anticorps dans le sang, à un rythme de 200 par seconde. Les anticorps et les lymphocytes B à mémoire restent dans le sang, prêts à combattre une nouvelle infection due aux mêmes agents pathogènes.

31 Limmunité cellulaire et humorale

32 Les troubles du système immunitaire Maladie auto-immune: ce produit quand les Lymphocytes T ou les anticorps attaquent par erreur les cellules du corps comme si elles abritaient des antigènes étrangers. (cause pas connue, mais héréditaire) Il NY A PAS DE TRAITEMENTS QUI FONCTIONNENT À 100% POUR UNE MALADIE AUTO-IMMUNE. (Aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens et des stéroïdes. Ces médicaments réduisent tous la douleur et linflammation)

33 Exemple !!!: La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune chronique dont la caractéristique est linflammation dune membrane des articulations. Elle touche généralement les personnes de 25 à 50 ans. Elle est causée par le système immunitaire du corps qui sattaque à ses propres articulations, ce qui cause de la douleur, de la rigidité, de lenflure, de la fièvre, de la fatigue et une perte dappétit. La réaction immunitaire peut attaquer le cartilage, les os, les tendons et les ligaments. La polyarthrite rhumatoïde peut causer une infirmité permanente. Les troubles du système immunitaire aphorisme.php?pspe_id=240&ppage= 1&pspe_bd=241&pmemo_id=576

34 Les allergies Une allergie est une réaction exagérée du système immunitaire à des substances inoffensives (pollen, poils ou pellicules danimaux). Il y a deux types principaux de réaction allergique : La réaction immédiate : - La plus commune - Elle se produit quelques secondes après lexposition et disparaît généralement en moins de 30 minutes. - Anticorps spécialisés stimulent certaines cellules à libérer des histamines (produit chimique qui augmente la perméabilité des vaisseaux sanguins, ainsi la partie affectée rougit et enfle). Anticorps peuvent aussi déclencher la libération de liquides cellulaires (des larmes, écoulement nasal). La réaction retardée : - Elle se produit progressivement après l'exposition à un allergène et disparaît lentement. - Exemples : trouble de la peau, une respiration sifflante ou des douleurs.

35 Les allergies Exemple de réaction immédiate (Asthme): - L'asthme est la maladie chronique la plus commune parmi les enfants en Am. Du nord. - Certaines formes d'asthme sont une réaction immédiate à des allergènes inspirés. Ceux-ci déclenchent une libération massive d'histamines, qui provoquent des spasmes des bronchioles, les minuscules voies aériennes des poumons. - Les spasmes peuvent aussi être déclenchés à cause de stimulus tels que l'air froid et la fatigue. Cela peut causer de la toux, une respiration sifflante et parfois une suffocation fatale. - On peut traiter l'asthme avec des médicaments anti-inflammatoires. Ces derniers sont capables d'ouvrir les voies aériennes des bronches, ce qui réduit les symptômes d'une réaction immédiate. Les scientifiques étudient de nouveaux médicaments qui peuvent fournir un soulagement à long terme de l'inflammation caractéristique de cette maladie.

36 Les antibiotiques Un Antibiotique : est un produit naturel qui inhibe un organisme vivant. Par exemple : la pénicilline empêche les bactéries à croître. Alexander Fleming remarqua que la croissance de certaines bactéries, dans une boîte de Pétri, était inhibée quand les bactéries se trouvaient proches dun autre microbe (le champignon Penicillium). Moins lantibiotique est spécifique, plus il est dangereux pour la patiente, puisquil peut potentiellement tuer les bons organismes comme les mauvais. Source : Comprendre la biologie, Don Galbraith, édition Guérin, p

37 Les vaccins Source : Comprendre la biologie, Don Galbraith, édition Guérin, p Le premier vaccin : Dans les années 1760, Edward Jenner avait démontré quun vaccin constitué dun virus vivant, non pathogène, pouvait protéger de la variole. Le vaccin inactivé (le vaccin quon connait aujourdhui) : Dans les années 1860, Louis Pasteur étudia une bactérie pathogène (choléra). Quand il laissait ces bactéries mourir en laboratoire et les injectait ensuite à un poulet, elles protégeaient ce poulet contre de nouvelles infections du même type. Elles sont fabriquées à partir de micro-organismes vivants, affaiblis ou morts, ou à partir de toxines microbiennes inactivées qui assurent une protection contre les composants de la bactérie provoquant la maladie.

38 Les vaccins Pour que limmunisation soit efficace, le vaccin doit entrer dans le corps. (par injection, ou par digestion) Les vaccins agissent en stimulant le système immunitaire du corps. La réponse du corps est la production danticorps et de lymphocytes sanguins activés.

39 Lecture du reportage: Les vaccins

40 Limmunisation Lutilisation dun vaccin pour conférer limmunité contre un agent pathogène spécifique est limmunité active. (Figure 7.24) Cependant, si une personne nest pas immunisée ou si elle ne peut fournir de réponse immunitaire, en raison de maladie ou dun traitement par des médicaments supprimant limmunité, il est possible dinjecter dans son flux sanguin un sérum immunitaire contenant des anticorps à cet agent pathogène. Ce processus est limmunisation passive.

41 Bibliographie Comprendre la biologie, Don Galbraith, édition Guérin, p Biologie 12, Chenelière McGraw-Hill, 2008, Les éditions de la Chenelière, p Biologie 11-12, Chenelière/McGraw-Hill, 2003, Les éditions de la Chenelière, p Anatomie et Physiologie humaines, Elaine N. Marieb, 1999, 2 e édition, Éditions du renouveau pédagogique inc., p

42 Revue de test - Système Lymphatique Tu dois connaître la cause d'une maladie et comment il est possible d'absorber des bactéries et des virus. Tu dois connaître le trajet de la lymphe et les caractéristiques de la lymphe. Tu dois être en mesure d'expliquer au moins deux liens entre le système circulatoire (sanguin) et le système lymphatique. Tu dois être capable de nommer, identifier les fonctions et identifier le site de maturation des deux types de globules blanches (lymphocytes T et B, Macrophage) primaire du système lymphatique. Tu dois connaître les parties du système lymphatique, où ils se situent et leurs rôles.

43 Revue de test – Réponse immunitaire Tu dois connaître les trois lignes de défense du système immunitaire, ainsi que leurs rôles et leurs étapes. Tu dois connaître la différence entre une défense non- spécifique et spécifique. Tu dois connaître les organismes impliqué dans la réponse immunitaire.

44 Revue de test - Les troubles du système immunitaire, les allergies, les antibiotiques les vaccins et l'immunisation Tu dois connaître les composantes de la maladie auto- immune et être en mesure de donner un exemple. Tu dois connaître les composantes des allergies et être en mesure de donner un exemple. Tu dois savoir les informations du vaccin et des antibiotiques (qui ?, quoi ?). Tu dois connaître la différence entre l'immunisation active et passive.


Télécharger ppt "Système Lymphatique et Réponse Immunitaire. Cause des maladies – en bref La plupart des maladies sont causées par des microorganismes appelés des agents."

Présentations similaires


Annonces Google