La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

07.10.03 1 « Paradigme économique et inertie énergétique ? » Midi de lefficacité énergétique Namur 7 octobre 2003 Kevin Maréchal Centre dÉtudes Économiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "07.10.03 1 « Paradigme économique et inertie énergétique ? » Midi de lefficacité énergétique Namur 7 octobre 2003 Kevin Maréchal Centre dÉtudes Économiques."— Transcription de la présentation:

1 « Paradigme économique et inertie énergétique ? » Midi de lefficacité énergétique Namur 7 octobre 2003 Kevin Maréchal Centre dÉtudes Économiques et Sociales de lEnvironnement (Université Libre de Bruxelles)

2 Paradigme Paradigme : Ensemble de termes qui est donné comme modèle Paradigme économique : 3 hypothèses de base de la théorie néoclassique (équilibre général, information parfaite et agents rationnels) Repères ancrés : PNB comme indicateur de bien-être, croyance dans le marché, croissance économique « indécouplable » des ressources Illustration : mesures « sans regret » et modélisation de lénergie

3 Débat autour des mesures « sans regret » Mesures « sans regret » : mesures déconomie dénergie rentables (temps de retour sur investissement relativement court) Existe-t-il un potentiel de réduction démissions inexploité ? -théorie néoclassique pas possible -identification grâce à lapproche « ingénieur » -multitude de mesures = potentiel non négligeable au niveau dune économie nationale deux questions : -Pourquoi nest-il pas exploité ? -Existe-t-il des coûts et responsabilités induits (cachés) par ce type de mesures ( comportement rationnel des agents)

4 Défaillances, barrières et intervention politique Réponse à la 1ère question : il existe des obstacles et entraves empêchant la mise en œuvre spontanée de ces mesures On parle de défaillances et de barrières de marché (il existe dautres typologies) Défaillances : vices dans le fonctionnement idéal du marché (distorsions fiscales, coûts externes non inclus, incitants biaisés, etc.) Barrières : tout autre type dobstacles (accès imparfait au capital, absence de marché de lefficience, etc.) Distinction intéressante basée sur la justification dune intervention Le GIEC regroupe les deux et classe les barrières en fonction du type de potentiel que leur dépassement permettrait de capter

5

6 6 Quel type de mesures ? Si lon est convaincu de lexistence dun tel potentiel de réduction, il convient de voir comment le capter Place pour des mesures fiscales et non fiscales Essentiel dintégrer des analyses comportementales contrastées (pistes existantes) en fonction des secteurs (ménages, organisations, etc.) Organisations = systèmes sociaux complexes important détudier ce fonctionnement interne et pas uniquement celui du marché

7 Modélisation de lénergie Facteur entrant directement dans la fonction de production (au même titre que les facteurs Travail et Capital) Consommée pour elle-même et pas pour le service quelle rend (en contradiction avec la théorie du consommateur) microéconomique: consommation uniquement basée sur le prix macroéconomique: réduction de la consommation dénergie = réduction de la production nationale (ceteris paribus) et donc pas de mesures « sans regret » ni de bénéfices non énergétiques

8 Potentiel en Belgique Étude réalisée conjointement par Econotec et le Bureau Fédéral du Plan -identifie un potentiel de réduction à léchelle de la Belgique -taux dactualisation élevé -pas danalyse du secteur des transports Étude du FraunHofer Institute sur la gestion de la demande dénergie -analyse détaillée des secteurs (dont le transport)


Télécharger ppt "07.10.03 1 « Paradigme économique et inertie énergétique ? » Midi de lefficacité énergétique Namur 7 octobre 2003 Kevin Maréchal Centre dÉtudes Économiques."

Présentations similaires


Annonces Google