La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Terres, territoires, accès aux ressources 1 / Colonisation, invasions des territoires, 2 / Accaparements de terres 3 / Agro - carburants 4 / Impacts des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Terres, territoires, accès aux ressources 1 / Colonisation, invasions des territoires, 2 / Accaparements de terres 3 / Agro - carburants 4 / Impacts des."— Transcription de la présentation:

1 Terres, territoires, accès aux ressources 1 / Colonisation, invasions des territoires, 2 / Accaparements de terres 3 / Agro - carburants 4 / Impacts des industries extractives 5 / Gaz et pétrole 6 / Déforestations 7 / Grands et très grands barrages 8 / Aires protégées 9 / Militarisation des territoires 10 / Devenir du pastoralisme 11 / Déplacement de populations 12 / Impacts des changements climatiques

2 Colonisation, invasions des territoires Indonésie: la transmigration En Indonésie, on appelle transmigrasi un programme gouvernemental destiné à déplacer des personnes depuis les régions surpeuplées de Java et dans une moindre mesure, de Bali et Madura, vers des régions moins peuplées du pays comme le sud-est de Célèbes et la Nouvelle-Guinée occidentale.IndonésieJavaBaliMadurasud-est de CélèbesNouvelle-Guinée occidentale Les politiques de déplacement de personnes furent inaugurées par le gouvernement colonial des Indes néerlandaises au début du XXe siècle pour réduire la surpopulation de Java et fournir de la main-dœuvre aux plantations de Sumatra. Ce programme fut réduit dans les dernières années de la période coloniale. Il fut réactivé après lindépendance en raison de la pénurie alimentaire et les difficultés économiques de la période Soekarno ( ). Entre 1903 et 1990, selon la Banque mondiale, la transmigrasi a déplacé quelque 3,6 millions de personnesIndes néerlandaisesSoekarnoBanque mondiale Bengladesh: Chittagong Hills Tracts L'armée du Bangladesh a récemment initié un nouveau programme de colonisation dans la zone de Sajek, dans les Chittagong Hill Tracts en y installant de nouveaux groupes de colons bengalis. La construction des maisons de colons a déclenché des conflits entre ces derniers et les Jumma. Depuis six ans, des centaines de milliers de colons ont été installés dans la région, forçant les onze tribus jumma à fuir et les exposant à une violente répression. En 1997, le gouvernement avait signé un Accord de paix avec les Jumma en vertu duquel il sengageait à retirer les bases militaires installées dans la région et à mettre un terme à la spoliation de leurs terres par les colons et larmée. Cet Accord avait suscité un immense espoir, mais les camps militaires sont toujours dans les Hill Tracts et les violences et les spoliations nont pas cessé. Depuis que l'état d'urgence a été déclaré en janvier 2007, les mauvais traitements se sont multipliés.

3 Accaparements de terres Les investisseurs privés et les gouvernements se montrent de plus en plus intéressés par lachat ou la location à long terme de vastes superficies de terres arables à létranger, principalement dans les pays en développement. Selon une estimation de lIFPRI, entre 15 et 20 millions dhectares de terres agricoles ont fait lobjet de transactions ou de négociations avec des investisseurs étrangers dans les pays en développement depuis 2006 En 2003, la FAO a estimé que 120 millions dhectares supplémentaires de terres arables, soit deux fois la superficie de la France ou un tiers de celle de lInde, seront requis pour répondre à la croissance nécessaire de la production alimentaire dici à 2030 Campagne GITPA: Cambodge Bunong vs Groupe Bolloré

4 Accaparement de terres Conclusions du Rapport du Projet de recherche sur les pressions commerciales sur les terres dans le monde (IIED-CIRAD- INTERNNATIONAL LAND COALITION) Il est probable que la forte demande mondiale de terres continuera sur le long terme, Les droits fonciers, les droits aux ressources des communautés rurales, ainsi que leurs moyens de subsistance sont menacés. Les pauvres supportent des coûts disproportionnés, mais ne récoltent que très peu de bénéfices, en raison dune gouvernance médiocre La faible protection juridique des ressources détenues dans le cadre de régimes coutumiers rend les populations locales fragiles face à léviction Les actions mises en œuvre par les gouvernements hôtes sont insuffisantes Le défi consiste à mettre un terme aux évictions, à reconnaître juridiquement les droits des pauvres des zones rurales et à sorienter vers des modèles plus équitables qui accordent un rôle décisif aux utilisateurs des terres existants.

5 Géographie des accaparements des terres (Source: GRAIN)

6 Accaparement des terres (Source GRAIN)

7 Accaparement des terres (Source : GRAIN)

8 Cas Mapuche vs Benetton En 1990, Benetton a acheté 1 million d'hectares. La compagnie a commencé à clôturer les territoires acquis. Les frères Benetton sont aujourd'hui les plus grands propriétaires terriens et les plus grands éleveurs de moutons de l'Argentine, ils ont régulièrement des conflits avec les Mapuche qui les accusent de s'être appropriés la terre de leurs ancêtres. En 2006, Benetton avait proposé de donner 2500 hectares de terre aux Mapuche. Mais ils ont refusé, car ces terres ont été jugées comme très peu fertiles et peu intéressantes pour lélevage. Le conflit est toujours en cours!

9 Impacts des industries extractives « Les industries extractives, et notamment lextraction de minerais, de pétrole ou de gaz, se sont révélées particulièrement problématiques et continuent davoir un impact disproportionné sur les peuples autochtones. Des mégaprojets comme lextraction minière, lexploitation du pétrole, du gaz ou des forêts, la monoculture ou les barrages constituent des attaques particulièrement graves contre les droits autochtones. De tels projets entraînent la détérioration environnementale des terres traditionnelles en plus dune perte de la culture, des connaissances traditionnelles et des moyens de subsistance des peuples autochtones. Cela provoque souvent des conflits et des déplacements forcés, une marginalisation et une pauvreté croissantes ainsi quun déclin sanitaire parmi ces populations. »

10 Impacts des Industries extractives Que faire pour améliorer la situation? Obtenir le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause, des communautés autochtones concernées par lexploitation des terres et ressources, avec une participation à part égale des peuples autochtones (et représentation juridique si nécessaire) aux négociations sur le partage des bénéfices. Respecter les droits des autochtones à tous les stades de lexploitation des ressources. Si elles emploient des travailleurs autochtones, les entreprises doivent veiller à faire respecter les normes internationales du travail et à ce que certains de leurs employés ne soient pas victimes de discrimination à cause de leur statut dautochtones, tout particulièrement en ce qui concerne les femmes. Adopter une approche fondée sur les droits de lhomme par les institutions financières internationales qui financent des projets ayant un impact sur les peuples autochtones, en tenant compte des principes dégalité et déquité, dobligation redditionnelle, dautonomisation et de participation. Respecter les cultures, traditions et coutumes locales autochtones et recourir aux connaissances traditionnelles et à lexpérience des peuples autochtones en matière de protection de lenvironnement et de développement durable. Source : Peuples autochtones et entreprises industrielles, ONU/IPQA

11 Déforestations Terres émergées : 120 millions de km 2 (240 fois la France) Forêts tropicales mondiales : 9 à 12 millions de km2 -2,5 en Afrique, -2,5 en Asie, -7,0 en Amérique latine Renferment entre 50 à 70 % des espèces vivantes Population: 90% de la population pauvre soit 1,5 milliard de personnes dépendent totalement ou partiellement des forêts pour vivre ( source Forum des NU UNFF- 05 / 2005 ) Rythme de la déforestation ( coupes rases, incendies) Mondial : Chiffres FAO période : km2/an période : km2/an période : km2/an

12 Grands et très grands barrages

13 Ethiopie. Le barrage Gibe III sur le fleuve Omo menace personnes, appartenant à huit tribus dans la vallée de l'Omo. Le barrage perturbera la crue annuelle dont elles profitent, détruisant leurs moyens d'existence et les rendant vulnérables à la famine. De l'autre côté de la frontière du Kenya, les habitants des rives du lac Turkana seront également affectés. Brésil. Une série de barrages est prévue sur le fleuve Madeira. Les barrages de Jirau et de Santo Antonio vont toucher de nombreuses tribus, y compris des groupes isolés qui vivent à quelques kilomètres d'un site. Le grand barrage de Belo Monte sur le fleuve Xingu sera le 3ème plus grand du monde et dévastera une région immense. Les Indiens Kayapo et d'autres Indiens de la région ont protesté contre lui depuis les débuts du projet, dans les années Malaysia. Le barrage Bakun au Sarawak, qui doit être terminé cette année, a déplacé personnes, y compris les semi- nomades Penan qui, maintenant, ne peuvent plus chasser et luttent pour survivre sur de petits lopins de terre. Sarawak projette de construire 12 barrages supplémentaires qui déplaceront de force des dizaines de milliers de personnes. Campagne: GITPA Inde. Les barrages sur la Narmada dans létat du Maharashtra

14 Aires protégées Et dans lavenir quel spectacle splendide [...] quand on [...]les imagine comme ils pourraient être vus, préservés dans leur beauté primitive et dans leur état sauvage par quelque grande politique gouvernementale, dans un parc magnifique, où le monde contemplerait, pour les temps à venir, lIndien originel dans son attirail classique, faisant galoper son cheval sauvage, avec son arc bandé, son bouclier et sa lance, parmi les troupeaux rapides délans et de bisons [...].Un parc national contenant hommes et bêtes, dans toute la vigueur et la fraîcheur de leur beauté naturelle! George Catlin, 1841, The Manners and Customs of the North American Indians.

15 Aires protégées La Liste du PNUE des aires protégées de 2003 répertorie sites couvrant plus 18,8 millions de kilomètres carrés dont 17 millions de kilomètres carrés sont terrestres, soit 12% de la surface terrestre de la planète. Cela représente une superficie supérieure à celles de lInde et de la Chine confondues Il est admis quenviron 70% des aires protégées sont plus ou moins habitées, ce taux sélève à près de 80% en Amérique du sud et 85% en Amérique centrale

16

17 Aires protégées La création des aires protégées se traduit par une aliénation des terres à lÉtat, annulant, limitant ou retreignant les droits des communautés locales sur leurs terres. Des progrès significatifs sur la reconnaissance légale des droits des Peuples Autochtones ont été réalisés au Congrès mondial des Parcs naturels ( UICN ), qui sest terminé à Durban, Afrique du sud le 17 septembre 2003 et auquel IWGIA a participé : Consentement préalable en connaissance de cause, Cogestion, Partage des bénéfices, Maintien des activités traditionnelles (chasse, cueillette, parcours de pâturage.)

18 Aires protégées Fin de la décennie 80 le Forest Peoples Programme a réalisé une étude globale dans 36 aires protégées pour vérifier lapplication des principes de conservations En Afrique (et surtout en Afrique centrale), les communautés sont toujours expulsées de leurs terres sans leur consentement et sans aucune compensation. Parcs au Ruanda, Ouganda, RDC vs expulsion de batwa Parc du Kalahari vs expulsion des san En Asie, le modèle de conservation reste majoritairement fondé sur les principes hérités du modèle colonial même si, dans certaines régions, des efforts ont été réalisés pour impliquer davantage les communautés locales. Parc Gunung Mulu (Sarawak) vs berawan En Amérique latine, la situation est plus mitigée car à la différence de lAfrique et de lAsie, les législations nationales reconnaissent plus globalement les droits des peuples autochtones et notamment certains droits liés à la conservation Parc amazonien de Guyane française vs wayana, wayanpi, teko Campagne: GITPA Parc Yasuni ( Équateur) vs huaorani

19 Militarisation des territoires autochtones Construction de bases militaires et présence dentrainements militaires Vols à basse altitude des avions de lOTAN de la base de Goose Bay sur le territoire de Innu - Base américaine de Thulé au Groenland construite en 1951, nécessitant le départ des inuits de leurs territoire et la présence de décharges toxiques Kenya : utilisation depuis les années 1950 des territoires du nord pour des entrainements militaires Britanniques puis Américaines puis Kenyanes au dépends des communautés pastorales Maasaï et Samburu. - Australie : Essais nucléaires dans le désert central - Polynésie française : essais nucléaires

20 Militarisation des territoires autochtones Engagement, contre leurs grés dans des conflits armés - Colombie : entre les forces armées de lÉtat, les groupes paramilitaires, les forces de guérillas ( ex FARC ) ont entrainé des déplacements forcés, des assassinats de leaders autochtones -Région des grands lacs en Afrique centrale : impact sur les batwa engagés malgré eux dans les conflits entre Hutus et Tutsis Réactions militaires en réponse aux revendications - Chittagong Hills Tracts/ Bangladesh

21 Devenir du pastoralisme

22 Renforcement des capacités des communautés pastorales et de leurs défenseurs Ces recherches doivent cependant être accompagnées dun processus parallèle de renforcement des capacités des communautés pastorales et de leurs défenseurs à utiliser les données économiques en faveur de leur mode de vie. Alors quil y a vingt ans, les plaidoyers pour la cause pastorale étaient alimentés essentiellement par les bonnes intentions des organisations du Nord, aujourdhui, une société civile pastorale de plus en plus confiante et organisée émerge. Des événements de plus en plus visibles, comme ceux de: - la Journée des pasteurs en Éthiopie et - la Semaine des pasteurs au Kenya et en Ouganda, ainsi que la création de groupes parlementaires dans tous les pays dAfrique, contribuent à maintenir la question du pastoralisme à lordre du jour politique. Les pasteurs nomades et transhumants constituent environ 100 à 200 millions de personnes dans le monde Ils vivent dans de nombreuses parties du monde, en Afrique, en Asie centrale, dans lArctique et au nord de lEurope. En Afrique sub-saharienne seulement, on les estime à plus de 50 millions. Les terres arides couvrent 41% des terres émergées de la planète et abritent plus de deux milliards de personnes, soit 35% de la population mondiale.

23 Pastoralisme en Afrique Un Rapport de lUnion Africaine, octobre 2010 Un cadre pour une politique du pastoralisme en Afrique Sécuriser, protéger et améliorer les vies, les moyens d'existence et les droits des communautés pastorales Dans ce rapport l' UNION AFRICAINE s'engage à: Reconnaître les droits des pasteurs; Soutenir le pastoralisme comme mode de vie et système de production; Reconnaitre l'importance de la mobilité; Préconiser la sécurisation des accès aux pâturages grâce à des politiques et à des législations sur la tenure foncière; Améliorer la perception du pastoralisme comme système économiquement et écologiquement rationnel et sauvegarder les droits des pasteurs à leurs pâturages et au choix de leurs moyens dexistence; Abandonner les jugements biaisés sur larchaïsme de ce système de production et sur la responsabilité des pasteurs dans leur mauvaise situation soi-disant en raison de leur choix dun mode de vie traditionnel mais obsolète; Reconnaitre beaucoup des aspects positifs du pastoralisme; Intégrer le pastoralisme dans les stratégies de développement socio-économique; Clarifier les droits de propriété dans les zones pastorales; Sécuriser laccès aux pâtures et aux ressources par différents systèmes de tenure Campagne GITPA


Télécharger ppt "Terres, territoires, accès aux ressources 1 / Colonisation, invasions des territoires, 2 / Accaparements de terres 3 / Agro - carburants 4 / Impacts des."

Présentations similaires


Annonces Google