La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-1 La propagande Première partie Généralités (à vol d'oiseau) Erik Rydberg Groupe de recherche pour une stratégie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-1 La propagande Première partie Généralités (à vol d'oiseau) Erik Rydberg Groupe de recherche pour une stratégie."— Transcription de la présentation:

1 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-1 La propagande Première partie Généralités (à vol d'oiseau) Erik Rydberg Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative

2 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-2 une parenthèse de culture générale Dans le langage courant, dans l'Entre-deux-guerres, le mot est inconnu de tous: la Propagande s'écrit avec une majuscule et désigne la congrégation fondée par le pape Grégoire VIII en 1597 pour la propagation de la foi... Larousse universel en deux volumes, Paris, 1923

3 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-3 un concept "mail-aimé" Du verbe propager: "multiplier par reproduction". Phrase entendue: "Tout cela, c'est de la propagande". Entendre par là: des nouvelles fausses, faites pour influencer l'opinion. Le Petit Robert, Paris, 1987

4 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-4 le mot prend un tour sinistre Paul Joseph Goebbels, ministre nazi de la Propagande. En 1923, il déclare: "L'Etat a un droit absolu dans la supervision de la formation de l'opinion" La propagande devient, et va demeurer, la signature du régime nazi. Safire's Political Dictionary, William Safire, New York, 1978.

5 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-5 les nazis n'ont rien inventé (ils étaient de bons élèves) La première grande opération de propagande gouvernementale est l'oeuvre du président américain Woodrow Wilson. Elu en 1916 au milieu de la Première Guerre mondiale grâce à un électorat non-interventionniste, il lui fallait, rapidement, retourner l'opinion. Pour ce faire, il a mis en place une agence de propagande gouvernementale, la Commission Creel.. Elle fut efficace. En six mois, elle a "transformé une population pacifiste en une masse hystérique et va-t-en-guerre", qui n'avait qu'une chose en tête, casser de l'Allemand et sauver le monde. La leçon n'échappera pas, plus tard, à Hitler. Media Control, Noam Chomsky, New York, 2002.

6 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-6 il y a propagande et propagande la p... respectueuse et l'autre 1916, USA. 1917, URSS. Deux planètes, deux visions du monde. Chez les révolutionnaires russes, aux prises à la guerre impérialiste, la propagande n'a rien de honteux ou de souterrain. Il ne s'agit pas de manipuler l'opinion, mais de l'éduquer, ouvertement. Cela donnera l'agit- prop, contraction d'agitation et propagande. Cela donnera des brigades sillonnant le pays dans des "trains d'agitation" peinturlurés de dessins et de slogans, tels l'Etoile Rouge ou le Lénine n°1: quinze voitures, dont un wagon-théâtre, un wagon-cinéma (3.600 km en 1919). Et cela donnera des lectures publiques de la Pravda, des tracts-poèmes, signés Maïakovski, des journaux mimés sur les places publiques... C'est la propagande joyeuse, de gauche. Le siècle rebelle, dictionnaire de la contestation au XXe siècle, dir. E. de Waresquiel, Larousse, Paris, 1999.

7 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-7 back to basics propagande = propagande Le mot est en lui-même une propagande. Lorsqu'on considère que la propagande est une chose néfaste (influencer l'opinion), on fait, déjà, de la propagande: influencer l'opinion, c'est mal. Lorsque, à l'inverse, on considère que c'est une bonne chose (car il faut transformer le monde, un autre monde est possible), on fait naturellement aussi de la propagande. Aucun mot n'est neutre. Toute parole publique est propagande.

8 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-8 aucun mot n'est neutre (suffit de voir le dictionnaire...) Dans les années 20, le Larousse avait la neutralité affable de l'indifférence académique. C'est ce qu'on exigeait de lui. La propagande, on l'a vu, était alors une curiosité religieuse, sans plus. Quelque septante plus tard, le Larousse change son fusil d'épaule. La propagande est devenue: "L'action systématique exercée sur l'opinion pour faire accepter certaines idées ou doctrines." Ce n'est pas tout à fait le spectre du bolchevique avec son couteau entre les dents, mais presque. Le Larousse invite donc l'honnête homme à se méfier. Ce faisant, le Larousse devient lui-même propagandiste. C'est ce qu'on attend de lui. Le Petit Larousse Illustré, Paris, 1995.

9 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-9 L'art d'avoir toujours raison

10 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-10 L'art d'avoir toujours raison On y reviendra

11 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-11 La propagande Deuxième partie Une parenthèse dialectique

12 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-12 Pour une analyse correcte de la propagande « Les pensées de la classe dominante sont, à toutes époques, les pensées dominantes » L'idéologie allemande, Karl Marx, 1846.

13 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-13 Atouts et limites de la propagande « La vie sociale, dont la production matérielle et les rapports qu'elle implique forment la base, ne sera dégagée du nuage mystique qui en voile l'aspect que le jour où s'y manifestera l'oeuvre d'hommes librement associés, agissant consciemment et maîtres de leur propre mouvement social. » Le Capital, Karl Marx, 1867.

14 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-14 La tâche urgente la tâche urgente d'une véritable analyse économique actuelle serait plutôt de reprendre la « critique de l'économie politique » de Marx sans succomber aux tentations des multiples idéologies de la société « postindustrielle » Le spectre rôde toujours, Slajov Zizek, Paris, 2003.

15 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-15 La tâche urgente, répétons-le... consiste aujourd'hui, pour l'organisation syndicale, en une "reconquête idéologique". Cela signifie notamment que "pour dissiper le brouillard idéologique ambiant, il s'agit de se réapproprier les outils de l'analyse critique du monde qui nous entoure" et "rendre à nouveau évident le clivage gauche/droite, fondé sur le partage de la plus-value entre travail et capital afin de transformer le rapport de forces qui le détermine." Document d'orientation pour le Congrès statutaire de la FGTB Wallonne des 11 et 12 mai 2006.

16 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-16 Donc, reprendre tout à zéro... « La propriété privée est un fait dont l'explication n'est pas l'affaire de l'économie politique, mais qui en constitue la base. (...) L'économie politique est par essence la science de l'enrichissement. Par conséquent, il n'y a pas d'économie politique sans la propriété privée. Dès lors, toute cette science repose sur un fait sans nécessité. » Notes de lecture, Karl Marx, 1844.

17 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-17 Donc, comprendre ce qui s'est passé... « Lorsque les idéologues bourgeois découvrirent le sens de la lutte entre les classes et le prolétariat, ils devinrent peu à peu incapables d'étudier avec une sérénité scientifique les phénomènes sociaux, ce qui diminuera considérablement la valeur de leurs ouvrages. » L'art et la vie sociale, George Plékhanov, 1912.

18 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-18 Donc, retourner aux sources... "Il est intéressant de remarquer que les notions de base du marginalisme, élaborées bien avant la publication du Capital de Marx (1867), n'ont connu le succès qu'à partir des années Leur affirmation est peut-être à mettre en relation avec la position sociale de la bourgeoisie, (..) lorsqu'elle se trouva menacé par le mouvement ouvrier, il devint opportun de détourner l'attention d'un aspect devenu gênant." (A savoir: la valeur-travail). Intérêt et pertinence de la valeur-travail, Angelo Reati, Contradictions n°63, 1990, Bruxelles.

19 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-19 Donc, prendre de l'altitude, prendre la juste mesure de l'oeuvre de démolition du mouvement ouvrier Que fallait-il saper? la possibilité d'une action collective le principe d'égalité entre les hommes l'idée de progrès fondée sur la raison Misère du nietzschéisme de gauche, Aymeric Monville, 2007, Bruxelles.

20 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-20 « L'opinion, ça se travaille... » Titre d'un petit ouvrage de Serge Halimi et Dominique Vidal, Paris, 2002.

21 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-21 La vérité sort de la bouche des généraux... L'opinion, vue par un général de l'Otan. "Pour les bavures, nous avions une tactique assez efficace. Le plus souvent, nous connaissions les causes et conséquences exactes de ces erreurs. Mais pour anesthésier les opinions, nous disions que nous menions une enquête, que les hypothèses étaient multiples. Nous ne révélions la vérité que quinze jours plus tard, quand elle n'intéressait plus personne. L'opinion, ça se travaille comme le reste." "L'opinion, ça se travaille...", Serge Halimi et Dominique Vidal, Paris, 2002.

22 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-22 La propagande Troisième partie De l'art, pour le syndicaliste socialiste, d'avoir toujours raison

23 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-23 L'art d'avoir toujours raison On y est revenu

24 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-24 Back to basics "L'art d'avoir toujours raison" est un petit traité rédigé par le philosophe Arthur Schopenhauer en En quelque 40 pages, il condense en les énumérant les 38 stratagèmes de la dialectique (art de la controverse) qui permettent – hé bien, tout juste; d'avoir toujours raison. On ne saurait trop en recommander la lecture et l'étude. Il a été republié en format poche par les Editions Circé en Nous allons en voir quelques-uns.

25 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-25 L'entubage par extension La technique de l'extension est le premier stratagème décrit par Schopenhauer (Chuppy pour les intimes). C'est aussi une des plus courantes dans la propagande et la contre-propagande. Chaque technique permet, en effet, de déjouer les ruses de l'adversaire – ou de ruser avec lui. L'extension, c'est quoi? Tout simple. C'est vous faire dire ce que vous n'avez jamais dit. Les journalistes qui ont suivi l'affaire Dutroux ont connu cela. S'ils avaient des doutes sur le fait que Dutroux avait agi seul, tout de suite, on jouait "l'extension": donc, vous croyez à un complot?! Idem avec le référendum sur le traité constitutionnel européen. Vous êtes contre? Donc, vous êtes contre l'Europe! Idem lorsque vous faites valoir les points positifs de votre action syndicale: Oui, mais, la CGSP, ou la FGTB, et patati et patata. Faut refuser naturellement. Obliger l'adversaire à rester sur les rails. (Ou le faire dérailler...)

26 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-26 La faille fatale Chez Chuppy, c'est l'avant-dernier stratagème, le 37ème. Mais, comme il dit lui-même, il mériterait de figurer parmi les premiers. C'est aussi un classique. En face de vous, un type a un bon argument dans la discussion mais, patatras, sa preuve est "exécrable". Elle ne tient pas debout, il suffit de la pousser un peu et elle tombe toute seule. Exemple: la privatisation du rail, des services publics. Il y a une chance sur deux que l'adversaire va argumenter sur la base non de faits, mais sur du blabla idéologique. Le service deviendrait plus efficace, il coûterait moins cher, etc. C'est assez facile à démonter. Ce ne sont que des "leçons apprises", des choses "récitées par coeur" qu'il suffit de replacer dans son juste contexte, celui du discours ânonné.

27 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-27 Le truc du "isme" C'est le stratagème 32. Aussi un classique. Il consiste à enfermer l'argument adverse à l'intérieur d'une catégorie généralement détestée. Vous rencontrerez: Mais c'est stalinisme, c'est du communisme, c'est du totalitarisme, c'est du bureaucratisme, etc. Ce sont des termes qui n'ont pas beaucoup de sens, qu'on laissera à l'adversaire le soin de définir pour ensuite porter le coup de grâce: en quoi cela nous concerne. Il peut naturellement, avec prudence, être utilisé à rebours. Quand l'adversaire vous énerve, vous dites: Mais c'est du manichéisme, c'est du sectarisme, c'est de l'intégrisme épiscopal!

28 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-28 Le truc imparable, la déstabilisation absolue Stratagème 33. C'est lancer: "C'est peut-être vrai en théorie, mais en pratique, c'est faux." Ou: c'est peut-être vrai mais ça ne marche pas, c'est peut-être vrai mais ça ne s'applique pas, etc. Si vous êtes la victime de ce sophisme, vous le démolissez au bulldozer: d'une raison juste, on ne peut en effet tirer que des conséquences justes. (Donc, ici, réfuter l'attaque comme étant une attaque contre la raison, ce qui a toujours été la marque des réactionnaires.) Maintenant, si vous êtes las, n'hésitez pas à l'utiliser vous-même. Cela déstabilise toujours, surtout chez des personnes qui raisonnent sans assise théorique.

29 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-29 De Schopenhaueur à Verhofstadt via Orwell (1984) La propagande actuelle s'est fourbie de nouvelles armes. Plus sophistiquées? C'est selon. Stratagème actuel: modifier les mots. On remplace minimex par revenu d'intégration, facteur par manager de proximité, service permanent au recrutement par Selor (une marque de savon?) et... service public par service universel. Là, il faut lutter pied à pied. Détruire les mots, c'est détruire la mémoire collective, c'est vouloir un peuple d'amnésiques. Les modifier en douce (universel, cela sonne sympa), c'est, en l'occurrence, masquer le démantèlement des acquis du mouvement ouvrier. Le rail a été payé par la collectivité. Là, on en fait cadeau au marché. C'est le principe: socialisation des risques, privatisation des bénéfices. (Pointer, ici, la division de la SNCB faisant porter sur les épaules de la collectivité, les coûts d'infrastructure, peu rentable.)

30 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-30 Verhofstadt est-il un otage de la SNCB? La presse, à chaque fois, utilise l'argument. Lorsqu'il y a grève dans un service public, les usagers sont "pris en otage". Il y a otage et otage. A Volkswagen-Forest, il n'y avait pas d'otages. Les chômeurs qui doivent justifier devant les inspecteurs du Forem que l'économie ne crée pas assez d'emplois: pas des otages. Les travailleurs qu'on menace de délocalisation s'ils n'acceptent pas de travailler plus longtemps pour moins de salaires: pas des otages, non plus. Il n'y a que les navetteurs qui, lorsqu'il y a grève, sont pris en otage... Les otages d'un discours antisyndical?

31 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-31 Tout serait mieux si tout était gratuit... L'idée n'est pas neuve. La gratuité des transports en commun. Pourquoi non? Mais peut-être faudrait alors étendre le principe. La nourriture? Gratuite. Les loyers? Zéro euro, zéro centime. L'essence? Pour rien. Les livres, les journaux, les cinémas, les théâtres: gratuits. C'est un excellent thème de débat si on le mène sérieusement. Pourquoi sortir les transports en commun de l'économie de marché. Pourquoi pas tout le reste?

32 Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-32 Il faut toujours raison garder. La raison triomphera toujours, tôt ou tard. C'est ce qui fonde la pensée scientifique socialiste.


Télécharger ppt "Borzée -8 mai 2007-Gresea -CGSP Cheminots-1 La propagande Première partie Généralités (à vol d'oiseau) Erik Rydberg Groupe de recherche pour une stratégie."

Présentations similaires


Annonces Google