La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le jardin dOlt Mars 2013. Les approches non médicamenteuses Importance de ces approches en gériatrie/iatrogénie et fragilité des personnes âgées Slow.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le jardin dOlt Mars 2013. Les approches non médicamenteuses Importance de ces approches en gériatrie/iatrogénie et fragilité des personnes âgées Slow."— Transcription de la présentation:

1 Le jardin dOlt Mars 2013

2 Les approches non médicamenteuses Importance de ces approches en gériatrie/iatrogénie et fragilité des personnes âgées Slow médoc

3 Le besoin de stimulation Besoin de stimulation des personnes âgées et tout particulièrement des personnes démentes

4 Stimulations cognitives et verbales Pour un vieil homme grabataire atteint d'un syndrome démentiel, en USLD, la durée moyenne de communication verbale directe est de 120 secondes par 24h (étude magnétophone de Gineste-Marescotti , 2004)

5 Stimulations sociales Besoin fondamental de lêtre humain Syndrome dhospitalisme (Spitz) Expérience de Harlow

6 Stimulations sensorielles Par des activités Grâce à lenvironnement Place des jardins dans ces approches

7 La psychologie environnementale « Les hommes façonnent des bâtiments et à leur tour les bâtiments façonnent les hommes » Winston Churchill Lenvironnement a un impact sur nos émotions et nos comportements

8 Lenvironnement et la douleur En résumé, les patients qui ont la vue sur les arbres restent moins longtemps à lhôpital. Les informations tracées (transmissions) par les infirmières les concernant sont moins négatives que pour les patients ayant vue sur le mur de briques. Ils prennent moins dantalgiques et développent moins de complications mineures.

9 La psychologie environnementale Agir sur lenvironnement = mettre en place une action continue Lenvironnement est un outil de travail Le jardin peut agir telle une prothèse pour compenser les difficultés des résidents

10 Laccessibilité Un jardin pour TOUS

11 Un jardin pour faire quoi? Les questionnaires Résidents, familles et professionnels aimeraient profiter dans ce jardin dune terrasse à lombre ainsi que dun espace de promenade

12 Les questionnaires Les résidents des unités fermées (V80 et USLD) ont beaucoup plus dattentes quant à ce jardin que les résidents des autres unités qui peuvent aller à lextérieur sans aide et plus librement. Résidents, familles et professionnels sont favorables à la présence danimaux dans le jardin (oiseaux et poissons). Résidents, familles et professionnels sont favorables aux activités de jardinage avec une préférence pour la culture des fleurs.

13 Le jardin dOlt


Télécharger ppt "Le jardin dOlt Mars 2013. Les approches non médicamenteuses Importance de ces approches en gériatrie/iatrogénie et fragilité des personnes âgées Slow."

Présentations similaires


Annonces Google