La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jocelyne Hamelin 27 janvier 2010. Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Classification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jocelyne Hamelin 27 janvier 2010. Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Classification."— Transcription de la présentation:

1 Jocelyne Hamelin 27 janvier 2010

2 Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Classification

3 Métazoaires CLASSIFICATION Plathelminthes ou vers plats 7 embranchements Némertes ou vers rubanés Némathelminthes ou vers ronds Priapuliens Echiuriens Sipunculiens Annélides ou vers segmentés Echiuriens Plathelminthes Annélides Sipunculiens NémertesNémathelminthes Priapuliens Les « vers » constituent « un groupe danimaux » très hétérogène comprenant :

4 Classification Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Généralités

5 Métazoaires Triploblastiques Apparition du mésoderme (3è feuillet embryonnaire) permet la différenciation dorganes internes (appareil excréteur, organes génitaux) mais aussi la musculature qui permettra des mouvements orientés (locomotion) Les animaux ont maintenant un avant et un arrière Apparition de la symétrie bilatérale (cad qui a 2 cotés symétriques) Lanimal a donc une région antérieure, une postérieure et une orientation dorso-ventrale. Le déplacement se fait tête vers lavant

6 Généralités La céphalisation Développement des appareils sensoriels et du système nerveux : ce qui favorise la coordination des mouvements. Ces organes sensoriels se regroupent dans la région antérieure. Développement de la tête, des organes sensoriels et dune bouche

7 Apparition du cœlome Triploblastiques pseudo-coelomates (némathelminthes, Némertes) Triploblastiques coelomates (Annélides, Priapuliens, Sipunculiens, Échiuriens) Triploblastiques acoelomates (plathelminthes) (symétrie bilatérale, sans cavité Corporelle Bouche = anus) (cavité unique dans le mésoderme avec tous les organes) (a un tube digestif avec une bouche, un anus et des organes différenciés)

8 Classification Généralités Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Plathelminthes

9 PLATHELMINTHES 6 Classes Cestodes (Taenia) Turbellariés : planaires Trématodes (douve) Schistosome (bilharziose) Monogènes (parasites des poissons, crustacés…) douve Environ espèces 80% environ sont parasites 1 classe vit libre : les turbellariés Les autres sont parasites

10 PLATHELMINTHES Triploblastiques les plus primitifs Vers plats, aplatissement dorso-ventral Appareil digestif incomplet (manque lanus) Pas dappareil circulatoire (donc, pas de sang. Il existe toutefois un liquide présent dans lespace du parenchyme (lhémolymphe). Pas d appareil respiratoire (les échanges gazeux seffectuent à travers le tégument) Vue dorsale pseudotentacules oeil Replis latéraux bouche penis Appareil reproducteur pharynx ventouse Tube digestif Vue ventrale tête Orifice femelle

11 Appareil excréteur rudimentaire (composé de deux canaux collecteurs latéraux longitudinaux) terminé par des cellules-flamme ( protonéphridie, cilliées, cest le battement de leurs cils qui pousse les déchets venant de lhémolymphe dans des canaux collecteurs en direction des Néphridiopores). PLATHELMINTHES Néphridiopores Cellules à flamme Canal excréteur

12 Système nerveux et organes sensoriels (comprend deux ganglions cérébroïdes réunis par une commissure du même nom. De ces ganglions partent les cordons nerveux latéraux (longitudinaux) et de nombreuses commissures transversales ). PLATHELMINTHES Turbellariés (o. acèles – O. Polyclades – O. Triclades

13 oeil pseudo tentacule Apparition dorganes sensoriels PLATHELMINTHES = les rhinophores

14 Appareil digestif (un orifice (bouche) souvre dans le 1/3 postérieur de lanimal, suivi dun pharynx. Il est musculeux et peut être dévaginable. Après le pharynx, on a lintestin, très volumineux, ramifié de manière à augmenter les surfaces de contact et réduire les distances entre les éléments nutritifs et les cellules du corps). PLATHELMINTHES pharynx bouche oeil pharynx

15 Reproduction et développement hermaphrodites appareil sexuel mâle composé de testicules fragmentés en follicules testiculaires drainés par deux spermiductes (ou canaux déférents) qui sélargissent pour former les vésicules séminales à fonction de stockage des produits génitaux Lappareil sexuel femelle est constitué par deux ovaires en position antérieure, drainés par des oviductes (ou vitelloductes) où lon trouve de nombreuses glandes vitellogènes qui produisent les cellules vitellines, cellules nourricières pour lœuf PLATHELMINTHES

16 Reproduction et développement Hermaphrodites. Toutefois, il ny a pas dautofécondation car ce sont des hermaphrodites protandres (la maturité sexuelle mâle arrive avant la maturité sexuelle femelle). Se reproduisent en automne par fécondation croisée. Ovipares : les œufs se retrouvent dans des cocons fixés au support, par groupe de 4 à 6. Le développement est direct, sans stade intermédiaire larvaire PLATHELMINTHES

17 oeuf En éclosion

18 Division spontanée tête queue Mulitiplication asexuée deux modalités : Par architomie : il y a division dun individu en deux puis régénération des parties manquantes. Par paratomie : il y a dabord régénération puis division.

19 Locomotion : - reptation : déplacement à laide des battements de leurs cils qui tapissent toute la surface ventrale, en rampant sur une couche de mucus secrété par les cellules de lépiderme - nage : provoquée par des ondulations de la périphérie du corps suite à des contractions musculaires Alimentation : Carnivores macrophages zoophages prédateurs. Ils se nourrissent de protozoaires, déponges, de bryozoaires, de tuniciers de crustacés ou de vers parfois plus gros queux. Ont peu de prédateurs, semblent protégés par un mucus répulsif secrété par des glandes Habitat et répartition : se rencontrent à toutes les profondeurs sur les substrats rocheux ou sableux

20 Planoceros sp.

21

22

23

24

25

26 Planaire à papilles (Thysanozoon brocchii) Planaire rose Prostheceraeus giesbrechtii Planaire blanche Prostheceraeus vitatus Planaire brune Pseudoceros maximus

27 Planaire noire Pseudobiceros splendidus Planaire tachetéeProstheceraeus moseleyi Planaire orange Yungia aurantiaca Doris FFESSM Planaire tréméllée Leptoplana tremellaris

28

29 Claudine

30 Bilou

31 Ginette ALLARD Pseudobiceros sp. Frédéric ANDRE Pseudobiceros sp. Frédéric ANDRE Pseudobiceros sp.

32 Waminoa - ver plat parasite des coraux mous en Indonésie et en Mer Rouge. Parasite pouvant étouffer les coraux leur couleur leur vient de dinoflagellés qui produisent des éléments nutritifs grâce à la photosynthèse et qui partagent leur assimilation avec leur partenaire vit à plus de 15 mètres de profondeur taille env. 5 mm Phylum Plathelminthes Classe Turbellaria Ordre Acoela Ginette ALLARD Patrick SCAPS Waminoa sp. sur Plerogyra sinuosa Annie BIGOT

33 Classification Généralités Plathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Némathelminthes et Némertes

34 NÉMATHELMINTHES NÉMERTES Vers ronds Pseudo-coelomates Appareil digestif complet sauf chez ladulte Larves parasites Sexes séparés Jusquà 1,50 m Responsables de nombreuses parasitoses humaines et animales Vers rubanés Appareil digestif complet Pas dappareil circulatoire Pas dappareil respiratoire Appareil excréteur rudimentaire De quelques mm à 30 m Responsables de parasitoses animales et humaines : Ascaris, Oxyures, Ankylostomes, Trichines, Filaires de Médines, Filaires de Bankroft

35 Parasites déponges

36 Ver rubanné flamboyant Nipponnemertes pulcher Némerte annelé Tubulanus annulatus

37 Classification Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE

38 ANNELIDES environ espèces 3 Classes principales sur la base de la présence et labondance des soies sur le corps - Polychètes : beaucoup de soies (marins) Clitellates : - Oligochètes : peu de soies (les vers de terre) - Achètes : pas de soies (les sangsues) Pogonophores : peu despèces et cantonnées aux fonds abyssaux Polychètes errantes Polychètes sédentaires 2 groupes

39 ANNÉLIDES Cœlomates Vers segmentés : - constitués de métamères (= unités anatomiques) disposés les uns derrière les autres. Tous les métamères de la région moyenne sont à peu près identiques = métamérie homonome. - Segment antérieur = prostonium, segment postérieur = pygidium, non métamérisés car nont pas de vésicule cœlomique. - avantages : mouvement péristaltique, permet de creuser, augmente résistance du squelette hydrostatique Prostomium Pygidium Peristomium

40 Chaîne ganglionnaire ventrale : traverse tous les métamères de lavant vers larrière et dans chaque métamère, on trouve une paire de ganglions nerveux. ANNÉLIDES Appareil excréteur métamérisé : la communication entre le coelome et le milieu extérieur se fait par les néphridies au nombre dune paire par segment Appareil circulatoire clos avec cœurs et 2 vaisseaux médians Néphrostome Néphridiopore Septa Cordon nerveux Néphrostome Néphridiopore Vaisseau dorsal Intestin Vaisseau ventral Ganglion

41 Ovaire Vaisseau sanguin dorsal Vésicules séminales Jabot Gésier Intestin Oesophage Coeurs Pharynx Ganglion sous- oesophagiens Réceptacles séminaux Testicules Bouche Vaisseau sanguin ventral Ganglion cérébral Cordon nerveux Prostomium Tube digestif complet et bien différencié.

42 Système nerveux et organes des sens : composé dune succession de ganglions errants : localisation sur la tête, très développé sédentaires : localisation sur la tête, moins développé Ganglions cérébraux Nerfs latéraux Corde nerveuse ventrale Ganglions suboesophagiens Ganglion circumpharyngien Appareil respiratoire : errants : branchies (parapodes) sédentaires : panache

43 Reproduction et développement : reproduction sexuée fécondation externe les mâles et les femelles nagent, remontent à la surface et libèrent les produits génitaux = essaimage (avec les phases lunaires) Après la reproduction, les mâles meurent. Les œufs vont se segmenter, donner une gastrula, puis, une larve trocophore ciliée, en forme de toupie, nageuse et se nourrissant de petites proies Larves de polychètes

44 Reproduction et développement : multiplication asexuée - gemmiparité : formation de bourgeons qui, chacun, donneront un individu adulte - scissiparité : des fragments dun adulte pourront régénérer les parties manquantes - schizogamie : observée chez les polychètes libérant la partie postérieure du corps Locomotion : Les Annélides Polychètes errantes: par les rames de leurs parapodes. Les Annélides Polychètes tubicoles : par leurs soies, glissent parcimonieusement dans leurs tubes Alimentation : Les Annélides Polychètes errantes: sont des Carnivores. Ils se nourrissent avec un comportement de prédateurs, d'animaux et de végétaux. Il leur arrive de s'attaquer à d'autres vers et même à des crustacés Les Annélides Polychètes fixées : Certaines sont des filtreurs actifs, grâce à leur panache branchial. D'autres, par leurs cirres tentaculaires, récupèrent des particules organiques sur le fond.

45 Habitat et répartition : Les Annélides Polychètes errantes: Le plus connu vivant à l'extérieur, le Ver de feu : Sur tous les fonds jusqu'à 30m Les Annélides Polychètes tubicoles : La Serpule : Envahit de toutes surfaces disponibles (et non encore fréquentées) Sous les pierres...sous les bateaux...sur les jetées La Lanice : Dans le sable, où elle est enfouie aux 4/5 ièmes de sa taille agglutinée en population si dense que l'on parle de "gazons" de Lanices... La Sabelle : Sur les fonds sableux et vaseux Le Spirographe : Jusqu'à 40 m de profondeur. Sur des pontons....dans des crevasses. Plutôt sur des substrats durs La Protule : Sur les fonds rocheux Les Annélides Polychètes fouisseuses : La Taupe de mer, à épais feutrage gris brun Jusqu'à 20 cm ! mais il faut déblayer sable et vase pour dégager son corps ovale Le Néréis : s'enterre dans le sable : peut atteindre 40 cm (corps aussi épais qu'un doigt) La Nérine : s'enterre aussi dans le sable. 2 très longs palpes...et 4 yeux ! Les Annélides Polychètes coloniales : La Salmacine n'aime pas les endroits battus : prédilection pour les falaises et surtout les gorgones

46 ANNÉLIDES : classe des polychètes Polychètes errantes : 17 ordres, > 80 familles, > espèces Néréidés Aphroditidés Glycéridés Phyllodocidés Syllidés Tomopteridés Oeil Tentacules

47 Nereis pelagica Linnaeus

48 Ver panthère Hesione pantherina Risso Pointe de Trévignon, Bretagne Sud, Profondeur 13 mètres.

49 Ver rouge à collier Eunice torquata Quatrefages, Baie de Concarneau, Bretagne Sud, Ouest de la France. Profondeur 3 mètres

50 Annélide à bandes bleues Ophiodromus flexuosus Pointe de Trévignon, Bretagne Sud, Profondeur 13 mètres

51 Annélide nacré Glycera gigantea Quatrefages, Baie de Concarneau, Bretagne Sud, Ouest de la France. Profondeur 3 mètres

52 Ver de feux Hermodice carunculata Les Vers de feu ("ourlés" de rouge et de blanc) ont des soies qui pénètrent dans la peau et peuvent provoquer des brulures. Ils se cachent et sont difficiles à observer par les plongeurs sauf à la période des amours où ils s'agglutinent en grand nombre

53 Verre de feu sur un hydraire

54 Polychètes sédentaires : plusieurs familles : Sabellidae, Serpullidae, Terebelles Tube membraneux de protection (calcaire, mucus et/ou agglomérat de sable...).

55 Famille des Sabellidae Les vers à tube muqueux : sabelle, bispire, Spirographe, Myxicole.

56 Les Sabelles vivent dans des tubes muqueux-vaseux à l aspect caoutchouteux et piqués verticalement dans le sédiment. L animal ne quitte jamais le tube et il ne laisse dépasser quune infime partie de son corps pour se nourrir à l aide d un panache de filaments (branchiaux) plus ou moins colorés.

57 Petite sabelle Sabella discifera Grube Iles Glénan, Finistère Sud. Profondeur 18 mètres.

58 Petite sabelle de roche Branchiomma bombyx Baie de Concarneau, Bretagne Sud, Ouest de la France. Profondeur 3 mètres

59 Sabelle sociale Bispira brunnea Mer des Caraïbes et Bahamas

60 Sabelle fendue Anamobaea orstedii Atlantique tropical ouest, mer des Caraïbes

61 Sabelle fendue Anamobaea orstedii

62 Sabelle de vase Myxicola infundibulum. Ver annélide sédentaire qui peut atteindre 20 cm de long. Il vit enfoui dans le sable ou la vase à l'intérieur d'un épais tube muqueux transparent et conique qu'il peut reconstituer si nécessaire

63 Bispire Bispira volutacornis. Annélide sédentaire. Ce ver vit dans un tube souple, fixé dans le creux des failles rocheuses. Déploie un double panache de branchies, de couleur variable

64 Spirographe Sabella spallanzanii Le spirographe possède un panache de filaments en spirale. Ce dernier forme un entonnoir (à gouttières et ciliature) qui filtre un courant d eau et trie les particules : les plus grosses sont rejetées, les plus petites sont portées à la bouche et ingérées, les particules moyennes sont dirigées vers des sacs ventraux pour constituer un stock de matériel de construction du tube.

65 Claude

66 Claudine

67 Ver tubicole à éventail

68 Serpule Salmacine Famille des Serpulidae : Les vers à tube calcaire : protules, serpules, Salmacine, spirorbes...

69 Serpule Serpula vermicularis Linnaeus Iles Medes, Costa Brava. Profondeur 15 mètres. Ver annélide sédentaire. Son tube calcaire, de couleur rougeâtre, plus rarement blanc, mesure ordinairement 5 à 7 cm

70 Salmacine (sur une gorgone) Salmacina sp.

71 Salmacine Filograna implexa. ver annélide sédentaire qui mesure 4 mm de long. Il vit dans un tube calcaire blanc de 0,3 à 0,5 mm de diamètre.

72 Protule Protula tubularia. Ver annélide sédentaire qui mesure jusqu'à 10 cm de long. Il vit dans un tube calcaire blanc et presque lisse d'un diamètre d'environ 1 cm et dépourvu d'opercule.

73 vers à tubes calcaires Filogranella elatensis

74 Ver arbre de Noël Spirobranchus giganteus Polychète. Serpulidae Espèce cosmopolite des mers tropicales

75 Claudine Ver arbre de Noël Spirobranchus giganteus

76 Spirorbis spirorbis spirorbe Famille des Serpulidae

77 Famille des Terebellidae

78 Terebelle Terebella lapidaria Linnaeus

79 Ver annelidé Loimia medusa Térébelle. Seuls de très longs et blancs tentacules sont visibles. Le corps est profondément enfoncé dans la roche. Ces tentacules recouverts de mucus servent à capter les particules organiques sur le substrat. de 0 à 30 m.

80

81 Lanice Lanice conchilega. Ver annélide sédentaire qui atteint 30 cm de long. Il vit dans un tube dépassant du sable de 5 à 7 cm. Le tube de 6 à 7 mm de diamètre est composé de grains de sable et d'éclats de coquilles agglomérés

82 Arenicola marina est un polychète sédentaire, psammivore et vivant dans le sable, dans un tube en « U ». Il est repérable aux tortillons que l'on voit sur la plage à marée basse Polychètes sédentaires

83 Classification Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE

84 ÉCHIURIENS Un représentant : la Bonellie Vers annelé, vit enfoui dans le sable Dismorphisme sexuel important : la femelle peut atteindre 1m alors que le mâle est fois plus petit (qqs mm). Le corps a la forme d'une poche ovoïde, il est de couleur verte et peut mesurer 10 cm. La trompe non rétractile, mais très extensible peut dépasser un mètre, elle se termine par une fourche frangée qui repose sur le substrat et qui sert à capter la nourriture. Les individus que l'on peut observer sont des femelles. Les mâles ne mesurent qu1 ou 2 millimètres et vivent à l'intérieur d'une femelle avec une forme de relation symbiotique qui a pour finalité d'assurer la reproduction. Le corps est généralement enfouis dans la roche ou sous les espèces qui la colonisent, seule la trompe apparaît et se contracte lorsqu'on l'effleure. Attention au touché, peu sécrété un suc corrosif (couleur vert). Reproduction sexuée

85

86

87 Bonellie Bonellia viridis

88

89 Vie nocturne Camouflage (ombre, transparence) Utilisation de tubes membraneux ou calcaires Couleurs vives Toxines Enfouissement Mimétisme (couleur du fond, ressemblance avec des limaces) STATÉGIE DE DÉFENSE PREDATEURS PREDATEURS : Plathelminthes : aucuns, Annélides : Errants : Crustacés, Poissons Sédentaires : Annélides errants,Crustacés, Poissons Échiuriens : Annélides errants

90 Classification Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE

91 PLATHELMINTHES Vers très plats Bouche ventrale Colorés Pas d anus 2 tentacules à lavant Cils «Glissent» sur le substrat hermaphrodites ANNÉLIDES Tube digestif complet Soies Sédentaires Panache rétractile Tubes : calcaire, vase, sable, mucus Tube Filtreurs actifs (Panache branchial) Filaments pêcheurs Monticule et dépression du sable Fouisseurs (arénicoles) Errants Libres Carnivores actifs Anneaux ÉCHIURIENS Trompe bifide, vert foncé Bouche et anus rétractile Dimorphisme sexuel (mâle nain) Détritivore

92


Télécharger ppt "Jocelyne Hamelin 27 janvier 2010. Généralités Plathelminthes Némertes et les Némathelminthes Annélides Autres embranchements Conclusion SOMMAIRE Classification."

Présentations similaires


Annonces Google