La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentée par : Introduction à la chiropratique Une présentation de :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentée par : Introduction à la chiropratique Une présentation de :"— Transcription de la présentation:

1 Présentée par : Introduction à la chiropratique Une présentation de :

2 1 En quoi consiste la chiropratique ? Évaluation, diagnostic et traitement de troubles neuro-musculosquelettiques, principalement par la manipulation et autres thérapies manuelles. Traitement et suivi de cas résultant de problèmes articulaires, ligamentaires, tendineux, musculaires, nerveux et vertébraux, ainsi que de leurs effets sur le corps et le système nerveux. Nutrition, exercices thérapeutiques, conseils en matière dergonomie et de mode de vie.

3 2 Formation en chiropratique (CDN) Deux programmes à temps plein agréés, menant au diplôme en chiropratique : Ontario : 3 années détudes universitaires suivies dun programme de 4 ans à temps plein au Canadian Memorial Chiropractic College. Québec : DEC suivi dun programme de 5 ans à temps plein à lUniversité du Québec à Trois-Rivières. Formation théorique et pratique multidisciplinaire : anatomie, biochimie, physiologie, neurologie, radiologie, immunologie, microbiologie, pathologie et sciences cliniques en rapport avec le diagnostic.

4 3 Réglementation de la chiropratique La chiropratique est une profession de santé réglementée : Champ dintervention réglementé dans toutes les provinces ; contrôle réglementaire de la manipulation Organismes de réglementation provinciaux responsables de lagrément, de la formation continue et de la protection du public Fédération canadienne des organismes de réglementation de la chiropratique : tient lieu de forum national pour les associations provinciales Deux examens nationaux normalisés (compétences cliniques et connaissances théoriques) en plus dun examen dagrément dispensé par la province où sera exercée la pratique.

5 4 Données sur la chiropratique Nombre de praticiens au Canada : Consultations : 4,5 millions de Canadiens/année Moyenne de visites/année par patient : 10 à 12 Honoraires moyens/consultation : 25 $ à 38 $ Troubles les plus fréquemment traités : lésions et douleurs musculosquelettiques (87 %)

6 5 Couverture dassurance Couverture assurée par certains régimes dassurance-maladie provinciaux. Protection assurée par la plupart des régimes complémentaires, généralement pour un montant dau moins 500 $ par année*. Couverture assurée par les organismes de santé et sécurité au travail et la plupart des régimes dassurance automobile. Incluse dans les régimes fédéraux : Anciens Combattants, GRC, etc. * Hewitt Associates SpecBook Survey 2003/04

7 6 La chiropratique et la CSST Tous les organismes de santé et sécurité au travail ont recours à la chiropratique pour les accidentés du travail Les données démontrent de façon constante lefficacité supérieure de la chiropratique en regard du retour au travail Autres constats observés chez les accidentés du travail traités en chiropratique * : Délai dattente plus court - temps dattente moyen de 3 jours Chronicité moins longue - 11 % des patients requièrent des soins excédant 12 semaines Retour au travail plus rapide - absence médiane de 9 jours * Ont. WSIB 2003 Program of Care Evaluation for Acute Low Back Injuries

8 7 Fondements scientifiques Six synthèses gouvernementales officielles (dans le monde) ont été réalisées. Toutes ont conclu que la chiropratique moderne est sûre et efficace. Les Instituts de recherche en santé du Canada, en partenariat avec lAssociation chiropratique canadienne, offrent des bourses de recherche en chiropratique. La Chaire de recherche du Canada sur la fonction de la colonne vertébrale a été accordée au Dr Greg Kawchuk, DC

9 8 Diagnostic Le chiropraticien est formé et agréé pour poser un diagnostic différentiel : Antécédents cliniques, évaluation musculosquelettique, examen postural/palpatoire, radiologie au besoin Est-ce un problème musculosquelettique (plutôt que pathologique) ? Quel est le problème fonctionnel spécifique ?

10 9 Techniques de traitement chiropractique Thérapies manuelles : Ajustement (90 %), mobilisation, techniques de relâche myofasciale Exercice : Démonstration et supervision (75 %) Thérapies complémentaires: Ultrasons, TENS, CIF, laser, etc. Glace, chaleur, massothérapie, etc. Éducation : Adaptée au contexte : mode de vie, ergonomie, nutrition

11 10 Indications de demande de consultation Douleur dorsale / sciatique Douleurs cervicales Céphalées Foulures répétées Syndromes de douleurs myofasciales Affections des membres

12 11 Objectifs du traitement Soins aigus : Soulager la douleur Réduire les spasmes musculaires et linflammation Améliorer la souplesse Rétablir les fonctions et lamplitude de mouvement Favoriser le retour le plus rapide possible aux activités courantes

13 12 Objectifs du traitement - suite Réadaptation Stabiliser Renforcer Maintenir la souplesse Prévention Corriger des habitudes Modifier les facteurs ergonomiques Minimiser la récurrence

14 13 Répartition des affections Durée : 50 % 12 sem Début : 26 % traumatisme important Shekelle et al, Ann Intern Med, 1998

15 14 Douleurs dorsales Le problème le plus courant. Selon lInstitut de recherche sur le travail et la recherche, les douleurs lombaires affectent 85 % de la population active et représentent la principale cause dinvalidité et dabsentéisme. Cassidy et al, Spine 1998

16 15 Essai UK BEAM (2004) …this is the first study…to show convincingly that both manipulation alone and manipulation followed by exercise provide cost-effective additions to best care [for low back pain patients] in general practice. (Pour la première fois, une étude démontre de façon convaincante que la manipulation, seule ou suivie dexercices, se révèle un ajout efficace aux meilleurs soins (pour les douleurs lombaires) de pratique générale.) BMJ, 19 nov. 2004

17 16 Legoretta et al (2004) Les bénéficiaires de régimes davantages sociaux avec protection chiropratique par opposition aux non-bénéficiaires ; étude de 4 ans sur les demandes dindemnité pour douleurs lombaires. Avec soins chiropratiques : Recours moindre aux radiographies et IRM Moins dhospitalisations Moins dinterventions chirurgicales Coûts inférieurs Legoretta et al. Arch Int. Med 2004

18 17 Recensions dexperts U.K. Clinical Standards Advisory Group 1994 : recommande pour les douleurs lombaires la manipulation combinée à lexercice ou à lactivité physique. New Zealand Acute Low Back Pain Guide 1997 : inclut la manipulation dans les traitements indiqués contre les douleurs lombaires aiguës.

19 18 Recensions dexperts - suite Danish Institute for Higher Technology Assessment 1999 : lajustement est indiqué pour le traitement de douleurs lombaires aiguës, récurrentes et chroniques. Ontario WCB Guidelines for Chronic Pain 2001 : dans le cas de douleurs lombaires chroniques, lajustement est plus efficace que les traitements habituels, les analgésiques ou la massothérapie.

20 19 Douleurs cervicales Prévalence :* à vie : 65% chroniques : 10% Selon une recension de Cochrane sur la thérapie manipulative et la mobilisation dans des cas de douleurs cervicales mécaniques : Les techniques multiples (SMT/mobilisations), combinées à lexercise, sont plus efficaces que la physiothérapie ou dautres traitements courants.* * Cote et al. Pain, 2004 * Gross et al. Spine, 2004

21 20 Affections myofasciales Céphalées de tension avec facteur déclenchant myogène Blessures sportives Foulures répétées Coup de fouet et troubles associés au coup de fouet

22 21 Effets indésirables Sensibilité et raideur musculaires temporaires Fracture de côte Accident cérébro-vasculaire transitoire de nature ischémique (TIA)/délamination

23 22 Taux de risque Les effets indésirables graves associés à la manipulation cervicale sont rares : Les estimations varient Un à deux cas par million dajustements cervicaux - Meeker WC, Haldeman S. Annals of Internal Medicine, Rothwell DM, Bondy SJ, Williams JI. Stroke, Herzog W, Symons BP, Leonard T. Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, 2002

24 23 Quattendre dune consultation Examen physique musculosquelettique et diagnostic Radiologie – au besoin Consentement éclairé au traitement Communications avec le médecin (rapport initial, suivi, fin de traitement) Nouvelle consultation médicale en cas dabsence de progrès, de contre-indications ou de pathologies Thérapie axée sur les résultats

25 24 Avantages de la collaboration Continuité des soins Évaluation, traitement et rapports de suivi rapides Collaboration entre professionnnels de la santé Satisfaction du patient


Télécharger ppt "Présentée par : Introduction à la chiropratique Une présentation de :"

Présentations similaires


Annonces Google