La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVK et FA du sujet âgé Rapport bénéfice / risque Michel Chuzeville Hôpital Antoine Charial, CHU Lyon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVK et FA du sujet âgé Rapport bénéfice / risque Michel Chuzeville Hôpital Antoine Charial, CHU Lyon."— Transcription de la présentation:

1 AVK et FA du sujet âgé Rapport bénéfice / risque Michel Chuzeville Hôpital Antoine Charial, CHU Lyon

2 Epidémiologie de la FA Prévalence qui augmente avec l âge - exceptionnelle avant 50 ans - 0,5 % entre 50 et 59 ans - 8,8 % entre 80 et 89 ans Prévalence qui augmente avec l âge - exceptionnelle avant 50 ans - 0,5 % entre 50 et 59 ans - 8,8 % entre 80 et 89 ans Lip et Coll. Br. Med. J. 1995, 311 :

3 Epidémiologie de la FA Touche surtout le sujet âgé - Médiane pour l âge : 75 ans - 70 % entre 65 et 85 ans - Hommes = femmes jusqu à 75 ans Feinberg et Coll. Arch. Intern. Med. 1995, 155 : Touche surtout le sujet âgé - Médiane pour l âge : 75 ans - 70 % entre 65 et 85 ans - Hommes = femmes jusqu à 75 ans Feinberg et Coll. Arch. Intern. Med. 1995, 155 :

4 Epidémiologie de la FA Trouble du rythme du sujet âgé le plus fréquent Trouble du rythme du sujet âgé le plus fréquent - supra-ventriculaires : 84,2 % dont FA : 51,4 % - arythmies ventriculaires : 15,8 % Raybaud et Coll. Arch. Mal. Cœur Vaiss. 1995, 88 : 27-33

5 Age à ladmission dans l étude Incidence cumulée de la FA Kannel et Coll. N. Engl. J. Med. 1982, 306 : Framingham Heart Study Epidémiologie de la FA

6 Cardiopathies associées à la FA Euro Heart Survey on AF ( ) 5333 patients, âge moyen 67 ans, 26% > 75 ans Eur Heart J 2005; 26 :

7 FA Risque thromboembolique AVK Risque hémorragique Sujet âgé Problématique : où penche la balance ?

8 FA et risque relatif dAVC Données épidémiologiques Données épidémiologiques ESC Guidelines 2006 Europace 2006; 8 :

9 Le risque thromboembolique de la FA Fragmingham Heart Study - 15,0 % d AVC associés à une FA mais - 6,7 % entre 50 et 59 ans 36,2 % entre 80 et 89 ans Fragmingham Heart Study - 15,0 % d AVC associés à une FA mais - 6,7 % entre 50 et 59 ans 36,2 % entre 80 et 89 ans Rôle de l âge Wolf et coll. Arch. Intern. Med. 1987, 147 :

10 Le risque thromboembolique de la FA Copenhagen Stroke Study Copenhagen Stroke Study Rôle de l âge Jorgensen et coll. Stroke 1996, 27 : % patients en FA Age FA au moment de l AVC, influence de l âge

11 Le risque thromboembolique de la FA FA paroxystique* (< 7 j, le + souvent < 24 h) (se termine spontanément) FA persistante* ( > 7 j) (Ne se termine pas spontanément) FA permanente (échec CEE ou non tenté) * Peuvent être récidivantes Indépendant du type de FA ESC Guidelines 2006

12 Facteurs de risque dAVC associés à la FA Haut risque - ATCD AVC, AIT, embolie systémique - RM - Prothèse valvulaire mécanique Risque modéré - Age > 75 ans - HTA - Insuffisance cardiaque congestive - FE < 35% - Diabète Faible risque ou Risque moins validé - Femme - Age entre 65 et 74 ans - Maladie coronarienne - Hyperthyroïdie ESC Guidelines 2006

13 Prévention par les AVK (méta-analyse) Réduction du risque relatif dAVC : 62% - 59% en prévention primaire - 68% en prévention secondaire Réduction du risque absolu dAVC : 3.1%/an - 2.7%/an en prévention primaire 37 patients à traiter pour éviter 1 AVC - 8.4%/an en prévention secondaire 12 patients à traiter pour éviter 1 AVC NB : Age moyen 69 ans, 20% > 75 ans Hart RG Ann Intern Med 1999; 131:

14 Prévention par lAspirine (méta-analyse) Réduction du risque relatif dAVC : 22% - 59% en prévention primaire - 68% en prévention secondaire Réduction du risque absolu dAVC : 1.7%/an - 1.5%/an en prévention primaire 67 patients à traiter pour éviter 1 AVC - 2.5%/an en prévention secondaire 40 patients à traiter pour éviter 1 AVC NB : Age moyen 70 ans, 33% > 75 ans Hart RG Ann Intern Med 1999; 131:

15 Prévention AVK / Aspirine (méta-analyse) Réduction du risque relatif dAVC : 36% Réduction du risque relatif dAVC : 49% Si on exclut SPAF II (Risque dhémorragie intracrânienne > 3x / autres études du fait dune décoagulation sous AVK surveillée par le TP avec une fourchette thérapeutique large) Réduction du risque absolu dAVC : - 0.6%/an en prévention primaire 167 patients à traiter pour éviter 1 AVC - 7.0%/an en prévention secondaire 14 patients à traiter pour éviter 1 AVC NB : Age moyen 71 ans, Hart RG Ann Intern Med 1999; 131:

16 Mortalité (méta-analyse) AVK / placebo AVK / placebo Réduction de la mortalité sous AVK Réduction de la mortalité sous AVK Réduction du risque relatif : 26% Réduction du risque relatif : 26% Réduction du risque absolu : - 1.6% / an Réduction du risque absolu : - 1.6% / an Aspirine / placebo Aspirine / placebo Pas de différence significative de mortalité Pas de différence significative de mortalité Réduction du risque relatif: 16% (NS) Réduction du risque relatif: 16% (NS) AVK / Aspirine AVK / Aspirine Pas de différence significative de mortalité Pas de différence significative de mortalité Réduction du risque relatif: 8% (NS) Réduction du risque relatif: 8% (NS) Hart RG Ann Intern Med 1999; 131:

17 Conséquences thérapeutiques Catégorie de risque Traitement recommandé Pas de facteur de risque Aspirine mg/j 1 risque modéré Aspirine mg/j ou AVK INR 2-3 (cible 2,5) Tout haut risque ou > 1 risque modéré AVK INR 2-3 (cible 2,5*) ESC Guidelines 2006 * Cible INR > 2.5 si prothèse mécanique

18 Risque hémorragique des Antithrombotiques (méta-analyse) AVK / placebo AVK / placebo Pas de différence significative pour les hémorragies intracraniennes (0.3% par an / 0.1% par an) Pas de différence significative pour les hémorragies intracraniennes (0.3% par an / 0.1% par an) Augmentation du risque absolu dhémorragies extracraniennes (0.3%/an) Augmentation du risque absolu dhémorragies extracraniennes (0.3%/an) Aspirine / placebo Aspirine / placebo Pas de différence significative pour les hémorragies intracraniennes (0.2% par an sous Aspirine) Pas de différence significative pour les hémorragies intracraniennes (0.2% par an sous Aspirine) Pas de différence significative pour les hémorragies extracraniennes (0.2% par an sous Aspirine) Pas de différence significative pour les hémorragies extracraniennes (0.2% par an sous Aspirine) AVK / Aspirine AVK / Aspirine Risque relatif dhémorragies intracraniennes : x 2.1 Risque relatif dhémorragies intracraniennes : x 2.1 Risque relatif dhémorragies extracraniennes : x 2.0 (augmentation du risque absolu de 0.2% par an) Risque relatif dhémorragies extracraniennes : x 2.0 (augmentation du risque absolu de 0.2% par an) Hart RG Ann Intern Med 1999; 131:

19 Cumulative incidence of major bleeding (Numbers below graph are the number of patients without bleeding who continued on warfarin at that time point) Hylek et al, Circulation 2007; 115 : RR : 2.75 p = % 4.75% n = 472 patients Age et risque hémorragique des AVK

20 Pharmacovigilance > 1% des adultes français sous AVK (estimation 2007: ) > 1% des adultes français sous AVK (estimation 2007: ) Enquête Centres régionaux de pharmacovigilance juillet 2003 Enquête Centres régionaux de pharmacovigilance juillet % dhommes, 39% de femmes 61% dhommes, 39% de femmes âge moyen 67,3 ans, médiane 70 ans, âge moyen 67,3 ans, médiane 70 ans, ils reçoivent en moyenne 4,52 médicaments associés ils reçoivent en moyenne 4,52 médicaments associés 61% reçoivent des traitements associés nécessitant des précautions demploi et 8% des co-prescriptions déconseillées. 61% reçoivent des traitements associés nécessitant des précautions demploi et 8% des co-prescriptions déconseillées. Préviscan 72%, Simtrom Minisintrom 21%, Coumadine 6% Préviscan 72%, Simtrom Minisintrom 21%, Coumadine 6% hospitalisations/an pour complication hémorragique hospitalisations/an pour complication hémorragique 8% des hospitalisations en neurochirurgie pour hémorragie cérébro- méningée ou médullaire 8% des hospitalisations en neurochirurgie pour hémorragie cérébro- méningée ou médullaire

21 Pharmacovigilance Enquêtes des Centres Régionaux de pharmacovigilance : Pas de progrès au cours des 10 dernières années malgré les campagnes de sensibilisation (Afssaps), AVK 1 ière cause dhospitalisation pour EI dun médicament AVK 1 ière cause dhospitalisation pour EI dun médicament 1998: 13.0% 1998: 13.0% 2007: 12.3% 2007: 12.3% Le risque hémorragique est maximal : Le risque hémorragique est maximal : à linstauration du traitement à linstauration du traitement lors dassociations médicamenteuses lors dassociations médicamenteuses Le risque hémorragique des AVK augmente avec lâge Le risque hémorragique des AVK augmente avec lâge x 1,75 après 70 ans x 1,75 après 70 ans

22 Que font les médecins ? Euro Heart Survey on AF Euro Heart Survey on AF Grande variabilité des pratiques Grande variabilité des pratiques Eur Heart J 2005; 26 : patients en FA, 35 pays 182 hôpitaux

23 Que font les médecins ? Euro Heart Survey on AF Euro Heart Survey on AF Eur Heart J 2005; 26 : According to the ACC/AHA/ESC Guidelines 5533 patients en FA, 35 pays 182 hôpitaux

24 Que font les médecins ? Motifs avancés pour ne pas prescrire dAVK : Motifs avancés pour ne pas prescrire dAVK : Motif médical de non prescription des AVK (en sortie dhôpital) Total(n=199) < 80 ans (n=76) > 80 ans (n=123) Hémorragie actuelle ou passée 33%42%28% Chutes32%18%41% Refus patient / ATCD mauvaise observance 14%17%11% Troubles cognitifs 3%1%4% Alcoolisme2%5%0% Maladie évoluée, soins de confort 8%5%10% Autres8%11%7% Hylek EM Stroke 2006; 37 :

25 Que font les médecins Impact dune expérience négative sur les pratiques : Impact dune expérience négative sur les pratiques : A la suite dun accident hémorragique sous AVK les médecins réduisent significativement leurs prescriptions dAVK dans les 3 mois suivants A la suite dun accident hémorragique sous AVK les médecins réduisent significativement leurs prescriptions dAVK dans les 3 mois suivants A la suite dun AVC ischémique chez un patient en FA non traité par AVK les médecins ne modifient pas leurs pratiques A la suite dun AVC ischémique chez un patient en FA non traité par AVK les médecins ne modifient pas leurs pratiques Chudhry NK BMJ 2006; 332 :

26 FA du sujet âgé Comment sen sortir ?

27 Mieux définir le risque individuel thromboembolique de la FA Mieux définir le risque individuel thromboembolique de la FA Mieux définir le risque individuel hémorragique des AVK Mieux définir le risque individuel hémorragique des AVK Mieux équilibrer individuellement lINR Mieux équilibrer individuellement lINR Guetter larrivée des nouvelles thérapeutiques Guetter larrivée des nouvelles thérapeutiques

28 Score CHADS 2 (Congestive heart failure, Hypertension, Age > 75, Diabetes mellitus,, prior Stroke or transient ischemic attack) CHADS 2 Points Insuffisance cardiaque congestive 1 Hypertension artérielle 1 Age > 75 ans 1 Diabète1 ATCD d AVC ou dAIT 2 Gage BF JAMA 2001; 285 :

29 Risque absolu dAVC ischémique Score CHADS 2 FA non valvulaire (en labsence danticoagulant)

30 Score HEMORR2HAGES HEMORR2HAGESPoints Maladies Hépatiques et Rénales 1 Alcoolisme1 Affections Malignes 1 Age > 75 ans 1 Thrombopénie1 Risque de récidive hémorragique 2 HTA non contrôlée 1 Anémie1 Facteur génétique (CYP 2C9) 1 Risque excessif de chute ou maladie neuropsychiatrique 1 AVC1 Gage BF Am Heart J 2006; 151 :

31 Score HEMORR2HAGES HEMORR2HAGESscore Incidence des hémorragies* % / an > 5> 5> 5> Tous scores confondus 4.9** Gage BF Am Heart J 2006; 151 : * Établi à partir dune cohorte de3932 patients en FA dont 1604 sous AVK, 660 sous Aspirine, 1527 sans traitement ** 5.9 % : an sous Aspirine, 5.1 % / an sans traitement (NS)

32 INR et risque hémorragique des AVK

33 Le risque hémorragique des AVK avec lintensité de lanticoagulation: avec lintensité de lanticoagulation: x 1,4 / point dINR x 1,4 / point dINR x 2 / point dINR au-dessus de 4 x 2 / point dINR au-dessus de 4 avec linstabilité de lanticoagulation avec linstabilité de lanticoagulation Variations importantes de lINR au cours du traitement = facteur prédictif daccidents hémorragiques Variations importantes de lINR au cours du traitement = facteur prédictif daccidents hémorragiques avec la durée de lanticoagulation avec la durée de lanticoagulation Risque hémorragique + important les 3 premiers mois Risque hémorragique + important les 3 premiers mois

34 Mieux équilibrer lINR par lauto mesure

35 Lautomesure de lINR (1) Méta analyse de 14 études Méta analyse de 14 études 3049 patients 3049 patients Réduction des évènements thromboemboliques Réduction des évènements thromboemboliques OR = 0,45 (IC 95% = 0,30-0,68) OR = 0,45 (IC 95% = 0,30-0,68) Réduction de la mortalité Réduction de la mortalité OR 0,61 (IC 95% = 0;38-0,98) OR 0,61 (IC 95% = 0;38-0,98) Réduction des évènements hémorragiques majeurs Réduction des évènements hémorragiques majeurs OR = 0,65 (IC 95% = 0,42-0,99) OR = 0,65 (IC 95% = 0,42-0,99) Pas de différence concernant les hémorragies mineures Pas de différence concernant les hémorragies mineures Les patients capables dassurer une autosurveillance de leur TTT font moins dévènements TE et ont une mortalité plus faible que ceux qui nassurent que l automesure Les patients capables dassurer une autosurveillance de leur TTT font moins dévènements TE et ont une mortalité plus faible que ceux qui nassurent que l automesure Heneghan C. Lancet, 2006 ; 367 :

36 Lautomesure de lINR (2) Tous les patients ne sont pas éligibles Tous les patients ne sont pas éligibles 62% (31- 88%) des patients ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre part à lévaluation de leur traitement 62% (31- 88%) des patients ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre part à lévaluation de leur traitement 22% (9 - 43%) des patients considérés comme éligibles savèrent finalement incapables de la réaliser 22% (9 - 43%) des patients considérés comme éligibles savèrent finalement incapables de la réaliser Le taux de patients exclus est plus important dans les études concernant les patients les plus âgés (âge moyen 75 ans) Le taux de patients exclus est plus important dans les études concernant les patients les plus âgés (âge moyen 75 ans)

37 Lautomesure de lINR (3) Prélèvement sanguin capillaire (la technique de recueil est plus exigeante que pour la glycémie capillaire) Prélèvement sanguin capillaire (la technique de recueil est plus exigeante que pour la glycémie capillaire) Nécessite une éducation du patient Nécessite une éducation du patient 3 Autotests ont obtenu la norme « CE » : 3 Autotests ont obtenu la norme « CE » : CoaguChek Roche Diagnostics CoaguChek Roche Diagnostics ProTime ITC ProTime ITC INRatio HemoSense INRatio HemoSense commercialisé en France commercialisé en France Indiqué par la HAS en cardiopédiatrie depuis le 18/04/07 Indiqué par la HAS en cardiopédiatrie depuis le 18/04/07

38 Lautomesure de lINR (4) Etude 4A (Apport dun Appareil dAutomesure de lAnticoagulation) Etude 4A (Apport dun Appareil dAutomesure de lAnticoagulation) Essai randomisé multicentrique français (24 centres) Essai randomisé multicentrique français (24 centres) Population opérée récemment pour pose prothèse valvulaire mécanique Population opérée récemment pour pose prothèse valvulaire mécanique Groupe 1 : stratégie classique (350 patients) Groupe 1 : stratégie classique (350 patients) INR au moins 1x /mois au laboratoire INR au moins 1x /mois au laboratoire Adaptation par le médecin traitant Adaptation par le médecin traitant Groupe 2 : stratégie dauto mesure (700 patients) Groupe 2 : stratégie dauto mesure (700 patients) Automesure à domicile par le patient Automesure à domicile par le patient CoaguChek XS (Roche) ou INRatio (Hemosense) (350 patients chacun) CoaguChek XS (Roche) ou INRatio (Hemosense) (350 patients chacun) Autoponction Autoponction Adaptation par le médecin traitant Adaptation par le médecin traitant INR 1x /mois au laboratoire mais le médecin ne tient compte de ce résultat que si INR en dehors de la zone de sécurité générale (1.5 – 5.0) INR 1x /mois au laboratoire mais le médecin ne tient compte de ce résultat que si INR en dehors de la zone de sécurité générale (1.5 – 5.0) Inclusions : Mai 2007 – Novembre 2008 Inclusions : Mai 2007 – Novembre 2008 Suivi : 18 mois Suivi : 18 mois

39 Lautomesure de lINR (5) Etude 4A (Apport dun Appareil dAutomesure de lAnticoagulation) Etude 4A (Apport dun Appareil dAutomesure de lAnticoagulation) Consultation dans le centre médicochirurgical à la 6° semaine Consultation dans le centre médicochirurgical à la 6° semaine Consultation chez cardiologue avec ECG et Echo à 6 et 12 mois Consultation chez cardiologue avec ECG et Echo à 6 et 12 mois Éducation thérapeutique aux AVK au cours de lhospitalisation Éducation thérapeutique aux AVK au cours de lhospitalisation Éducation à lutilisation de lappareil pour le groupe dautomesure Éducation à lutilisation de lappareil pour le groupe dautomesure Validation de la formation lors de la consultation de la 6° semaine Validation de la formation lors de la consultation de la 6° semaine Objectif principal : Objectif principal : démontrer lintérêt médico-économique de lautomesure démontrer lintérêt médico-économique de lautomesure Objectifs secondaires : Objectifs secondaires : Incidence des complications liées aux AVK (Hémorragies, accidents TE, Décès) Incidence des complications liées aux AVK (Hémorragies, accidents TE, Décès) Proportion des INR mensuels dans la fourchette cible Proportion des INR mensuels dans la fourchette cible Qualité de vie et satisfaction du patient Qualité de vie et satisfaction du patient Capacité du patient à être autonome par lautomesure Capacité du patient à être autonome par lautomesure Résultats attendus : début 2010 Résultats attendus : début 2010

40 - ACTIVE W Aspirine-Clopidogrel / Warfarine patients - Critère principal : AVC, décès vasculaire,IDM, embolies systémiques RR = 1,45 - Critères secondaires AVC : RR = 1,75 Embolies systémiques : RR = 4,13 Pas de différence pour IDM et décès Pas de différence sur le risque hémorragique RR = 1,06 Alternatives aux AVK

41 Alternatives futures aux AVK Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) Étude AMADEUS Étude AMADEUS 4576 patients 4576 patients FA avec au moins 1 autre FR dAVC FA avec au moins 1 autre FR dAVC ( ATCD dAVC ou dAIT, ATCD embolique systémique, HTA, Dysfonction VG, âge > 75 ans, âge entre 65 et 75 ans et diabète ou coronaropathie) ( ATCD dAVC ou dAIT, ATCD embolique systémique, HTA, Dysfonction VG, âge > 75 ans, âge entre 65 et 75 ans et diabète ou coronaropathie) Idraparinux 1 x 2,5 mg SC / semaine / Warfarine adaptée à lINR (2-3) Idraparinux 1 x 2,5 mg SC / semaine / Warfarine adaptée à lINR (2-3) Essai de non infériorité randomisé en ouvert Essai de non infériorité randomisé en ouvert Essai arrêté avant son terme en raison Essai arrêté avant son terme en raison déséquilibre dans les taux de saignement déséquilibre dans les taux de saignement faible taux dévènements faible taux dévènements

42 Alternatives futures aux AVK Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) Étude AMADEUS Étude AMADEUS Critère principal : AVC (ischémiques hémorragiques et non définis), embolies systémiques: Critère principal : AVC (ischémiques hémorragiques et non définis), embolies systémiques: Idraparinux : 0,9%, Warfarine : 1,3%, p = 0,007 Idraparinux : 0,9%, Warfarine : 1,3%, p = 0,007 Saignements cliniquement importants: Saignements cliniquement importants: Idraparinux : 19,7%, Warfarine : 11,3%, p < 0,0001 Idraparinux : 19,7%, Warfarine : 11,3%, p < 0,0001 Plus importants chez les insuffisants rénaux et les sujets âgés Plus importants chez les insuffisants rénaux et les sujets âgés Pas de différence en terme de mortalité toutes causes confondues Pas de différence en terme de mortalité toutes causes confondues XXI e congrès International Society on Thrombosis and Haemostasis, juillet 2007

43 Alternatives futures aux AVK Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) Idraparinux ( analogue synthétique pentasaccharide anti Xa) BOREALIS-AF BOREALIS-AF Complément détude faisant suite à AMADEUS Complément détude faisant suite à AMADEUS Randomisée,double aveugle, double placebo Randomisée,double aveugle, double placebo Ajustement de la dose de lIdraparinux en fonction de lâge et de la fonction rénale Ajustement de la dose de lIdraparinux en fonction de lâge et de la fonction rénale Traitement entre 6 mois et 2 ans Traitement entre 6 mois et 2 ans Etude en cours Etude en cours

44 Xim é lagatranXim é lagatran - SPORTIF III + SPORTIF V - SPORTIF III + SPORTIF V (Stroke Prevention using the Oral Thrombin Inhibitor in Patients with non valvular AF) (Stroke Prevention using the Oral Thrombin Inhibitor in Patients with non valvular AF) Risque AVC, embolies syst é miques, saignements majeurs et d é c è s Risque AVC, embolies syst é miques, saignements majeurs et d é c è s RR : 1,16 sous Xim é lagatran (p = 0,038) RR : 1,26 pour les saignements majeurs 2006 : Abandon du Xim é lagatran en raison d une h é patotoxicit é Alternatives aux AVK

45 Alternatives futures aux AVK Dabigatran etexilate (Rendix ® Boehringer Ingelheim) Dabigatran etexilate (Rendix ® Boehringer Ingelheim) Étude RE-LY Étude RE-LY Étude randomisée versus Warfarine Étude randomisée versus Warfarine 2 doses évaluées : 2 x 100 mg/j et 2 x 150 mg/j 2 doses évaluées : 2 x 100 mg/j et 2 x 150 mg/j Fa non valvulaire et au moins 1 facteur de risque Fa non valvulaire et au moins 1 facteur de risque Evaluation de leffet sur les AVC et embolies systémiques Evaluation de leffet sur les AVC et embolies systémiques patients patients 3 ans de suivi 3 ans de suivi Exclusion des patients ayant une pathologie hépatique active incluant une élévation des transaminases > 2 x la normale Exclusion des patients ayant une pathologie hépatique active incluant une élévation des transaminases > 2 x la normale

46 Alternatives futures aux AVK Rivaroxaban (Bay ) Rivaroxaban (Bay ) ROCKET-AF ROCKET-AF Étude de non infériorité versus Warfarine Étude de non infériorité versus Warfarine Prévention des AVC et des embolies systémiques dans la FA non valvulaire chez des patients à haut risque Prévention des AVC et des embolies systémiques dans la FA non valvulaire chez des patients à haut risque ATCD dAVC ou dAIT ou daccident embolique à point de départ cardiaque ATCD dAVC ou dAIT ou daccident embolique à point de départ cardiaque ou ou 2 Facteurs de risque (âge > 75 ans, HTA, IC, Diabète) 2 Facteurs de risque (âge > 75 ans, HTA, IC, Diabète) Environ patients dans 46 pays Environ patients dans 46 pays Début des inclusions : Décembre 2006 Début des inclusions : Décembre 2006 Durée prévue de létude: 3 ans Durée prévue de létude: 3 ans

47 Alternatives futures aux AVK Apixaban (BMS) Apixaban (BMS) ARISTOTLE Clinical Trial ARISTOTLE Clinical Trial Apixaban versus Warfarine Apixaban versus Warfarine FA non valvulaire et Facteurs de risque dAVC FA non valvulaire et Facteurs de risque dAVC patients patients 3 ans ( ) 3 ans ( )


Télécharger ppt "AVK et FA du sujet âgé Rapport bénéfice / risque Michel Chuzeville Hôpital Antoine Charial, CHU Lyon."

Présentations similaires


Annonces Google