La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anticoagulants oraux Optimiser lobservance, Comment faire en pratique ? C. Bal dit Sollier, Clinique des Anticoagulants IdF, N. Lazimi, MG.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anticoagulants oraux Optimiser lobservance, Comment faire en pratique ? C. Bal dit Sollier, Clinique des Anticoagulants IdF, N. Lazimi, MG."— Transcription de la présentation:

1 Anticoagulants oraux Optimiser lobservance, Comment faire en pratique ? C. Bal dit Sollier, Clinique des Anticoagulants IdF, N. Lazimi, MG

2 Lobservance cest : Cest la prise régulière du traitement AVK Mais aussi la réalisation régulière des contrôles INR la concordance entre le comportement d'un patient et les prescriptions médicales, médicamenteuses ou non, qui lui ont été recommandées. Lobservance des traitements anticoagulants

3 Quelle est lobservance «théorique» des anticoagulant oraux Meilleure que pour les autres médicaments cardio-vasculaires Meilleure que pour les autres antithrombotiques Parce que le suivi INR des patients réalise Un suivi des prises Une raison de prendre régulièrement son traitement Parce que ces patients font (ou devraient faire) lobjet dune éducation sérieuse et répétée Parce que lorsque lon explique le traitement anticoagulant au patient: le plus souvent il y adhère et fait particulièrement attention Quelquefois refuse le traitement et alors cette inobservance « programmée » devrait être une cause de suspension de traitement par le prescripteur.

4 ISAM : Questionnaire patient (n=278) Source : MG : 65 % Spécialiste : 54 % Temps : initiation : 14 min (0-60) renouvellement : 4 min (0-30) Informations sur le traitement Connaissance de lINR cible 56% patients 44 % ne le connaissent pas Valeurs cibles : [2,1-3,3] 56 % peuvent citer lINR à ne pas dépasser INR : 3,6 Prise du traitement AVK 81 % jamais doubli du traitement 19 % oublient 99,6 % connaissent leur dose dAVK 52 % dose variable en fonction des jours nb de changement de dose/ 12 mois = 2,3 [0-19] Contraintes liées au traitement beaucoup 7,7 un peu 16,5 non, pas beaucoup 25 % non, pas du tout 51 % 24 % 26 % ont eu des saignements anormaux hématome : 51 % épistaxis : 33 % rectorragie : 10 % hématurie : 10 %

5 Lobservance « réelle » : Comment la quantifier ? Questionnaire au patient Etude ISAM Moyen plus scientifique « pilulier électronique » The role of compliance as a cause of instability in oral anticoagulant therapy Van dert Meer, and Rosendaal, Br J Haem, 1997 Devant la difficulté de mesurer lobservance réelle, on peut lapprocher pour les tt AVK à la mesure du temps passé dans la zone dINR cible

6 Importance du suivi et de la qualité du tt AVK pdt les 3 premiers mois de tt Palareti G. et al J Thromb Haemost. 2005: 3: N= h ETEV idiopathique Fin AVK 21 mois 14.1% de récidive TEV 8.5% patient-année Ceux du quintile supérieur de mauvaise surveillance (INR <1.5 et en dehors du range 2-3) ont un RR de récidive à 2.77 en multivariée

7 < – 3.0>3.0 ISAM France n= / / /-27 PG N= Time in INR range Pourcentage de temps de lINR dans la zone cible

8 Causes de non-observance Rythme pluri-quotidien de prise du tt AVK Mismetti & al. Fundam Clin Pharmacol. 1998;12(6): Posologie quotidienne alternée (sur deux jours voire sur trois jours) La posologie différente pendant les WE est une « mal-observance » médicalement induite (erreur de prescription du médecin pas la faute du malade) Age et les troubles cognitifs La plurimédication La non ou mauvaise éducation

9 Comment améliorer lobservance du malade sans trouble cognitif LEDUCATION Connaissance par le patient de la spécificité du tt AVK parmi les autres traitements Ordonnance reprenant un calendrier Prise à heure régulière avec un moyen de noter la prise (pilulier, calendrier) Règles de reprise en cas doubli ou de dérèglement horaire (voyage long) Implication du patient dans le suivi INR (automesure) Clinique des Anticoagulants

10 Comment améliorer lobservance des patients atteints de troubles cognitifs Préparation du pilulier par un soignant à domicile ou un membre de la famille pharmacie Prise du traitement en présence du soignant à domicile ou du membre responsabilisé (et éduqué) de la famille

11 Léducation Allenet B & Bosson JL, Grenoble

12 Léducation Allenet B & Bosson JL, Grenoble

13 Léducation Groupe Témoin Groupe Éduqué Allenet B & Bosson JL, Grenoble

14 Lauto-mesure

15 Les cliniques des Anticoagulants Qu est-ce qu une Clinique des Anticoagulants ? aide à la prescription des anticoagulants. Structure d é ducation du patient. Aide dont l efficacit é a é t é d é montr é e dans d autres pays europ é ens (Hollande, Italie)

16 Ansell J et al International Journal of Cardiology 99 (2005) 37– 45

17 La clinique des anticoagulants IdF Depuis 2004, une clinique des anticoagulants existe en IdF. Clinique des Anticoagulants IdF : Projet Ville-Hôpital travailler avec le R é seau Paris Nord. Impliquer TOUS les partenaires de l anticoagulation :m é decins (g é n é ralistes,sp é cialistes),biologistes, infirmiers. pharmaciens. Signature d une Charte CAC Aide plus particuli è re pour les patients difficiles à anticoaguler Aide pour tous les anticoagulants/ antithrombotiques/associations des deux Moyens d é velopp é s sp é cifiques à ce projet : logiciel r é seau, site WEB (en cours)

18 La CAC en pratique Outils CAC Expertise Logiciel daide à la prescription développé spécifiquement par et pour cette CAC Dossier informatisé du patient (traitement associé, pathologie intercurrentes…) Fonctionnement en mode réseau Évolutivité (système expert) Multi-molécules (besoin spécifiquement français) PATIENT LAM (Charte CAC) Contrôle INR Résultat INR CAC MEDECIN GENERALISTE REFERENT (Charte CAC) Pharmacien (Charte CAC) Infirmière (Charte CAC) Conseil thérapeutique : Dose AVK + date prochain contrôle Prescription AVK

19 En pratique, vous avez besoin dun conseil ponctuel vous souhaitez que votre patient participe à une séance déducation vous souhaitez que lanticoagulation de votre patient soit pris en charge par la CAC Tél à la CAC Tél / / Dr S. PRUVOT Tél (24h/24h)


Télécharger ppt "Anticoagulants oraux Optimiser lobservance, Comment faire en pratique ? C. Bal dit Sollier, Clinique des Anticoagulants IdF, N. Lazimi, MG."

Présentations similaires


Annonces Google