La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité pharmaceutique IndustriAll: GlaxoSmithKline (GSK) Alfons De Potter Vice-Président CSCBIE Penidis Dimitra Service études CSCBIE Mars 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité pharmaceutique IndustriAll: GlaxoSmithKline (GSK) Alfons De Potter Vice-Président CSCBIE Penidis Dimitra Service études CSCBIE Mars 2014."— Transcription de la présentation:

1 Comité pharmaceutique IndustriAll: GlaxoSmithKline (GSK) Alfons De Potter Vice-Président CSCBIE Penidis Dimitra Service études CSCBIE Mars 2014

2 GSK au niveau européen Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014

3 3 Multinationale dorigine britannique (Ind. Pharmaceutique). Créée le 27 décembre 2000 par la fusion de Glaxo Wellcome et SmithKline Beecham pour $75,9 milliards. 3 grandes filiales: GSK Pharma, GSK Santé Grand Public, GSK Biologicals. Mission (devise) : Protecting Human Kind (Protection du genre humain). Emploie plus de personnes dans 116 pays, dont plus de chercheurs. Occupe une place prépondérante en vaccinologie. Classée, en 2013, 17 ème parmi les 20 entreprises les plus innovantes du monde. Dépenses en R&D 6,3 milliards soit 15 % de son CA (chiffres 2013). GlaxoSmithKline - Infos générales

4 4 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Le monde est en évolution constante et rapide qui génère une grande compétitivité internationale. Cette compétitivité a un impact négatif sur les exportations. Lenjeu économique, pour GSK et les autres groupes pharmaceutiques occidentaux, est de simplanter durablement dans les pays émergents, dont les achats annuels de médicaments (15 euros par habitant en moyenne aujourdhui) connaîtront une croissance forte. GSK espère ainsi compenser la baisse des remboursements publics de médicaments au sein de lOCDE (et la perte de marges bénéficiaires face aux plans daustérité des états européens). « Obamacare » a également eu un impact positif, La politique économique de GSK

5 5 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 modèle économique historique Recherche et développement Fabrication du principe actif Le modèle économique historique des grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux consiste à commercialiser des médicaments non génériques reposant sur 5 grands processus : 1. Recherche et développement dune nouvelle molécule qui, une fois trouvée, fait lobjet dun dépôt de brevet ; 2. Fabrication du principe actif du médicament, qui réclame dans certains cas des installations extrêmement pointues et une main dœuvre très qualifiée ; Fabricationformulation complète 3. Fabrication plus ou moins complexe de la formulation complète du médicament; Transport et distribution Marketing et promotion 4. Transport et distribution des médicaments, dont le coût est marginal par rapport aux processus précédents ; 5. Marketing et promotion des médicaments. La politique économique de GSK

6 6 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 La crainte des laboratoires nord-américains et européens: lémergence dune forte concurrence issue des pays émergents. Ces derniers maîtrisent à moindre coûts les processus 3 et 4 de la production de médicaments. En principe, un médicament est protégé commercialement par le brevet. Cependant, certains pays comme lInde interprète souvent restrictivement la notion de « propriété intellectuelle ». On assiste à une véritable « guerre des brevets » avec de nombreux procès avec de grands laboratoires pharmaceutiques. Accord OMC : accès aux médicaments essentiels et vitaux -> permet la concurrence des génériques. La politique économique de GSK

7 7 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Application de prix équitables pour les pays émergents. De nombreux autres facteurs poussent les laboratoires pharmaceutiques à se remettre en cause: les coûts de R&D et de production qui senvolent avec le développement des biotechnologies, des réglementations européennes drastiques, la montée de la contrefaçon, les plans daustérité européen, … Pour restaurer sa compétitivité, GSK a instauré en février 2013 son programme de réduction des coûts, des activités de production et de R&D en Europe. Il espère que cette restructuration lui permettra d'économiser plus de millions deuros par an d'ici /2013: vente de son activité thrombose à Aspen (Afrique du Sud). La politique économique de GSK

8 GSK au niveau belge Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014

9 9 Activité principale tourne autour des vaccins (anti-cancers, anti- tabac, …) GSK Biologicals SA est présente dans le Top 3 des société belges. Bénéficie dune réputation internationale. Entreprise « end-to-end » (de la R&D à la commercialisation). Age moyen des travailleurs en 2012: 38 ans et 8 mois. 63% des travailleurs, en 2012, avaient moins de 10 ans dancienneté chez GSK Biologicals SA (turn over). o Ancienneté moyenne des ouvriers : 8 ans et 7 mois o Ancienneté moyenne des employés: 9 ans et 8 mois o Ancienneté moyenne des cadres : 8 ans GlaxoSmithKline Biologicals SA Infos générales

10 10 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Effectifs en Belgique Effectif a connu une progression de près de 28% de 2008 à 2013.

11 11 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 GSK Biologicals SA et labsenteisme

12 12 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 GSK Biologicals SA et labsenteisme Causes de ces taux dabsentéisme sont nombreuses, en voici quelques-unes: De nombreux travailleurs se voient recalés aux test de visions (C3.2 médical); Travail en sous –effectifs est générateur de grandes pressions au travail. Cela se traduit par des burn-out ; Flexibilité à outrance; …

13 13 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 GSK Biologicals SA poursuit sa stratégie en vue dassurer sa croissance économique. Pour ce faire, la « flexibilité » reste au centre de ses préoccupations. GSK Biologicals SA se tourne également de plus en plus vers les économies émergentes, lEurope étant devenue économiquement moins attractive (seuil de vaccination maximal atteint, peu de croissance européenne offre peu de perspectives, …) Elle poursuit sa stratégie daccroissement de ses ventes de vaccins dans les pays émergents. Ces derniers réclament non seulement des vaccins à prix réduits mais aussi linstallation dusines de packaging dans leur pays (comme en Inde). Cela impacte aussi grandement sur les coûts et la productivité du groupe. La politique économique de GSK Biologicals SA

14 14 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Elle a effectué de gros investissements dans dénormes machines (ex: de packaging) pour les blockbusters il y a cinq ans. Stratégie des pays « Back up »: investissements et délocalisations phasées de certaines activités de production : St-Amand-Les-Eaux (production de packaging avec des lots de doses); Production du vaccin « synflorix » vers Singapoure (mais capacité maximale atteinte-> prolongation jusque 2020 dun site belge pour éviter toute rupture de stock); Lancement dun nouveau bâtiment à Wavre. Au-delà des pays émergents, GSK Biologicals SA est très conscient de lénorme potentiel que représente les USA (bonnes performances). La politique économique de GSK Biologicals SA

15 15 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Mise en place dune restructuration en douceur (départs naturels). Anticipation de lharmonisation des statuts : attribution dun salaire mensuel aux ouvriers mais création dun nouveau statut, celui de cadres (nouvelle discrimination). Difficulté: trouver de la main dœuvre qualifiée dans les métiers de maintenance et de mesures (elle envisage la sous-traitance). Ces métiers sont en pénurie sur le marché de lemploi et comme GSK noffre pas de CDI, il est difficile dengager ou de conserver ses travailleurs. Inquiétude des travailleurs : grand turn-over au niveau des dirigeants de lentreprise (cette instabilité crée des inquiétudes. Ces changements saccompagnent toujours de changement au niveau du management.) La politique sociale de GSK Biologicals SA

16 16 Comité pharmaceutique IndustriAll – 6 mars 2014 Constats : étiolement du bien-être des travailleurs Travail en sous-effectifs qui pressurise les travailleurs. Flexibilité à outrance: 441 départs sur lannée 2013 (161 fin contrats temporaires, 178 départs volontaires, 77 licenciements et 25 retraites). Départs compensés partiellement par des engagements de CDD. Lentreprise doit faire face à une perte de son expertise et à une surcharge de travail pour les travailleurs qui doivent former les nouveaux. Lors de la visite dun site de St-Amand, GSK a cadré la visite pour empêcher tout contact entre les travailleurs et la délégation. La politique sociale de GSK


Télécharger ppt "Comité pharmaceutique IndustriAll: GlaxoSmithKline (GSK) Alfons De Potter Vice-Président CSCBIE Penidis Dimitra Service études CSCBIE Mars 2014."

Présentations similaires


Annonces Google