La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARGUMENTAIRE POUR UNE ( des) COMMUNICATIONs SCIENTIFIQUEs DE LŒUVRE DE XAVIER B. carre Décembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARGUMENTAIRE POUR UNE ( des) COMMUNICATIONs SCIENTIFIQUEs DE LŒUVRE DE XAVIER B. carre Décembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 ARGUMENTAIRE POUR UNE ( des) COMMUNICATIONs SCIENTIFIQUEs DE LŒUVRE DE XAVIER B. carre Décembre 2004

2 1 –Le concept hyper fondamental de lACCORD 4 –Le concept dun génome de lUnivers observable 7 –Le concept dune indissociabilité : - expression physique des objets réels – expression mathématique des formes virtuelles 8 –Le concept de lasymétrie générative 5 –Le concept du servo pilote de lUnivers Nouvel Outillage conceptuel = nouvelle EPISTEMOLOGIE Nouvelle science = CYBERSCIENCE Des théories TNN TGN Des modèles Une théorie globale Théorie du Sens Des modèles Xavier SALLANTIN Les points clés résultats de ses recherches 6 -Le concept de la LOGIQUE TRIALECTIQUE 2 – le concept de lindissociabilité - dun univers inconnaissable - de notre univers connaissable observable 3 – Le Concept du déploiement simultané et interactif - dun « Cône » dexplosion dentropie - dun « Cône » dexplosion néguentropique

3 Evolution locale Terre… Complexification* croissante de lhistoire naturelle Accords croissants Entre éléments de la nature Entre êtres de la culture 1 - Particules MATIERE 2 - Molécules VIE 3 - Neurones PENSEE-CONSCIENCE Complexification* croissante de lhistoire culturelle 4 – Organisations – civilisations humaines Globalement, Toujours plus harmonieuses ! ACCORD Grandeur hyper fondamentale 0 – expression de lAccord 1 – signification de lAccord 2 – expression de sa croissance Désaccord croissant : Entropie Accord croissant néguentropie Entropie : quantité dordre quantité daccord 1 –Le concept hyper fondamental de lACCORD Un critère physique La résonnance = réussite de laccord

4 2 – le concept de lindissociabilité - dun univers inconnaissable - de notre univers connaissable - observable ACCORD Grandeur hyper fondamentale 2 univers 0 – expression de lAccord « Quelque chose plutôt que rien » univers inconnaissableunivers connaissable - observable = Vide quantique

5 1 – signification de lAccord 2 – expression de sa croissance ACCORD Grandeur hyper fondamentale Désaccord croissant : Entropie Accord croissant néguentropie 2 « cônes » dévolution « Cône » dexplosion dentropie divergent Expansion de lunivers « Cône » dimplosion néguentropique convergent Vers lAccord total = Unification 3 – le Concept du déploiement simultané et interactif - dun « Cône » dexplosion dentropie - dun « Cône » dexplosion néguentropique Entropie : quantité dordre quantité daccord quantité dinformation

6 OMÉGA T

7 croissance constatée + sélection naturelle Idée dune PROGRAMMATION Un GENOME de lUnivers ? Connaissable- observable Accord 3 composantes de laction physique A TFE T M L Équation aux dimensions Temps Masse Longueur T F E Temps Force Espace T E F Lp Fp Tp Tp, Fp, Lp = déterminations scalaires de Planck 4- Le concept dun GENOME de lunivers observable (connaissable)

8 5 – Le concept du SERVO-PILOTE de lUnivers Un GENOME de lUnivers ? Connaissable- observable A TFE Idée dun pilote Un SERVO-PILOTE ? Une direction fixée : laccord croissant Des écarts manifestés Une correction des écarts : la sélection (naturelle) Déterminisme Hasard déterminisme = 3ème voie : Hasard ET déterminisme Déterminisme dune direction mais avec liberté de choix de sen écarter Pour lEtre Humain Les 3 signification du mot SENS - direction, sens unique - sensation, les 5 sens - signification, le sens de ce mot Théorie du Sens ?

9 6 -Le concept de la LOGIQUE TRIALECTIQUE LOGIQUE ARISTOTELICIENNE Du « tiers exclus ARITHMETIQUE De la physique newtonienne LOGIQUE GODELIENNE Du « tiers inclus » Univers infini En contradiction avec le quantum daction fini de pPlanck ARITHMETIQUE GENERALISEE LOGIQUE SALLANTIN du « tiers accordeur » ACCORD Grandeur hyper fondamentale

10 7 – Le concept dune INDISSOCIABILITE : - expression physique des objets réels – expression mathématique des formes virtuelles – algébrique - géométrique ARITHMETIQUE GENERALISEE LOGIQUE SALLANTIN du « tiers accordeur » TNN Théorie de la Numérisation Naturelle TAI Théorie Algorithmique de lInformation TGN Théorie de la Géométrisation Naturelle

11 8 –Le concept de lasymétrie générative Champ magnétique Courant électrique Déplacement des électrons Génération dune force mécanique En électromagnétisme En géophysique Rotation de la terre Déplacement par les vents Génération de la force de Coriolis Cerveau gauche Cerveau droit Génération de la pensée conscience de la créativité Théologie Sciences Génération de la Vérité Dans lhistoire naturelleDans lhistoire culturelle

12 idée de Théories globales commence à être crédible. Théorie M ? Le champ de cette globalité est au minimum lUnivers observable. Avancées de toutes les sciences, physique en particulier + interdisciplinarité + transdisciplinarité Théorie globale ? - couvre toutes les disciplines - intégre toutes sciences y compris humaines. - intègre tous domaines de lactivité de lEtre Humain : les philosophies et les religions - intégrele passé = toutes théories opératoires existantes, - prévoit lavenir = des questions qui se poseront inévitablement + un certain nombre de prédictions opératoires X.SALLANTIN « La théorie du Sens » Théorie globale ? Cube des théories physiques

13 LE CUBE DES THEORIES PHYSIQUES T E F Lp Fp Tp Tp, Fp, Lp = déterminations scalaires de Planck THEORIE GLOBALE : Théorie M ? (2) NEWTON + effets relativistes (3) NEWTON + effets quantiques (4) NEWTON + effets gravitationnels G (2) Relativité Restreinte -3 h 1/c (3) Mécanique quantique (8) THEORIE du TOUT (4) Gravitation newtonienne (6) Relativité générale Mécanique newtonienne (7)Gravitation Quantique - newtonienne (5) Théorie Quantique Des champs Du genre F ? Du genre T ? Du genre E ? (5) Effets quantiques +effets relativistes (6) + effets gravitationnels + effets relativistes (7) + effets gravitationnels + effets quantiques (8) + effets gravitationnels + effets relativistes + effets quantiques (1) NEWTON

14 Ces exigences de la globalité montrent à quel point ce qui est devenu lambition de Xavier est grande, voire folle. Avec Teilhard cest une théorie de la grande Unification en Oméga qui est amorcée, avec Xavier elle serait formalisée. Ces exigences de la globalité et les conséquences pour nombre de disciplines montrent à quel point il est et sera difficile de nous faire entendre. Et pourtant la richesse du travail de Xavier devrait le permettre. Est ressenti voire reconnu que cette théorie M « aura un statut épistémologique différent du reste de la physique » XAVIER une Nouvelle EPISTEMOLOGIE En direction dune théorie globale

15 - Des 7 théories physiques (1) Mécanique newtonienne (2) Relativité Restreinte -3 (3) Mécanique quantique (4) Gravitation newtonienne (5) Théorie Quantique des champs (6) Relativité générale (7) Gravitation quantique newtonienne EXIGENCES dINTEGRATION Exigences dorientation de nouvelles théories - de la grande Unification des Forces - - des théories Des systèmes Du chaos Fractale Des cordes Des membranes … - - des Théories du hasard et Théories déterministes

16 MATHEMATIQUES –TAI…. CHIMIE BIOLOGIE SCIENCES HUMAINES - Organisation - communication - Négociation - Politique … PHILOSOPHIES - occidentales - orientales RELIGIONS - Paganisme - Judaïsme - Islamisme - Christianisme EXIGENCES dINTEGRATION

17 Des modèles opératoires scientifiques: - le servo pilote - la distillation fractionnée - les transitions de phase de la physique la catalyse chimique lœuf fécondé la métamorphose biologique la décomposition du grain de blé pour… … De multiples « analogies » prélevées dans tous les domaines de lactivité humaine : le foisonnement des analogies culturelles, qui fonctionne comme des modèles - la donation entre génération - la communication entre personnes - la négociation entre personnes - les organisations humaines La balance


Télécharger ppt "ARGUMENTAIRE POUR UNE ( des) COMMUNICATIONs SCIENTIFIQUEs DE LŒUVRE DE XAVIER B. carre Décembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google