La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les relations internationales et la promotion du Partenariat Public Privé: les perspectives de la TICAD V Koffi SODOKIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les relations internationales et la promotion du Partenariat Public Privé: les perspectives de la TICAD V Koffi SODOKIN."— Transcription de la présentation:

1 Les relations internationales et la promotion du Partenariat Public Privé: les perspectives de la TICAD V Koffi SODOKIN

2 Introduction

3 Un des principaux sujets de discussion lors de la TICAD V ( 1 er au 3 juin 2013) est la croissance économique remarquable que l'Afrique a connue au cours de ces dernières années ( 7,5% en moyenne sur les 5 dernières années et une prévision de 6% en moyenne sur ). Le fait notable est que cette croissance est conduite notamment par les initiatives du secteur privé.

4 Pour rattraper son retard sur les autres puissances émergentes, le continent africain devrait consacrer 90 milliards de dollars par an aux infrastructures pendant la décennie en cours, selon lAfrica Infrastructure Country Diagnostic (AICD). Que ce soit pour construire un centre hospitalier, exploiter une mine ou équiper un port, le partenariat public-privé peut être envisagé. La mobilisation des financement reste cependant un défi!

5 La suite de la Communication… 1.Quest ce que le PPP 2.Les perspectives de la TICAD V sur le PPP 3. Les contraintes internationales du PPP

6 I. Quest ce que le PPP Définition Derrière lappellation de Partenariat public-privé (PPP) se trouve un concept générique qui regroupe aujourdhui des formes de contrats divers. Dans sa définition générale, le PPP désigne toute relation contractuelle sur le long terme par laquelle le secteur public transfère au secteur privé tout ou partie des responsabilités de conception, de construction, de financement, dexploitation et de maintenance dune infrastructure économique ou sociale.

7 Caractéristiques Les PPP se caractérisent tous par certains points communs : leur globalité, avec un contrat intégrant la construction, lentretien, la gestion et le financement ; leur longue durée (plus de 15 ans, souvent 20 à 30 ans) ; le recours au savoir-faire du secteur privé et le transfert des risques vers celui-ci.

8 Conception globale dun PPP

9 Quelques projets internationaux ProjetsLieuCoûts Viaduc de millau (2004) France320 millions deuros Autoroute 407 (1997) Canada1 Milliard de dollars US Autoroute Yamoussokro Bouake Côte dIvoire ( en cours) 268 milliards de FCFA SEGUCETogo ( en cours)3 milliards de FCFA

10 II. Les perspectives de la TICAD sur le PPP Le Président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, à louverture du TICAD, le 1 er juin, a déclaré que « l'Afrique est le moteur de la croissance future. A 50 milliards de dollars [38 milliards d'euros], les investissements privés dépassent déjà les montants de l'aide publique au développement en 2013».

11 Un potentiel de croissance élevé en Afrique Compte tenu de la croissance économique de l'Afrique et les progrès qu'elle a accomplis dans la création d'un environnement approprié pour les affaires, les entreprises japonaises considèrent l'Afrique non seulement comme un fournisseur actuel des ressources, mais également comme un nouveau marché en pleine croissance avec un potentiel inhérent à divers secteurs, y compris le développement agricole, les télécommunications, les soins médicaux, les biens de consommation généraux, et les technologies environnementales.

12 La présence du secteur Privé nippon en Afrique Selon une enquête du Japanese External Trade Organisation (JETRO) en 2012, 67,3% des entreprises japonaises opérant en Afrique ont répondues que les affaires avec l'Afrique « augmenteront en importance » à l'avenir, et 58,7% des entreprises envisagent ou planifient d'étendre leurs activités en Afrique.

13 Impact Les initiatives nippones en Afrique ont donné lieu à des transferts de technologie aux pays d'accueil et à la création demplois localement, permettant ainsi de gagner l'estime des Africains.

14 Ainsi en 2012, le Japon a accordé à l'Afrique via la TICAD une aide de 1,3 milliard de dollars pour lutter contre les changements climatiques. Son APD à lAfrique en 2012 se situe entre 1,5 et 1,8 milliard de dollars. Ses investissements directs à létranger (IDE) en Afrique entre 2006 et 2010, sont de 5 milliards de dollars.

15 Le Japon intègre la sécurité humaine dans son approche de laide à lAfrique doù lintérêt quil accorde aux questions de pauvreté, de l'environnement et de santé. Il a ainsi fait don de 33,5 milliards de dollars au Fonds d'affectation spécial pour la sécurité humaine des Nations Unies, créé en 1999, et appuie environ 180 projets mis en œuvre par des agences du système des Nations Unies, dont plus de 50 sont destinés à lAfrique.

16 La demande des entreprises nipponnes -Un environnement daffaires libre et sécurisé. -Élimination des réglementations superflues -Facilitation de la libre circulation des personnes et des biens.

17 Les promesses du Japon (TICAD V): 24,2 milliards deuro daides publiques et privées dont 10,6 au titre de laide publique Promotion dune croissance induite par le secteur privé -Un fort soutient et un renforcement du secteur privé, tout en favorisant davantage linvestissement privé, et lamélioration du climat des investissements et les cadres juridiques et réglementaires. -Promotion du développement du commerce, du tourisme et du transfert de technologies, et aides au développement des PME. -Soutient à lintégration régionale en vue de développer le commerce intra régional et de créer de nouvelles opportunités pour le développement du secteur privé et de lemploi.

18 Appui à laccélération du développement des infrastructures En vue de renforcer les bases de la croissance, il est prévu de mettre un accent particulier sur: - les infrastructures physiques, les infrastructures humaines, et les infrastructures du savoir. - les domaines de lénergie, des transports et de lhydraulique, dans les zones urbaines et rurales, notamment grâce aux partenariats public-privé (PPP) plus dynamique.

19 -les infrastructures humaines à travers la formation professionnelle et technique en vue de développer les compétences nécessaires pour lemploi dans le secteur privé. -le renforcement des capacités dans le secteur public pour une meilleure application des politiques propices à la création dun environnement plus favorable aux entreprises. -Les centres dexcellence et une priorité à la science et à la technologie.

20 Secret nippon: Concept du Kaizen ( amélioration continue) Pour une contribution efficace du secteur privé au développement en Afrique Les ancêtres qui ont amélioré la productivité des lignes de production des usines japonaises ont appris aux opérateurs à toujours garder leurs outils près deux. Pas à trois pas, non. À portée de main. Si vous posez vos outils à 3 pas, cela vous fait 6 pas pour laller-retour. Si vous répétez lopération 50 fois dans lheure, cela fait 300 pas. Sur une journée de 8 heures de travail, cela fait 2400 pas, soit près de 2 kilomètres parcourus inutilement dans la journée.

21 Cest en accumulant ces petites actions propres au concept de « Kaizen » que les entreprises japonaises sont parvenues à produire des marchandises de qualité à bas prix. Cest ce concept qui est au centre de la révolution que les entreprises japonaises ont apportées au monde. Chaque acte incarne une sagesse pratique qui devient une technique appliquée sur le terrain.

22 Cas pratique La compagnie nationale délectricité du Kenya (Kengen), qui fait travailler plusieurs grosses sociétés japonaises, dont TTC ((Toyota Tsusho Corporation) a bénéficié dun prêt du Japon de 227 millions deuros en Ito Susumu, directeur général de la branche est- africaine de TTC évoque la philosophie du kaizen (gestion de qualité), « lamélioration continue », un système managérial basé sur le « zéro stock, zéro défaut, zéro papier, zéro panne, zéro délai (…)

23 III. Les contraintes internationales du Partenariat Public Privé ( Le pacte mondial de lONU) Lidée du pacte mondial a été évoqué par Lex Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans un discours prononcé au Forum économique mondial de Davos, le 31 janvier Il invitait les dirigeants d'entreprise à se joindre à une initiative internationale - le Pacte Mondial - qui rassemblerait les entreprises et les organismes des Nations Unies, le monde du travail et la société civile autour de neuf principes universels relatifs aux droits de l'homme, aux normes du travail et à l'environnement. La phase opérationnelle du Pacte a été lancée au Siège de l'ONU à New York, le 26 juillet Depuis le 24 juin 2004, le Pacte Mondial compte les principes suivants:

24 Global Compact/Impact Mondial de lONU ( environ 7000 Entreprises en 2012) Droits de lHommeDroit du TravailEnvironnementLutte contre la corruption Respecter et promouvoir la protection du droit international relatif au droit de lhomme Respecter la liberté dassociation et reconnaître le droit de négociation collective Application de lapproche de précaution face aux problèmes touchant lenvironnement Agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris lextorsion de fonds et les pots-de-vin Veiller à ce que les entreprises ne se rendent pas complices des violations des droits de lhomme Elimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire Entreprendre des initiatives pour la promotion dune plus grande responsabilité en matière denvironnement Labolition effective du travail des enfants Favoriser la mise au point de technologies respectueuses de lenvironnement Lélimination de la discrimination en matière demploi et de profession

25 Secret de lONU pour un PPP responsable et pro-développement BKM a déclaré lors de la TICAD V que « lavancé sur le sentier du développement nécessite une collaboration tripartite ( Etats, secteur privé, société civile) qui garanti des investissements transnationaux de manière responsable. Ceci est la condition dune paix qui nest durable que lorsquelle est soutenue par un projet de développement »

26 MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Les relations internationales et la promotion du Partenariat Public Privé: les perspectives de la TICAD V Koffi SODOKIN."

Présentations similaires


Annonces Google