La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de 1881 Commencez par Numéroter les images de 1 à 16, de gauche à droite, et ligne par ligne. QUESTIONS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de 1881 Commencez par Numéroter les images de 1 à 16, de gauche à droite, et ligne par ligne. QUESTIONS."— Transcription de la présentation:

1 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de 1881 Commencez par Numéroter les images de 1 à 16, de gauche à droite, et ligne par ligne. QUESTIONS : 1.Présentez le document, sa nature, l'auteur et le contexte historique et politique français dans lequel il est publié… (2 pts) 2.Quels messages cherchent à délivrer les vignettes 3, 4, 6, 7, 8, 11 ? Quelles valeurs sont ici défendues et par qui ? (3 pts) 3.Expliquez l'importance de l'école (vignette 6) pour les commanditaires de ce document et pour la République. (2 pts) 4.Certaines vignettes semblent plus "négatives", indiquez pourquoi et à quels évènements (vignette 1) ou personnages (vignette 5) font elles allusion. Quels messages cherchent-on a faire passer ? (1,5 pts) 5.Quel est le but général de ce document ? A qui s'adresse-t-il ? Quelle en est la conclusion ? Que peut-on alors conclure ou dire d'un tel document ? (1,5 pts)

2 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de Présentez le document, sa nature, l'auteur et le contexte historique et politique français dans lequel il est publié… (2 pts) La République a été proclamée le 4 septembre 1870 au lendemain de la défaite de Sedan. De 1871 à 1875, républicains et conservateurs sopposent sur la nature du régime : Monarchie ou République ? Toutefois, un compromis aboutit, en 1875, au vote des lois constitutionnelles. A partir de 1879, les républicains sont maîtres du pouvoir politique : présidence, chambre des députés et sénat. Lenracinement des idées républicaines commence… Jules Grévy est alors le président de la République et Jules Ferry président du Conseil. Cette image dÉpinal (réalisée par la maison Ch. Pellerin) a été diffusée à loccasion des élections législatives doctobre Accompagnée dun bulletin de vote en blanc à détacher, elle est destinée à convaincre les électeurs de voter pour les Républicains, et dresse au travers de 16 vignettes la liste des réalisations accomplies par la jeune République. Cette image fait manifestement partie de toute une série dimages comme lindique les deux titres qui encadrent à gauche et à droite le titre principal : « Politique populaire » (à gauche) et « feuille n° 6 Série encyclopédique des Leçons de choses illustrées ». Le but est donc bien déduquer et dinstruite le peuple politiquement par des images. GLUCQ, en est lauteur-éditeur, 115 boulevard Sébastopol, Paris. Nous ignorons qui est ce personnage, sans doute un républicain. Le recours à l'image et à des textes simples permettent à ce document d'être compréhensible du plus grand nombre et donc de gagner les Français aux idées républicaines.

3 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de Quels messages cherchent à délivrer les vignettes 3, 4, 7, 8, 11 ? Quelles valeurs sont ici défendues et par qui ? (3 pts) V3 : Le texte dénonce le césarisme de Louis Napoléon Bonaparte (« un seul homme qui peut déclarer la guerre ») tout en mettant en avant le rôle majeur du législatif (la chambre des Députés). Cest une allusion à la « loi constitutionnelle du 16 juillet 1875 » larticle 9 dit : « Le président de la République ne peut déclarer la guerre sans lassentiment préalable des deux chambres » (Sénat et chambre des Députés). La République nest plus laffaire dun seul homme ! V4 : 1872 : création du service militaire (la conscription) fixé à 5 ans. Ici, la vignette renvoie au principe de légalité et à la thématique de lunité nationale. Les personnages représentés, le bourgeois (haut de forme et redingote) ; louvrier (casquette et blouse) ; le prêtre (soutane) ; le paysan (bonnet et blouse) représentant les différentes couches de la société de lépoque. V7 : En termes pudiques, le texte fait allusion à la Commune de Paris ( morts !). La loi de juillet 1880 amnistia dailleurs les anciens communards. La vignette semble montrer le retour dun exilé ou dun communard libéré de prison. On notera de nouveau le mot ordre. La Commune cétait le « désordre » ; plus grave, elle représentait la violence (la barricade, le fusil, la révolution sanglante) récusée par les républicains modérés attachés au suffrage universel. La République, cest donc lunion de tous les Français. La République, cest avant tout la concorde et lunité nationale ; politiquement, elle passe par la réconciliation nationale. V8 : Allusion aux différentes lois scolaires de juin 1881 qui instaure la gratuité de lécole primaire, et cherche à assurer (comme le rappelle la devise sur le mur) lEgalité entre tous. V11 : Cette vignette représente probablement un cabaret. Cette vignette fait ici allusion aux lois de 1881 sur lautorisation des réunions publiques et la liberté de la presse. Le journal porte le titre significatif : « La République ». En 1871, Gambetta avait fondé un journal qui sintitulait « La République française ». Est-ce une référence à ce journal ?

4 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de Expliquez l'importance de l'école (vignette 6) pour les commanditaires de ce document et pour la République. (2 pts) Lœuvre de la République en matière scolaire apparaît en bonne place : la vignette 8 évoque la loi du 16 juin 1881 sur la gratuité de lécole primaire, mais aussi la création de lÉcole normale supérieure (1880) et laccroissement du nombre des écoles normales (loi de 1879). La vignette 9 évoque, elle, la laïcisation de lécole, qui bannit le prêtre, le pasteur et le rabbin des classes (loi de 1880). Lécole est pour les républicains un lieu privilégié qui doit permettre léducation des futurs républicains ! Il sagit aussi par ces lois scolaires Jules Ferry de , qui rendent lécole Primaire, gratuite, publique, obligatoire et laïque, de retirer les enfants de linfluence dominante du clergé dans léducation ; clergé qui est soupçonné dêtre plus que favorable aux idées monarchistes.

5 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de Certaines vignettes semblent plus "négatives", indiquez pourquoi et à quels évènements (vignette 1) ou personnages (vignette 5) font elles allusion. Quels messages cherchent-on a faire passer ? (1,5 pts) V1 : Ce siège se déroula de septembre 1870 à février Est dénoncée ici la politique extérieure du Second Empire qui a mené à la catastrophe de Sedan puis au siège de Paris. On relèvera le stéréotype chauvin du « prussien brutal et ivre », sous-entendu un « barbare ». V5 : Le texte fait allusion à la défaite et aux divisions des Monarchistes et des Bonapartistes. On distingue à gauche le Bonapartiste ; au fond, lOrléaniste sous les traits de Louis-Philippe ; à droite, le Légitimiste sous les traits dun noble avec perruque (trois stéréotypes). Les trois hommes se disputent sous le regard rayonnant de la République tout aussi rayonnante. Le message est le suivant : la République, cest lordre et lunité face aux désordres et aux divisions des « anciens partis » et du précédent régime impérial honni par les Républicains.

6 Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de Quel est le but général de ce document ? A qui s'adresse-t-il ? Quelle en est la conclusion ? Que peut-on alors conclure ou dire d'un tel document ? (1,5 pts) Ce document met l'accent sur les réalisations de la République et offre l'image d'une France unanime autour de cette œuvre républicaine. Il sagit bien dun document de propagande politique qui vise à défendre les grands idéaux de la République : Liberté (V4, 8, 13), Egalité (V2, 8, 9, 11) et aussi Fraternité (V7, 8). Cet unanimisme - insistant - mis en avant dans ces vignettes ne correspond pourtant pas à la réalité : il est important de faire remarquer que les Français, en 1881, nétaient pas encore tous acquis à la République ; nombreux étaient les catholiques qui ne se reconnaissaient pas dans ce régime ; les ouvriers formaient un monde encore en marge de la République. Lenracinement des idées républicaines ne faisait que commencer…. De plus, la prospérité n'est pas aussi générale que l'on voudrait le faire croire. Mais il faut convaincre les Français que la République est le seul régime capable d'assurer leur bien- être. Pendant cette période ( ) lÉtat républicain nest pas non plus toujours un État de droit : épuration des administrations, clientélisme et favoritisme sont une réalité totalement occultée par le document. Il ne faut pas oublier que la IIIè République sera dailleurs secouée par des crises graves comme le Boulangisme ou encore laffaire Dreyfus. La République a encore des ennemis, il reste beaucoup à réaliser… © Malvache Eric, Collège Lycée des Flandres HAZEBROUCK


Télécharger ppt "Épreuve courte d'Histoire : Etude d'une image d'Épinal de 1881 Commencez par Numéroter les images de 1 à 16, de gauche à droite, et ligne par ligne. QUESTIONS."

Présentations similaires


Annonces Google