La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Rire/Comique et Humour/ironie 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Rire/Comique et Humour/ironie 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion."— Transcription de la présentation:

1 1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Rire/Comique et Humour/ironie 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion 1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Rire/Comique et Humour/ironie 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion

2 Etymologie et définitions Etymologie : Humour : Vient du latin humëre « être humide », doù humor « liquide » Ironie : Vient du grec eirôneia « action dinterroger en feignant lignorance » (ironie de Socrate) Définitions : (Larousse) Humour : Forme d'esprit qui cherche à mettre en valeur avec drôlerie le caractère ridicule, insolite ou absurde de certains aspects de la réalité, qui dissimule sous un air sérieux une raillerie caustique. Ironie : Raillerie consistant à ne pas donner aux mots leur valeur réelle ou complète ou à faire entendre le contraire de ce qu'on dit. Une ironie cinglante. L'ironie perce dans ses propos.

3 Adjonction Lhyperbole Le burlesque (répétition, redondance, exagération) Suppression La litote Lhumour (ellipse, condensations, métaphores) Remplacement Lironie (euphémisme, antiphrase, simulation) Permutation Linversion Labsurde (chiasme, paradoxe, paralogisme) Le rire naît dun contraste inattendu. Il se manifeste lorsquune norme est suspendue ou abolie. En ce sens, Le rire a rapport avec la liberté. Pour Bergson, cest lexpression dun contraste entre le mécanique et le vivant (déterminisme et liberté ?) Pour Freud, cest une manifestation de la libération de représentations refoulées (doù le nombre dhistoires drôles liées au sexe et à la mort) Spinoza, oppose le rire (risus), expression de la joie et la dérision (irrisio), manifestation de la tristesse. Ref : Lhumour/ F Evrard / Hachette Ref : Dictionnaire de Philosophie

4 Humour : Art de traiter gravement des choses l é g è res. (?) L humour est la vengeance symbolique d une conscience indign é e par les mis è res et l absurdit é du monde. Il n est pas combattant comme l ironie, il veut convertir plutôt que convaincre. Pour Kierkegaard, l humour marque le passage du stade é thique au stade religieux. Il appara î t d è s qu un individu comprend que quelque chose existe au-del à de son existence. C est pourquoi, alors que l ironiste est orgueilleux, l humoriste est humble. Ironie : Raillerie consistant à dire le contraire de ce que lon veut entendre. Lironie traite plaisamment de choses graves. Pour Kierkegaard, lironie est une sorte de désespoir intellectuel qui compense linanité du moi en dissolvant le monde. Lironiste se réfugie dans la plaisanterie car il na pas le courage daffronter les failles du moi dans la sphère esthétique. Positivement, lironie prépare le saut du stade esthétique au stade éthique. Lhumour serait-il à lironie ce que : la plaisanterie est au sarcasme, le burlesque est à la satire, et le « rire expression de joie » est au « rire dérision expression de tristesse? Ref : Dictionnaire de Philosophie

5 QUESTIONS 1.LHumour est-il une forme spontanée et / ou réfléchie de lintelligence ? 2.Si lHumour est moquerie, de qui se moque-t-on ? 3.LHumour : Certitude ou incertitude ? 4.LHumour : Epée ou bouclier ? 5.Peut-on philosopher avec Humour ?

6 1.LHumour est-il une forme spontanée et / ou réfléchie de lintelligence ?

7 Intelligence : Faculté de connaître et de comprendre (aptitude à lanalyse ?) Adresse, habileté, choix judicieux des moyens daction (aptitude à la synthèse ?) Capacité propre à lhomme par opposition à linstinct propre à lanimal Spontané : Qui a son principe, sa cause en lui-même. Qui est de lordre du réflexe et non de la réflexion. Spontané ne signifie pas nécessairement inné ou instinctif. Réfléchi : Action de penser et de revenir sur ses pensées. La réflexion en alternance avec la sensation sont les deux sources de la connaissance. Il semble ne pas faire de doute que lHumour, tout comme lIronie, procède de lintelligence. Saccommodant difficilement de « la pesanteur » voire de « lemprise » de la réflexion, lHumour, tout comme lironie, ressortit davantage de ladresse et de lhabileté que de la volonté de connaître et de comprendre. Partant, lHumour privilégiera les raccourcis spontanés au niveau de lexpression, ce qui nexclut pas pour autant quil ne procède pas dune forme réfléchie de lintelligence à titre de sauvegarde de la liberté de penser.

8 2.Si lHumour est moquerie, de qui se moque-t-on ?

9 Moquerie Plaisanterie : Chose que l'on dit ou que l'on fait pour amuser sans la moindre sentence. ou Dérision : Moquerie méprisante, dédaigneuse, sous tendue par une sentence. De qui ? De soi De(s) Interlocuteur(s) Des autres [soi et le(s)interlocuteur(s) exclus] Du genre humain [soi et le(s) interlocuteur(s) inclus] Pour que lhumour soit pur, il paraît nécessaire que : Aucune sentence ne le sous-tende Aucune sentence ne le sous-tende Si une sentence le sous-tend, elle sapplique Si une sentence le sous-tend, elle sapplique aussi à celui qui pratique lhumour aussi à celui qui pratique lhumour Dans le cas contraire : Il vaudrait mieux parler dironie que dhumour

10 3.LHumour : Certitude ou incertitude ?

11 Moi Moi objet Lironie tend à dissoudre le Monde cause de linanité du Moi Moi sujet Lhumour tend à dissoudre le Moi face à labsurdité du Monde Dans la sphère esthétique, « le curseur de certitude » est du côté du Moi : Lironie exprime le besoin de certitude du Moi. Dans la sphère éthique, « le curseur de certitude » est du côté du Monde : Lhumour exprime lacceptation de lincertitude du Moi.

12 4.LHumour : Epée ou bouclier ?

13 Si une épée dissuasive nétait pas une sorte de bouclier et réciproquement un bouclier dissuasif une sorte dépée; tout serait évidemment beaucoup plus simple.. ! Une Epée : Lhumour nest pas combattant à légard du Monde comme lironie. Lhumour veut convertir plutôt que convaincre. Alors que lironie livre combat au Monde, cest plutôt contre le Moi que lhumour se bat. Un bouclier : Alors que cest en bouclier du Moi que lironie se bat contre le Monde, cest plutôt en bouclier du Monde que lhumour se présente en se battant contre le Moi. Ne peut-on pas dire que : Si lironie est une épée contre le Monde en bouclier du Moi Lhumour est à la fois : Un bouclier du Moi en forme dépée dissuasive à légard du Monde Un bouclier du Moi en forme dépée dissuasive à légard du Monde Une épée contre le Moi en bouclier du Monde Une épée contre le Moi en bouclier du Monde

14 5.Peut-on philosopher avec Humour ?

15 Philosopher Pour Montaigne, « Philosopher cest apprendre à mourir. » Pour Pascal, « Se moquer de la philosophie, cest vraiment philosopher. » Si lon fait appel à Descartes pour faire la synthèse…. ! On pourrait dire que « Philosopher cest apprendre à se moquer de sa mort ! » Humour Nous avons pu dire que lHumour avait deux facettes : Un bouclier du Moi en forme dépée dissuasive à légard du Monde Une épée contre le Moi en bouclier du Monde Nous avons pu constater aussi quentre lhumour et lironie la frontière était souvent ténue. Alors que précisément la philosophie cherche à comprendre le Monde, lusage de lHumour en tant quépée dissuasive à légard du Monde, en bouclier du Moi, paraît paradoxal. Cela paraît dautant plus réaliste au niveau de la communication, que les risques de dérapage vers lironie ne peuvent jamais être totalement écartés. En revanche, lhumour en tant qu épée tournée contre le Moi paraît non seulement : tout à fait adapté pour apprendre à « se moquer de sa propre mort », mais aussi propice à créer une atmosphère détendue indispensable à la qualité des échanges.

16 TENTATIVE DE SYNTHESE Opposés sur le fond, la distinction entre Humour et Ironie est subtile Opposés sur le fond, la distinction entre Humour et Ironie est subtile dans la pratique. Le seul humour qui ne prête pas à ambiguïté est celui que lon tourne contre Soi. Le seul humour qui ne prête pas à ambiguïté est celui que lon tourne contre Soi. Dès lors quil y a sentence sous jacente, sauf si elle sapplique aussi à son auteur, Dès lors quil y a sentence sous jacente, sauf si elle sapplique aussi à son auteur, il vaudrait mieux parler dironie que dhumour. Sil ne fait pas de doute que lhumour et lironie procèdent lun et lautre de lintelligence, ils apparaissent fondamentalement opposés au niveau de leur motivation : Sil ne fait pas de doute que lhumour et lironie procèdent lun et lautre de lintelligence, ils apparaissent fondamentalement opposés au niveau de leur motivation : Alors que lironie est orgueilleuselhumour est humble,Alors que lironie est orgueilleuse, lhumour est humble, lhumour tend à la dissolution du MoiAlors que lironie tend à dissoudre le Monde, lhumour tend à la dissolution du Moi Humour et Ironie névoluent pas dans les mêmes sphères : Humour et Ironie névoluent pas dans les mêmes sphères : La sphère esthétique pour lironie expression du Moi objet de son besoin de certitude,La sphère esthétique pour lironie expression du Moi objet de son besoin de certitude, La sphère éthique pour lhumour expression du Moi sujet acceptant lincertain.La sphère éthique pour lhumour expression du Moi sujet acceptant lincertain. Humour et Ironie des épées et des boucliers inversés : Humour et Ironie des épées et des boucliers inversés : Une épée contre le Monde en bouclier de Soi pour lIronieUne épée contre le Monde en bouclier de Soi pour lIronie Une épée contre Soi en bouclier du Monde pour lHumour.Une épée contre Soi en bouclier du Monde pour lHumour. Il semble ne pas faire de doute que lHumour de Soi constitue, non seulement un atout pour accepter sa propre mort, mais également pour vivre sereinement.


Télécharger ppt "1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Rire/Comique et Humour/ironie 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion."

Présentations similaires


Annonces Google