La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lanalyse comparée des politiques publiques. Questions méthodologiques Gaëtan Tremblay GPB-4 Le 4 février 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lanalyse comparée des politiques publiques. Questions méthodologiques Gaëtan Tremblay GPB-4 Le 4 février 2004."— Transcription de la présentation:

1 Lanalyse comparée des politiques publiques. Questions méthodologiques Gaëtan Tremblay GPB-4 Le 4 février 2004

2 Plan Introduction. Cadre théorique général 1.Objet et méthode 2.Analyse comparative: approches 3. Techniques et ressources Conclusion

3 Cadre général: léconomie politique « L étude des relations sociales, particulièrement des relations de pouvoir, qui sont au cœur de la production, la distribution et la consommation des ressources » (Mosco : 25).

4 Cadre général: léconomie politique Rapports Etat-économie (pouvoir) Prééminence du facteur économique (intérêts, capital, etc.) Économie politique VS Économétrie Économie politique VS Économie libérale

5 Policy and Politics policy : organisation de moyens dans la poursuite de buts spécifiques dans un secteur déterminé politics : jeux dacteurs dans la conquête et lexercice du pouvoir

6 Le politique, la politique, les politiques Le politique : secteur des relations de pouvoir. La gouvernance La politique (politics): jeux dacteurs Les politiques (policies) : organisation de moyens en fonction dobjectifs

7 Lobjet Les politiques publiques dans les secteurs de la culture, de linformation et de la communication

8 Les politiques publiques 1.Produits de relations de pouvoir 2.Discours 3.Ensembles dactions

9 Lanalyse du discours 1.Les politiques comme discours 2.Le discours comme pouvoir (Foucault) 3.Les régularités discursives

10 Lévaluation 1.Les politiques comme ensemble de moyens et dactions 2.Les politiques comme objets dévaluation : les résultats 3.Types dévaluation Lévaluation sommative Lévaluation formative

11 Lévaluation La Banque mondiale : American Evaluation Association : US General Accounting Office :

12 GAO What Is GAO's Role in Developing Accounting and Information Management Policy? GAO ensures that Congress has current, accurate, and complete financial management data. The agency prescribes accounting principles and standards for the executive branch, advises federal agencies on fiscal policies and procedures, and issues standards for auditing and evaluating government programs.

13 Lanalyse comparative 1.La comparaison comme mode de connaissance 2.Lanalyse comparée en sciences sociales. 3.Objectifs et types (Bouchard) 4.Principes généraux (Smelser) 5.Fonctions et profits (Bouchard) 6.Comparaisons quantitatives 7.Lapproche comparative systématique de cas

14 Lanalyse comparée en sciences sociales Histoire (DHérodote à Bouchard) Ethnologie (Lévi-Strauss: le LAS) Sociologie (Durkheim, Weber) Science politique (Montesquieu, Tocqueville)

15 Mode de connaissance 1.Comparer pour classer 2.Comparer pour comprendre 3.Universalisme et relativisme culturel

16 Qui ne connaît quune société nen connaît aucune.

17 « La sociologie comparative nest pas une branche de la sociologie, cest la sociologie elle-même » (Durkheim)

18 BOUCHARD, Gérard, Genèse des nations et cultures du Nouveau Monde, Montréal, Les Éditions du Boréal, 2000, p

19 Procédé dobjectivation « Toute démarche scientifique consistant à : Rapprocher deux ou plusieurs objets danalyse appartenant à autant denvironnements collectifs; En faire ressortir les différences et les ressemblances, le but étant daccroître la connaissance soit de lun, soit de chacun de ces objets » (Bouchard, p.37)

20 Deux démarches comparatistes Le modèle référentiel Le modèle intégral

21 Le modèle référentiel Une société sert de point de référence. Lobjectif est de parvenir à une meilleure image de sa société en la comparant à dautres.

22 Le modèle intégral « Ce type de comparaison, qui peut être infra- ou transnational, vise ordinairement à ramener la diversité observée à un rationalité quelconque, à dégager un principe général qui ordonne les figures variées de lobjet. Lobjectif peut être poursuivi à léchelle empirique : établir des corrélations statistiques, vérifier des chaînes de causalité, tester une hypothèse, élaborer des typologies » (Bouchard, p. 42).

23 Smelser, Neil J. « On Comparative Analysis, Interdisciplinarity and Internationalization in Sociology », International Sociology, 2003, 18,4:

24 Positivisme radical VS Relativisme radical

25 Basic principles 1.Combining and Cross-checking 2.Systematizing the Context 3.Interdisciplinarity 4.Internationalization

26 « Comparative analysis has come to mean the description and explanation of similiarities and differences (mainly differences) of conditions or outcomes among large-scale social units, usually regions, nations, societies and cultures » (Smelser : 645)

27 « The strategy I would offer is to systematize the context of comparisons, both with respect to selecting comparative indices (measurements) and with respect to explaining comparative similarities and differences » (Smelser: 649)

28 « This means relying on multiple kinds of data and methods quantitative and qualitative, hard and soft, objective and intuitive and using and weighing all of them in an effort to improve our understandings and explanations »(Smelser: 648)

29 « I would go so far as to say that if we conduct comparative analysis properly, one is forced, by necessity, to be interdisciplinary » (Smelser: 653)

30 « Please recall my earlier, focused definition of the internationalization of knowledge: social-scientific knowledge that is broadly valid and applicable without reference to national or other boundaries.

31 « It is more than comparative explanations of similarities and differences. It is the development of categories, insights, frameworks, propositions, models and theories that encompass and explain individual and social processes » (Smelser: 654).

32 Fonctions et profits scientifiques de la comparaison « permet dinsérer une situation, une séquence dévénements, une évolution quelconque dans les ensembles spatiotemporels auxquels elle appartient ». Fournit des moyens de récuser les fausses singularités. Lexceptionnalisme.

33 Fonctions et profits scientifiques de la comparaison Renconnaître les vraies spécificités dune ou plusieurs sociétés. Récuser les faux déterminismes. La science des possibles.

34 Fonctions et profits scientifiques de la comparaison Dépayser et stimuler limagination scientifique. Nouvelles questions, nouvelles réponses. Sortir de la circularité de la connaissance historique.

35 Charles Ragin Case Study Research

36

37 Ressources sur le Web UNESCO Banque mondiale OCDE

38 Comparaisons quantitatives Lobservatoire de lUNESCO

39 Comparaisons qualitatives Cultural policies Cultural policies Observatoire

40 Lapproche comparative systématique de cas

41 Lapproche comparative systématique de cas « Met laccent sur : l'usage de la logique configurationnelle, l'existence de la causalité multiple l'importance de la construction rigoureuse de la population analysée ».

42 Inventaire des " bonnes pratiques " en Analyse Quali-Quantitative Comparée (AQQC) Working Paper Didactique COMPASSS Version 7 nov Benoît Rihoux (UCL - COMPASSS), Gisèle De Meur (ULB - COMPASSS), Sakura Yamasaki (UCL - COMPASSS) et Sophie Ronsse (UCL - COMPASSS)

43

44 Les séminaires GPB Nova Aquilae Chandra X-ray Observatory Center


Télécharger ppt "Lanalyse comparée des politiques publiques. Questions méthodologiques Gaëtan Tremblay GPB-4 Le 4 février 2004."

Présentations similaires


Annonces Google