La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour avancer dans la présentation, une seule consigne donc : cliquez toujours une fois sur le bouton gauche de la souris. Ce power point est conçu pour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour avancer dans la présentation, une seule consigne donc : cliquez toujours une fois sur le bouton gauche de la souris. Ce power point est conçu pour."— Transcription de la présentation:

1 Pour avancer dans la présentation, une seule consigne donc : cliquez toujours une fois sur le bouton gauche de la souris. Ce power point est conçu pour être regardé à votre rythme. Mode demploi

2 Fiche didentité de cette production : -au point de vue de lâge concerné -au point de vue du cadre disciplinaire -au point de vue du type de résultat attendu -au point de vue de la priorité donnée en gestion mentale

3

4 LE TEMPS DEVOCATION à la communication au sein de la famille sur le terrain professionnel et appliqué Un témoignage de Danielle D. - comme Maman dune adolescente puis - comme Directrice dun centre de formation

5 Témoignage n°1. appliqué à la communication au sein de la famille.

6 Le contexte Deux personnes dans ce témoignage : une maman et sa grande fille adolescente. Leur relation nest pas mauvaise du tout, mais la communication entre elles ressemble souvent à... un match de ping pong avec échanges de réparties sur un rythme très rapide. Les deux interlocutrices « aiment » autant lune que lautre ce mode de communication. Témoignage 1

7 Le témoignage - la notion dévocation et les formes variées que celles-ci peuvent revêtir - la différence entre activité perceptive et activité évocative - limportance du temps dévocation laissé à tout interlocuteur Elle décide dappliquer immédiatement le temps dévocation dans la communication avec sa fille : « Je ne vais pas répondre tout de suite, je vais laisser le temps et jai compté 7 dans ma tête. » Lors dune première journée de formation à la gestion mentale, la maman a découvert : Témoignage 1

8 Le témoignage La jeune fille est dabord très étonnée. La maman lui explique sa démarche : elle a besoin davoir un peu de temps pour trier les nombreuses informations reçues et ainsi lui répondre mieux. Depuis lors, une nouvelle habitude sest installée petit à petit entre elles : les échanges continuent, mais à un tout autre rythme ! Témoignage 1

9 Le témoignage Pour entendre ce témoignage raconté par la maman : cliquez sur « entendre témoignage n°1 » (2 minutes 9 sec.)entendre témoignage n°1 apaisement moins de tension communication meilleure et même répercussions sur dautres membres de la famille ! Témoignage 1 Résultats Pour interrompre le témoignage avant la fin, tapez sur la touche Esc(ape)

10 Témoignage n°2. appliqué en terrain professionnel dans la gestion des ressources humaines

11 Le contexte Un centre de formation est concerné par ce témoignage : la directrice et ses employé(e)s. Encore une fois, leur relation nest pas mauvaise du tout, mais la communication entre eux ressemble souvent aussi à... un match de ping pong avec échanges de réparties sur un rythme très rapide. La directrice aime ce mode déchange : dans les réunions de travail, elle attend des réponses rapides aux questions posées ! Cela lui paraît évident. Témoignage 2

12 Le témoignage - la notion dévocation et les formes variées que celles-ci peuvent revêtir - la différence entre activité perceptive et activité évocative - limportance du temps dévocation laissé à tout interlocuteur Lors dune première journée de formation à la gestion mentale, la directrice a fait les découvertes déjà mentionnées précédemment : Témoignage 2

13 Le témoignage Après la deuxième journée de formation, elle décide dappliquer immédiatement le temps dévocation dans la communication avec son personnel : Témoignage 2 lors dune réunion, elle laisse le temps dévocation quand elle présente les éléments auxquels elle souhaite quils réfléchissent et en plus, elle annonce quelle ne veut pas de réponse tout de suite ; elle leur laisse une semaine pour y penser ! Les effets sont immédiats ! Pour écouter son récit en direct, cliquez sur « écouter » (1min. 19 sec.)écouter Pour interrompre le témoignage avant la fin, tapez sur la touche Esc(ape)

14 Le témoignage Témoignage 2 Même si fréquemment les délais sont très courts, même si la vie de lassociation dépend de réponses à donner rapidement, même quand il y a urgence, ce temps dévocation reste indispensable......afin dêtre encore plus efficace ! La directrice na pas cherché à savoir comment chacun fonctionnait mentalement parce quelle nétait pas dans une situation dapprentissage. Son objectif : laisser à chacun le temps de réfléchir à une question selon sa manière habituelle de fonctionner.

15 Le témoignage Témoignage 2 Elle ajoute quelle trouve le procédé extrêmement simple (« cest juste laisser le temps »). Et même pour elle, à titre personnel, bien des choses ont changé « simplement par le fait de le savoir ».

16 Le témoignage Témoignage 2 Une semaine plus tard : la réunion suivante a lieu. Que chaque personne sest exprimée librement......et sans jugement des autres Quentre chaque prise de parole, il y a eu un temps dévocation pour intégrer ce que lautre venait de dire. Quun petit groupe, souvent « râleur », a pris conscience de ce fait et la reconnu. Que chacun a pu réfléchir «à qui il est et au rôle quil joue dans le centre» La directrice a constaté : Conclusions : « Cela a été une démarche ultra positive... Jai compris maintenant que tout le monde ne fonctionnait pas comme moi. »

17 Analyse Pourquoi et comment cela a-t-il fonctionné ?

18 Afin de mieux comprendre ce qui sest passé pour elle, Danielle nous propose des pistes que lon peut ramener à quelques expressions clés : « Cest si simple à partir du moment où lon met des mots sur quelque chose. On nous dit souvent : faites telle et telle chose, mais on nexplique pas pourquoi on doit faire comme cela et pas comme cela. A la formation ce qui est intéressant cest que vous nous lavez expliqué. » Analyse Mettre des mots

19 « Si je ne laisse pas aux personnes le temps dassimiler, ils oublient pratiquement tout ce que jai dit. Des informations seront perdues ! Lessentiel ne sera pas retenu. Ou alors ils risquent de ne retenir que le négatif ! » Analyse Ne retenir que le négatif !

20 Pour Danielle, cette manière de procéder correspond plus profondément à une image quelle a de son rôle de responsable dun centre de formation : on sent clairement son désir détablir un véritable partenariat avec ses employés. Laisser le temps dévocation à chacun devient un moyen pour y parvenir. Pour entendre Danielle nous lexpliquer elle-même, cliquez sur « explications ». (52 secondes)« explications ». Analyse Tu es acteur, toi aussi !

21 En fin de compte, elle sait que cest elle qui doit prendre la décision, mais une décision éclairée par lapport de tous. « Dhabitude, je donne les directions à suivre. Allez, on y va et on trace ! Ici ce nest plus comme cela que ça se passe ! » « Je dois être capable dentendre des choses que je nai peut-être pas envie dentendre ou des choses quils ont envie de réaliser et que moi, je nai pas forcément envie de réaliser. » Analyse Position temporairement inconfortable

22 « A la formation on parle en termes dapprentissage, mais je trouve quil y a une continuité vers la gestion des ressources humaines. Cest aussi un élément qui serait intéressant pour pas mal de managers. »... à condition, ajouterons-nous, dêtre daccord avec les implications profondes que cela suppose, comme nous le disions dans la diapositive précédente! Travailler ainsi nest pas anodin. Autant le savoir ! Analyse Application pour les managers

23 Le témoignage de Danielle est clair : cette attitude, dans le contexte qui est le sien, est risquée. Procéder ainsi, cest par exemple prendre le risque de sentendre dire : « Tu es un mauvais chef et tu ne nous conviens pas ! » Elle insiste beaucoup sur le fait de mesurer ce risque et dy être préparée. Pour lentendre, cliquez sur « risques ». (58 secondes.)« risques ». Analyse Risques

24 Analyse Pour terminer : Un petit truc ? « Je compte 7 dans ma tête. Cest un petit truc que jutilise pour le moment parce que chez moi ce nest pas encore un mécanisme acquis ; je note au début de mes réunions « noublie pas les 7 secondes », pour être sûre de bien le faire. Et puis après, je pense que ça deviendra une habitude... »

25 Un témoignage de Danielle D. et mis en forme Microsoft power point 2003 par Hélène Delvaux dIF Belgique recueilli par Pierre-Paul Delvaux Printemps 2006 Photos : PP. Delvaux Images : clipart sur


Télécharger ppt "Pour avancer dans la présentation, une seule consigne donc : cliquez toujours une fois sur le bouton gauche de la souris. Ce power point est conçu pour."

Présentations similaires


Annonces Google