La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet « Dialogue d'expertise ». Le projet « dialogue d'expertise » a été développé par l'Agence universitaire de la Francophonie et l'Institut français.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet « Dialogue d'expertise ». Le projet « dialogue d'expertise » a été développé par l'Agence universitaire de la Francophonie et l'Institut français."— Transcription de la présentation:

1 Projet « Dialogue d'expertise »

2 Le projet « dialogue d'expertise » a été développé par l'Agence universitaire de la Francophonie et l'Institut français. Il a pour but d'offrir aux départements d'études françaises et aux centres de langues universitaires la possibilité d'obtenir une expertise sur l'ensemble de leur activité ou sur une question spécifique parmi leur activité de formation (exemple : seulement sur une formation de traducteurs). Ce projet est destiné à aider les départements d'études françaises et les centres de langues / sections de français à rénover et diversifier leur offre de formation. Présentation

3 Les équipes d'experts seront autant que possible mixtes (en incluant un expert du pays ou de la région) et se fonderont sur une méthodologie et des grilles d'analyse partagées par les experts. Il est prévu aussi de développer des viviers d'experts, y compris par des formations, et de valoriser l'expertise au « Sud ». Un des volets du projet devrait concerner une aide à la création de nouveaux départements d'études françaises (par un soutien à l'ingénierie pédagogique) et pourrait s'appliquer aussi aux établissements non membres de l'AUF. Présentation (suite)

4 Les expertises globales porteront notamment sur les domaines suivants: sélection des étudiants, ingénierie de formation, curriculums, diplomation, employabilité des diplômés, recherche, intégration du numérique, etc. Les expertises spécifiques pourront par exemple porter sur les formations professionnelles au sein des départements de français (notamment les formations de traducteurs / interprètes), les parcours de français sur objectifs spécifiques, ou une thématique spécifique au département (enseignement de la littérature, formation au tourisme, etc.) ou au centre de langue (amélioration du niveau de sortie des étudiants, révision du curriculum d'enseignement de la langue, etc.). Présentation (suite)

5 partenariat AUF – Institut français dispositif formalisé daudit départements universitaires de français et centres de langues regard de pair Description

6 Proposer des expertises générales ou ciblées pour les départements d'études françaises (qui forment des spécialistes) ou des centres de langues (qui donnent des cours de français à des non-spécialistes) portant sur les programmes de formation Développer des viviers d'experts, en intégrant des experts des pays en développement et des pays émergents Concevoir et améliorer une méthodologie partagée de l'expertise, adaptée aux différentes structures Établir à partir du résultat des expertises une typologie des départements d'études françaises et des centres de langues, et mieux comprendre leur situation et leurs problèmes (en respectant la confidentialité des expertises) Objectifs

7 Périmètre Les expertises globales sur l'activité d'un département ou d'un centre de langue peuvent concerner notamment : curricula, maquettes, contenu des cours sélection et positionnement des étudiants tests, évaluations, diplomation recherche (équipes, domaines) place du département / université intégration du numérique employabilité, relation à lenvironnement économique, stages Les expertises ciblées concerneront seulement une partie de l'activité des départements et centres de langues expertisés.

8 Procédure Un appel à manifestation d'intérêt a été lancé fin 2013 pour constituer un vivier d'experts : Un appel d'offres pour les universités sera lancé début 2014, dans les bureaux régionaux qui le souhaitent, pour identifier des demandes d'expertises. De même, l'Institut français (IF) lancera son propre appel à projets. Les demandes d'expertises feront l'objet, dans chaque bureau régional, d'un premier classement par ordre de priorité selon des critères propres à l'AUF. L'IF fera aussi son propre classement en liaison avec le réseau des Instituts français et les postes diplomatiques français.

9 Procédure (suite) L'AUF fera ensuite une sélection des expertises pour l'ensemble des bureaux, prenant en compte le budget disponible. L'IF établit aussi sa propre liste. Le comité de pilotage du projet (AUF + IF + MAE + 2 scientifiques) confirme les sélections et identifie les experts. Il établit le calendrier et vérifie la bonne mise en route des missions d'expertises. Le comité de pilotage pourra être étendu à d'autres partenaires si des institutions supplémentaires souhaitent participer au projet. Chaque organisme (AUF et IF/MAE) met en route les expertises qu'il a sélectionnées.

10 Conditions de participation Les établissements suivants peuvent présenter une demande d'expertise Pour des expertises relevant de l'AUF : établissements membres de l'AUF, dans des pays en développement ou émergents, ayant un département de français ou un centre de langue ayant une section de français. Lorsque l'appel pour les expertises pour la création de département et de centres de langue sera lancé : toute université souhaitant créer un département de français ou centre de langue avec section de français Pour les expertises relevant de l'IF : selon les priorités de l'IF, notamment les universités en Afrique.

11 Déroulement Le dispositif épouse la forme schématique dun « audit ». Il comprend trois grandes phases : 1. une autoévaluation où l'établissement est invité à remplir un questionnaire couvrant lensemble de ses activités ; 2. une mission courte permettant à deux experts daffiner le diagnostic. À la suite de la mission, un rapport est rédigé qui dresse un bilan de la mission et propose des recommandations pour améliorer ou développer les activités. Léquipe dexperts est composée dun binôme : un senior et un junior, spécialiste dun aspect spécifique (FOS, FOAD, environnement numérique de travail (ENT), etc.), identifié en fonction des particularités de létablissement visité. Un effort sera fait pour que lun des experts soit un universitaire du pays ou de la région dans laquelle se déroule lexpertise. 3. Sil y a lieu, une deuxième mission est mise en place un ou deux ans après la première, pour aider à la mise en place des recommandations.

12 Devenir expert Le projet « Dialogue d'expertise » vise aussi à développer un vivier d'experts, notamment dans les pays émergents et en développement. Un premier appel à candidatures pour la création d'un vivier d'experts est en cours (jusqu'au 15 décembre 2013) :http://www.auf.org/appels-offre/banque-dexpert/http://www.auf.org/appels-offre/banque-dexpert/

13 Caractéristiques du projet À terme, ce projet permettra de produire une information précise sur les départements et centres de langue sur lesquels il nexiste pas souvent une telle information et de développer la culture de lévaluation dans ce milieu particulier. Il offre lavantage de proposer un diagnostic à la demande et non de limposer. Il sagit dune démarche et dune méthode qui se caractérisent par leur lisibilité et leur souplesse garantissant leur applicabilité dans des contextes différents. En dautres termes, ce nest pas un modèle standard prétendant à une quelconque universalité.

14 Caractéristiques du projet (suite) Sa démarche est basée sur le dialogue qui fait identifier problèmes et difficultés par le département ou le centre bénéficiaire. Ce quil propose est une aide à la réflexion et à la prise de décision et des mesures daccompagnement concertées. Il sagit dune procédure qui offre des garanties de fiabilité car elle repose sur un diagnostic précis qui suppose, pour être posé, un échange, un va-et-vient avant son adoption finale. Cest aussi une procédure fondée méthodologiquement et dont la souplesse et le réalisme devraient garantir la fiabilité. Cest également un projet qui permet danticiper les évolutions. Cest enfin un projet qui sintègre à la politique des pays et des universités ainsi quà celle des coopérations bilatérales et multilatérales.

15 Documents Les documents adaptés aux DUF, au FOS/FOU, à la formation des interprètes et des traducteurs et aux centres de langues sont à télécharger sur

16 Merci de votre attention !


Télécharger ppt "Projet « Dialogue d'expertise ». Le projet « dialogue d'expertise » a été développé par l'Agence universitaire de la Francophonie et l'Institut français."

Présentations similaires


Annonces Google