La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme ROSELIERE et suivi des amphibiens Rencontres batrachologiques de la région Centre 16 avril 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme ROSELIERE et suivi des amphibiens Rencontres batrachologiques de la région Centre 16 avril 2014."— Transcription de la présentation:

1 Programme ROSELIERE et suivi des amphibiens Rencontres batrachologiques de la région Centre 16 avril 2014

2 Carrières et amphibiens [] Milieux pionniers et/ou dynamiques (oligotrophes, peu de végétation, thermophiles, assèchement périodique) : Crapaud calamite, Sonneur à ventre jaune, Pélodyte ponctué... Milieux plus stabilisés (plans d'eau permanents, à végétation aquatique) : Crapaud commun, Rainettes, Grenouilles rousse, agile, rieuses... Interconnexion d'habitats aquatiques et terrestres (milieux boisés, talus pierreux ou sableux, prairies et arbustes) Diversité en espèces augmente avec la diversité de milieux Régression des habitats naturels (disparition des annexes fluviatiles, des mares, artificialisation, pollution...) Carrières = milieux de substitution

3 Le programme ROSELIERE [] Initié et développé par lAssociation des Naturalistes de la Vallée du Loing et du massif de Fontainebleau (ANVL) depuis 2006 Soutenu par lUNICEM IDF et lUNPG dans le cadre dune convention depuis 2009 Appuyé scientifiquement et techniquement par le MNHN Appliqué en partenariat avec de nombreux exploitants, des collectivités, dautres associations, des scientifiques ou experts indépendants Suivis scientifiques standardisés de la biodiversité Développé en carrières mais applicable sur tout autre type de site Futur site, exploitation en cours ou après réaménagement

4 Suivis scientifiques standardisés de la biodiversité Développé en carrières mais applicable sur tout autre type de site Futur site, exploitation en cours ou après réaménagement Méthodologie basée sur l'échantillonnage Suivre lévolution des espèces au cours de la vie de lexploitation Comparer la biodiversité dun site par rapport à un état initial ou à dautres territoires ou d'autres référentiels Évaluer et comparer linfluence du réaménagement, de la gestion, de lenvironnement des sites Élaborer des indicateurs spécifiques aux carrières Objectifs []

5 Suivis scientifiques standardisés de la biodiversité Développé en carrières mais applicable sur tout autre type de site Futur site, exploitation en cours ou après réaménagement 11 taxons (faune et flore) suivis au total Définition d'un plan d'échantillonnage cadré Relevé de paramètres physico-écologiques sur les sites et leurs alentours Production de graphiques liés aux indicateurs pour chaque site Analyses statistiques à l'échelle du réseau Démarche []

6 En 2013 : 19 sites suivis par lANVL en Bassée 40 aine de sites au total dans toute la France Appliqué principalement par des structures associatives, sur des sites dexploitants variés (6 entreprises) Application [] La Bassée, secteur test du programme Répartition des sites suivis en 2013

7 3 sous-protocoles : Points d'écoute visant les anoures chanteurs (mars et mai/juin) Recherches de pontes si présence de mares (février/mi-mars) Pose de nasses à urodèles si présence de mares (mars/avril) Les protocoles amphibiens []

8 Sur chaque site sont placés : 1 point d'écoute par 10 ha 5 points Berge_mare si une ou plusieurs mares sont présentes sur le site Le plan d'échantillonnage standardisé []

9 Obtenus sur : 34 sites (166 points d'écoute) entre 2009 et 2013 (données actuellement exploitables) 30 exploitations alluvionnaires, 4 de roche massive 29 en région biogéographique atlantique, 4 en continentale, 1 en méditerranéenne 2 sites avant exploitation, 17 en cours et 18 réaménagés Quelques résultats [] 1409 données (dont 506 d'absence d'amphibiens)

10 Protocoles urodèles et pontes moins souvent appliqués (6 et 8 sites) Très peu de données sur ces protocoles Recentrage récent sur les mares car peu efficaces sur les plans d'eau Urodèles = 0 donnée à voir si changement après recentrage sur les mares Pontes = 2 espèces contactées : Rana dalmatina et Pelodytes punctatus Suite des résultats présentés uniquement sur les données points d'écoute Comparaison des protocoles []

11 Résultats généraux [] 14 espèces contactées au total, sur 15 à 17 potentielles Au minimum 1 espèce contactée sur chaque site, au maximum 8 En moyenne : 3.12 espèces connues par site (sur l'ensemble des années) En moyenne : 1.24 espèces contactées lors du premier passage, 1.49 lors du second (au maximum : 6 espèces contactées en un passage)

12 Fréquence d'observation des espèces []

13 Effectifs moyens selon le passage [] ** Biais potentiel lié au décalage de dates du premier passage en lien avec les conditions météo

14 Effectifs moyens selon le type d'exploitation [] Biais lié aux effectifs importants sur certains sites

15 Effectifs moyens selon le stade d'exploitation [] *** Attention : Rana lessonae et Bombina variegata sont présentes sur deux sites pour lesquels l'exploitation n'est pas terminée (absence en site réaménagé ne veut pas dire qu'elles ont disparu des sites en question!) Biais lié aux effectifs importants sur certains sites

16 Richesses spécifiques selon le stade (Bassée) []

17 Conclusions [] Des résultats intéressants : Carrières = milieux d'accueil pour une diversité d'amphibiens Intérêt fort notamment dans les premières années de vie de la carrière Intérêt aussi bien des carrières de roche massive qu'alluvionnaires même si cortèges différents Protocoles points d'écoute efficace pour les amphibiens chanteurs, pontes et piégeage urodèles à confirmer sur des points d'eau plus restreints Perspectives : Analyses plus poussées de l'impact des types de milieux recréés Analyse de l'influence de l'environnement autour du site

18 Atouts du programme [] Stock de données récoltées « a priori » : Jeu de données mobilisable à tout moment pour réaliser des analyses selon les enjeux et problématiques Compatibilité et standardisation des protocoles : Application possible des protocoles sur tout autre site, naturel ou non Comparaison possible des données collectées avec celles dautres programmes nationaux ou internationaux Valorisation des données : Possibilité de valorisation dans des cadres beaucoup plus larges : étude TVB, atlas communaux, plans d'action, Natura

19 Plus de renseignements : Site internet Par mail Partenaires et participants : UNICEM IDF et UNPG A2C Granulats, CEMEX, Eurovia, GSM, Lafarge Granulats, Sables de Brévannes Alfa Conseil, AVEN du Grand Voyeux, CDNPE, CREN Midi-Pyrennées, CSNHN, FDC Haute-Garonne, FRAPNA Loire, GONm, Loiret Nature Environnement, LPO, LPO Aquitaine, LPO Isère, LPO PACA, LPO Sarthe, NaturAgora, Sciences Environnement, Seine-et-Marne Environnement, SEPANSO Landes


Télécharger ppt "Programme ROSELIERE et suivi des amphibiens Rencontres batrachologiques de la région Centre 16 avril 2014."

Présentations similaires


Annonces Google