La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Révision du programme de surveillance chez les bisons (Tuberculose et brucellose) Dr Pierre Lafortune, m.v. Contrôle des maladies Division de la santé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Révision du programme de surveillance chez les bisons (Tuberculose et brucellose) Dr Pierre Lafortune, m.v. Contrôle des maladies Division de la santé"— Transcription de la présentation:

1 1 Révision du programme de surveillance chez les bisons (Tuberculose et brucellose) Dr Pierre Lafortune, m.v. Contrôle des maladies Division de la santé des animaux et de lélevage ACIA

2 2 Buts du programme national déradication de la tuberculose bovine Détecter et éliminer les foyers de TB Empêcher la ré-infection des troupeaux domestiques (bovins, moutons, chèvres etc) Protéger la santé des animaux de la faune Protéger la santé humaine Pouvoir certifier que le Canada est exempt de tuberculose face à nos partenaires commerciaux

3 3 Historique du programme : Programme des ongulés sauvages en captivité –tests périodiques de tous les troupeaux de bisons –permis de transport requis par Règlement : OSC et son application aux bisons –pas de permis de transport officiel, programme volontaire –test de troupeau complet n est plus absolument nécessaire: peut utiliser des crédits dabattage et/ou un test de troupeau partiel 2001-…..: Programme dattestation du statut négatif des troupeaux de lACB –Augmente les périodes requises pour la certification –Mesure intérimaire en attendant la révision du programme

4 4 Pourquoi changer? Programme actuel na pas de base scientifique valable Le programme actuel ne satisfait pas les normes nationales et internationales Lindustrie a demandé que leur secteur soit traité « comme » celui des bovins Ressources de lACIA ne sont pas utilisées efficacement Diminuer la manipulation des bisons

5 5 Objectifs de la révision Identifier et évaluer des options qui soient statistiquement valides et qui répondent aux normes internationales Passer dun statut de troupeau individuel à un statut national en utilisant la surveillance à l abattoir comme pour le cheptel bovin Améliorer lefficacité des ressources disponibles (ACIA + industrie) Examiner les situations à risque

6 6 Modèle démographique D après ce modèle, il devrait y avoir eu 3300 femelles adultes abattues en 2001 D après des données de Statistique Canada de 1996 et 2001 et supposant: - taux de vêlage de 85% - taux de réforme à 5% - ratio adultes/troupeau de 56%

7 7 Conditions de la surveillance par labattage Tous les animaux abattus nont pas la même valeur statistique. Les animaux qui ont la plus grande probabilité davoir des lésions visibles à labattoir sont appelés animaux « cibles » On doit avoir un nombre suffisant danimaux « cibles » envoyés dans un abattoir sous inspection provinciale ou fédérale Les abattoirs doivent avoir les ressources nécessaires (personnel entraîné + matériel) pour effectuer une inspection efficace Quand des lésions suspectes sont observées, des échantillons doivent être prélevés et envoyés au laboratoire pour confirmation.

8 8 Limites de la surveillance à l abattoir Sensibilité ~ 50% - 50% de faux négatifs donc on détecte seulement 1 cas sur 2 Spécificité = 100% - 0% de faux positifs parce que tous les lésions suspectes sont envoyées au laboratoire pour confirmation par culture

9 9 Utilisation des animaux âgés dans les calculs Il est accepté que, si la maladie est présente dans une population, le taux de lésions visibles sera plus élevé chez les animaux plus âgés. Ils sont donc les animaux cibles Donc la surveillance sera plus efficace si elle vise les bisons adultes Les animaux de marché ne seront pas inclus dans les calculs

10 10 Calculs* En 2001, on estime quenviron 1500 bisons adultes ont été envoyés dans un abattoir sous inspection fédérale ou provinciale sur une possibilité de 3300 animaux de réforme On a calculé que 757 échantillons négatifs à labattoir était suffisant pour conclure que la prévalence dans le cheptel national des bisons était moins de 0,1% Une prévalence qui est moins de 0,1% satisfait aux normes internationales (OIE) pour reconnaître un cheptel exempt dune maladie Avec 1595 échantillons négatifs, on aurait pu trouver 2 animaux positifs et arriver à la même conclusion *Le logiciel FreeCalc a été utilisé dans les calculs

11 11 Y a-t-il des troupeaux à risque? Petits troupeaux: À un taux de réforme de 5%, les petits troupeaux de moins de 20 animaux ne participent pas à la surveillance à chaque année Troupeaux jamais testés: Devraient-ils être testés au moins une fois? Zones à risque: -Parc National du Mont Riding -Parc National Wood Buffalo Zoos et les troupeaux qui y sont associés: Devraient-ils être testés de façon périodique? (Surveillance à labattoir seule peut ne pas être suffisante)

12 12 Autres obstacles Présentement, beaucoup danimaux réformés ne sont pas abattus dans un abattoir sous inspection fédérale ou provinciale Certains abattoirs nenvoient jamais de lésions aux laboratoires Les statistiques provenant des abattoirs sont incomplètes et imprécises donc plusieurs des valeurs qui ont été utilisées dans les calculs sont des estimations. Il faudra améliorer l information reçue des abattoirs pour valider le modèle

13 13 Possibilités + recommandations 1- Statu quo ( Statut de troupeau individuel basé sur les tests et les crédits dabattage) Non- recommandable: Nest pas basé sur des principes de surveillance statistiquement valides Ne rencontre les normes internationales Compliqué à gérer + difficile à contrôler À cause de la croissance de lindustrie (de 45,000 bisons en 1996 à 145,000 bisons en 2001), lACIA na plus les ressources pour effectuer les tests Ne tient pas compte de tout le travail effectué depuis 13 ans

14 14 Possibilités + recommandations Ž 2- Surveillance à labattoir seulement Valide statistiquement Passe dun statut de troupeau individuel à un statut national Reconnaît le travail effectué lors des 13 dernières années Possible mais: Petits troupeaux ne contribuent pas à la surveillance chaque année Beaucoup danimaux de réformes ne vont probablement pas dans un abattoir sous inspection provinciale ou fédérale Le nombre danimaux de réformes abattus rencontre tout juste les normes nécessaires pour atteindre les exigences de lOIE Peu d échantillons pour la tuberculose sont soumis à partir de certains abattoirs où sont abattus les bisons Problème des zones à risques (Wood Buffalo et Mont Riding)

15 15 Possibilités + recommandations 3- Épreuves périodiques de troupeaux (comme avant 1997) Statistiquement valide Non-recommandable À cause de la croissance de lindustrie (de 45,000 bisons en 1996 à 145,000 bisons en 2001), lACIA na plus les ressources pour effectuer les tests Ne tient pas compte du travail effectué au niveau de léradication de la tuberculose bovine dans les 13 dernières années Exige beaucoup de temps de l industrie + certains coûts Possibilités de blessures (personnel + bisons)

16 16 Possibilités + recommandations 4- Combinaison de surveillance à labattage + surveillance accrue des troupeaux à risque Recommandable Statistiquement valide Rencontre les normes de surveillance internationales Tient compte du travail effectué dans les 13 dernières années Diminue les épreuves dans les troupeaux et les coûts qui y sont associés Pourrait augmenter la surveillance des troupeaux à risque et ceux non-couverts par linspection à labattage: - troupeaux jamais testés - petits troupeaux < 20 animaux adultes - zoos qui font du commerce avec des particuliers - zone à risque (Wood Buffalo Park/ Mount Riding National Park)

17 17 Décision LACIA va aller de l avant et va commencer à appliquer un programme de surveillance basé sur la surveillance à labattoir + surveillance accrue des troupeaux à risque des démarches vont être prises pour améliorer la surveillance à labattoir la nécessité de tester les troupeaux à risque va être évaluée avant dentreprendre de telles actions les troupeaux à risque seront testés seulement si, après une évaluation approfondie, on juge que cest nécessaire et possible

18 18 Plan daction pour la prochaine année 1. Arrêter le programme actuel (test complet des troupeaux + vérification des dossiers + certification des troupeaux) entre janvier et avril a) Si possible, affecter le personnel de lACIA à faire l inventaire des troupeaux de bisons au Canada (juillet 2004) - Nombre danimaux? - Tests déjà effectués dans le troupeau? - Gestion du troupeau - Animaux de réformes envoyés à labattoir? - Contact avec des zoos? - Situation géographique - Présence dinstallations pour manipuler les animaux? b) Analyser les informations récoltées durant linventaire et déterminer sil est nécessaire de tester certains troupeaux et les risques qui y sont associés (septembre 2004) c) Les associations déleveurs de bisons pourront aider lACIA à établir une liste préliminaire de leurs membres afin daccélérer le processus

19 19 Plan daction (suite) 3. a) Améliorer la collection des données à partir des abattoirs (pour avril 2004) - Nombre danimaux abattus - Adultes vs animaux de marché b) Utiliser ces données pour valider les estimations et les calculs utilisées dans notre modèle 4- Augmenter le niveau de soumission au laboratoire à partir des abattoirs impliqués dans labattage des bisons 5- Travailler avec lAssociation Canadienne des bisons et autres associations pour augmenter le nombre de bisons adultes envoyés à labattoir et ce, afin dassurer la validité de ce système de surveillance 5- Encourager lenvoi des bisons de réforme dans un abattoir sous inspection fédérale ou provinciale: Suggestions?

20 20 QUESTIONS ???

21 21 Remerciements Je voudrais remercier le Dr André Doré, épidémiologiste à lUnité de surveillance des maladies de lACIA pour le rapport intitulé « Révision de la surveillance pour la tuberculose bovine chez les bisons » Aussi, mes remerciements au Dr Maria Koller de la section du contrôle des maladies de lACIA pour les nombreux conseils


Télécharger ppt "1 Révision du programme de surveillance chez les bisons (Tuberculose et brucellose) Dr Pierre Lafortune, m.v. Contrôle des maladies Division de la santé"

Présentations similaires


Annonces Google