La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèle logique pour les programmes de prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues chez les jeunes dans les États membres de lOEA Le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèle logique pour les programmes de prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues chez les jeunes dans les États membres de lOEA Le."— Transcription de la présentation:

1

2 Modèle logique pour les programmes de prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues chez les jeunes dans les États membres de lOEA Le 14 septembre 2005 Ottawa (Ontario) Wanda Jamieson et Tullio Caputo

3 Aperçu du modèle logique Quest-ce quun modèle logique? Il montre comment fonctionne un programme. Il peut prendre de nombreuses formes. Il sert à valider la théorie du changement dun programme. Pourquoi élaborer un modèle logique? Il peut aider les États membres de lOEA à cibler stratégiquement leurs efforts de prévention à connaître davantage le fonctionnement de leurs programmes et à les améliorer constamment. Sa valeur réside dans le processus de création, de validation et de changement du modèle. - Fondation W.K. Kellogg (1998) -

4 Principaux résultats de lanalyse documentaire Ce que nous avons accompli : Analyser des documents publiés depuis 2002 afin de déterminer des objectifs, des activités, des résultats attendus, des défis, des indicateurs de rendement et des pratiques exemplaires dans lévaluation de la prévention de labus dalcool et de drogues chez les jeunes. Relever 30 articles clés, y compris 24 méta-analyses. Ce que nous avons appris : La demande pour des approches fondées sur les preuves ne cesse daugmenter. Cependant, très peu de programmes sont conçus et évalués en fonction de normes dévaluation et de normes scientifiques de base. Les difficultés liées à lévaluation comprennent la recherche et les capacités techniques limitées en matière dévaluation, la fidélité et ladaptation des programmes, le recrutement sur place, la diversité de la population des jeunes, le manque de persévérance des participants et le manque dindicateurs de rendement contrôlés. Il est possible to conceptualiser un modèle de prévention (prévention universelle, sélective et désignée) et de déterminer les résultats attendus.

5 Résultats à long terme La prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues chez les jeunes permettra datteindre les résultats à long terme suivants : Baisse de la demande de drogues illicites et de substances nocives chez les jeunes. Baisse des coûts sanitaires, sociaux et économiques associés à la consommation et à l'abus dalcool et de drogues chez les jeunes. Hypothèses Les programmes axés sur une combinaison de renseignements, denseignement et de développement des aptitudes cognitives et comportementales, et utilisant des méthodes de prestation interactives, sont probablement plus efficaces. La prévention efficace est un travail de longue haleine. Il faudra effectuer plus de recherches pour élaborer des théories sur la consommation et labus dalcool et de drogues chez les jeunes. Il faudra également entreprendre une évaluation rigoureuse afin de déterminer quelles seraient les méthodes de prévention, ou la combinaison de méthodes, les plus efficaces, et qui en profiteraient le plus.

6 Prévention universelle Activités Informer et sensibiliser les jeunes au sujet de la consommation et de labus dalcool et de drogues et de leurs conséquences; encourager ladoption de modes de vie et de comportements sains; renforcer les aptitudes sociales. Extrants Beaucoup sont des programmes ou des campagnes de promotion dans les écoles et peuvent être liés à dautres initiatives de modes de vie sains. Groupe cible Jeunes Résultats immédiats Meilleure connaissance de la consommation et de labus, et des conséquences. Meilleure capacité de prendre des décisions éclairées qui favorisent la santé. Résultats à plus long terme (résultats à moyen terme et à long terme) Contribue de façon générale à lobtention de résultats à moyen terme et à long terme.

7 Prévention sélective Activités Certaines activités sont semblables à celles de la prévention universelle. Activités axées davantage sur la possibilité de choisir des modes de vie sains; elles favorisent un changement positif et renforcent les compétences cognitives et comportementales, p. ex. le refus ou la résistance. Extrants Programmes scolaires et communautaires offerts dans les milieux où vivent les jeunes à risque. Programmes liés à des services connexes dans le but dintéresser et de mobiliser les jeunes; renforcer le soutien à la famille et faire participer les jeunes à dautres activités (loisirs). Groupe cible Jeunes à risque. Résultats immédiats Meilleure connaissance de la consommation et de labus, et des conséquences. Meilleure capacité de prendre des décisions éclairées qui favorisent la santé. Meilleure connaissance des choix santé. Prévention ou début retardé dune consommation régulière. Résultats à plus long terme (résultats à moyen terme et à long terme) Permet dacquérir des connaissances et des compétences de base, et peut-être de modifier le comportement, ce qui contribuera à lobtention des résultats à moyen terme et à long terme.

8 Prévention désignée Activités Certaines activités sont semblables à celles de la prévention universelle et de la prévention sélective. Intensité et ciblage accrus des activités permettant de choisir des modes de vie et des comportements sains; favoriser le changement positif et renforcer les compétences cognitives et comportementales. Extrants Programmes scolaires et communautaires. Interventions axées sur la motivation (p. ex. auprès des jeunes ayant été arrêtés pour consommation de drogues); Programmes liés à des services connexes dans le but dintéresser et de mobiliser les jeunes. Soutien à la famille, y compris le perfectionnement des compétences et la thérapie. Autres activités (loisirs). Groupe cible Jeunes à risque davoir une consommation régulière ou excessive, ou une dépendance. Résultats immédiats Meilleure connaissance de la consommation et de labus, et des conséquences. Meilleure capacité de prendre des décisions éclairées qui favorisent la santé. Meilleure connaissance des choix santé. Prévention ou début retardé dune consommation régulière. Résultats à plus long terme (résultats à moyen terme et à long terme) Permet dacquérir des connaissances et des compétences de base, et peut-être de modifier le comportement, ce qui contribuera à lobtention des résultats à moyen terme et à long terme.

9 Recherche et évaluation Activités Travaux de recherche Élaboration de théories et de principes de prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues Suivi du rendement des programmes Évaluations Examens de programme et méta-analyses afin de déterminer ce qui fonctionne. Extrants Documents de recherche (p. ex. habitudes de consommation ou dabus de lalcool ou de drogues). Théories et cadres conceptuels sur la consommation et labus dalcool et de drogues chez les jeunes, et prévention. Documents dévaluation (p. ex. modèles logiques, cadres, plans, études). Pratiques prometteuses ou exemplaires. Recommandations pour les ministères et les corps législatifs. Groupe cible Concepteurs de programmes, praticiens et décideurs Résultats immédiats Meilleures connaissances de base sur la prévention efficace. Communication et mise à jour des pratiques prometteuses ou exemplaires. Résultats à plus long terme (résultats à moyen terme et à long terme) Permet dacquérir des connaissances et des compétences de base, et peut-être de modifier le comportement, ce qui contribuera à lobtention des résultats à moyen terme et à long terme..

10 Questions?


Télécharger ppt "Modèle logique pour les programmes de prévention de la consommation et de labus dalcool et de drogues chez les jeunes dans les États membres de lOEA Le."

Présentations similaires


Annonces Google