La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Fiche bibliographie Tremblement de terre du 26 décembre 2004, Wikipédia, (page.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Fiche bibliographie Tremblement de terre du 26 décembre 2004, Wikipédia, (page."— Transcription de la présentation:

1 1 Fiche bibliographie Tremblement de terre du 26 décembre 2004, Wikipédia, (page consultée le 14 décembre 2009) Tsunamis, Wikipédia, (page consultée le 14 décembre 2009)http://fr.wikipedia.org/wiki/Tsunami Tsunami, the big wave, ENSEEIHT (institut scientifique de recherches), (page consulté le 14 décembre 2009) Tsunami Asie, Tout sur le Tsunami en Asie et ses conséquences, (page consultée le 14 décembre 2009)

2 2 Fiche informative 26 décembre 2004 : événements – 26 décembre 2004 à 7 h 58 min 53 s, heure locale – Magnitude de 9,1 à 9,3 (au large de l'île indonésienne de Sumatra ) – Sumatra, Indonésie (secousses) et océan Indien (tsunami) – L'épicentre du séisme : frontière entre deux plaques tectoniques : la plaque eurasienne, au nord, vers laquelle converge la plaque indo-australienne, au sud – l'un des plus violents jamais enregistrés dans le monde – tremblement de terre = un raz-de-marée (ou tsunami) qui a frappé l'Indonésie, les côtes du Sri Lanka et du sud de l'Inde, particulièrement dans l'État du Tamil Nadu, ainsi que le sud de la Thaïlande et l'île touristique de Phuket. – plusieurs vagues de 3 à 15 mètres de hauteur – Des effondrements côtiers les trois jours suivants ; ce phénomène est peut-être annonciateur de nouvelles secousses. – la vague s'est engouffrée dans les manchotières, entraînant avec elle des centaines d'œufs et de jeunes manchots dans les iles Crozetgrand

3 3 Fiche informative Sauvetage difficile – L'Armée indienne, la Marine et les garde-côtes : les opérations de sauvetage et les livraisons de nourriture aux victimes : l'accès à ces îles reste très difficile – Le nombre très important de cadavres = défi humanitaire et sanitaire, pour l'identification et l'enterrement rapide des morts ( sacs en plastiques pour envelopper les corps; développement du choléra, de la diphtérie, de la dysenterie…) – effort d'aide humanitaire est à fournir le plus important de l'histoire selon les Nations unies : épidémies (difficiles conditions d'humidité et d'hygiène) ; – destructions matérielles + certaines régions comme l'est du Sri Lanka sous contrôle rebelle = difficiles arrivée des secours et accès à certaines régions sinistrées; – des eaux stagnantes et du manque de nourriture : sources en eau potable doivent être purifiées en urgence déploiement de dispositifs d'assistance et de personnels médicaux, établir des abris et fournir en vivres, protection et habits les populations touchées. – déplacement des populations et la promiscuité, eaux stagnantes = développement d'épidémies (bactéries, bacilles et moustiques vecteurs de la dengue ou du paludisme ) (aucune grave épidémie ne fut signalée) – Certains endroits : radio ne fonctionne plus

4 4 Fiche informative Bilan catastrophique : pcq population et les autorités locales, n'ayant jamais été préparées, prises par surprise ET n'existe pas de dispositif de surveillance des tsunamis dans l'océan Indien – Total : Morts Confirmés ~ Morts Estimés ~ Blessés ~ Disparus ~ Déplacés ~1,69 million – La Thaïlande a été le deuxième pays le plus touché financièrement, avec plus de 2,09 milliards de dollars américains de perte. Il y a eu morts, disparus et blessés. – Nombreux étrangers : tués, blessés ou disparus dans le séisme ou à la suite du raz-de- marée, en particulier de nombreux Européens (Allemagne, Suède, plus de 500 morts ou disparus; Grande-Bretagne, Finlande, entre 100 et 200; France, Suisse, Norvège, Autriche, de l'ordre de la centaine; nombreuses victimes originaires d'Italie, Danemark, Japon, Pays-Bas, Hong Kong, Australie, États-Unis, Corée du Sud, Canada, Afrique du Sud, Belgique). – gouvernement malaisien = dédommagements attribués aux familles des victimes, aux personnes ayant été blessées par le tsunami aux personnes déplacées; autres sommes versées par maison endommagée, par maison détruite, aux pêcheurs ayant vu leur bateau détruit dans la catastrophe. – Dommage matériel : destructions des maisons, renversements de train, destruction de lenvironnement, etc.

5 5 Fiche informative – Crimes et profiteurs : détournement denfants, vols, ventes de souvenirs, etc. – dons des gouvernements, des organisations humanitaires et des particuliers = aide financière et matérielle : « La Banque mondiale estime le coût de l'aide humanitaire à 5 milliards de dollars US » – une opération militaire daide humanitaire estimer en mi-janvier 2007 : hommes, 100 navires, 180 hélicoptères et 80 avions de transport, un pont aérien de près de 75 avions de transport supplémentaires (premier contributeur : les forces armées des États-Unis avec hommes).

6 6 Fiche de citation Tremblement de terre du 26 décembre 2004, Wikipédia, (page consultée le 14 décembre 2009) – « Le tsunami aurait pourtant pu être prévu. La propagation de l'onde de tsunami a en effet pris plusieurs heures pour atteindre certains des pays touchés. […] Une alerte aurait donc pu être donnée par un réseau de surveillance approprié » – « les cartes de la région seront toutes à revoir, car les premières mesures montrent des changements importants, se traduisant par des déplacements d'éléments du relief (côtes, collines…)., pour déterminer l'ampleur des modifications. » – « Ce tsunami, constitué de plusieurs séries de vagues de très grande longueur d'onde, a été le plus meurtrier de ceux jamais relatés. » – « La base de l'Armée de l'air indienne à Car Nicobar a été elle aussi sévèrement touchée, ce qui entrave le déploiement des secours dans cette région […] Les hélicoptères de secours ne pouvaient pas se poser sur place dans les heures qui ont suivi le passage des tsunamis, les environs de Nagapattinam et de Cuddalore étant encore entièrement submergés. » – « Le phénomène se déplace à une vitesse colossale, de l'ordre de plusieurs dizaines de mètres à la seconde, c'est-à-dire parfois jusqu'à 800 km/h. De plus, à l'approche des côtes, les masses liquides perdent de leur rapidité, mais leur taille augmente, pour atteindre 10, 20, voire 30 mètres de hauteur »

7 7 Fiche de citation – « Plus d'un an après, l'activité sismique continue à être élevée dans cette zone. En mai 2006, une violente secousse de magnitude 6,8 ébranlait à nouveau Sumatra, et l'île de Nias.» – « l'alerte ait été donnée dans quelques régions de l'Inde par les télévisions locales, l'information est majoritairement très mal passée, et semble même avoir été souvent bloquée par crainte du désordre public. » – « L'eau s'est également infiltrée dans le complexe nucléaire de Kalpakkam, dont le fonctionnement a été immédiatement stoppé. On ne rapporte aucun dommage ni fuite radioactive »complexe nucléaire de Kalpakkam – « Par exemple, dans la semaine qui suivit la vague, un homme a été arrêté alors qu'il tentait de rapatrier avec lui 40 enfants à qui il avait dit qu'il les ramenait à leurs parents. Il est probable que ces enfants étaient destinés à la vente, à l'adoption illégale ou encore à la prostitution. Il semble que des organisations illégales comme des mafias soient derrière ces manœuvres. »l'adoption illégaleprostitution

8 8 Plan du texte Introduction Sujet amené : Catastrophes naturelles Sujet posé : Le Tsunami du 26 décembre 2004 Sujet divisé : événements, sauvetage et bilan Développement Aspect 1 : Les événements -Ampleur du phénomène : séisme et tsunami -Zones touchées Aspect 2 : Sauvetage difficile -Accès difficile des secours -Dangers et besoins Aspect 3 : Bilan -Bilan humain -Les dégâts matériels -Dons et aide humanitaire Conclusion Rappel (ou synthèse) : Catastrophe dune ampleur inimaginable Ouverture : Organisation de laide humanitaire à coordonner, prévention dautres catastrophes pour diminuer les effets.


Télécharger ppt "1 Fiche bibliographie Tremblement de terre du 26 décembre 2004, Wikipédia, (page."

Présentations similaires


Annonces Google