La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les conséquences sociales des inégalités économiques chez les enfants canadiens : Une étude de la documentation canadienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les conséquences sociales des inégalités économiques chez les enfants canadiens : Une étude de la documentation canadienne."— Transcription de la présentation:

1 Les conséquences sociales des inégalités économiques chez les enfants canadiens : Une étude de la documentation canadienne

2 2 But de lexamen et méthodologie But : – Révéler les conséquences sur le plan de léducation, de la santé, de la justice sociale et de lemploi attribuables à linégalité socioéconomique chez les enfants. Méthodologie : – Recherche de documents publiés entre 1996 et 2006 dans douze bases de données. – Retenue initiale de 828 articles. – Retenue de 34 articles ayant les caractéristiques suivantes : Population canadienne; Méthodologie quantitative; Résultats mesurables; Inégalité socioéconomique comme « variable indépendante ».

3 3 Répercussions sur léducation (selon douze études) Un statut socioéconomique élevé est associé à de meilleurs résultats scolaires à tout âge. Les enfants des familles dont la pauvreté est chronique présentent un risque accru déchec et de faible rendement scolaires. – Les enfants de familles dépendant de laide sociale courent un risque encore plus grand que ceux de familles pauvres dont les parents travaillent. Le statut socioéconomique de la collectivité semble avoir de légers effets positifs sur le statut socioéconomique familial.

4 4 Répercussions sur le comportement (selon huit études) Le statut socioéconomique de la famille et du voisinage est associé de façon négative aux comportements antisociaux (c.-à-d. plus de richesse, moins de problèmes de comportement) et associé de façon positive aux comportements à caractère sociable, quoique faiblement. Un statut socioéconomique faible peut mieux expliquer les problèmes de comportement chez les enfants en bas âge que chez les plus âgés. À lexception des enfants très défavorisés, la résistance à léducation ne semble pas augmenter dans les familles à faible revenu.

5 5 Répercussions sur la santé émotionnelle et physique (selon six et huit études) Un faible statut socioéconomique est associé à un risque plus élevé de problèmes affectifs chez les enfants de tout âge. – (p. ex., anxiété/dépression, comportement destructif, agressivité) Comparativement aux enfants de statut socioéconomique élevé, ceux de faible statut : – Fument plus fréquemment, font moins dactivité physique, contractent des infections transmissibles sexuellement plus souvent, sont plus souvent hospitalisés en bas âge, sont malades durant un plus grand nombre de jours, évaluent leur santé de façon plus négative. Comparativement aux mères de statut socioéconomique élevé, celles de faible statut : – Suivent moins souvent les recommandations dalimentation des nouveau-nés, évaluent plus souvent la santé de leur enfant comme « moins quexcellente ».

6 6 Répercussions sur lemploi (selon deux études) La classe sociale ne semble pas associée aux aspirations en matière demploi. – La plupart des jeunes aspirent à un emploi de classe moyenne. Les revenus entre frères et sœurs sont plus fortement corrélés que ceux entre voisins, ce qui laisse croire à limportance des facteurs familiaux quant aux résultats futurs sur le marché du travail.

7 7 Répercussions sur la justice sociale (selon cinq études) Les enfants vivants dans un contexte de pauvreté chronique sont plus susceptibles dêtre victimes de violence physique, sexuelle ou émotionnelle avant lâge de 17 ans. Le degré et le type de risque varient selon la région, le sexe et la race. – Les immigrants de faible statut socioéconomique sont confrontés à de plus graves problèmes dacculturation que les immigrants de statut socioéconomique élevé. – Les Autochtones pauvres de sexe masculin sont particulièrement vulnérables. – Les différents risques que courent les hommes et les femmes sont exacerbés par un faible statut socioéconomique.

8 8 Variables modératrices Les caractéristiques familiales semblent fortement modérer les répercussions dun faible statut socioéconomique sur les résultats scolaires, la santé émotionnelle et lemploi. – De bons rapports parents-enfants, une famille fonctionnelle et unie, une mère en bonne santé mentale, un bon contrôle parental. – Dans de nombreux cas les répercussions délétères du statut socioéconomique sont réduites à des statistiques de peu dimportance lorsque les variables familiales sont présentes. Bien que les résultats scolaires moyens diminuent dans le cas de faibles statuts socioéconomiques, les résultats de nombreuses personnes ne changent pas. Les variables du fonctionnement familial ne semblent pas améliorer les résultats délétères sur la santé physique. Les enfants actifs de statut socioéconomique faible semblent avoir une meilleure santé émotionnelle.

9 9 Répercussions de la Stratégie de réduction de la pauvreté de lOntario sur les politiques Les meilleures interventions en matière de politique visent souvent à améliorer la dynamique familiale ou le milieu familial (principe de base de la Stratégie : « les enfants vivent dans une famille »). – Importantes initiatives de lOntario dans le cadre de la Stratégie : centres de formation au rôle parental et de littératie pour les familles et Subventions pour la participation et l'engagement des parents (Subventions PEP).

10 10 Répercussions de la Stratégie de réduction de la pauvreté de lOntario sur les politiques Laccès à léducation (et la réussite des études) sont importants pour les parents et les enfants. – Élément clé à long terme pour briser le cycle de pauvreté dans lequel vivent les enfants. – Élément clé à court terme pour que les parents fassent des choix plus avisés en matière de santé et participent davantage à léducation de leurs enfants (pour augmenter les chances de réussite de ces derniers). – Importantes initiatives de lOntario dans le cadre de la Stratégie : centres de développement de la petite enfance de l'Ontario, centres de formation au rôle parental et de littératie pour les familles, Subventions PEP, apprentissage à temps plein, Subvention pour programmes d'aide à l'apprentissage.

11 11 Répercussions de la Stratégie de réduction de la pauvreté de lOntario sur les politiques Les niveaux et types de risque associés à un faible statut socioéconomique peuvent varier selon la population. Il faudra peut-être différentes politiques pour cibler différents groupes (principe de base de la Stratégie : « diversité »). – Les risques peuvent être beaucoup plus élevés pour les Autochtones, les immigrants, les prestataires de laide sociale (par rapport aux travailleurs pauvres) et les jeunes enfants ayant un faible statut socioéconomique. – Importantes initiatives de lOntario dans le cadre de la Stratégie : programme Akwe:go, priorité donnée aux programmes des communautés dans lesquelles vivent des Autochtones, Programme d'aide à l'établissement des nouveaux arrivants, augmentation de la Prestation ontarienne pour enfants.

12 12 Répercussions de la Stratégie de réduction de la pauvreté de lOntario sur les politiques La santé physique des enfants ayant un faible statut socioéconomique peut être améliorée – Il se peut quil y ait beaucoup moins doccasions pour les enfants ayant un faible statut socioéconomique de participer à des activités physiques saines et sécuritaires. – La santé physique de ces enfants semble saméliorer grandement à la suite de soutiens directs des revenus. – La santé physique semble avoir une corrélation positive avec la santé mentale. – Importantes initiatives de lOntario dans le cadre de la Stratégie : Prestation ontarienne pour enfants, Programme d'activités après l'école, Programme de bonne nutrition des élèves.


Télécharger ppt "Les conséquences sociales des inégalités économiques chez les enfants canadiens : Une étude de la documentation canadienne."

Présentations similaires


Annonces Google