La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Accidents du week-end » Plan daction Delphine BROGNEZ, Département Comportement des Usagers et Politique Criminelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Accidents du week-end » Plan daction Delphine BROGNEZ, Département Comportement des Usagers et Politique Criminelle."— Transcription de la présentation:

1 « Accidents du week-end » Plan daction Delphine BROGNEZ, Département Comportement des Usagers et Politique Criminelle

2 Origines du choix du thème: Les chiffres week-end » 1° Echange didées : Comment réduire les accidents du week-end? 2° Elaboration dun plan daction à lattention des services de police

3 Points de discussion Les chiffres des accidents du week-end: Données INS Facteurs des accidents du week-end Initiatives pour réduire le nombre daccidents du week-end

4 I. Les chiffres des accidents du week-end Répartition du nombre daccidents, de victimes, jour-nuit, pour chaque jour de la semaine. Tous les usagers- 2002

5 Répartition du nombre de décédés 30 jours, jour-nuit, pour chaque jour de la semaine. Tous les usagers- 2002

6 Répartition du nombre daccidents, de victimes, jour-nuit, pour chaque jour de la semaine. Tous les usagers- 2001

7 Conducteurs de voiture impliqués dans un accident avec au moins un usager tué ou gravement blessé selon lâge, le sexe et le moment

8 Conducteurs de voitures impliqués dans un accident avec au moins un usager tué ou gravement blessé, selon lâge et le moment. Evolution

9 Les accidents du week-end. Une problématique européenne… Union Européenne: Nombre de personnes de 18 à 25 ans tuées dans les accidents de la route, par heure et par jour- Réalisé en décembre moyenne annuelle des cinq dernières années disponibles.

10 II. Les facteurs des accidents du week-end Facteurs liés à lâge: sentiment dinvincibilité, goût du risque. Expérience insuffisante de conduite Conduite sous influence alcool drogues illicites Autres facteurs: fatigue, conditions météorologiques, conduite de nuit, vitesse,…

11 Conduite sous influence de lalcool Nombre daccidents avec présence de lalcool- 2002

12 Pourcentage daccidents (avec tués ou blessés graves) selon la période de la semaine- 2002

13 Conducteurs de voitures, impliqués dans un accident avec au moins un usager tué ou gravement blessé, sous influence de lalcool, selon lâge- 2002

14 Belgian Toxicology and Trauma Study, % des conducteurs = sous linfluence de lalcool 50% = sous linfluence de lalcool les nuits du week-end Résultats de la mesure de comportement IBSR, conducteurs contrôlés entre octobre et novembre 2003 hommes entre 40 et 54 ans taux dalcool supérieur à 0.35 mg/l (0.8) nuits du week-end

15 Conduite sous influence de drogues/alcool Etude SWOV, Pays-Bas drogues= 25X plus de risques dêtre blessé en cas daccident drogues+alcool= 35X plus de risques Etude « Stupéfiants et accidents mortels de la circulation routière », France drogues (cannabis) + alcool= augmentation du risque dêtre responsable dun accident mortel Belgian Toxicology and Trauma Study, % des conducteurs= sous linfluence de drogues illicites

16 III. Les initiatives A) FORMATION Restrictions (conduite de nuit, les week-ends,…) pendant la période dapprentissage à la conduite avant permis en Belgique Permis provisoire pour conducteurs débutants = restrictions attachées à la validité du permis en Allemagne, Autriche, France,… 1.Abaissement du taux dalcool: 0.2 ex: Allemagne et Pays- Bas à partir du 1 er janvier 2006 cfr Autriche: 17% accidents graves 2.Limitation du nombre de passagers 3.Interdiction de rouler les nuits et nuits du week-end 4.Évaluations daptitude à la conduite et cours de sensibilisation en cas dinfraction ( ex:Educatieve Maatregel Alcohol en Verkeer aux Pays-Bas) 5.Intervention plus répressive des instances judiciaires ou administratives (ex: permis à points en France, Allemagne) en cas dinfraction cfr Allemagne: 5% accidents graves

17 B) SENSIBILISATION Effet positif des campagnes de sensibilisation ex: Campagne Bob : contrôles 6457 positifs = 4.2% Campagne Bob : contrôles 4839 positifs = 5.4% traffic informers ex: Pays-Bas Sensibilisation large: famille, établissements scolaires, secteur Horeca, secteur des assurances (ex: AXA)

18 C) REPRESSION Acteurs de la politique criminelle Police - contrôles POUR : risque objectif dêtre contrôlé cfr ETSC: minimum = 1 conducteur sur 10 / an Campagne Bob : contrôles alcool Campagne Bob : risque subjectif dêtre contrôlé Mesures dattitude IBSR 2003: ALCOOL -2.5% des personnes interrogées: le risque de se faire contrôler est très important -76% : jamais contrôlées! DROGUES -70.5% des personnes interrogées: le risque de se faire contôler est très faible -2%: contrôlées! -- Community policing

19 Justice Parquet Tribunaux de police Efficacité de la sanction: rapide certaine adaptée Ex: - déchéance du droit de conduire les week-ends et jours fériés - cours de driver improvement Chaque année +/ personnes concernées dont 50% ont – de 25 ans Effet positif: - récidive 7% - compréhension des « règles » de sécurité routière

20 IV. Discussion Comment diminuer les accidents du week-end via les actions de prévention et de répression? REPRESSION Contrôles Augmenter les risque objectif et subjectif dêtre contrôlé Test alcool ET test drogues pour les jeunes conducteurs, les nuits du week-end, même si test alcool positif? Collaboration entre zones de police pour augmenter leffectif? Autres contrôles: vitesse, ceinture,… PREVENTION Community policing: sensibilisation discothèques? Communication des chiffres des accidents du week-end? Campagne IBSR, CD Rom,… ET AUTRES SUGGESTIONS…


Télécharger ppt "« Accidents du week-end » Plan daction Delphine BROGNEZ, Département Comportement des Usagers et Politique Criminelle."

Présentations similaires


Annonces Google