La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

7 & 8 novembre 2005 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "7 & 8 novembre 2005 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES."— Transcription de la présentation:

1 7 & 8 novembre 2005 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES

2 7 & 8 novembre 2005 / 1 LETAT ET LES COMPORTEMENTS DE SANTE DES JEUNES : DERNIERS CONSTATS Intervention de Gres médiation santé

3 DES JEUNES QUI SE DISENT GLOBALEMENT EN BONNE SANTE Appréciation globale : la majorité répondent positivement Des différences dappréciation selon lâge Estimation état de santé en 2002 (échelle de 1 à 10) : ans 9, ans 8, ans 8 Sauf pour la santé mentale Les filles se déclarent plus souvent en moins bonne santé LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 2

4 LES MORTS VIOLENTES SONT LES CAUSES DE DECES LES PLUS FREQUENTES A LADOLESCENCE Le taux de mortalité augmente, surtout après 15 ans, à cause des morts violentes Accidents (données 2000) : 25% des décès des ans 44% des décès de ans Suicides (données 2000) : 7% des décès des ans 11% des décès des ans Surmortalité masculine : davantage de morts violentes chez les garçons LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 3

5 LA PRATIQUE SPORTIVE, UNE ACTIVITE TRES FREQUENTE Au moins un sport la semaine précédente : 2/3 des ans Les garçons plus que les filles (71,3% vs 56,5%) Le pourcentage de pratiquants baisse avec lâge LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 /4

6 SURPOIDS ET OBESITE MOINS REPANDUS A LADOLESCENCE QUE CHEZ LES ADULTES Lobésité est en augmentation pour toutes les classes dâges en France Lobésité des enfants et adolescents est globalement moins fréquente que chez les adultes Davantage dobésité quand le milieu social est moins favorisé LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 5

7 UN USAGE DU PRESERVATIF QUI STAGNE ET UN RECOURS IMPORTANT A LA PILULE DU LENDEMAIN Un âge dentrée dans la vie sexuelle qui varie peu au fil du temps Une utilisation du préservatif qui se systématise lors du premier rapport sexuel La quasi-totalité des jeunes, sexuellement actifs et qui ne souhaitent pas avoir denfant, déclarent utiliser un moyen contraceptif Un recours assez important à la pilule du lendemain et à lIvg 14% des ans ont recours à la pilule du lendemain 7% des ans ont déjà eu recours à lIvg Une tendance à laugmentation des grossesses et des Ivg chez les mineures adolescentes LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 /6

8 DIMINUTION DE LA CONSOMMATION DE TABAC Une consommation en baisse chez les jeunes comme chez les adultes Entre 1999 et 2004 : -30% de fumeurs réguliers chez les ans Une consommation et une dépendance plus fortes parmi les garçons Un désir darrêt très présent mais qui a souvent du mal à se concrétiser LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 7

9 STABILISATION DE LA CONSOMMATION DALCOOL Lalcool est rapidement présent dans lunivers de consommation des adolescents Une consommation très vite à prédominance masculine Plus la bière et les alcools forts que le vin Principalement en fin de semaine Une tendance à la baisse de la consommation parmi les jeunes ? LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 8

10 AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION DE CANNABIS (1/2) Des investigations dont il faut connaître les limites La consommation de drogues illicites est marquée par une prédominance de lusage du cannabis Une progression de lexpérimentation et de la consommation répétée Les ans en 2003 : un doublement de lexpérimentation et de la consommation répétée depuis 1993 un certain ralentissement depuis 1999 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 9

11 Une habitude plutôt masculine Expérimentation chez les ans en 2003 : 47,6% des garçons et 41 % des filles Consommation répétée chez les ans en 2003 : 21,4% des garçons et 10,8% des filles Grande proximité des niveaux de consommation régulière entre cannabis, alcool, tabac LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION DE CANNABIS (2/2) 7 & 8 novembre 2005 / 10

12 PENSEES SUICIDAIRES : SURTOUT LES FILLES Les filles déclarent davantage de signes de malaise psychologique Les pensées suicidaires et les tentatives de suicide : des pourcentages qui ont peu bougé entre 1997 et 1999 En 1999 chez les ans : pensées suicidaires au cours de la dernière année : 7,6% (10,6% en 1997) tentative de suicide au cours de la dernière année : 4,3% (3,7% en 1997, mais NS) Les filles les plus concernées En 2000 chez les 17 ans : 7% des filles ont pensé au suicide contre 3% des garçons LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 11

13 PENSEES SUICIDAIRES : UN JEUNE SUR DEUX DIT NE PAS EN PARLER Les amis et la famille sont les principaux confidents Deux fois sur trois, la tentative de suicide nest pas suivie dune hospitalisation Renforcer la prise en charge à partir de lentourage Développer les capacités de lentourage de répondre à la demande Multiplier les interlocuteurs de première intention sur le territoire LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 12

14 VIOLENCE : LES ANS LES PLUS CONCERNES Une stabilisation des actes violents Les victimes de rapports sexuels forcés : 2% des ans Davantage de conduites violentes chez les garçons de 12 à 17 ans LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 13

15 ETAT DE SANTE ET RECOURS AUX SOINS : LE GENERALISTE EN PREMIERE LIGNE Des maladies bénignes Affections dentaires et ophtalmologiques Problèmes dermatologiques, surtout acné Les jeunes de 11 à 20 ans consultent essentiellement les généralistes Des taux de recours aux services durgence relativement élevés et dominés par la traumatologie... Lun des taux de passages aux urgences les plus élevés Lun des plus faibles taux dhospitalisation à lissue de leur passage La traumatologie comme motif dominant : 75 % des passages aux urgences LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 14

16 - DES JEUNES QUI SE DISENT GLOBALEMENT EN BONNE SANTE - LES MORTS VIOLENTES SONT LES CAUSES DE DECES LES PLUS FREQUENTES A LADOLESCENCE - LA PRATIQUE SPORTIVE, UNE ACTIVITE TRES FREQUENTE - SURPOIDS ET OBESITE MOINS REPANDUS A LADOLESCENCE QUE CHEZ LES ADULTES - UN USAGE DU PRESERVATIF QUI STAGNE ET UN RECOURS IMPORTANT A LA PILULE DU LENDEMAIN LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 / 15

17 - DIMINUTION DE LA CONSOMMATION DE TABAC - STABILISATION DE LA CONSOMMATION DALCOOL - AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION DE CANNABIS - PENSEES SUICIDAIRES : SURTOUT LES FILLES, UN JEUNE SUR DEUX DIT NE PAS EN PARLER - VIOLENCE : LES ANS LES PLUS CONCERNES - ETAT DE SANTE ET RECOURS AUX SOINS : LE GENERALISTE EN PREMIERE LIGNE LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES 7 & 8 novembre 2005 /16

18 7 & 8 novembre 2005 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES


Télécharger ppt "7 & 8 novembre 2005 LES ESPACES SANTE JEUNES DANS LE SYSTEME DE SANTE : PRATIQUES; PARTENARIATS, PERSPECTIVES."

Présentations similaires


Annonces Google