La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychopathologie du travail - Introduction Professeur Ph corten ULB.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychopathologie du travail - Introduction Professeur Ph corten ULB."— Transcription de la présentation:

1 Psychopathologie du travail - Introduction Professeur Ph corten ULB

2 Il ny a pas psychopathologie propre au travail Mais des manières pathologiques de travailler (workholisme) Mais des manières pathologiques de travailler (workholisme) Des contraintes et des astreintes Des contraintes et des astreintes => décompensations psy => décompensations psy Exception: Burn-Out Exception: Burn-Out

3 Le travail cest la santé! Support social Support social Nucléarisation de la famille Nucléarisation de la famille Disparition des autres réseaux Disparition des autres réseaux 90% des amis 90% des amis 2/3 des mariages 2/3 des mariages Économie parallèle Économie parallèle Structuration du temps Structuration du temps Pouvez-vous dire quel jour on est après 5 jours de vacances? Pouvez-vous dire quel jour on est après 5 jours de vacances? Mémoire métonymique (proximité, avant-après) Mémoire métonymique (proximité, avant-après) Stimulation de lattention Stimulation de lattention Rôle de lanticipation dans la mémoire Exemple: 2 groupes détudiants face à 100 diapositives représentant des maisons (lune delle na pas de porte) Groupe 1: Voir et consigne après: 15% OK Groupe 2: Consigne avant et voir: 75% OK Effet sur le QI Caisson disolation sensorielle (Maximum 48h): perte de 1à points au QI

4 Lhistoire dune grande méprise Histoire Histoire Travail = Tripallium (instrument de torture par écartèlement) Travail = Tripallium (instrument de torture par écartèlement) => français: femmes en couche => français: femmes en couche => punitions (travaux forcés, camps de travail) => punitions (travaux forcés, camps de travail) => « tarés » (dégénérés, esclaves) => « tarés » (dégénérés, esclaves) Œuvre = activité en tant que réalisation de soi Œuvre = activité en tant que réalisation de soi Chef dœuvre (Compagnons) Chef dœuvre (Compagnons) Bonnes œuvres Bonnes œuvres Hueres ouvrables Hueres ouvrables Aliénation au travail Aliénation au travail Moyen Age: servage Soit guerrier ou seigneur Soit alius => dîme pour payer la protection Au XIX ième siècle Travail = activité permettant de vivre mais dont on abandonne le droit de propriété œuvre Au XX ième siècle Travail = œuvre (Freud) = leurre Tout travail nest pas épanouissant Tout le monde ne désire pas sactualiser

5 Satisfaction des besoins (Abraham Maslow)

6 Actualisation = « What you can do, you must do » Besoin physiologique : manger, respirer, dormir, boire, … Exemple: si on a faim, on ne sait pas se concentrer, par contre si on a trop mangé, on na plus envie de bouger. Si vous mourrez de soif dans le désert, comment croyez-vous que vous allez recevoir lannonce que vous donne le prix Nobel (à titre posthume puisque vous serez mort de soif) Besoin physiologique : manger, respirer, dormir, boire, … Exemple: si on a faim, on ne sait pas se concentrer, par contre si on a trop mangé, on na plus envie de bouger. Si vous mourrez de soif dans le désert, comment croyez-vous que vous allez recevoir lannonce que vous donne le prix Nobel (à titre posthume puisque vous serez mort de soif) Besoin de stimulation : il faut suffisamment de stimulation ou doccupation mentale pour avoir envie de progresser. Par contre sil y a trop de bruit, trop de tâches à réaliser en même temps, trop de personnes qui rentrent dans notre « bulle » on a tendance à sen retirer, à les mettre dehors ! Besoin de stimulation : il faut suffisamment de stimulation ou doccupation mentale pour avoir envie de progresser. Par contre sil y a trop de bruit, trop de tâches à réaliser en même temps, trop de personnes qui rentrent dans notre « bulle » on a tendance à sen retirer, à les mettre dehors ! Besoin de protection: si on ne se sent pas en sécurité, on essaie de sauver sa peau, par contre si on est trop protégé on ne prend plus de risques, on se ferme sur soi-même. Besoin de protection: si on ne se sent pas en sécurité, on essaie de sauver sa peau, par contre si on est trop protégé on ne prend plus de risques, on se ferme sur soi-même. Besoin dappartenance: nous sommes des êtres sociaux et sans les autres nous ne sommes rien (On apprend cela dès les premiers jours de la vie : quon ne sait pas se nourrir seul, quon ne sait pas se déplacer seul, quon a besoin de lautre : un homme seul est un homme mort !). Le besoin dappartenance se fait déjà quand on est en primaire, on a des amis, lécole, la bande,... Exemple : dans certaines tribus quand on veut punir une personne, on lisole du reste du village, cette personne est à lécart des autres et meurt après 6 mois. Besoin dappartenance: nous sommes des êtres sociaux et sans les autres nous ne sommes rien (On apprend cela dès les premiers jours de la vie : quon ne sait pas se nourrir seul, quon ne sait pas se déplacer seul, quon a besoin de lautre : un homme seul est un homme mort !). Le besoin dappartenance se fait déjà quand on est en primaire, on a des amis, lécole, la bande,... Exemple : dans certaines tribus quand on veut punir une personne, on lisole du reste du village, cette personne est à lécart des autres et meurt après 6 mois. Besoin damour : on préfère que les autres nous aiment bien, la quête dêtre aimé pour soi, mais si on nous aime trop on étouffe. Parfois, dans certains couples qui battent de laile, lidée leur vient de consolider le besoin dappartenance en faisant un enfant. Dans certains cas cela permet de réveiller le sentiment damour partagé, mais pas toujours… Besoin damour : on préfère que les autres nous aiment bien, la quête dêtre aimé pour soi, mais si on nous aime trop on étouffe. Parfois, dans certains couples qui battent de laile, lidée leur vient de consolider le besoin dappartenance en faisant un enfant. Dans certains cas cela permet de réveiller le sentiment damour partagé, mais pas toujours… Besoin destime : on se différencie par des caractéristiques propres, uniques. A ladolescence, on se spécialise dans des domaines spécifiques, comme le jazz, la peinture… Sestimer soi et être estimé par les autres est indispensable. Mais si ce besoin est trop satisfait alors on attrape « le gros cou ». Besoin destime : on se différencie par des caractéristiques propres, uniques. A ladolescence, on se spécialise dans des domaines spécifiques, comme le jazz, la peinture… Sestimer soi et être estimé par les autres est indispensable. Mais si ce besoin est trop satisfait alors on attrape « le gros cou ». Besoin dactualisation : En anglais « actualisation » comprend en même temps la notion de maintenant et dagir, « faire maintenant », quon me laisse faire, arriver à pouvoir être ce que je suis. Maslow insistait sur le fait que ce besoin dactualisation devait correspondre à ce que lon est capable de faire « What you can do, you must do ! » ou « ce que vous pouvez être, vous devez lêtre ». Besoin dactualisation : En anglais « actualisation » comprend en même temps la notion de maintenant et dagir, « faire maintenant », quon me laisse faire, arriver à pouvoir être ce que je suis. Maslow insistait sur le fait que ce besoin dactualisation devait correspondre à ce que lon est capable de faire « What you can do, you must do ! » ou « ce que vous pouvez être, vous devez lêtre ».

7 Travail => Organisation du travail => Lois et obligations Comment lautorité, les lois, répondent à ce souhait de satisfaction des besoins personnels? Comment lautorité, les lois, répondent à ce souhait de satisfaction des besoins personnels? Exemple : Exemple : Tu ne tueras pas, si tu le fais, alors … Tu ne tueras pas, si tu le fais, alors … Le « tu ne tueras pas » correspond à une interdiction ou une obligation, Le « tu ne tueras pas » correspond à une interdiction ou une obligation, le « si tu le fais » correspond à une menace le « si tu le fais » correspond à une menace et le « alors... » correspond à une punition. et le « alors... » correspond à une punition.

8 Besoins individuels et autorité sont antithétiques

9 Les 3 variables de lautorité Direction (Obligation Initiative): variable de personnalité (Ascendant) Direction (Obligation Initiative): variable de personnalité (Ascendant) Pouvoir (Menace Sécurité): variable de situation Pouvoir (Menace Sécurité): variable de situation Contrôle (Punition Gratification): variable de statut Contrôle (Punition Gratification): variable de statut

10 Lorganisation du travail correspond à une nécessité: la survie du groupe Initiative: Initiative: si tout le monde prend des initiatives sans direction, cest le chaos (exemple: pousser une voiture) si tout le monde prend des initiatives sans direction, cest le chaos (exemple: pousser une voiture) Protection: Protection: les systèmes ouverts tendent à se refermer sur eux-mêmes. Or leur survie dépend de leur possibilité déchanger avec lextérieur. les systèmes ouverts tendent à se refermer sur eux-mêmes. Or leur survie dépend de leur possibilité déchanger avec lextérieur. Gratification: Gratification: Les gratifications sont des renforcements positifs et elles sont indispensables. Mais si, il ny a que des renforcements positifs le système semballe et meurt de sa propre inflation Les gratifications sont des renforcements positifs et elles sont indispensables. Mais si, il ny a que des renforcements positifs le système semballe et meurt de sa propre inflation

11 Conclusions Lorganisation du travail, cest lintrusion de la volonté dun autre dans lappareil psychique.


Télécharger ppt "Psychopathologie du travail - Introduction Professeur Ph corten ULB."

Présentations similaires


Annonces Google