La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L A NOUVELLE LITTÉRAIRE. Q U EST - CE QUE C EST ? Texte de fiction dont lunivers est vraisemblable ou fantastique et qui est court et condensé. Prend.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L A NOUVELLE LITTÉRAIRE. Q U EST - CE QUE C EST ? Texte de fiction dont lunivers est vraisemblable ou fantastique et qui est court et condensé. Prend."— Transcription de la présentation:

1 L A NOUVELLE LITTÉRAIRE

2 Q U EST - CE QUE C EST ? Texte de fiction dont lunivers est vraisemblable ou fantastique et qui est court et condensé. Prend différentes formes, selon les époques, les auteurs, les sujets, etc. Œuvre de fiction qui a recourt à des figures de styles pour capter lintérêt, créer des effets et susciter des émotions et réflexions. Ne vise pas à informer le lecteur ou la lectrice. Est brève : peu de personnages, peu dévénements et peu de lieux différents. Fin difficile à prévoir et comporte souvent un effet de surprise. Vu sa brièveté, chaque détail (physique, comportement) se rapportant au personnage sera porteur de sens et aidera à faire connaître la psychologie du personnage. La nouvelle littéraire en 8 points

3 L E SCHÉMA NARRATIF Le schéma narratif pourrait être considéré comme le squelette de lhistoire. Tu peux le considérer comme le résumé de cette dernière ou comme son plan. Il comporte donc les éléments suivants : schéma narratif 1.Situation initiale; 2.Lélément déclencheur; 3.Laction (péripéties) et lévolution psychologique du personnage; 4.Le dénouement 5.La situation finale

4 L E SCHÉMA NARRATIF 1. La situation initiale : Au début de lhistoire, on apprend qui est le personnage principal, les circonstances (lieu, époque), la situation des personnages. Il y a une certaine stabilité (équilibre). Lhistoire est racontée à limparfait. 2. Lélément déclencheur : Quelque chose survient dun seul coup et provoque une rupture de la stabilité. Lélément déclencheur modifie la situation initiale et donne suite à la nouvelle. Laction est alors déclenchée. Lélément perturbateur peut être larrivée dun personnage, une révélation, une découverte, un événement particulier. Lhistoire est alors au passé simple. Exemple : «Soudain, on entendit un bruit épouvantable.»

5 L E SCHÉMA NARRATIF 3. Le déroulement : action (péripéties) et évolution psychologique du personnage. Il sagit de toutes les actions faites par le personnage principal, ce qui pousse à agir, dans sa quête de stabilité, dans son envie de retour à léquilibre. Lintrigue se développe autour de lévolution psychologique dun personnage et des motivations qui le pousse à agir. Émotions, sentiments et états dâmes du personnage principal amènent le lecteur ou la lectrice à se demander comment se terminera le récit. Lhistoire est au passé simple mais il peut y avoir des descriptions ou des pauses de réflexion (imparfait). Exemple : «Pierre sortit précipitamment ses clés.»

6 L E SCHÉMA NARRATIF 4. Le dénouement (la chute) : une fin « plausible », « surprenante » et « inattendue » à ce récit. Donne une fin plausible, surprenante et inattendue au récit, tout en répondant aux questions que le lecteur sétait posées tout au long du récit. Cest laboutissement plausible (bon ou mauvais) du déséquilibre psychologique du personnage causé par lélément déclencheur. Passé simple en majorité. Exemple : «Pierre vit enfin le fameux fantôme : une branche d'arbre brisée !» 5. La situation finale : (facultative) Lhistoire est terminée. Les personnages sont heureux ou malheureux et lauteur nous donne à voir le tableau dune nouvelle situation stable, différente de la situation finale (pire ou meilleure). Passé simple en majorité. Exemple : «Pierre paya l'amende sans rien dire, heureux de s'en être sorti à si bon compte.»

7 L A COHÉRENCE TEXTUELLE Histoire : suite dévénements réels ou fictifs qui sont racontés. Récit : La façon de rapporter les événements. Ce qui assure la cohérence textuelle dans un texte narratif : 1.La reprise de linformation 2.Le système des temps de verbe 3.La progression de linformation 4.Les indices de temps

8 L ES SÉQUENCES TEXTUELLES Dans une nouvelle littéraire, la séquence narrative domine. Toutefois lauteur(e) peut utiliser (mélanger) dautres types de séquences, en plus. Séquence dialogale : faire parler les personnages. Séquence descriptive : présente les lieux, une époque, des objets et des personnages de façon détaillée. Séquence explicative : explique la raison de situation ou de tel état desprit. Séquence argumentative : défendre une opinion.

9 L E NARRATEUR Le narrateur externe : Il nest jamais le personnage et raconte une histoire vécue par dautres. Il voit tout, sait tout, mais on ne peut lidentifier. Désigne les personnage par leur nom, par des groupe du noms (la jeune fille, létranger) ou par des pronoms de la 3 e personne (il, elle, ils, elles, etc.) Le narrateur témoin : Personnage de lhistoire qui joue un rôle secondaire. Raconte lhistoire arrivée aux personnages principaux, ce quil a vu, entendu, ce dont il a été témoin. Manifeste sa présence en sidentifiant ou en utilisant des pronoms de la 1 ère personne (je, j, me, moi) Désigne les autres personnages par leur nom, des groupes du nom ou par des pronoms de la 3 e personne.

10 L E NARRATEUR Le narrateur participant : Personnage important de lhistoire, y prend part Raconte ce quil a vécu. Se désigne lui-même par des pronoms de la 1 ère personne (je, j, me, moi) Lorsquil parle des autres personnages, il utilise la 3 e personne. Les relais de narration : Lorsque, dans la même nouvelle, un premier narrateur laisse la place à un deuxième narrateur pour continuer le récit.

11 L E POINT DE VUE DU NARRATEUR Distancé : le narrateur raconte ou décrit de manière neutre, objective. Engagé : le narrateur raconte, commente ou décrit en recourant à des marques de subjectivité.

12 L ES TEMPS VERBAUX Les événements sont habituellement racontés (dans beaucoup de nouvelles) après quils se soient passés. Pour ce faire, le passé simple et limparfait sont utilisés pour conduire le lecteur ou la lectrice de la situation initiale au dénouement. Imparfait : description du décor, des pensées, des rêves, des sentiments. Permet de créer lambiance et de peindre «la toile de fond». Passé simple : convient aux faits et gestes de courte durée, qui contraste avec le rythme de limparfait et vient, tout à coup, interrompre la routine, surprendre les personnages et changer lordre des choses. Présent : utilisé lors des dialogues.

13 L ES FIGURES DE STYLE Servent à capter lintérêt du lecteur, à créer des effets et à susciter des émotions et réflexions. Permettent une expression plus nuancée de notre pensée ou de nos émotions. 1. Énumération : faire une liste de personnes, de choses, de qualités, de défauts, dactions, etc. 2. Gradation : ordonner les termes dun énoncé selon une progression (en taille et en intensité) de façon croissante ou décroissante. 3. Comparaison : comparaison de deux mots appartenant à des domaines différents. 4. Métaphore : transfert de sens dun sens propre à une autre signification selon une comparaison qui se fait dans lesprit et que lon nindique pas.

14 L ES PERSONNAGES Lévolution psychologique du personnage constitue le cœur de lintrigue. Les personnages ne sont pas uniquement bons ou méchants. Ils évoluent tout au long de lintrigue. Parfois, ils sont bons au début de lintrigue et suite à certains événements, à certaines réussites ou échecs, ils deviennent méchants et vice-versa. Indice de lévolution psychologique dun personnage : Les modifications que le personnage apporte à son comportement ou à ses attitudes; Les habitudes de vie du personnage; Les réactions que le personnage a dans certaines situations. Il est important de créer le portrait de vos personnages, de prendre le temps de leur attribuer des caractéristiques physiques, morales, un milieu social et un statut civil. Valeurs : ce qui est vrai, beau et bien selon un jugement personnel plus ou moins en accord avec celui de la société de lépoque. Symboles : Personne, lieu, atmosphère ou objet. Thèmes : ce dont il est question dans lhistoire.

15 L ES CARACTÉRISITIQUES DU PERSONNAGE Nous aident à mieux simaginer le personnage. Vu la brièveté de la nouvelle littéraire, ces caractéristiques sont moins détaillées, mais doivent être judicieusement choisies, car elles peuvent être porteuses de beaucoup dindices quant au déroulement ou au dénouement de lhistoire. Caractéristiques physiquesCaractéristiques sociales TailleSexe PoidsÂge Couleur des yeuxNationalité Couleur des cheveuxProfession Tatouages, cicatricesÉtat civil Style vestimentaire…Statut social Antécédants familiaux… Caractéristiques psychologiques Qualités Défauts Tics nerveux Traits de caractère Manies… Valeurs : ce qui est vrai, beau et bien selon un jugement personnel plus ou moins en accord avec celui de la société de lépoque. Symboles : Personne, lieu, atmosphère ou objet. Thèmes : ce dont il est question dans lhistoire.


Télécharger ppt "L A NOUVELLE LITTÉRAIRE. Q U EST - CE QUE C EST ? Texte de fiction dont lunivers est vraisemblable ou fantastique et qui est court et condensé. Prend."

Présentations similaires


Annonces Google