La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Par MARTORELL Laurent, professeur agrégé en biochimie – génie biologique au lycée LANGEVIN-WALLON de CHAMPIGNY SUR MARNE. Cliquez ici pour démarrer LA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Par MARTORELL Laurent, professeur agrégé en biochimie – génie biologique au lycée LANGEVIN-WALLON de CHAMPIGNY SUR MARNE. Cliquez ici pour démarrer LA."— Transcription de la présentation:

1 Par MARTORELL Laurent, professeur agrégé en biochimie – génie biologique au lycée LANGEVIN-WALLON de CHAMPIGNY SUR MARNE. Cliquez ici pour démarrer LA REPONSE CYTOTOXIQUE

2 Certaines cellules indésirables comme : Certaines cellules indésirables comme : Cette élimination est réalisée par certaines cellules du système immunitaire dont les LYMPHOCYTES T CYTOTOXIQUES. Cette élimination est réalisée par certaines cellules du système immunitaire dont les LYMPHOCYTES T CYTOTOXIQUES. LA REPONSE CYTOTOXIQUE les cellules cancéreuses ; les cellules cancéreuses ; les cellules infectées par un virus ; les cellules infectées par un virus ; les cellules dun greffon. les cellules dun greffon. sont éliminées grâce à lintervention du SYSTEME IMMUNITAIRE. sont éliminées grâce à lintervention du SYSTEME IMMUNITAIRE. sinon, cliquez icicliquez ici Description dun LT cytotoxique, cliquez ici

3 Virus Anticorps anti-virus 1- Les Ac ne peuvent neutraliser lAg si celui-ci est à lintérieur dune cellule. 1- Les Ac ne peuvent neutraliser lAg si celui-ci est à lintérieur dune cellule. 2- La cellule infectée exprime des épitopes viraux à sa surface membranaire. 2- La cellule infectée exprime des épitopes viraux à sa surface membranaire. Chronologie de la réponse cytotoxique (1/3) 3- Un LTC spécifique reconnaît les épitopes viraux exprimés par la cellule infectée. 3- Un LTC spécifique reconnaît les épitopes viraux exprimés par la cellule infectée. Le processus de destruction de la cellule infectée peut commencer. suite, cliquez icicliquez ici

4 Cellule cible infectée 1- Les granules de perforine se dirigent vers la cellule cible. 1- Les granules de perforine se dirigent vers la cellule cible. Chronologie de la réponse cytotoxique (2/3) 2- Le contenu des granules de perforine est libéré par exocytose. 2- Le contenu des granules de perforine est libéré par exocytose. 3- Formation dun canal transmembranaire de polyperforine grâce aux ions Ca Formation dun canal transmembranaire de polyperforine grâce aux ions Ca 2+. Ca 2+ suite, cliquez icicliquez ici

5 Chronologie de la réponse cytotoxique (3/3) Eau 4- Une entrée massive deau par osmose fait éclater la cellule infectée. 4- Une entrée massive deau par osmose fait éclater la cellule infectée. 5- Les macrophages arrivent ensuite pour éliminer les débris cellulaires 5- Les macrophages arrivent ensuite pour éliminer les débris cellulaires FIN. 6- Linfection virale est endiguée. 6- Linfection virale est endiguée. Retour au début, cliquez ici

6 Le LTC est un LT 8 effecteur de la réponse immunitaire à médiation cellulaire. Le LTC est un LT 8 effecteur de la réponse immunitaire à médiation cellulaire. La perforine est une protéine stockée dans des granules du LTC. La perforine est une protéine stockée dans des granules du LTC. Représentation schématique dun lymphocyte T cytotoxique (LTC) Récepteur T à lantigèneGranule de perforine Elle est capable de former des « pores » dans la membrane de la cellule cible à détruire. Elle est capable de former des « pores » dans la membrane de la cellule cible à détruire. retour, cliquez ici Noyau


Télécharger ppt "Par MARTORELL Laurent, professeur agrégé en biochimie – génie biologique au lycée LANGEVIN-WALLON de CHAMPIGNY SUR MARNE. Cliquez ici pour démarrer LA."

Présentations similaires


Annonces Google