La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’art de la première moitié du XXème siècle Le fauvisme, L’expressionnisme, L’art non-objectif Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme L’imaginaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’art de la première moitié du XXème siècle Le fauvisme, L’expressionnisme, L’art non-objectif Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme L’imaginaire."— Transcription de la présentation:

1 L’art de la première moitié du XXème siècle Le fauvisme, L’expressionnisme, L’art non-objectif Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme L’imaginaire : Dada, art fantastique, le réalisme magique, le surréalisme

2 Les -ismes de l’art du XXème siècle En parlant de nombreux –ismes de l’art de la première moitié du XXème siècle, tous tenant leur source dans le post- impressionnisme, nous avons parlé de trois grands courants, auxquels tous ces -ismes peuvent se rattacher: Nous avons tout d’abord parlé d’expressionnisme, mettant l’accent sur l’attitude émotionnelle de l’artiste (envers lui-même et le monde extérieur): nous en avons parlé au cours derniers, avec le fauvisme (Henri Matisse) en France, émancipant la couleur du rendu réaliste, l’expressionnisme allemand avec les groupes Die Brücke (Kirchner) exprimant aussi leur malaise dans la société de leur époque et Der Blau Reitter (Wassily Kandinsky) qui arrive à un art non-objectif, composant librement, sans référence à la réalité, les lignes et les couleurs; Un autre courant, va surtout être préoccupé par la structure formelle de la réalité et de l’œuvre d’art: nous allons l’appeler art abstrait. Il s’agit du cubisme, du suprématisme et du néoplasticisme.

3 Les –ismes du Xxème siècle: tout d’abord, l’expressionnisme, mettant l’accent sur l’attitude émotionnelle de l’artiste (envers lui-même et le monde extérieur), avec le fauvisme (Henri Matisse) en France, émancipant la couleur, qui devient l’élément essentiel de la toile, du rendu réaliste, l’expressionnisme allemand avec les groupes Die Brücke (Kirchner), exprimant aussi leur critique de la société de leur époque et Der Blau Reitter (Wassily Kandinsky) que nous avons vu franchir le pas décisif vers la peinture non-objective, composant librement, sans référence à la réalité, les lignes et les couleurs;

4 Le cubisme Le cubisme est un mouvement artistique qui s'est développé principalement de 1907 à 1914 à l'initiative des peintres Pablo Picasso et Georges Braque. Le cubisme prend sa source dans l’approche de Cézanne, telle qu’il l’explique dans une lettre à Émile Bernard « Traitez la nature par le cylindre, la sphère, le cône… » (1904) Le terme cubisme provient d'une réflexion d'Henri Matisse, relayée par le critique d'art Louis Vauxcelles, qui, pour décrire un tableau de Braque, parla de « petits cubes ». Les phases (basés sur les phases du cubisme de Picasso): Le Précubisme ( ) appelé aussi phase Cézanienne ou phase africaine; le Cubisme analytique ( ) et le Cubisme synthétique ( ) Un autre courant va surtout être préoccupé par la structure formelle de la réalité et de l’œuvre d’art: nous allons l’appeler art abstrait. Il s’agit du cubisme, du suprématisme et du néoplasticisme.

5 Pablo Picasso ( ) Nous allons aborder le cubisme à travers l’évolution de l’œuvre de Pablo Picasso, auquel ce mouvement se rattache… Fils d’un peintre, Picasso montre un talent précoce. En arrivant en France de son Espagne natale, il peint des tableaux mélancoliques, dominés par le bleu, (période bleu de ), puis rose (période rose, ).

6 Les œuvres de Cézanne, mort en 1906, vont être exposées au Salon d’automne en Les distorsions de l’espace de ses natures mortes et les volumes construits à partir de facettes de couleurs tels que nous les voyons dans ses Montagnes Saint-Victoire, impressionnent les jeunes peintres, dont Picasso , Montagne Sainte-Victoire vue des Lauves , Coupe de fruits, verre et pommes

7 De nombreux artistes de cette génération s’inspirent de Cézanne: nous avons vu Matisse oser ses distorsion dans la représentation du corps dans son Nu bleu (Souvenir de Biskra) peint en 1906, une reprise du thème des baigneuses de Cézanne. Matisse, Nu bleu (Souvenir de Biskra), 1906

8 Matisse se laisse décourager par les mauvaises critiques de ses distorsion, et revient aux corps anatomiquement corrects, stylisés et décoratifs… Matisse, Nu Bleu IV, 1952 Matisse, Nu rose, 1935

9 C’est Picasso qui ne va pas avoir peur de suivre cette filière et ainsi débute le cubisme: Les demoiselles d'Avignon, considéré le premier tableau cubiste va faire de Picasso la nouvelle figure de proue de l’avant garde… Picasso, Les demoiselles d'Avignon, 1907

10 Masque Mahongwe Masque Kota, Gabon Une autre source d’inspiration du cubisme est l’art africain et polynésien, que les fauves découvrent après Gauguin, et Picasso dans l’atelier de Matisse. Ainsi l’art africain et polynésien entre dans l’histoire de l’art occidentale avec le cubisme, comme les estampes japonaises avec l’impressionnisme…

11 Les début du cubisme: le précubisme ( ) ou la période cézanienne ou africaine de Picasso… Autoportraits (1906, 1906 & 1907) 1907, Buste d’un marin 1907, Nu (Buste) La démarche du précubisme s'attache à la représentation des volumes traités en surfaces, hachurés à la manière de Cézanne, rattachés à la manière des masques africains.

12 Les facettes ne sont pourtant pas de couleur plate mais ombrées par les hachures, qui donnent du volume aux figures. C’est par le style des masques africains que Picasso va lutter contre l’héritage classique européen. Les figures et le décor sont « brisées » en facettes, se rattachant aux angles vifs. La perspective traditionnelle et son point de vue unique sont malmenés.

13 Évolution des natures mortes: Pichets, coupes de fruit, verres… , puis le verre de 1911 (cubisme analytique)

14 Le cubisme analytique (1909/ ) Le cubisme analytique « analyse » les formes naturelles et les réduit aux figures de base, « le cube, le cylindre, la sphère, le cône » tel que recommandé par Cézanne. Les contrastes de la couleur sont réduit au minimum et approchent la monochromie. À partir de 1910, Picasso et Braque vont coopérer et rivaliser d'inventivité pour toujours pousser plus loin la démarche. Ils vont rompre avec la vision classique, et abandonner la perspective et l'unicité de point de vue du motif pour le déconstruire en de multiples facettes (les vues successives sous des angles divers) ensuite juxtaposés sur la toile; Nous voyons la stylisation abstraite des motifs: les violentes distorsions des Demoiselle d’Avignon a disparu, pour laisser la place à une analyse très cérébrale: la structure de la toile est systématique et complexe. Verre, 1911

15 Cubisme analytique de Picasso (1909/ ) Dans les portraits et les natures mortes de cette période Picasso déconstruit le motif en de multiples facettes (les vues successives de plusieurs points de vue) ensuite juxtaposés sur la toile; Les couleurs ne respectent pas la couleur réelle des objets, il s’agit de toiles qui approchent la monochromie (teintes gris, bleuté, ocre, marron). La transparence des plans aide à construire le relief de la toile. 1910, Daniel- Henry Kahnweiler , Portrait d’Ambroise Vollard

16 L’homme à la guitare, , Homme à la guitare1911, L'Accordéoniste La structure de la toile est systématique et complexe, nous voyons la stylisation abstraite du motif…

17 Terminologie: Art abstrait vs. Art non-figuratif (non-objectif) Art abstrait signifie que l’artiste a analysé et simplifié les formes de la réalité visible, mais garde une référence à la réalité (par exemple, Verre ou Portrait d’Ambroise Vollard de Picasso). Art non-figuratif ou non-objectif charge la forme et la couleur d’une signification autonome, sans référence au monde réel (sans référence à un objet) (l’exemple en est la Composition VII de Kandinsky). Mais le cubisme ne se détache jamais du monde visible: il est le style abstrait par excellence, dans le sens occidental du terme. Au seuil du non-figuratif, le cubisme fait demi-tour, et réaffirme le monde matériel, visible, par la réintroduction, à partir de , des éléments de la réalité, collant sur les toiles des matériaux divers: une nouvelle phase commence.

18 Le cubisme synthétique ( ): le collage Une nouvelle phase du cubisme s’annonce par la réintroduction, à partir de , des éléments de la réalité, mais il s’agit de collages des matériaux étrangers au monde de l’art donnant des indications de matière à l'objet représenté (faux bois ou toile cirée, papier peint, papier journal...), comme nous voyons ici Picasso le faire dans cette Nature morte et chaise cannée: La majeure partie du tableau est toujours composée de facettes, mais nous y voyons ajouté un morceau de cannage de chaise, et la toile est encadrée d’une corde qui souligne encore la réalité matérielle de ce plateau.

19 1912, Violon1913, Guitare À partir de 1912, Picasso et Braque réalisent leur natures mortes presque entièrement de morceaux de différents matériaux collés, qui jouent un double jeu: ils sont assemblés dans un but représentatif, mais ne perdent pas leur identité originelle de matériaux étrangers au monde d’art, et soulignent ainsi ce nouveau concept de la « peinture plateau » … 1915, Violon

20 , Nature morte avec coupe de fruits sur une table 1912, Nature morte à la coupe de fruits Si le cubisme à facettes garde une certaine profondeur de l’espace pictural, avec quelques survivances de la perspective Renaissance, dans le collage cubiste, l’espace pictural est en avant de la surface du « plateau », crée par la superposition réelle des couches de matériaux collés.

21 Le collage cubiste offre donc un nouveau concept de l’espace, avec l’espace pictural en avant de la surface du tableau, créé par la superposition réelle des couches de matériaux collés. Peu de temps après Picasso et Braque découvrirent qu’ils pouvaient garder ce nouvel espace sans recourir aux matériaux collés: ils n’ont qu’à peindre comme s’ils faisaient des collages. Nous parlons de « style de papier découpé ». Cette période se caractérise par le retour de la couleur. 1917, l’Italienne1921, Les trois musiciens

22 Picasso post-cubiste Picasso connait alors une célébrité internationale, le cubisme s’étend à tout le monde occidental. Mais Picasso est déjà lancé dans une autre direction, que ses admirateurs vont considérer comme une trahison. Il peint les personnages massifs (Mère et enfant, 1921) renouant avec la tradition classique. Quelques années plus tard, ces deux styles vont converger dans une synthèse qui va devenir la base de son art par la suite… L’anatomie humaine devient matériau brut, l’identité d’origine des parties ne compte plus, le profil devient la vue de face, un bras d’enfant un sein, les seins les yeux etc… combinant différents points de vus de façon toute cubiste…

23 L’anatomie devenue matériau brut, l’identité d’origine des parties du corps ne compte plus, rassemblées combinant différents points de vue… Nous voyons cette synthèse dans la célèbre Guernica, peinte par Picasso en 1937…

24 Henry Moore, Recumbent figure, 1938

25 Variantes du cubisme: Fernand Léger ( ) 1910, Nus dans la foret Le cubisme de Fernand Léger sera traité, non sans ironie, de « tubisme »: ce que Léger lui-même proclame, c’est une esthétique proche des éléments mécaniques des machines, une fascination de ce début de XXième siècle , Nu dans le Studio

26 Vers 1913, Léger entame une série de peintures non figuratives, Contrastes de formes, aux formes plates et couleurs intenses, bordées de lignes noires. Après 1918, Léger utilise cette même syntaxe pour représenter les paysages urbains et les figures. 1918, Propelleurs 1919, La ville

27 Variantes du cubisme: Fernand Léger ( ) 1921, Trois femmes 1954, Deux femmes aux fleurs

28 Italie: Le futurisme Le futurisme est un mouvement de jeunes intellectuels en Italie, dont le manifeste « Une voiture de course est plus belle que la Nike de Samothrace » proclame cette fascination de l’homme du début du XXème siècle par le progrès de la technologie, dont le mouvement et la vitesse semblent synonymes. Nous allons y revenir… L’idée cubiste de déconstruire le point de vue unique va être complétée par le temps d’observation, rendant la continuité du mouvement et introduisant l’idée de vitesse, comme dans cette sculpture d’Umberto Boccioni, et cette peinture de Giacomo Balla: Giacomo Balla, Dinamisme du chien en laisse, 1912 Umberto Boccioni, Formes uniques de continuité dans l’espace, 1913 Boccioni, 1912, Developpement d’une bouteille dans l’espace

29 Nous allons illustrer comment cette idée futuriste de représenter la vitesse emprunte la syntaxe des cubiste par l’exemple d’un artiste dont on va reparler au cours prochain, Marcel Duchamp, et ses toiles… 1911, Moulin à café1912, La mariée1912, Nu descendant un escalier

30 Piet Mondrian ( ): le néo-plasticisme 1908, Arbre rouge (Le soir) 1911, l’arbre gris 1912,Cerisier Nous avons mentionné que le cubisme ne se détachera jamais du monde visible et de la représentation: il reste le style abstrait par excellence. De même que les recherches des fauvistes sur l’expressivité des éléments visuels eux mêmes vont porter des fruit les plus révolutionnaires chez Kandinsky, le cubisme sera porté à ses conséquences les plus radicales par un hollandais de 9 ans plus âgé que Picasso, Piet Mondrian. Voyons l’évolution de son style, sous l’influence du cubisme à facettes:

31 Les branches de l’arbre tendent progressivement à devenir une grille abstraite de lignes verticales et horizontales… 1912,Cerisier1918, Composition

32 1913, Composition No. II1918, Composition 1920, Composition au noir, rouge, gris, jaune et bleu 1908, Arbre rouge (Le soir) 1911, l’Arbre gris 1912,Cerisier

33 Piet Mondrian: Le Néo-plasticisme Mondrian va ainsi arriver à un style complètement non-figuratif, qu’il va appeler néo-plasticisme: il réduit sa composition à des lignes horizontales et verticales et aux trois couleurs primaires. 1921, Composition avec grand bleu, rouge, noir, jaune et gris 1921, Composition en rouge, jaune et bleu 1922, Tableau 2, en jaune, noir, bleu, rouge et gris

34 1925, Composition I 1930, Composition No. 1- Lozange avec quatre lignes

35 1930, Composition en bleu, jaune, noir et rouge , Rythme de lignes noires , Broadway boogie woogie , New York City

36 Son but proclamé est « la réalité pure » qu’il définit comme un équilibre d’opposition inégales mais équivalentes… On y voit aussi l’influence de l’enseignement théosophique…

37 Kazimir Malevitch ( ): le suprématisme, « le cubisme russe » 1918, Carré blanc sur fond blanc I have stepped over the horizon, out of the realm of things…

38 Le suprématisme: la suprématie de la forme pure Le suprématisme, un mouvement d'art abstrait né en Russie au début du XX e siècle, est l'aventure artistique et spirituelle d'un seul homme, Kazimir Malevitch dont le point de départ est son exposition de 1915, à Petrograd, pour laquelle il imprime une plaquette intitulée Du cubisme et du futurisme au suprématisme: un nouveau réalisme pictural. Le terme « suprématisme », évoque la suprématie du sentiment pur qui trouve un équivalent dans la forme pure, dégagée de toute signification symbolique ou rationnelle. Black Circle, signé 1913, peint 1915 Huit rectangles rouges, 1915 Carré noir sur fond blanc (Quadrangle), 1915 Suprématisme,

39 Suprématisme, , Carré blanc sur fond blanc Le tableau ne comporte plus que des formes pures et des couleurs pures, et ne renvoie à aucune autre réalité que la sienne. Le vocabulaire de formes suprématiste se limite au carré, au cercle et à la croix. Les couleurs sont de trois catégories: le fond blanc, représentant l'espace infini, le noir, réservé à la figure emblématique du carré et les couleurs primaires pour le reste. Le sujet d'une œuvre suprématiste est la capture d'un moment de l'évolution des formes à travers les quatre dimensions… Composition suprématiste,1916

40 Malevitch, Carré blanc sur fond blanc, 1918 I have stepped over the horizon, out of the realm of things… À partir de là, Malevitch s'engage de plus en plus dans la quête mystique d'un monde sans objet, le monde de la non-représentation. Il aboutit ainsi au Carré blanc sur fond blanc de La libération est accomplie, puisque le blanc est ce néant dévoilé, cet espace infini et l’ ultime étape au-delà de laquelle la peinture n'est plus perceptible.

41 Il écrit son manifeste, Le monde comme non-objectivité, en 1926, et réussi à ne pas retourner ses œuvres en USSR après ses rétrospectives à Varsovie puis à Berlin et Munich, sentant que le vent de la révolution, d’abord favorable aux utopies artistiques, va tourner après la mort de Lénine, vers le « réalisme socialiste »… Lui-même va retourner à un « tubisme » à la Léger… La cavalerie rouge, Malevich, Le Faucheur, 1930

42 Lui même, ayant toutefois perdu sa place de directeur de l’Institut de la culture artistique de Petrograd, doit renoncer à exposer les oeuvres suprématistes. Il arrivera toutefois à se faire tolerer et mourra de cancer en Sur sa tombe, un carré noir sur fond blanc.

43 Thèmes à réflexion et de référence ici, aujourd’hui…

44 Goran Đor đ ević, Mondrijan iz Narodnog muzeja, 1984

45 Protiv umetnosti, Goran Đor đ ević, kopije

46 Uroš Đurić, Disposable Hero of Populism, 2001 Uroš Đurić, Let iznad suprematističke ravnice

47 Tanja Ostojić, , Personnal Space, Whte on white


Télécharger ppt "L’art de la première moitié du XXème siècle Le fauvisme, L’expressionnisme, L’art non-objectif Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme L’imaginaire."

Présentations similaires


Annonces Google