La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Biotechnologie et phytoremédiation: « Recherches et perspectives » Hervé de Caritat, Alexandre Lefèbvre Mai 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Biotechnologie et phytoremédiation: « Recherches et perspectives » Hervé de Caritat, Alexandre Lefèbvre Mai 2011."— Transcription de la présentation:

1 Biotechnologie et phytoremédiation: « Recherches et perspectives » Hervé de Caritat, Alexandre Lefèbvre Mai 2011

2 Introduction Au cours des derniers siècles, lindustrialisation, la guerre,… ont conduit à laccumulation de composés toxiques dans les sols. polluants organiques (hydrocarbures, les solvants, les composés phénoliques, les explosifs, les herbicides, pesticides, fertilisants) polluants inorganiques (métaux lourds (cadmium, mercure, plomb) composés non-métalliques (arsénique et les déchets nucléaires)) tonnes/an de mercure(Hg) sont relâchées dans la nature Plus de sites contaminées au Etats-Unis Plus de sites en Europe de lOuest

3 Stratégie dassainissement un site désigné à cet effet Enlèvement physique des sols contaminés ne résout pas le problème coûte cher perturbe lenvironnement accroit temporairement lexposition aux produits toxiques laisse souvent des contaminations résiduelles Alternative: phytoremédiation

4 Phytoremédiation Utilisation de plantes pour prélever, dégrader les polluants du sol ou de leau. Bon marché Durable (contaminants remontent jusquà la partie supérieure de la plante et/ou peuvent dégrader les produits en une forme moins nocive) Alternative pro-environnementale

5 La plante idéale > < plantes actuelles Haute tolérance au polluant capacité à dégrader ou concentrer grandement le produits dans sa biomasse Système racinaire très développé Capacité dabsorber de grande quantité deau(filtre inverse) Croissance rapide & haute production en biomasse Quelques espèces sont tolérantes à certains produits Croissance lente Peu de biomasse Conditions environnementales spécifiques Ne tolèrent que très peu et naccumulent pas les contaminants

6 La capacité de dépollution peut être améliorée par la manipulation génétique => introduction de nouveaux caractères. Biotechnologies

7 Le problème : Cadmium, Zinc, Plomb, Sélénium Solution par bioremédiation : protéines: Métallothionéine, phytochélatine, Glutathion exemples: Tabac glauque (Nicotiana glauca) Arabette de Thalius (Arabidopsis thaliana) Phytochélatine TaPCS1 Selenocysteine methyltransferase (SMTA) Métaux lourds

8 Le problème : Le RDX (cyclotriméthylènetrinitramine) = explosif nitré toxique et corrosif Le TNT (Trinitrotoluène) Explosifs Solution par bioremédiation : Tabac avec un gène codant pour un NADPH-dépendant nitroréductase, dégrade le TNT(trinitrotoluène) Arabidopsis avec gène xplA, résistant au RDX

9 Mines terrestres Le problème : - 80 pays concernés - 60 à 70 millions de mines actives - 50 victimes ou blessés chaque jour => Des zones important sont impraticables pour laide humanitaire, lagriculture ou lapprovisionnement en eau. Solution par bioremédiation : Les Arabidopsis sont de petites plantes de la famille Brassicaceae ressemblant au chou et à la moutarde. Leurs racines changent de couleur lorsqu'elles sont à proximité de produits de dégradation des mines terrestres. Des projets de recherche visent à modifier les gènes de cette plante de façon à ce que les feuilles changent également de couleur de façon à prévenir les risques daccident.

10 Mercure Le problème : Élément hautement toxique Le méthylmercure est bioaccumulable Dommageable pour : -le système immunitaire - le système nerveux - les fœtus. Solution par bioremédiation : Les OGM darabidopsis, de tabac, de peupliers, de moutarde indienne et de coton qui possèdent les gènes merA et merB. dégazent le méthylmercure à la forme volatile élémentaire à des concentrations non-toxiques. Augmentation de la concentration de méthylmercure

11 Le problème : La consommation d'eau contaminé : => maladies de la peau => gangrène => cancer des reins et de la vessie Les terres polluées ont des rendements agricoles moindres et les productions sont toxiques. 40 millions de personnes empoisonnées au Bangladesh Solution par bioremédiation : Les OGM d'Arabidopsis avec une tolérance de l'arsenic par l'introduction des gènes ARSC et y ECS. ARSC convertit arséniate en arsénite. + amélioration de la tolérance au cadmium. Arsenic

12 Avantages : la phytoremédiation par OGM est une biotechnologie prometteuse, elle peut-être efficace, propre, bon marché et durable. Défis à relever : Avoir une meilleure compréhension des bases moléculaires. Obtenir des plantes tolérantes pour plusieurs produits chimiques. Répondre aux préoccupations de biosécurité et prévoir des stratégies pour empêcher le flux de gènes dans les espèces sauvages. Déterminer le coût véritable de cette technologie. Obtenir une volonté politique et des pour la recherche fondamentale et pour mettre en œuvre de nouvelles stratégies. Perspectives


Télécharger ppt "Biotechnologie et phytoremédiation: « Recherches et perspectives » Hervé de Caritat, Alexandre Lefèbvre Mai 2011."

Présentations similaires


Annonces Google