La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 ENQUETE EPIDEMIOLOGIQUE SUR LA PSYCHOLOGIE SOCIALE ET LUSAGE DU TABAC CHEZ LES ECOLIERS ADOLESCENTS A HO CHI MINH VILLE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 ENQUETE EPIDEMIOLOGIQUE SUR LA PSYCHOLOGIE SOCIALE ET LUSAGE DU TABAC CHEZ LES ECOLIERS ADOLESCENTS A HO CHI MINH VILLE."— Transcription de la présentation:

1 1 ENQUETE EPIDEMIOLOGIQUE SUR LA PSYCHOLOGIE SOCIALE ET LUSAGE DU TABAC CHEZ LES ECOLIERS ADOLESCENTS A HO CHI MINH VILLE

2 2 Patron du sujet 1. Professeur Isidore Pelc: Professeur de lUniversité Libre de Bruxelles, chef du Département de Psychiatrie de lHôpital Universitaire Brugmann de Bruxelles et du laboratoire de Psychologie médicale, alcoologie et toxicomanie (ULB). Patron de louvrage de recherche sur lAssuétude en Asie Sud – Est du CIUF (Conseil des Universités francophones en Belgique) 2. Docteur Lam Xuan Dien: Directeur de lhôpital psychiatrique de Ho Chi Minh ville, chef du département de Psychiatrie et de psychologie médicale du Centre Universitaire de Formation des cadres et des personnels médicaux de Ho Chi Minh ville Réalisateurs : Hôpital psychiatrique de Ho Chi Minh ville et 24 dispensaires psychiatriques des arrondissements Hôpital psychiatrique de Ho Chi Minh ville et 24 dispensaires psychiatriques des arrondissements

3 3 PROBLEME A POSER Ladolescence débute par une étape pleine dinquiétude et de désordre dans le développement de lindividu. Dans cette étape, lenfant commence à avoir des changements physiologiques importants mais ce qui a le plus dimportance, cest le changement psychologique quand ils doivent se séparer du monde infantile. Ils commencent à découvrir un nouvel horizon, élaborer eux-mêmes une nouvelle expérience, dans laquelle laction de fumer et de boire de la bière est considérée pour les jeunes gens comme la représentation de la maturité la plus rapide et économique. Nous savons que labus de bière et de tabac provoque des dommages sérieux pour la santé de lutilisateur. Pour servir le travail de prévention, intervenir tôt sur ces risques chez les adolescents, nous procédons à une enquête qui débute par prendre connaissance de la relation entre les facteurs socio-psychologiques et laction de lusage des substances stupéfiantes chez les adolescents. Ladolescence débute par une étape pleine dinquiétude et de désordre dans le développement de lindividu. Dans cette étape, lenfant commence à avoir des changements physiologiques importants mais ce qui a le plus dimportance, cest le changement psychologique quand ils doivent se séparer du monde infantile. Ils commencent à découvrir un nouvel horizon, élaborer eux-mêmes une nouvelle expérience, dans laquelle laction de fumer et de boire de la bière est considérée pour les jeunes gens comme la représentation de la maturité la plus rapide et économique. Nous savons que labus de bière et de tabac provoque des dommages sérieux pour la santé de lutilisateur. Pour servir le travail de prévention, intervenir tôt sur ces risques chez les adolescents, nous procédons à une enquête qui débute par prendre connaissance de la relation entre les facteurs socio-psychologiques et laction de lusage des substances stupéfiantes chez les adolescents.

4 4 BUT DE LA RECHERCHE - Etude sur le pourcentage de lusage du tabac chez les jeunes gens. - Etude sur le pourcentage de lusage du tabac chez les jeunes gens. - Reconnaissance des facteurs concernant le problème médicosocial. - Reconnaissance des facteurs concernant le problème médicosocial. - Reconnaissance des concepts sur le problème de lusage du tabac. - Reconnaissance des concepts sur le problème de lusage du tabac.

5 5 METHODE DE LA RECHERCHE ET MODE DE LA DEMARCHE - Etablissement détude Description transversale Description transversale - Echantillon 2296 écoliers 2296 écoliers - Objet de la recherche Ecoliers de la classe 8, 9 (école secondaire de 1ier degré) et 11, 12 (école secondaire de 2ième degré) Ecoliers de la classe 8, 9 (école secondaire de 1ier degré) et 11, 12 (école secondaire de 2ième degré) - Méthode dacquisition des données 1/2004 – 2/2004 1/2004 – 2/ Méthode danalyse SPSS 11.5 SPSS 11.5

6 6 RESULTATS

7 7 CARACTERISTIQUES DE LECHANTILLON Sexe : Masculin Masculin42,9% Féminin Féminin57,1% Age moyen 16,18 ± 1,69 (14 – 21) Classe 825,6% 923,2% 1128,5% 1222,7%

8 8 TABAC

9 9 POURCENTAGE DES FUMEURS EchantillonFumeur Non fumeur Pourcentage Total ,7 Masculin579855,8 Féminin613110,5

10 10 USAGE DU TABAC – ATTITUDE DETUDE ACTIVE

11 11 USAGE DU TABAC – ATTITUDE DETUDE NEGATIVE Non fumeur FumeurP Ecoliers ont été rejetés de la classe 90 (4%) 7 (11,1%) 0,006 Ecoliers ont redoublé une classe 52 (2,4%) 11 (6,4%) 0,002

12 12 AGE AU COMMENCEMENT DE LUSAGE FREQUENT DU TABAC Masculin : 15,49 ± 0,23 Masculin : 15,49 ± 0,23 Féminin : 14,17 ± 0,87 Féminin : 14,17 ± 0,87

13 13 ETAT DE LUSAGE DU TABAC DANS LA FAMILLE Il y a des personnes qui fument dans la famille P Groupe des écoliers fumeurs des cigarettes 46 0,036 Groupe des écoliers non fumeurs 33,4

14 14 FUMEUR DES CIGARETTES – CONNAISSANCE – ATTITUDE PERSONNELLE Opinion positive Groupe des écoliers fumeurs Groupe des écoliers non fumeurs P Fumer des cigarettes est un plaisir 31,76 < 0,001 Fumer des cigarettes apporte la détente 42,915,9 < 0,001 Fumer des cigarettes évitera lobésité 198 < 0,001 Le fumeur a lhaleine très fétide 56,570,7 < 0,001 Fumer des cigarettes provoque le cancer 66,776,30,044 Il convient peut être de défendre de vendre le tabac aux gens en dessous de 18 ans, 74,684,9 < 0,001 Pour avoir égard, il doit fumer comme eux 15,81,4 < 0,001 Tabac est réservé aux gens forts 17,46,5 < 0,001 Parmi les camarades, celui qui ne fume pas, sera isolé 12,950,023 Il faut défendre de fumer en public 68,280,7 < 0,001

15 15 FUMEUR DU TABAC – PSYCHOLOGIE FAMILIALE (COMPARAISON FAITE AU GROUPE DES ECOLIERS MASCULINS) Les facteurs psycho-familiaux Groupe des écoliers fumeurs Groupe des écoliers non fumeurs P Ne jamais ou rarement aller se promener avec la famille 77,961,80,006 Le père réserve peu de temps aux enfants 74,350,20,003 La mère réserve peu de temps aux enfants 52,634,0,038 Il dit que la discussion avec son père ne sert à rien 46,3250,007 Il dit que la discussion avec sa mère ne sert à rien 37,5190,019 Il a toujours ou fréquemment lattitude de désaccord avec son père 19,69,20,008 Le père a la pensée modérément ou extrêmement conservatrice 28,615,20,005

16 16 FUMEUR DU TABAC – RECONNAISSANCE DE LA VIE (COMPARAISON FAITE AU GROUPE DES ECOLIERS MASCULINS) Qualité de vie Groupe des écoliers fumeurs (note moyenne) Groupe des écoliers non fumeurs (note moyenne) P Vie actuelle 58,0767,54 < 0,001 Expectation pour lannée prochaine 64,7772,970,022

17 17 FUMEUR DU TABAC – DIVERTISSEMENT JOURNALIER (COMPARAISON FAITE AU GROUPE DES ECOLIERS MASCULINS) Divertissementjournalier Groupe des écoliers fumeurs (%) Groupe des écoliers non fumeurs (%)P Quand nous sommes libres, nous sommes souvent dans la rue 43,922,4 < 0,001 Quand nous sommes libres, nous sommes souvent à la maison 54,476 < 0,001 Quand nous sommes libres, nous sommes souvent en famille 36,859,1 0,001 0,001 Nous allons souvent au café 63,210,3 < 0,001 Nous allons souvent à la bibliothèque 8,819,60,043 Nous jouons dun instrument de musique 19,310,60,041 Nous lisons souvent des livres 49,167,30,005 Nous allons souvent au dancing 19,32,9 < 0,001

18 18 RESUME - Le pourcentage de fumer du tabac chez les écoliers masculins est 5,8% et chez les écoliers féminins est 0,5% - Lâge moyen du commencement de fumer fréquemment du tabac chez les écoliers masculins est 15,49 ans et chez les écolières de 14,17 ans. Le pourcentage des écoliers qui fument avant 15 ans est 31,7% - Le pourcentage des écoliers qui ont été rejetés de la classe ou ont redoublé une classe est considérablement plus élevé dans le groupe des fumeurs - Le pourcentage des écoliers masculins qui fument augmente graduellement selon la gradation de classe. - Lorsquil y a dans la famille au moins une personne qui fume, le risque de fumer du tabac chez les écoliers masculins est 2 fois plus élevé que dans la famille où aucune personne ne fume.

19 19 - Le groupe des écoliers qui fument dit que laction de fumer est un plaisir ayant pour but dapporter la détente, est le moyen témoignant sa force pour avoir légard des copains ou créer une harmonisation avec eux. Ils ont peu de connaissance sur limpact nocif du tabac ou sont moins daccord avec les mesures de restreindre du tabac en comparaison avec le groupe non fumeur. - Le groupe des écoliers masculins qui fument a peu de promenade avec la famille, leur parent réserve peu de temps aux enfants. Ils parlent très peu aux parents, ont souvent lattitude de désaccord avec le père en croyant que celui-ci est conservateur. - Le groupe des écoliers masculins qui fument sont moins positifs sur la qualité de vie actuelle et future. - Le groupe des écoliers qui fument réservent beaucoup de temps pour aller se promener dans la rue, aller au café, faire de la musique et aller au dancing.

20 20 CONCLUSION - Le problème de lusage de tabac chez les adolescents est une question importante pour la société, il exige une stratégie de prévention et de protection efficace. En se basant sur létat de lusage du tabac présenté ci-dessus, nous pensons quil faut présenter les programmes de propagation sur leffet nocif du tabac dans lécole à partir du groupe de classes 8 et 9. Il faut en particulier avoir les psychologues consultants à lécole pour que les adolescents puissent les consulter si nécessaire et il faut que lécole organise lespace de détente saine et attractive pour les adolescents après les heures détude fatigante.


Télécharger ppt "1 ENQUETE EPIDEMIOLOGIQUE SUR LA PSYCHOLOGIE SOCIALE ET LUSAGE DU TABAC CHEZ LES ECOLIERS ADOLESCENTS A HO CHI MINH VILLE."

Présentations similaires


Annonces Google