La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La lignée Humaine Ce petit logiciel vous présente sous forme de documents et de petites animations les principales nouveautés sur lévolution de la famille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La lignée Humaine Ce petit logiciel vous présente sous forme de documents et de petites animations les principales nouveautés sur lévolution de la famille."— Transcription de la présentation:

1

2 La lignée Humaine Ce petit logiciel vous présente sous forme de documents et de petites animations les principales nouveautés sur lévolution de la famille humaine. Auteur Mr FRAISSE David Professeur certifié biadmissible de SVT au collège Paul Cézanne à Brignoles (Var).

3 La lignée Humaine Par ce biais on qualifie les Grands singes, lHomme ainsi que tous ses ancêtres. Des découvertes récentes se sont accumulées en vingt ans donnant à la lignée humaine, un caractère buissonnant. Je vous propose succinctement de prendre connaissance des dernières données en classification phylogénétique et cladistique.

4 Les primates Lordre des primates comprend différentes familles. Les Strepsirhiniens (Lémuriens). Les Haplorhiniens ou Singes. Ils ont tous en commun une main avec un pouce opposable aux autres doigts. On les dits quadrumanes et ils pratiquent la brachiation. (utilisation des bras pour la réalisation de différents mouvements) Parmi les singes on distingue. - les singes du nouveau monde. (Platyrhiniens) - les singes de lancien monde ( babouins et grands singes ou Catarhiniens) NB : Cest parmi les grands singes ou Hominoïdes (gibbons, orang-outan, chimpanzé et gorille) que lon classe lespèce humaine chez les animaux. STREPSIRHINIENSHAPLORHINIENS ADAPIFORMES LEMURIFORMES TARSIIFORMES OMOMYIDAE PLATYRHIENS PLATYRHINIENS HOMINOIDESCERCOPITHEQUES CATARHINIENS ANTHROPOIDES Griffes, orbite ouverte Ongles, vision binoculaire Orbite fermée Absence de queue, brachiation Vie terrestre Groupes sociaux

5 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Hylobatidés Hominidés Pongidés Homininés Panidés Orang-outan Gigantopithèque Cliquer sur les boutons ou sur les images 20 M.a Oligocène 10 M. a Miocène 8 M. a 7 – 4 M. a Pliocène

6 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Hylobatidés Hominidés Pongidés Homininés Panidés Orang-outan Gigantopithèque Cliquer sur les boutons ou sur les images 20 M.a Oligocène 10 M. a Miocène 8 M. a 7 – 4 M. a Pliocène Proconsul nyanzae Afropithecus Dryopithecus Kenyapithecus Sivapithecus indicus Ramapithecus Ouranopithecus Samburupithecus Oréopithecus

7 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Cliquer sur les boutons ou sur les images Les Hominoïdes: Ce groupe était autrefois appelé Anthropoïdes. Il rassemble lensemble des grands singes. Gibbons, Orang-outan, Chimpanzé, Gorille et Homme. Les premiers représentants connus sont les Proconsuls et lAfropithecus datés du Miocène Inférieur dil y a 20 M.A. Proconsul Afropithecus

8 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hylobatidés Cliquer sur les boutons ou sur les images Les Hylobatidés sont : Les Gibbons et les Siamangs Ce sont des grands singes se déplaçant par brachiation. Ils vivent dans des forêts d Inde et dAsie.

9 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoïdés Hylobatidés Cliquer sur les boutons ou sur les images Les Hominoïdés : Il sagit dun grade évolutif. Ce sont les premiers grands singes à pouvoir utiliser une locomotion bipède incomplète. Les premiers représentants datent du Miocène moyen il y a 12 M.A., on peut citer le Kenyapithèque et les Dryopithèques. Dryopithèque

10 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Hylobatidés Hominidés Cliquer sur les boutons ou sur les images LOuranopithèque : Est un fossile daté de 10 M.A Il possède des caractéristiques propres à lHomme et aux Panidés. Le nœud évolutif est qualifié: Hominidés. Ouranopithèque

11 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Hylobatidés Hominidés Pongidés Cliquer sur les boutons ou sur les images Le Sivapithèque et Le Ramapithèque sont les premiers représentants des Orang-outan, il y a 10 M.A. On peut citer le Gigantopithèque, un Orang-outan géant disparu, Il y a ans en Asie. Sivapithèque

12 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Hylobatidés Hominidés Pongidés Panidés Cliquer sur les boutons ou sur les images On ne trouve pas de Panidés fossiles, ce qui rend difficile de connaître les liens de parenté avec les Homininés. On distingue les Gorillinés (2 sous espèces Gorilla gorilla) et les Paninés (2 espèces Pan troglodytes le Chimpanzé commun et Pan paniscus le Bonobo)

13 LA LIGNEE HUMAINE HOMINOIDES Hominoidés Cliquer sur les boutons ou sur les images Hylobatidés Pongidés Hominidés Panidés Homininés Le Samburupithèque daté de 8 M.A est le premier primate que lon peut apparenter aux Homininés. Suite

14 Samburupithecus Orrorin tugenensis Sahelenthropus tchadensis (Toumaï) Ardipithecus ramidus kadabba Ardipithecus ramidus ramidus Australopithecus anamensis Australopithecus afarensis A bahrelgazali Paranthropus aethiopithecus A africanus Kenyathrope platyops P boiseiP robustus Homo rudolfensis H habilis H ergaster H georgicus H heidelbergensis H erectus erectus H antecessor H ceprenansis H erectus pekinensis (sinanthrope) H erectus javanensis (pithécanthrope) H floresiensis Préneandertaliens H sapiens idaltu H sapiens sapiens Miocène 7 M.A. Pliocène 5,3 M.A. Pliocène 3.5 M.A. Miocène 6 M.A. Miocène 5,8 M.A. Pleiostocène inférieur 2,2 M.A. 1 M.A Ans Pleiostocène moyen Ans Pleiostocène supérieur Ans Ans Holocène Les Homininés A garhi P crassidens 3 M.A. 1,8 M.A H wushanensis Homo neanderthalensis H helmei H rhodesiensis

15 Toumaï Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu

16 Australopithecus anamensis Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

17 Homo rudolfensis Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

18 Homo rudolfensis

19 Homo ergaster Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

20 Homo erectus Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

21 Homo erectus

22 Homo heidelbergensis Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

23 Homo sapiens idaltu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

24 Homo sapiens sapiens Faites glisser le curseur pour faire dérouler le menu Comparaison des crânes des hominidés dun point de vue évolutif

25 Homo sapiens sapiens

26 Entrée en scène des Homininés Jusquà ces dernières années on ne trouvait pas de fossiles dHomininés datant de plus de quatre millions dannées, de plus on les trouvait tous dans lOlduvai et la région de lAfar éthiopien à louest du grand rift africain. Ce qui laissa supposer de grands spécialistes comme Yves Coppens quil sagissait du berceau de lhumanité. Les découvertes récentes ont contredit cette hypothése. Le plus ancien des Hominés connu actuellement est Orrorin tugenensis il est daté de 7 M.A. et dAfrique du sud, soit trois millions dannées de plus que les premiers australopithèques. Ce préhominien nest connu que par des molaires et un fémur signe de bipédie, ce qui permet une contradiction quand à savoir sil appartient aux Homininés ou aux Panidés. Il est néanmoins plus proche de ce quétait lancêtre des Homininés que lOréopithèque. (Yves Coppens) Un Homininé ne faisant pas de doute est Toumaï ou Sahelanthropus tchadensis daté de 6,5 M.A. « lhomme du Sahel », bien loin des savanes de lAfar. Lemplacement du foramen magnum supposé daprès la forme de la mâchoire supérieure signale une bipédie stricte. Mesurant 1m30, la bipédie lui permet de voir les prédateurs arriver de loin. (Michel Brunet) La découverte dun préhominien daté de 5,8 M.A appelé Millenium ancestor, et regroupé dans le genre Ardipithecus avait déjà relancé la course aux ancêtres. Ainsi le genre Ardipithecus possède désormais 2 espèces ramidus et kadabba. Quels que soit les liens entre ces premiers préhominiens, lun dentre eux est forcément lancêtre des australopithécinés bien connus depuis des dizaines dannées. SOMMAIRE

27 Entrée en scène des Australopithèques On trouve énormément de fossiles datés de quatre millions dannées regroupés dans le genre Australopithecus, on les trouve dans quelques sites regroupés: Laetoli ou les premières traces de pas ont été découvertes en Tanzanie, Hadar en Ethiopie et deux sites en Afrique du sud. Le plus ancien de ces singes du sud daté de quatre millions dannées possède comme les préhominiens un petit cerveau et une mâchoire prognathe (courte et incurvée) mais avec des canines plus courtes et ils marchaient debout. La première famille est représenté par 24 individus et des empreintes de pas; dont la célébre Lucy (vallée de lHawash) avec un squelette presque entier. Ils mesuraient entre 1 mètre et 1m20. Il sagit de lespèce Australopithecus afarensis. Récemment un autre australopithèque de même âge a été découvert anamensis, il avait probablement un comportement alimentaire plus charognard et opportuniste, ils possédaient des jambes moins courtes et plus fortes, ils marchaient mieux. Les anamensis semblent être le groupe à lorigine de notre lignée, tandis que les afarensis semblent être à lorigine des autres groupes daustralopithèques. Laetoli Lucy SOMMAIRE

28 Entrée en scène des Hominines, les derniers australopithèques SOMMAIRE Il y a 3 millions dannées une grande glaciation pousse les hominiens à se déplacer, ainsi les descendants dafarensis donnent à Taung en Afrique du sud naissance à A africanus dit gracile par sa petite taille, son régime alimentaire devient exclusivement végétarien. Au Kenya on trouve les Kenyathropes plus grands avec un cerveau dépassant les 500 cm3 probablement descendants danamensis, en éthiopie Abel lun des derniers australopithèques semble til à lorigine de notre lignée; A bahrelgazali lui aussi descendant danamensis. On peut aussi citer A garhi. Il y a 2,5 millions dannées apparaît issu dAbel le premier Hominines Homo rudolfensis omnivore. Il concurrence africanus qui séteint en laissant pour descendance les derniers australopithèques devenant exclusivement végétariens et donc condamnés si changement climatique, les paranthropes ou casse-noix. Il y a 2 M.A. cohabitent Homo habilis qui crée loutil et les paranthropes robustes aethiopithecus, crassidens, boisei et robustus. A africanus Paranthrope boisei Homo habilis

29 SOMMAIRE Les Hominiens Jusquà récemment si la lignée australopithèque avait un caractère buissonnant, il nen était pas de même pour les hominines avec une évolution en apparente ligne droite: Homo habilis, Homo erectus, Homo sapiens neanderthalensis, Homo sapiens sapiens. Le problème majeur étant que ces espèces semblent vivre 1 M.A. Ce qui est très long pour des espèces de primates, trop long. De plus les habilis présentaient une grande diversité, les premiers étaient petits, les derniers grands. Il en est de même chez les erectus. Ainsi des découvertes récentes ont permis de déterminer quil sagissait en fait de plusieurs espèces dont les différences morphologiques étaient mineures, cohabitant ensemble et chacunes vivant près de ans.

30 Les premiers hominiens sont les Kenyathropes leur capacité cérébrale est au dessus de celle des australopithèques cm3 avec une taille de 1m30 et un poids de 40 Kg. Leur denture principalement les prémolaires et les molaires était moins larges que chez les australopithèques. Anciennement classés parmi les habilis, les Kenyathropes semblent à lorigine de la première fabrication doutils. Aménagements de galets de rivière afin den détacher des éclats et de former un objet au tranchant sinueux appelé « chopper » Il y a 2,5 millions dannées descendant des kenyathropes: Homo rudolfensis qui perfectionnèrent la technique, très rapidement dabord au Kenya puis en Ethiopie apparaît une nouvelle espèce Homo habilis. Cette rapidité dans les successions est dû au fait que grâce à leurs outils de pierre, les hominiens purent accéder à un nouveau type dalimentation en leur permettant de rivaliser avec les prédateurs. La viande favorisant le développement du cerveau, ceci entraînant aussi une croissance plus longue des enfants car pour favoriser laccouchement la taille de la tête reste limitée. Il est probable que les habilis, il y a 2 M.A. vivaient encore en petits groupes éparses en constante rivalité. Il y a environ 1,8 M.A. alors que séteignent les derniers paranthropes, une nouvelle espèce apparaît en Afrique de lEst. Le paléoanthropologue Bernard Wood suggère de baptiser le nouveau venu de Turkana Homo ergaster. Avec une capacité à peine plus importante quhabilis cm3. Ils ont des arcades sourcilières protubérantes, une face courte, une charpente crânienne aux formes anguleuses et lesquisse dune projection nasale. Ils avaient également de longues jambes et une squelette beaucoup plus proches de lhomme actuel. Les populations dHomo ergaster deviennent trop nombreuses pour lAfrique et à chaque génération parcourent quelques kilomètres. Quand ils arrivent en Asie il y a 1 M.A. Ils sont devenus des Homo erectus. Ils mesurent entre 1m50 et 1m80 pèsent 55 Kg en moyenne avec un volume cérébral entre 1000 et 1300 cm3. Les nouveaux venus de Turkana SOMMAIRE

31 Les ergaster apparurent dabord en Afrique. Le Sahara joua un rôle important dans ce processus avec des alternances de périodes très pluvieuses et sèches qui empêchèrent le retour des populations entrés en Eurasie. Il y a environ ans de gros animaux terrestres venus dAfrique se multiplièrent en Europe : éléphants, hippopotames et autres ongulés ainsi que des prédateurs lions et hyènes. Il est probable que les migrations des animaux et des hommes eurent les mêmes causes. Ergaster arrivant en même temps en Europe et en Asie. -En Afrique ergaster donne naissance il y a ans à Homo heidelbergensis. -En Europe il y a 1 M.A. à H antecessor et H ceprenansis qui remplacent H georgicus. -En Asie à Java il y a 1 M.A. à Homo erectus erectus et en Chine il y a ans à Homo erectus pekinensis (le sinanthrope). Ils remplacent vraisemblablement H wushanensis daté de 1,9 M.A Deux zones culturelles se répartirent en Afrique, en Europe et en Asie occidentale les bifaces de lAcheuléen, on peut les attribuer à Homo heidelbergensis qui il y a ans remplaça les anciennes populations. Son espèce sœur Homo erectus se cantonnant en Asie orientale et du sud-est à des chopping-tools. Cest à cette période quindépendamment en tout endroit du monde on trouve les traces des premiers foyers de lhumanité. Ce qui semble signifier une prise de conscience plus grande de son environnement et un développement rapide du cerveau. Les premières migrations humaines SOMMAIRE

32 … vers Homo sapiens SOMMAIRE La période allant de à ans constitue une importante ère de transition entre Homo heidelbergensis et Homo sapiens. Le volume du cerveau saccroît de 1100 à 1400 cm 3 environ. La technologie des outils saffine. Vers ans apparaissent des formes intermédiaires entre heidelbergensis et Neandertal en Europe et Israël, et entre heidelbergensis, helmei et Sapiens en Afrique. Cest à cette époque que Homo erectus pekinensis disparaît, peut être sous la pression géographique des préneanderthaliens. Homo neanderthalensis apparaît il y a ans en Israël. Ils furent les premiers à sadapter au climat nordique quoique leur évolution se soit faite durant la dernière période interglaciaire, tempérée. Il y a ans en Europe apparaît le complexe lithique appelé Moustérien. A cause des fluctuations climatiques entre hiver et été ils établissaient des campements saisonniers et suivaient les migrations des grands animaux du froid (mammouth, rennes, rhinocéros laineux). Il y a ans en Afrique apparaissent les premiers véritables Sapiens. Tandis que les neandertals ne fabriquèrent presque jamais doutils à partir dos, divoire ou de bois de renne ces matériaux étaient au premier abord de la culture dite Aurignacienne. On trouve ainsi en Israël et en Asie il y a ans Homo sapiens idaltu (ancien, cro-magnon en Europe) possédant des caractères encore grossiers. Il remplaça les anciennes populations derectus dont les dernières disparurent de Java. La dernière barrière était les glaciers sur lEurope. Sapiens rencontre Neandertal il y a ans au moyen orient et en Europe. Neandertal nest pas notre ancêtre direct, les derniers disparaissent il y a ans en Espagne, on ne sait pas pourquoi, pression démographique, baisse de la natalité, nouvelles maladies apportées par sapiens. Homo sapiens resta donc la seule espèce dHomininé, du moins lavons-nous cru. Neandertal Sapiens

33 En effet sur lîle de flores dans larchipel indonésien en Octobre 2004 furent découverts les restes dun hominien qui vécu entre et ans. Celui-ci baptisé Homo floresiensis avec une stature d1m et un volume endocrânien de 380 cm3 rappelle les plus petits australopithèques. Ces restes sont accompagnés doutils en pierre et de remaniements dos de dragon de Komodo ainsi quune espèce endémique de Stegodon (Elephant pygmée) Des proportions anatomiques qui lui valurent le surnom de Hobbit daprès lœuvre de J.R.R Tolkien. Lexplication la plus probable réside dans une longue durée disolement sur une zone géographique restreinte dune population ancestrale dHomo erectus de Java. Il représentent une « niche culturelle » très spécialisé. Un « Hobbit » dans la lignée humaine. SOMMAIRE

34 La sédentarisation, religion et art pariétal (1) SOMMAIRE 2,2 M..A. 2 M. A. 1.9 M. A. 1.3 M. A. ? Homo habilis Homo wushanensis Homo georgicus Homo habilis

35 La sédentarisation, religion et art pariétal (1) SOMMAIRE 1.8 M. A. 1.2 M. A. Homo ceprenansis ans 1 M. A ans ans Anciennes populations Homo ergaster Homo antecessor Homo heidelbergensis Homo erectus erectus Homo erectus pekinensis Homo erectus javanensis

36 La sédentarisation, religion et art pariétal (1) Il y a ans lors de la dernière glaciation, les hommes modernes sont répandus partout en Afrique, Eurasie et Océanie, en suivant les derniers mammouths migrant par le détroit de Béring ils pénètrent en Amérique et sy trouvent piégés lorsque la glace fond. Les premiers Américains exterminent les derniers mammouths ainsi que les chevaux. Cest la raison pour laquelle les civilisations précolombiennes ne connaissaient pas les chevaux lorsque les espagnols arrivèrent au nouveau monde. Cependant les déplacements humains ont débutés depuis 2 M.A. SOMMAIRE ans ans ans ans ans ans ans Anciennes populations Homo sapiens Homo neanderthalensis Homo floresiensis Deux théories saffrontaient, il semblerait avec les dernières découvertes chinoises que lout of Africa ne soit plus de mise. La théorie de lout of nowhere (sortis de nulle part) ou du multirégionalisme semble se conforter. Ainsi les nouveaux immigrants auraient à chaque fois échangés des gènes avec les populations homo autochtones. Ces gènes sétant vraisemblablement pour certains préservés plus chez certaines populations.

37 Il y a ans, apparaissent les premiers signes dart pariétal. Nous ne savons pas si certaines peuvent être ou non attribués à Néanderthal. Homo sapiens a développé cet art dans des cavernes profondes, il ny vivait certainement pas, préférant les cavités ouvertes. Cela signifie quil ne s agissait pas dhabitation mais de premières tentatives de shamanisme, dhistoire et de culte des morts. Une technique se diversifiant surtout en Europe ou les cavités karstiques sont abondantes. Il y a ans environ lhomme fait deux découvertes majeures: Lélevage et lagriculture. Dés lors cela permit à lhomme de se sédentariser et de fonder les premières communautés et villes de quelques centaines dindividus. Cest la fin de la préhistoire humaine qui se termina par la découverte de lécriture, il y a 4000 ans en Mésopotamie, très certainement pour faire des échanges entre villes. La sédentarisation, religion et art pariétal (2) SOMMAIRE


Télécharger ppt "La lignée Humaine Ce petit logiciel vous présente sous forme de documents et de petites animations les principales nouveautés sur lévolution de la famille."

Présentations similaires


Annonces Google