La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de léducation de la FTQ Université féministe dété 2014, Université Laval.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de léducation de la FTQ Université féministe dété 2014, Université Laval."— Transcription de la présentation:

1 Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de léducation de la FTQ Université féministe dété 2014, Université Laval

2 Entre mon arrière grand-mère et vous, plus de 150 ans de chemin parcouru

3

4

5

6

7 Mon arrière grand-mère solidarité familiale, rôle limité de lÉtat Ma grand-mère solidarité familiale accroissement du rôle de lÉtat (SV, RRQ, SRG) Ma mère rôle important de lÉtat et dépendance face aux revenus de retraite du conjoint Femmes daujourdhui grande diversité, mais écarts importants avec les hommes

8

9

10

11 Mythe n o 1

12 ProgrammePrestations Sécurité de la vieillesse (SV) $ Régime de rentes du Québec (RRQ) $ Supplément de revenu garanti $ Total $ Note: les calculs sont effectués à partir des montants du 1 er janvier 2014

13 $> $ Régime de rentes du Québec (RRQ) $ $ Pension de la sécurité de la vieillesse (SV) $ Supplément de revenu garanti (SRG) $2 126 $ Total $ $ Taux de remplacement57 % 40% et moins

14 Quel pourcentage de notre salaire brut (taux de remplacement) faut-il pour maintenir notre niveau de vie à la retraite? A. 50% B. 60% C. 70% D. 80% E. Ça dépend

15 HommesFemmes Revenu total moyen ratio de 57% F/H $ $ Part des régimes publics 33,3 % du revenu 51,5 % du revenu Personnes qui reçoivent le SRG 41,7 %51,4 % Statistiques fiscales des particuliers. Année dimposition 2010.

16 Salaires moins élevés Travail atypique plus fréquent Espérance de vie plus élevée Responsabilités familiales plus grandes Conciliation travail-famille Proches en perte dautonomie État de santé relié à la pénibilité des emplois, départ précoce à la retraite

17 En 2010, les femmes recevaient un gain annuel de 73,5% de celui des hommes au Québec. Ruth Rose, Comité consultatif Femmes en développement de la main-dœuvre, Les femmes et le marché du travail au Québec: portrait statistique, p. 5.

18 Les femmes salariées québécoises de 25 à 44 ans recevaient 83% de la rémunération des hommes en Institut de la statistique du Québec, 14 novembre 2013

19 Facteurs « socio-structurels » Ségrégation professionnelle Différences salariales hommes/femmes Responsabilités familiales Rôle de proches aidantes

20 Femmes et jeunes sont les principales « victimes » du travail atypique Travail atypique est souvent synonyme de: Précarité Faible accès aux régimes de protection sociale et davantages sociaux Taux de syndicalisation plus bas (38 % femmes et 42 % hommes)

21 Homme, 60 ans Salaire final : $ Espérance de vie à 60 ans : 22,9 ans Femme, 60 ans Salaire final : $ Espérance de vie à 60 ans : 26,1 ans Étant donné quelle vivra plus longtemps, quel effort supplémentaire cette femme doit fournir afin davoir des revenus de retraite suffisants?

22 « […] la sécurité financière des femmes à la retraite est encore largement définie par le salaire quelles ont touché dans leur vie, ou leur lien avec un salarié dans leur ménage. » Kodar, Freya, « Pension and Unpaid Work: A Reflection on Four Decades of Feminist Debates », Canadian Journal of Women and Law, vol. 24, no 1, p.180.

23 5.Supplément de revenu garanti (SRG) 1.Épargne individuelle 2.Régimes complémentaires de retraite 3.Régime de rentes du Québec 4.Pension de la sécurité de la vieillesse (SV)

24 Adjointe administrative Vendeuse aux détails Caissière Éducatrice et aide-éducatrice de la petite enfance Infirmière Enseignante Aide-infirmière et préposée aux bénéficiaires Agent dindemnisation Serveuse et aide de cuisine Serveuse daliments

25 Mythe n o 2

26

27

28

29 Couvre lensemble de la main-dœuvre Années « dinactivité » (enfants) Seuil dexemption Partage des crédits entre divorcés Rente au conjoint survivant Rente orphelin

30 15% des moins bons mois (7 ans) Lorsque cela désavantage la participante, exclusion de années avec un enfant de moins de sept ans

31

32 Je leur ai dit que léconomie canadienne était trop faible pour bonifier le Régime de rentes du Québec!

33 Publié le 30 mars 2014 à 15h26 | Mis à jour le 30 mars 2014 à 20h00 Écartant la bonification du RCP, Ottawa a plutôt encouragé les Canadiens, ces dernières années, à investir de façon volontaire en prévision de leur retraite, notamment dans des comptes à labri de limpôt. ARCHIVES LA PRESSE

34 1. Doubler la rente du RRQ 1. 25% à 50% 2. Hausse du MGA de $ à $ 2. Bonifier le SRG de 15% 3. Sécuriser les rentes

35

36

37 1. De plus en plus de femmes bénéficient dun régime complémentaire de retraite 2. Femmes cotisent de moins grands montants 3. Écart entre les secteurs privé et public 4. Ces régimes sont de pLus en plus précaires

38 Source: RRQ (2012)

39

40 Les RCR ne tiennent pas compte des années où les femmes doivent sabsenter du marché du travail pour élever des enfants. Cela peut faire une grande différence au moment de prendre sa retraite!

41

42

43 RVER = REÉR OBLIGATOIRE OÙ LEMPLOYEUR NEST PAS TENU DE COTISER

44 « Est-ce que le but du gouvernement est réellement daider les personnes retraitées à améliorer leurs conditions de vie ou plutôt dencourager lépargne- retraite dune manière qui réduirait leurs prestations du Supplément de revenu garanti? » Source: Pierlot, James et Alexandre Laurin, 2012, « Pooled Registered Pension Plans: Pension Saviour – or a New Tax on the Poor? », Institut C.D. Howe, no 359, p. 9.

45 Pas de mise en commun des risques de longévité dans un régime daccumulation de capital. À cause dune espérance de vie plus élevée, les femmes doivent donc économiser plus que les hommes pour le même niveau de vie à la retraite.

46 Comment tenir compte du travail non rémunéré, mais socialement nécessaire, dans le système de retraite? Pourquoi perpétuer un système de retraite où la sécurité financière de la femme dépend partiellement des revenus de son conjoint? Comment sassurer quelles puissent continuer à travailler si elles le désirent? Comment sassurer que les femmes ne sombrent pas dans la pauvreté à la retraite?

47 Favoriser la participation des femmes sur le marché du travail. Éliminer les disparités de traitement. Éliminer les disparités de statut.

48 Question ? Merci !


Télécharger ppt "Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de léducation de la FTQ Université féministe dété 2014, Université Laval."

Présentations similaires


Annonces Google