La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Approches performatives et approches de genre de la représentation politique Sophie STOFFEL (FUSL) POLI-D-511 Elections.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Approches performatives et approches de genre de la représentation politique Sophie STOFFEL (FUSL) POLI-D-511 Elections."— Transcription de la présentation:

1 Approches performatives et approches de genre de la représentation politique Sophie STOFFEL (FUSL) POLI-D-511 Elections et représentation Titulaire : Jean-Benoît PILET

2 Plan Approches classiques de la RP Défis posés aux théories de la RP Approches performatives Approches de genre Vers une définition alternative de la RP?

3 Définition classique de la RP Représenter, cest agir au nom des représentés, dans leur intérêt, de manière responsable et redevable. (Pitkin, Manin, Rosanvallon) (Hobbes, Locke, Montesquieu, Mill, Rousseau, Marx, etc.)

4 La RP, cest… Lien interpersonnel entre représentant(s) et représenté(s) Postulat dantériorité des représentés, de leurs intérêts et identités Élections, sphère politique formelle Autorisation des représentés Accountability des représentants

5 … une construction historique À lorigine, opposition entre RP et démocratie Avènement de lélection et sa démocratisation (Manin, Rosanvallon) RP = RP dans démocraties libérales OR: situations de RP non démocratiques, pourtant institutionnalisées (Rehfeld) Possibilité de déconstruire et reconstruire le concept

6 Défis aux théories de la RP Un acteur particulier (ONG, célébrités, etc.) Collectif Nappartient pas à la sphère politique formelle Ni élu, ni désigné Pas dobligation formelle daccountability Enjeu de la RP ni sectoriel, ni de groupe

7 Approches performatives Idée de performativité: « dire, cest faire » (Austin) Critique de la définition classique de la RP Pas dantériorité des représentés et de leurs intérêts mais processus créatif Pas une relation interpersonnelle mais de nouveaux acteurs en jeu Pas de centralité de lélection mais autorisation et accountability alternatives

8 La RP selon lapproche performative, cest… Création de la RP et de ses composantes au moment où elle sénonce Reconnaissance des déclarations de RP Co-construction de ses composantes Acteurs: candidats représentants, représentés potentiels, « faiseurs » et « relais » de la représentation, publics. RP = dire + reconnaître ce qui est « dit »

9 De nouveaux acteurs Candidats représentants Représentés potentiels « Faiseurs » de représentation (selon les cas: membres du public, représentés voire représentants dans situations autoritaires) « Relais » ou « facilitateurs » de représentation Publics (Rehfeld, Saward, Street, Corner)

10 Quest-ce qui « fait » la RP? Pas dautorisation mais Reconnaissance des déclarations de RP (Rehfeld, Saward) Non-objection (Runciman) Pas de reddition des comptes mais Démonstration de la représentativité (Corner) Figures du « bon représentant » (Parkinson, Saward)

11 Processus performatif de la RP Il y a une fonction à accomplir, une situation à gérer ou un rôle à assumer qui nécessite une activité de RP; Quelquun déclare ou prétend réaliser cette fonction, cette activité, au nom dautres personnes ou dans leur intérêt (cest le candidat représentant ou prétendant à la RP); Le candidat représentant aspire à voir ses prétentions à représenter reconnues afin dêtre accepté comme représentant; Pour convertir sa prétention à représenter en « réalité », le candidat représentant propose des énoncés relatifs à sa personne (ses compétences, ses spécificités, son identité, etc.) et aux représentés (leurs besoins, leurs intérêts, leurs identités, etc.), en cherchant à faire coïncider son discours avec les codes culturels et légaux en vigueur; Différents publics (dont les représentés potentiels) vont recevoir le discours du candidat représentant, notamment via lintervention de « relais » de la représentation qui vont diffuser les discours des candidats; Une partie de ces publics (= les « faiseurs de représentation ») va être en mesure de reconnaître, de valider, les prétentions du candidat représentant selon différents critères, règles et procédures en rapport avec la fonction à accomplir, les lois en vigueur, etc. (par ex., lélection, lâge, le sexe, la richesse, léducation, etc.). Ils vont donc pouvoir dire qui est représentants et représentés; Quest-ce qui motivera les « faiseurs de représentation » à reconnaître les prétentions des candidats? Le critère de non-objection, la démonstration de représentativité du candidat, les figures de « bon représentant », etc. (Rehfeld, Saward, Street, Parkinson)

12 Deux limites Qui sont les « faiseurs » de représentation? Quel financement pour les candidats représentants?

13 Références Austin J., Quand dire, cest faire, Paris, Seuil, Corner J., « Mediated Persona and Political Culture : Dimensions of Structure and Process », European Journal of Cultural Studies, vol. 3, n°3, 2000, pp Manin B., Principes du gouvernement représentatif, Paris, Flammarion, Pitkin H., The Concept of Representation, Berkeley, University of California Press, Parkinson J., « Hearing Voices: Negociating Representation Claims in Public Deliberation », British Journal of Politics and International Relations, vol. 6, 2004, pp Rehfeld A., The Concept of Constituency. Political Representation, Democratic Legitimacy, and Institutionnal Design, Cambridge University Press, Id., « Towards a General Theory of Political Representation », The Journal of Politics, vol. 68, n°1, fév. 2066, pp Rosanvallon P., Le peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en France, Paris, Gallimard, Runciman D., « The Paradox of Political Representation », The Journal of Political Philosophy, vol. 15, n°1, 2007, pp Saward M., « The Representative Claim », Contemporary Political Theory, vol. 5, n°3, 2006, pp Id., « Autorisation and Authenticiy: Representation and the Unelected », The Journal of Political Philosophy, vol. 17, n°1, 2009, pp Street J., « Celebrity Politicians: Popular Culture and Political Representation », British Journal of Politics and International Relations, vol. 6, n°4, 2004, pp

14 Approches de genre de la RP Genre / études de genre (Bereni et al.) Égalité de genre et théories de la RP: Femmes = représentantes, représentées et enjeux de RP (Achin & Lévêque, Ballmer-Cao) Point de départ: Pitkin et la distinction entre RP descriptive (description: « être à la place de ») et RP substantielle (substance: « agir dans lintérêt de »).

15 RP descriptive Présence des femmes dans les lieux de décision politique F et parlement, F et partis politiques (Tremblay, Achin & Lévêque) Accès à ces lieux: freins et accélérateurs F, quotas et parité F et empowerment (Gigante & Marques-Pereira, Achin & Lévêque)

16 Femmes Femmes éligibles Femmes aspirant à être candidates Femmes candidates Femmes élues CONTEXTE PERSONNEL Ambition – Ressources – Opportunités SYSTÈME POLITIQUE Système électoral Partis politiques Culture politique Discrimination positive Quotas - Parité Loi Électeurs CONTEXTE GÉNÉRAL Développement éco. Système éducatif Culture et rapports sociaux de genre

17 RP substantielle Aspect qualitatif des politiques publiques: sensibilité au genre, aux femmes et à légalité (gender mainstreaming) « Féminisme dÉtat »: interactions entre les institutions publiques dégalité h/f et les mouvements de femmes (Lovenduski) « Triangles féministes »: triangle de velours, triangle de lempowerment, partenariats stratégiques, etc.

18 Pour une nouvelle définition de la RP substantielle des femmes Cest la capacité dacteurs critiques à influencer le processus délaboration des politiques publiques, quel que soit lespace ou létape de ce processus (Celis et al.)

19 Quels acteurs critiques? Femmes ou hommes Individuels (ministre) ou collectifs (ONG) Élus ou non Institutionnels ou non: issus du monde politique, militant, académique ou autre (Pro-) Féministes ou non

20 Étapes critiques? Mise à lagenda dune thématique Participation aux débats: formulation du problème et des solutions (gender mainstreaming) Négociation et prise de décision Exécution de la politique Évaluation de la politique sur le terrain

21 Lieux critiques? Espace politique formel: assemblées élues, cabinets, commissions Administration de légalité des chances Partis politiques, syndicats, lobbies Associations et mouvements sociaux Universités et groupes de recherche Cours et tribunaux Médias

22 Références Achin C. & Lévêque S., Femmes en politique, Paris, La Découverte, Ballmer-Cao Th. H. et al. (dir.), Genre, citoyenneté et représentation, Les Presses de lUniversité de Laval, Bereni L. et al., Introduction aux gender studies: manuel des études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, Celis K. et al. (dir.), Representation, Special Issue: The Substantive Representation of Women, vol. 44, n°2, Gigante C. & Marques-Pereira B., La représentation politique des femmes: des quotas à la parité?, Courrier hebdomadaire du CRISP, n°1723, Lovenduski J. (éd.), State Feminism and Political Representation, Cambridge University Press, Tremblay M., 100 questions sur les femmes et la politique, Montréal, Éd. du remue-ménage, Id. (dir.), Women and Legislative Representation: Electoral Systems, Political Parties, and Sex Quotas, New York, Palgrave-Macmillan, 2008.

23 Vers une définition alternative de la RP en combinant les 2 approches? Processus de reconnaissance Accès à 3 types de ressources Divers types dacteurs Non-objection et démonstration de la représentativité Alternative à la centralité de lélection et des partis politiques


Télécharger ppt "Approches performatives et approches de genre de la représentation politique Sophie STOFFEL (FUSL) POLI-D-511 Elections."

Présentations similaires


Annonces Google