La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Par Serge Alarie, ing. Chef de division ingénierie et directeur adjoint Ville de Saint-Jérôme Avec la collaboration de Joseph Loiacono, ing Sanexen Services.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Par Serge Alarie, ing. Chef de division ingénierie et directeur adjoint Ville de Saint-Jérôme Avec la collaboration de Joseph Loiacono, ing Sanexen Services."— Transcription de la présentation:

1 par Serge Alarie, ing. Chef de division ingénierie et directeur adjoint Ville de Saint-Jérôme Avec la collaboration de Joseph Loiacono, ing Sanexen Services Environnementaux Inc. INFRA novembre, 2007 Laval, Qc Les bénéfices associés au chemisage structural des conduites deau potable à la ville de Saint-Jérôme

2 INFRA Plan de la présentation 1.Introduction 1.1 But de lexposé 1.2 La Ville de St-Jérôme 1.3 Le réseau deau potable 2. Problématique 3. Prise de décision 4. Expériences et résultats 5. Conclusion

3 INFRA But de lexposé Présenter la démarche de la ville de Saint-Jérôme pour fixer la méthode de renouvellement des conduites deau potable par reconstruction ou par chemisage structurale; 1. Introduction

4 INFRA La ville de Saint-Jérôme Fondé en 1834; Capitale régionale des Laurentides avec une population denviron habitants; Située à environ 30 minutes de Montréal et 10 minutes des pentes de ski, des forêts et des lacs; Pour les prochaines années, il est prédit une croissance de la population régionale de lordre de > 10% Développement Regroupement des villes de Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Antoine et Saint-Jérôme en Introduction

5 INFRA Le réseau deau potable Le réseau compte 327 km de conduites daqueduc, dont 71 % est en fonte, 1900 bornes dincendies et 4600 vannes disolement. Lâge moyen de construction du réseau est ± 45 ans par contre celui du secteur St-Jérôme est ± 70 ans. Une mise a jour de nos infrastructures a été réalisée en 2003 et 84 % du réseau est en bon état. Un programme de recherche de fuite a été réalisé en 2004 sur 70 % de notre réseau et seulement 15 fuites ont été détectées et réparées en Introduction

6 INFRA Introduction 327 km total de conduites daqueduc 80 km Fonte grise 80 km Installation < 1970 Diamètre < 300 mm 153 km Fonte ductile 120 km Installation < 1975 Diamètre < 300 mm 2 km Amiante-ciment 93 km Autres types Depuis 2002 la Ville a renouvelé 7 km de conduite par la technique de chemisage structurale et supervisé la construction de 28 km de nouvelle conduite deau potable (projets de promoteurs)

7 INFRA Problématique PLAINTES DES USAGERS... Eau rouge Faible pression Vulnérabilité pour la protection incendie

8 INFRA Problématique Depuis 2004, 177 bris répertoriés à Saint-Jérôme, le graphique suivant illustre le nombre de bris par secteur BRIS DE CONDUITES...

9

10 INFRA Problématique Bris sur les conduites deau potable Sommaire du registre actuel – Les données avant 2004 sont non colligées dans notre base de données Les données sont applicables à la conduite seulement; Pointe pour lannée 2005 due à la recherche de fuite effectuée en 2004.

11 INFRA Problématique La dépense moyenne dun bris est établie comme suit: litres deau perdus/bris = 60 $ $ réparation/bris = 5000 $ $ Analyse de leau= 230 $ _____ $ total estimé perdu = 5290 $ En 2006, 52 bris répertoriés pour 327 km total de conduites ce qui équivaut a 16 fuites/100 km /année. Cette dépense exclue les impacts-socio-économiques pour les consommateurs et les usagers du réseau routier.

12 INFRA Problématique Évolution des bris daqueduc En considérant 177 fuites depuis 2004 cela représente une dépense totale de $, ou une moyenne annuelle de plus de $, soit un peu moins de ½ % de notre budget annuel; Constatation daucun nouveau bris sur les conduites réhabilitées par chemisage.

13 INFRA Problématique $ PLUSIEURS INTERRUPTIONS CONSÉQUENCES… x

14 INFRA Problématique Niveau de service de laqueduc sérieusement affecté; Niveau de plaintes croissant de la part des citoyens; Les coûts de reconstruction très lourds pour des interventions rapides sur laqueduc; Volonté politique de régler le problème dailleurs le gouvernement du Québec a annoncé récemment sa volonté dadopter une loi pour obliger les municipalités a mettre à norme létat de leur infrastructures;

15 INFRA Problématique Procédures accrues pour le rétablissement de mise en service des conduites suite a la modification de la loi sur la Qualité de leau potable(avis débullition préventif et échantillonnage sur une période de 48 heures); Politique nationale de leau adoptée en 2002 incitant les municipalités a renouveler 1 % de leur réseau daqueduc dont 25 % par des techniques sans tranchées.

16 INFRA Prise de décision 1.La nature exact du problème; a.Qualité de leau (eau rouge). b.Nature structurale (historique de bris). 2.Exigence hydraulique et pression interne pour la conduite; a.Diamètre de conduite adéquat. Lorsque quune problématique est détectée sur notre réseau plusieurs éléments sont à considérer pour le choix dune solution corrective:

17 INFRA Prise de décision 3.Le type de matériau et dimensions de la conduite existante; a.Fonte grise. b.Fonte ductile. 4.Localisation des vannes, poteaux dincendie et service; 5.Type de réseau temporaire nécessaire; 6.Particularités du chantier et environnement a.Secteurs résidentiels, commerciales et industriels.

18 INFRA Prise de décision Les solutions possibles sont diverses: Entretien Rinçage unidirectionnelle Recherche de fuites Réhabilitation Non-structurale Structurale Remplacement en tranchée Diagramme décisionnel (source: CERIU)

19 DIAGRAMME DÉCISIONNEL source: CERIU

20 INFRA Prise de décision Lorsque la solution retenue est le renouvellement de la conduite daqueduc plusieurs paramètres doivent être évalués pour fixer notre choix,la réhabilitation ou le remplacement en tranchée: Prendre en compte létat des autres infrastructures environnantes (égouts, chaussées, services privés, présence dutilités publiques souterraines); Sassurer que les autres infrastructures en bon état ne seront pas altérées par des interventions sur les conduites deau potable; Évaluer les impacts socio économiques lorsque les travaux sont réalisés sur des rues commerciales ou des artères routières; Profondeur de la conduite daqueduc.

21 INFRA Prise de décision Notre approche est très simple, lorsque nous réalisons la réfection du pavage dune rue la première vérification que nous effectuons est létat de la conduite daqueduc. la conduite montre-t-elle un historique de bris ou de fuites au cours des 5 dernières années? les fondations de rue sont adéquates? légout sanitaire est en bon état? les services privés daqueduc sont en bon état? Si toutes les réponses aux questions suivantes sont positives alors nous procédons au renouvellement de la conduite par le chemisage structurale:

22 INFRA Prise de décision Toutefois une exception à cette règle est utilisée lorsque que pour des motifs économiques (étalement de linvestissement) le projet se réalise en deux phases: La première étant le renouvellement de la conduite daqueduc par chemisage; La deuxième phase au moins deux ans plus tard étant la reconstruction du pavage et des fondations de rue. Cette exception a été appliquée pour notre projet de la 10 eme rue, secteur St-Antoine.

23 INFRA Expériences et résultats Projet 10 e rue, secteur St-Antoine Paramètres: remplacement de la conduite 200 mm dia. 375 m. lin - égout sanitaire à conserver - secteur urbain Coûts de réalisation: 460 $/m. lin. Inclus remplacement des vannes et entrées de service et la réfection de la chaussée sur 4 m de large. Projet 10e rue, secteur St-Antoine Paramètres: renouvellement par chemisage de la conduite 200 mm dia 845 m. lin. - égout sanitaire à conserver - pavage à reconstruire - secteur urbain, Coûts de réalisation: 329 $/m. lin.

24 10 e RUE

25 INFRA Expériences et résultats Projet rue des Écureuils Paramètres: renouvellement par chemisage de la conduite 150 mm dia 385 m. lin. - égout sanitaire à conserver - pavage à reconstruire - secteur résidentiel en milieu urbain Coûts de réalisation: 350 $/m. lin

26 RUE DES ÉCUREUILS

27 INFRA Expériences et résultats Projet rue St-Christophe, secteur Bellefeuille Paramètres: nouvelle conduite daqueduc 150 mm dia. 385 m. lin. - pour remplacer les puits individuels - égout sanitaire à conserver - secteur résidentiel et urbain Couts de réalisation: 380 $/m. lin. Inclus remplacement des vannes et la réfection de la chaussée sur 4 m de large

28 RUE ST-CHRISTOPHE

29 INFRA Expériences et résultats Projet rue St-Georges, secteur St-Jérôme Paramètres: renouvellement par chemisage de la conduite daqueduc 200 mm dia 160 m. lin. - égout sanitaire à conserver - pavage à reconstruire - secteur commerciale au Centre-ville, véh/jour - travaux réalisés de nuit (3 semaines) - recouvrement des puits daccès par des plaques dacier Cout de réalisation: 570 $/m.lin. Option remplacement non envisageable (± 700 $/m.lin.)

30 RUE ST-GEORGES

31 INFRA Conclusions Réduction du nombre de bris Réduction du taux de fuite Augmentation de lécoulement et pression Réduction du coût de production de leau potable Les objectifs recherchés pour le renouvellement de conduites deau potable par réhabilitation ou remplacement sont communs:

32 INFRA Conclusions Les bénéfices associés au chemisage: Selon nos expériences, il est possible que, dans certain cas, le coût de réhabilitation soit plus élevé que le coût de remplacement. Par contre, cette différence est compensée par les autres avantages dont ; Le chemisage diminue les impacts sociaux économiques; Court délai dexécution; Réduction du nombre de plaintes lors des travaux; Supervision simplifiée.

33 INFRA Conclusions Perspectives davenir pour la réhabilitation structurale des conduites daqueduc à Saint-Jérôme Historique denviron mètres de conduites réhabilitées à chaque année; Budget annuel de $ consacré à cette activité; Volonté daugmenter ce budget à $ en 2008; Volonté politique de renouveler nos conduites deau potable en respect de la Politique Nationale de lEau;

34 INFRA Conclusions Pratique faisant partie intégrale de la gestion du réseau daqueduc (aucun nouveau bris sur conduite réhabilitée); Le chemisage permet des économies lorsque seulement la réfection du pavage est planifiée; Technique qui permet létalement des investissements lorsque la chaussée doit être reconstruite;

35 MERCI! Questions ?


Télécharger ppt "Par Serge Alarie, ing. Chef de division ingénierie et directeur adjoint Ville de Saint-Jérôme Avec la collaboration de Joseph Loiacono, ing Sanexen Services."

Présentations similaires


Annonces Google