La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rire post-moderne: Pelevine et le détritus de lempire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rire post-moderne: Pelevine et le détritus de lempire."— Transcription de la présentation:

1 Le rire post-moderne: Pelevine et le détritus de lempire

2 La littérature russe découverte Grâce à glasnost, à partir de 1988 le lecteur russe découvre les auteurs russes interdits Vladimir Nabokov: Lolita, Boris Pasternak: Doctor Zhivago, Soljénitsyne: LArchipel Goulag Joseph Brodsky

3 Litérature post 1991 Le réalisme rejeté – Soljénitsyne. Tolstoï, réalisme socialiste Lédition entièrement dans le secteur privé. Traduction en masse de la littérature étrangère: japonaise, serbe, américaine, argentine, etc. Le grand public lit la littérature de sensation « pulp fiction » Science-fiction

4 Le postmodernisme La littérature perd sa fonction socio-politique Mise en question des grands discours : Marxisme, socialisme, progrès, religion… La littérature devient un jeu autoréférentiel. Lironie découle de labsence de valeurs Le narrateur devient peu fiable, « tricheur » Une littérature allusive, pleine de références à dautres œuvres dart, « clins dœil » au lecteur. Discours hermétique, « mine de rien ».

5 Victor Pelevine, né 1962 Étudia à lInstitut dénergétique de Moscou, sintéressait à la philosophie orientale,participait à la rédaction de la revue Science & Religion. Omon Ra 1992 La Flèche jaune 1993 La Vie des insectes 1993 Génération P 1999

6 Lécriture Pelevine Thème: lécart entre la langue et la réalité, surtout soviétique. Façonne des situations rocambolesques des déchets et du kitsch de la réalité (post-)soviétique. Situations fantastiques, éléments de science- fiction La réalité virtuelle – hyperréalité, zapping, « morphage » empruntés de linformatique et de la télévision Littérature comme une réalité autosuffisante. Écriture qui résiste à une interprétation unique.

7 Influences Nabokov, Gogol, Kafka, Lewis Carroll; équivalent canadien: Douglas Coupland, Génération X Ironie distante, impénétrable, satire sans parti pris, sans désire daméliorer les choses, promouvoir une idéologie.

8 Questions 1.Quelle scène vous a le plus frappé dans le livre? 2.Pourquoi est-ce que Pelevine a choisi l'image d'un train? 3.Est-ce que le livre crée une image réaliste de la Russie? 4.En quoi consiste l'humour dans le livre?


Télécharger ppt "Le rire post-moderne: Pelevine et le détritus de lempire."

Présentations similaires


Annonces Google